Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de zinathebee : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Love Chef Love Chef
Battista Tarantini   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-2bP

Une plume que je connais très bien... Mais cette fois-ci l'auteure sort de sa zone de confort et ose autre chose dans la romance contemporaine. Et pour un premier essai plus soft, Battista Tarantini a réunis tous les ingrédients nécessaires pour nous offrir une recette des plus singulières... "Love Chef"

Prenez
- Deux personnages au fort tempérament mais marqués par leur passif,

Ajoutez
- Une émission culinaire télé-réalité
- Une "foutue" application DarlingQueen

Saupoudrez le tout
- d'une Électrisante Tension Palpable
- des Sensations Fortes
- des Sentiments Bruts et d'une grande sincérité
- d'un secret bien gardé
- du chantage
- d'une bonne dose de Grandeur d'Âme

Rajoutez
- Une soupçon d'Humour, de Sensualité, de Tendresse, de Suspens et de Passion

Mélangez le tout et vous obtiendrez une Exquise et Pétillante friandise. On le déguste. On ferme les yeux tout en savourant cette délicieuse saveur qui attise nos papilles. Et c'est tout simplement divin.

Quelle joie de retrouver le style d'écriture bien particulier de Battista. Ce n'est que du bonheur. On ne peut que constater que sa plume s'affirme de plus en plus. Elle a pris le risque de proposer autre chose. Et elle s'en est remarquablement sortie. C'est pourquoi je tiens à la féliciter pour cela. Que dire de l'histoire en elle même ? Brillamment menée, intense en émotions et riche en révélations. Dépaysement assuré avec un décor exceptionnel. Un ton palpitant et un rythme soutenu où l'on accroche dès le début et où les pages se tournent d'elles-mêmes. On se laisse happer par ce torrent émotionnel, on a du mal à lâcher l'histoire et on refuse même sortir de notre petite bulle. Ce qui fut mon cas...

Que dire des protagonistes ?

Un duo explosif. Aussi bien agaçant qu'attachant. Une narration à deux voix qui va vous surprendre par bien des manières. Deux talentueux et redoutables concurrents. Un objectif bien précis : Gagner. Une indéniable attraction. Et pourtant, ils vont souffler le chaud et le froid. Une relations complexe où chacun va devoir faire face à leurs sentiments et aux secrets du passé...

Que dire des personnages secondaires ?

Très intéressants. Certains sortent du lot et ont leur importance dans l'histoire. Beaucoup vont vous plaire. Une amie rafraîchissante. Un adorable bambin aux remèdes trop mimis. Un Yankee très séducteur et ultra marrant. Un jury sévère mais qui sait faire la part des choses. Un mentor qui a pris un gros risque. Tandis que d'autres vont faire sortir de vos gonds en particulier cette personne hypocrite et horripilante.

En bref, avec "Love Chef" est très différent des écrits de Battista Taranti. Et pourtant elle a su nous livrer non seulement une très belle romance mais également une belle leçon de la vie... Une histoire qui est à découvrir...
Rock Me, Tome 1 : Rock Me Rock Me, Tome 1 : Rock Me
Anna Wayne   
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes... ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.

Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.

J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.

Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange "?!" dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même... Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.

J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant... sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra "squelettique", "superficielle"... Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.

S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.

On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un "peu" fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément...

Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?

Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes "mais bon", "mais bon que voulez-vous"... ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !

Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduites dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments...

Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. Le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre... ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. Le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens... en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.

Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente... Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?

par LLyza
Backstage, Tome 3 : Emporte-moi Backstage, Tome 3 : Emporte-moi
Tracy Wolff   
Une bonne suite.
J'ai bien aimé les personnalités de Wyatt et Poppy.
L'histoire est simple mais efficace.
C'est plaisant à lire.

par Adèle
Ensemble, Tome 2 Ensemble, Tome 2
Sissie Roy   
Déçue...

Moi qui espérais que le tome 2 de cette saga "Ensemble" soit plus mûre et moins fouillis, je repasserai.

Ce livre est juste un cercle vicieux. J'aimais au départ le couple Abby et Brian mais à la fin je ne pouvais plus les voir. Ils s'aiment, ils se le disent et se le montrent mais ils continuent de faire leur vie chacun de leur côté en prétextant que Mat, le frère d'Abby n'approuverai pas leur relation. L'auteure n'est vraiment pas aller chercher loin car c'est juste une excuse qui n'a pas de sens car Mat les pousse même l'un vers l'autre.

J'ai tout simplement trouvé les personnages trop immatures, puérils, qui font des paris idiots ou qui se font du mal gratuitement. Et encore celle qui m'a le plus énervé c'est Abby. Abby peut, certes, être adorable, touchante mais la plupart du temps elle m'a tapé sur les nerfs avec ses pleurs digne d'une petite fille de 4 ans, ses supplices et surtout sa façon de gérer Brian. [spoiler]Excusez moi mais qui pardonne à un mec qui vous dis "Je t'aime" puis ensuite, pour se venger d'une vieille querelle, va aller coucher avec une autre pour elle aussi lui dire ces mots ?!! Personne de censé voudrait pardonner un tel acte. [/spoiler] Bien-sur elle pardonne tout, même les pires trahisons. Tout au long du roman elle nous dit qu'elle lui en veut et pourtant à la première occasion elle lui saute dessus.

Bref tout ça pour dire que ce livre n'est pas réel et qu'il est bâclé. On ne fait que tourner en rond avec toujours les mêmes scènes et c'est très vite lassant. Pourtant les personnages avaient du potentiel et surtout l'humour de Brian me faisait tordre de rire. Malheureusement, cette saga n'est pas pour moi.

par Payton
À l'envers, à l'endroit À l'envers, à l'endroit
Chiaraa Valentin   
J'ai eu la chance de pouvoir lire en avant première "à l'endroit, à l'envers" avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture.
J'ai adoré les personnages, cette bande de copains/copines dont on aimerais faire partis. Bon, il y a un personnage que j'ai détesté, je vous laisse découvrir lequel en lisant le livre, vous verrez, vous comprendrez vite.
Cléo est un fille avec un sacré caractère qui sais ce qu'elle veut, qui n'a pas froid aux yeux et qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense. Quand à Dami, ahhhhhh, le mâle à l'état pur qui m'a fait vibrer.
Un très bon roman, très divertissant, que je vous recommande vivement.

par dizouille
Fight, Tome 1 : Corps à corps Fight, Tome 1 : Corps à corps
J. B. Salsbury   
J'ai adoré ce livre même si c'est pas encore au niveau de Fight for love
L'héroïne est très attachante et bien qu'elle ait des parents particuliers elle reste une femme gentille douce et je l'ai beaucoup aimé
Quant à Jonah il est trop mignon il est devenu une sorte de bisounours et c'est assez craquant :)
Le seul reproche que je peux faire pour ce livre c'est que certains trucs se sont passés un peu trop rapidement pour que cela semble crédible
Mais à part ça j'ai passé un bon moment en lisant ce roman et les passages un peu fleur bleue m'ont bien plu aussi ( c'est bien que parfois le boxeur soit pas juste un homme bourré de testostérone qui ne fait qu'être jaloux et grogner comme un ours comme dans certains romans qui se passent dans le monde du sport )

par ingaelisa
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 2 : L'Extase Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 2 : L'Extase
Sylvain Reynard   
Le tome un fut un véritable coup de coeur, la suite une cruelle déception!!! J'ai eu un mal fou à m'impliquer dans ma lecture, me forçant bien souvent à la poursuivre, alors que parfois tout le plaisir était là, relançant motivation et engouement pour cette romance originale, passionnée, fusionnelle. Je n'ai pas retrouvé le style quelque peu désuet qui donnait tout son cachet à l'ensemble même si la plume simple de l'auteur est très agréable, autant dire que parfois elle allège les tirades explicatives concernant les diverses formes d'arts évoqués qui parsèment l'intrigue. Pourtant tous les ingrédients du premier opus sont présents: analyse psychologique des protagonistes très fine, une intensité dramatique très poussée, deux pestes vraiment détestables, des personnages secondaires attachants très intéressants, beaucoup de références culturelles enrichissantes, un couple toujours sur le fil du rasoir émotionnellement mais qui s'aime profondément. Et pourtant cette fois-ci la mayonnaise n'a pas pris...

Nous retrouvons Gabriel et Julianne en Italie découvrant l'extase d'un amour consommé et partagé, se heurtant malgré tout aux fantômes de leur passé, surtout en ce qui concerne la jeune femme de part la récente agression dont elle fut victime, et ses craintes viscérales de perdre cet homme enclin aux dépendances nuisibles à sa conception d'une vie de couple équilibrée. Après cet intermède Florentin idyllique et brûlant, le retour à la réalité fait effet de douche froide avec le retour de Paulina l'ex compagne de Gabriel, et la rentrée universitaire de Julia qui va devoir faire face à la jalousie malsaine de Christa, dont les manigances vont mettre en péril l'avenir qui s'ouvrait à elle en intégrant Harvard...entre procédures judiciaires, règles universitaires, thérapies plus ou moins concluantes, la route vers un bonheur mérité ressemble plus à un chemin de croix qu'à un tapis de roses...

Nous retrouvons à nouveau ce parallèle avec la Divine Comédie de Dante, enrichie d'une nouvelle analogie avec le couple Héloïse/Abélard, et toujours beaucoup de références à la Renaissance, ses peintres et leurs tableaux, pas mal d'évocations religieuses, poétiques, musicales toutes toujours aussi bien intégrées au contexte. Les longueurs du premier tome qui me semblaient utiles au rythme lancinant du récit m'ont ici lassée, de même que les atermoiements de la douce et bonne Julia qui réussissent cependant à mettre en exergue la profondeur et la beauté de l'amour que Gabriel lui voue tout torturé qu'il soit. J'ai aimé retrouver ce ténébreux personnage mais je pense qu'il était inutile de le faire plonger plus loin dans son enfer pour mieux apprécier son retour vers la lumière, les héros ont suffisamment bavé auparavant, cette surenchère de souffrance a du avoir un effet néfaste sur min appréciation. En tout cas, il me semble que le tome 1se suffisait à lui-même ou alors, peut être attendais-je trop de celui-ci...le troisième opus ne me tentera pas.

par Seregan
Ethan Frost, Tome 2 : Enchaînée Ethan Frost, Tome 2 : Enchaînée
Tracy Wolff   
http://penseesdunelectricepassionnee.over-blog.com/2016/05/ethan-frost-tome-2-enchainee-tracy-wolff.html

Ce tome reprend là où le premier s’était arrêté. Chloé a dormi chez Ethan après une soirée mouvementée. Le matin, on frappe à la porte. Chloé va ouvrir et se retrouve face à face avec Brandon, son violeur. Elle comprend que ce dernier est le demi-frère de l’homme qu’elle aime.

Voilà comment je résumerais ce tome : c’est l’histoire d’une fille qui a subi un viol durant son adolescence et qui passe son temps à dire et à répéter qu’elle est détruite, démolie et dévastée (les 3 D) tout en nous réitérant qu’elle allait bien et qu’elle s’en est sortie jusqu’à maintenant car elle a tout fait pour ne pas y penser… sauf que la mention de Brandon ou de son acte ignoble revient dans chaque paragraphe, et pas seulement dans ce livre mais aussi dans le 1er.

Autrement dit, je n’ai pas du tout aimé ce second tome. Encore une fois, Chloé est pour moi, comme je l’ai dit pour le premier opus (dont vous retrouverez la chronique ici http://penseesdunelectricepassionnee.over-blog.com/2016/01/ethan-frost-devastee-tracy-wolff.html), une victime qui vit dans son passé et non une survivante. Elle est faible et lâche et ne rend pas honneur à toutes les victimes de viols et autres violences qui arrivent à sortir la tête de l’eau et à avancer pour se reconstruire. En ce sens, Chloé a raison : elle est détruite et sa prétendue santé mentale n’est qu’une apparence. Au moins, elle l’avoue, ce qui est tout à son honneur.

J’ai détesté ce qu’elle a fait subir à Ethan qui se retrouve pris entre deux eaux et qui la choisie malgré tout. J’ai détesté le fait qu’elle le repousse pour un oui ou pour un non dès que quelque chose ne lui plaît pas. Ethan fait tout pour elle et elle n’est jamais satisfaite. Elle est trop concentrée sur sa douleur, trop occupée à s’apitoyer sur son propre sort, pour se rendre compte de tous les sacrifices que fait Ethan pour elle (on parle de sa famille tout de même !). Elle devrait se battre pour construire son avenir avec cet homme idéal qui l’accepte avec tous ses travers et qui l’admire (je ne comprends pas pourquoi) jusqu’au point d’accepter de couper tout lien avec sa propre famille.

Elle reproche à Ethan le rôle qu’il a joué dans cette affaire par le passé avant même de l’avoir rencontrée et de le lui avoir caché. Mais dès qu’elle découvre un fait sur le passé d’Ethan qui ne lui plaît pas, elle fuit. Ethan n’aurait jamais dû aider sa famille, paradoxalement, elle n’en veut pas à son propre frère de s’être enrichi sur son dos…

J’ai trouvé ce tome insipide. Ethan et Chloé se disputent (enfin, Chloé crie et essaye de fuir alors qu’Ethan fait tout pour la retenir), rompent puis couchent ensemble pour mieux se retrouver. Et c’est un cercle infernal qui se répète jusqu’aux dernières pages. Résultat, il n’y a pas d’avancée ni d’intrigue réelle. C’est comme si l’auteure ne savait pas comment poursuivre son histoire pour y faire pleinement entrer Brandon et donner du peps, du suspense et de la profondeur à son livre. J’ai même eu l’impression que Tracy Wolff était dépressive au moment où elle l’a écrit tant Chloé se perd en auto-apitoiement. Je m’attendais limite à ce qu’elle s’ouvre les veines.

Vous allez penser que je suis un être sans cœur de dire de telles choses sur Chloé, cette pauvre jeune fille qui s’est fait violer alors qu’elle n’avait que quinze ans ? Peut-être… mais honnêtement, je n’arrivais pas à avoir d’empathie pour quelqu’un qui en avait déjà tellement pour elle-même, pour quelqu’un qui se plaignait autant de sa pauvre vie alors que beaucoup n’ont pas la chance de poursuivre leurs études et de trouver l’homme idéal suite à un évènement tragique. Mes propres expériences directes ou indirectes en drame sont nombreuses et j’ai beaucoup d’admiration pour ces personnes qui arrivent à accepter leur passé et à aller de l’avant, ce qui n’est pas le cas de Chloé.

Même la fin ne vaut pas le détour. On ne la voit pas venir tant tout est trop rapide. En refermant le livre, il reste trop de points en suspend, trop d’éléments à éclaircir. Même l’épilogue ne vaut pas le coup.

En bref :
Grosse déception ! Je n’ai pas aimé ce livre et il m’a été pénible de le finir. Comme dans le premier, Chloé s’apitoie trop sur elle-même, ressasse trop son passé tout en nous assurant qu’elle n’y pense pas souvent. Elle répète trop les trois D…

Ce tome n’est pas à la hauteur de la longue attente et du suspense dans lequel nous avait laissé la fin du 1er. Pourtant, j’ai adoré Backstage du même auteur qui traitait de sujets très graves mais avec une légèreté, un humour qui arrivait à panser les plaies et à rendre la lecture passionnante et plaisante. Les personnages étaient forts et combatifs.

Ici, il y a trop de répétitions, trop de pleurs, de récriminations. C’est fatiguant.

Le troisième sera du point de vue d’Ethan et je ne sais pas encore si je le lirais.


par LinaRida
Maron Noir, Tome 3 : Perdue dans la sensualité Maron Noir, Tome 3 : Perdue dans la sensualité
D.C. Odesza   
Wouahhh ! j'ai adoré me replonger dans l'histoire de Marron c'est la suite de ses aventures à Dubai avec les 3 frères Chevalier ... beaucoup de rebondissements dans ce tome c'est pour moi le meilleur de la série pour l'instant et enfin une fin qui nous laisse sans voix ... Gidéon aurait -il des sentiments pour Marron et Marron ??? j'ai hâte de découvrir la suite ... Attention public averti tout de même des scênes très crues et parfois violentes ....
Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte
Karina Halle   
« Le Pacte » est un de ces romans que vous n’arrivez pas à laisser, même une fois terminé, vous en voulez encore !
Stéphanie a 25 ans au début du livre, c’est là que toute l’histoire du « pacte » va commencer. Linden, son meilleur ami, légèrement éméché, va lui faire une proposition, si a 30 ans ils sont toujours célibataires, ils se marieront tout les deux ! Puis les années filent, 26 ans, 28 ans, nous les retrouvons généralement pour leurs anniversaires, en couple ou seul, mais avec toujours dans un coin de la tête cette promesse qu’ils se sont fait.
Linden et Steph sont très proches, ils partagent tout, ils se comprennent, se soutiennent, sont parfois les seuls à croire aux rêves de l’autre, ils n’ont aucun secret l’un pour l’autre, c’est très amusant de les voir évoluer ensemble. Même si on sent bien qu’il y un peu plus que de l’amitié entre eux, la peur de perdre l’autre l’emporte et les empêche de vraiment se dévoiler. De plus, ils ne savent pas vraiment quel genre de sentiment ils éprouvent : l’amour ou l’amitié, difficile de le savoir vraiment.
Au fils des années, de relations catastrophiques en coups de coeur, nos deux amis vont sans le vouloir vraiment s’éloigner, puis se rapprocher, leur amitié n’est pas toujours bien vu par les personnes qu’ils fréquentent. Malgré tout, ils arrivent toujours à se trouver des moments à eux, ils vont toujours faire en sorte de se voir et passer du temps ensemble.
Et puis on approche des 30 ans, et on a hâte de voir ce qu’il va se passer, c’est la partie de l’histoire la plus développée, on va s’immerger dans leur quotidien, les découvrir de plus en plus. Cela a été la partie du livre que j’ai préferé. Le yoyo émotionnel que j’ai ressenti, l’envie de rire et de pleurer, on passe d’une émotion à l’autre en quelques lignes.
J’ai vraiment adoré ce livre, je l’ai complètement dévoré, impossible de le refermer, le fait de ne pas vraiment savoir ce qu’il va se passer entre eux, c’est frustrant, mais c’est une bonne frustration, celle qui vous donne envie d’en savoir toujours plus.
Dans ce roman, on est avec les deux personnages principaux : connaitre les deux protagonistes est très appréciable, cela permet de se plonger vraiment dans l’histoire,de savoir parfaitement ce qu’il s’y passe. Je me suis sentie proche de Stéphanie, cette fille est vraiment attachante, elle est drôle, déterminée et profondément gentille. Linden a les mêmes qualités, mais il est aussi volage, son physique ne laisse pas les femmes indifférentes alors pourquoi ne pas profiter de cet atout.
C’est donc un coup de coeur pour moi, je ne sais pas vraiment si j’arriverai à retranscrire mes sentiments fasse à ce livre, c’est drôle, émouvant et terriblement addictif, certains passages sont très « hot ». C’est un mélange de toutes ces choses qui ont fait que j’ai autant apprécié ma lecture. J’ai déjà hâte de le relire.

http://www.livresavie.com/le-pacte-de-karina-halles/#more-6065



par Natoche