Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Zinthia : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
7 secondes 7 secondes
Tom Easton   
En gros, Un ouvrage unique, qu'il faut plus voir comme une chasse à l'homme dans un environnement dystopique que comme une dystopie classique, du moins comme on en voit souvent ces temps-ci. En moins de 400 pages, l'auteur nous fait voyager et nous tient en haleine à chaque page, à la manière d'un thriller bien mené, jusqu'au dénouement final qui est littéralement explosif. Je conseille réellement cet ouvrage, qui est non seulement original de part son concept et son univers, mais qui est également bien écrit, bien mené et qui comme j'aime, contient assez de suspens pour deux vies. OK, j'aurais aimé plus de développement de l'univers et une fin plus complète, mais tout de même... Je recommande !

http://imanbooks.blogspot.fr/2016/03/7-secondes.html

par Aluna
À la vie, à la mort (Twilight réinventé) À la vie, à la mort (Twilight réinventé)
Stephenie Meyer   
Comme beaucoup j'étais hyper impatience de découvrir ce que nous réservait le "spécial 10 ans de Twilight", et comme beaucoup également, j'espérais (je rêvais) d'avoir Midnight Sun.
Quand j'ai su qu'il s'agissait en fait d'une réécriture avec "inversion des rôles", je n'ai pas crié au scandale, ni été déçue. Oui je voulais Midnight, mais cette idée de fanctifion faite par l'auteure, je trouvais ça génial. Culotté et audacieux.

Bref, je partais donc super optimiste dans ma lecture (peut-être trop ?), me frottant les mains d'avance du régal qu'allait me procurer ce roman...
Sauf que...
Rhaaa, j'aurais aimé vous dire "Mon dieu, c'est extra ! Une tuerie. Merci Stephenie Meyer !", mais j'arrive même pas à finir ce roman.
Oiiin, ça me donne envie de pleurer, tiens ! Au lieu de dire que cette réécriture est un bonheur, j'ai juste envie de dire : "Je veux Edward et Bella !!" "Je veux Midnight Sun !"
Car le vrai problème, c'est ça.

Ce que n'a pas pris en compte l'auteure, c'est l'attachement que nous avons envers nos héros.
Twilight, c'est Bella et Edward ! Et non pas Beau et Edythe !
C'est comme faire un gâteau au chocolat, sans chocolat !
Ce n'est plus Twilight !

Alors on peut se dire : "pas grave, je vais le lire comme une histoire indépendante" (en zappant l'originale). Ok... Sauf que ce n'est pas faisable. Car l'histoire est la même. Et, à peu de chose près, ce sont les mêmes répliques. Alors dans ces conditions, il est impossible de ne pas faire des comparaisons ou/et de s'enlever nos vrais héros de la tête.

Et puis, autre chose qui m'a gênée. (Et pas qu'un peu)
Je ne sais pas vous, mais moi quand je lisais Twilight, je m'identifiais à Bella, cette jeune fille "lambda" qui aurait pu être n'importe laquelle d'entre nous. On peut l'aimer ou non, mais on rêve toutes d'être à sa place.
Quant à Edward, c'est notre fantasme ! C'est Edward quoi !!
Maintenant si vous les remplacez... que notre vampire sexy prend la place de Bella, et se retrouve en simple petit humain. En plouc affublé de pulls trop grands, gauche et maladroit, nul en sport, légèrement asocial, rajoutez-lui quelques tocs (selon l'auteur, j'avoue que moi, je n'ai pas remarqué)... La question est : est-ce que ça vous fait rêver ? Fantasmer ? Non, non, non et encore non.

Donc, voilà, pour ce bonus spécial 10 ans, ce n'est pas une réussite pour moi.
J'aime Bella et Edward, mes chouchous !
Quant à Beau et Edythe, ce ne sont que des usurpateurs.

En bref ? Rien ne vaut Twilight, le vrai ! Avec nos vrais héros !
Je m'en vais d'ailleurs lire de ce pas, la version originale incluse dans ce roman, hop hop hop, je retourne vite le livre pour retrouver mes chouchous qui m'ont tant manqué.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/10/twilight-la-vie-la-mort-reecriture-de.html

par toutoun
Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde
Susan Ee   
Attention, ce livre prendra sans doute une place dans votre coeur aux côtés de vos favoris !
Pour ma part cela faisait bien longtemps que je n'avais été aussi envoûtée à la lecture d'un livre, enchaînant la turbo-lecture et me lamentant de ne pouvoir lire la suite dans la foulée.

Les ingrédients de départ vous rappelleront certainement bon nombre de vos lectures : un monde post-apocalyptique, une jeune fille responsable, une mère "incapable", une petite sœur fragile, handicapée, une rencontre improbable avec un être masculin dangereux...

Et pourtant il n'y a rien de cliché dans le développement de cette histoire. Susan Ee, avec un talent incroyable, a su rendre touchants et crédibles ses personnages, saupoudrant le tout d'une touche d'humour bienvenue dans cette aventure pleine d'action dramatique, et de surprises à la fois horribles et réjouissantes.

Le contexte est classique mais assez étonnant : l'apocalypse est venue, avec son lot de cataclysmes et d'anges vengeurs. Ces derniers terrorisent la population survivante, alors que le monde sombre dans le chaos. Les anges sont beaux mais effrayants et chacun craint de les croiser.

Penryn fera bien entendu connaissance d'un de ces anges pour une aventure mouvementée, teintée de romance très débutante et très émouvante, alors qu'elle part à la recherche de sa petite sœur disparue. Ce moteur classique est ici pleinement justifié par le déroulement de l'histoire, tout comme l'évolution des sentiments des deux personnes.

L'ambiance est très réussie, très évocatrice, avec un traitement sans longueurs et sans stéréotypes (je me répète mais arriver à faire du neuf avec du vieux, c'est admirable !).

J'ai particulièrement apprécié comment était justifié le profil psychologique de l'héroïne, ainsi que ses aptitudes physiques inhabituelles. Sa personnalité a été façonnée par celle de sa mère, une mère aimante mais aussi... dangereuse.
Cet abord intelligent et subtil est rare en littérature young adult, où les clichés sont souvent brassés sans complexes (et à mon âge, hélas, cela m'empêche souvent d'apprécier pleinement ma lecture).

Le déroulement de l'intrigue est très riche, nous permettant de découvrir plusieurs aspects des nouvelles organisations sociales (résistance et collaboration pour simplifier) tandis qu'une sinistre opération mystérieuse se dévoile peu à peu en arrière plan...

Le rythme est très soutenu, laissant pourtant la part belle à la psychologie. Plusieurs registres sont utilisés (fantastique, thriller, romance, road-movie) pour un style mi romantique, mi pragmatique, mâtiné d'horreur. Ce mélange étonnant est très réussi.

L'évolution finale du récit a de quoi surprendre, l'auteur sait mélanger les genres avec brio, n'hésitant pas à travailler sur plusieurs registres.
Ce livre se clôture ainsi sur un point d'orgue, promettant une suite qui s'annonce passionnante.

Ce roman américain est initialement un livre auto-édité, qui a été accueilli avec enthousiaste par les lecteurs, et dont les droits ont été rachetés au cinéma, ce qui peut nous faire espérer une traduction très très vite !


par milabette
Animal Tatoo, tome 1 : Les quatre élus Animal Tatoo, tome 1 : Les quatre élus
Brandon Mull   
J’ai beaucoup apprécié cette lecture. C’est léger, simple et efficace. Sans être tout à fait niais non plus.

En même temps y’a des animaux (dont un panda) alors forcément c’est un peu cheaté (un panda quoi !). L’histoire se lit rapidement et on sent bien que ce premier tome fait office d’introduction : on pose les bases, sans se presser, tranquillou. On nous présente l’univers, les personnages et bien sûr, les animaux totems. Le récit se concentre sur les 4 héros qui sont sensés, en gros, sauver le monde (how original, quoi) car le gros-méchant, le Dévoreur (c’est sans équivoque) est revenu.

Bon, les mauvaises langues diraient que dans ce premier tome, il ne se passe finalement, pas grand chose. Et en effet, l’action est un peu mise de côté pour laisser place à la présentation du contexte et des protagonistes.
Le livre est assez petit (et écrit très gros (en même temps, c’est pour les enfants)) on a vite fait le tour. Ceci dit, ça donne envie de découvrir la suite qui semble du coup, assez prometteuse.

En somme, une aventure sympathique, mais qui ne nous a pas encore montré (et démontré) tout son potentiel, affaire à suivre !

par KaraKin
Apocalypsis, Tome 1 : Cavalier Blanc : Alice Apocalypsis, Tome 1 : Cavalier Blanc : Alice
Eli Esseriam   
Je reste sur un avis assez mitigé, mais j'admets qu'il y a plusieurs trucs intéressants.
Déjà, j'ai été vraiment étonnée par l'écriture. Un style vachement soutenu, auquel je ne m'attendais pas du tout venant d'un livre Jeunesse - ou pourquoi pas Young Adult, à la limite.
L'héroïne, également. Plus asociale qu'elle, tu meurs ! Ce caractère-là à ce stade était intéressant, surtout que pour un protagoniste, c'est pas courant. Bon après, le reste faisait d'elle un genre de "miss parfaite" que j'ai trouvé assez pénible.
Son pouvoir aussi, assez classe. Et les façons dont ça se retourne contre elles sont plutôt bien tournées.
Puis la fin, pas mal. Drame, et situation qui semble désespérée. Juste pour voir comment elle s'en sortira et comment sont les autres Cavaliers, je lirai très probablement la suite.

par Zinthia
Argentine Argentine
Joël Houssin   
Un idée originale pas assez développé à mon goût.

Au milieu du désert, une immense ville expérimentale a été construit pour y mettre tous les prisonniers de longues peine. Mais 2 générations plus tard, la ville ne renferme plus que les descendants qui n'ont connu que cette ville.
Celle-ci est alimentée en nourriture chaque jour par camions. Un jour et les suivants la nourriture apportée est périmée puis arrêt total. Pourquoi ?
Diego, ancien caïd d'un bande réputé, va découvrir comment fonctionne cette ville par le Tokyo, le dealer ou Tio Pepe, le chef de la mafia local.
L’intérêt du roman, [spoiler]que la ville soit protégée par un champs temporelle et que ce dernier commence à tomber en panne[/spoiler] est découvert à la fin et j'aurais souhaité que le roman démarre à partir de là et ainsi rencontrer l'extérieur de la ville.
Diégo nous fait visiter la ville en suivant ses péripéties mais c'est pas transcendant.
J'aurais aimé un roman plus complet. Le livre aurait mérité le double de page.


par dune92
Attraction mortelle Attraction mortelle
Lucy Christopher   
http://wandering-world.skyrock.com/3193376753-THE-KILLING-WOODS.html

THE KILLING WOODS est une déception. J'en attendais beaucoup plus venant de l'auteure du fabuleux roman LETTRE A MON RAVISSEUR. Pendant absolument toute ma lecture, je n'ai rien ressenti : pas d'attachement particulier pour les personnages, pas de grands moments de suspense et d'angoisse, pas de surprise face aux rebondissements... Bref, pas grand chose de magnifique, en fait.
J'ai été déçu par les héros, surtout. En effet, je m'attendais à découvrir une Emily et un Damon totalement brisés et hyper touchants. Malheureusement, on a le droit à tout sauf à cela. Toutes les émotions de ces deux protagonistes ne sont que partiellement approfondies. On sent bien qu'il pourrait y avoir encore plus de sensibilité et d'intensité dans tout ce qu'ils éprouvent. Du coup, je n'ai pas vraiment eu le souffle coupé par leurs caractères. On les suit juste, sans jamais frissonner ou être pris aux tripes par leur histoire. J'ai trouvé ça tellement dommage !
J'ai été énooooormément frustré par leur duo, en plus ! Moi qui m'attendais à être confronté à une sublime relation passion/répulsion, PAS DU TOUT ! Le résumé m'avait tout de même laissé penser que quelque chose les unirait et les pousserait à s'attacher l'un à l'autre... Eh bien ce n'est pas le cas ! Ok, ils ressentent chacun leur tour un sentiment qui s'apparente à de l'amitié, mais ça ne va pas plus loin. Seigneur, que j'ai trouvé ça ennuyeux ! En fait, j'ai plus eu l'impression qu'on suivait deux histoires complètement opposées et différentes, qui se recoupaient de temps en temps. Sauf que je ne voulais pas ça du tout, moi !
Niveau action, on progresse un peu. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère noire, étrange et oppressante qui ressortait de ce roman. Il y a énormément de scènes qui prennent place dans les bois, ce qui apporte une dimension assez dérangeante et assez glauque au récit, ce que j'ai vraiment adoré ! En savoir plus sur ces mystérieux Jeux qui se passent au cœur de la forêt de Darkwood était également une expérience plutôt palpitante. Malheureusement, les révélations finales ne m'ont pas ébloui du tout. J'avais compris le gros nœud de l'intrigue assez tôt avant la fin de l'histoire pour être frustré dans les 50 dernières pages, moment où les héros prennent à leur tour conscience de ce que je savais déjà. Lucy Christopher n'a pas été très fine, de ce côté-là. L'aspect thriller/enquête policière n'est pas très au point. Les coups de théâtre manquaient de profondeur, de détails, de secrets et de suspense. J'en attendais, là aussi, beaucoup plus de la part de l'auteure.
En résumé, THE KILLING WOODS est un roman qui se lit rapidement, mais sans grande avidité. L'histoire, qu'on s'attend à être renversante et haletante, est en fait très plate et pas mal prévisible. Je me suis senti loin des héros et de tout ce qu'ils ont pu éprouver. Les surprises n'en sont pas vraiment, et l'intensité n'est pas au rendez-vous. Une lecture très moyenne et décevante, qui n'a absolument pas su répondre à mes attentes.

par Jordan
Au-delà des étoiles, Tome 1 Au-delà des étoiles, Tome 1
Beth Revis   
Ouaw ! Moi qui attendais beaucoup de ce roman, je ne suis pas, mais alors pas du tout, déçu de lui. Across The Universe est touchant, angoissant, à mi-chemin entre le thriller, la dystopie et la science-fiction. Un cocktail explosif, qui ne pourra que vous plaire.
En effet, ce roman regroupe trois styles, tous aussi bien exploités les uns que les autres. Laissez moi vous expliquer pourquoi. Au départ, on suit l'histoire à travers les yeux d'Amy. Adolescente de dix-sept ans, elle va devoir embarquer à bord d'un vaisseau spatial. Son but ? L'emmener elle et les 2312 autres passagers sur une nouvelle planète. C'est le début d'un très long voyage, qui devrait durer exactement trois cents une années. Mais comment tenir trois siècles en restant en vie ? La réponse est simple : Amy va devoir se faire cryogénisée. On suit avec elle le procédé de cette manœuvre, et c'est atroce. J'ai eu beaucoup de mal à lire les passages où Amy devait se faire congeler. Elle souffre, énormément, mais pas seulement physiquement, moralement aussi. Elle doit abandonner la Terre, quitter son petit-ami, ses amis, son ancienne vie. Elle doit lâcher prise. J'ai été très touché par ce personnage. Amy une héroïne émouvante et attachante. Je regrette de l'avoir déjà quitté.
Une fois la douleur passée et que le froid s'est emparé d'elle, elle s'endort, et le voyage commence. A partir de là... Ouaw. On découvre cette fois l'histoire du point de vue d'Elder, un jeune homme de seize ans. Il sera le prochain leader du vaisseau, une fois que l'homme au-dessus de lui sera décédé. Cet homme, c'est Eldest. En anglais, Eldest signifie "le plus vieux", et il y a une raison à cela. Comme vous l'aurez compris, c'est la personne la plus vieille du vaisseaux. Il a alors toute l'autorité dans un monde vraiment troublant. En effet, plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que l'univers du vaisseau est oppressant !
Pas de ciel, celui-ci est remplacé par une sorte de voûte géante en métal. Pas de soleil, une lampe géante le remplace. Et donc... Pas vraiment d'échappatoire. Mais à quoi bon en chercher une ? Tout semble aller pour le mieux. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Le vaisseau Godspeed possède une foultitude de secrets qu'il préférerait bien garder enfouis.
C'est donc dans ce monde inédit et angoissant qu'on découvre l'histoire. A la fois sous le regard d'Amy et celui d'Elder. Les chapitres sont alternés, et c'est vraiment une très bonne idée. J'ai adoré pouvoir voyager à travers deux regards. Mais passons, d'autres choses plus importantes sont à venir ! En effet, dans ce monde en apparence parfait, un énorme problème va survenir... La cabine de cryogénisation d'Amy va dégeler, livrant alors celle-ci à elle-même. Son réveil est une nouvelle fois très difficile à lire. Ca fait mal de la voir subir autant de peines. Mais grâce à Elder, elle va réussir à s'en sortir.
Haaaa, ces deux là, qu'est-ce qu'ils m'ont fait rêver ! Elder, au moment où il voit Amy pour la première fois, tombe raide dingue d'elle. Mais attention, on ne nage pas dans le "elle est à moi pour toujours, je sais que c'est elle..." ici. Non. Là, ce coup de foudre est juste magnifique. Dans un vaisseau où tout le monde se ressemble, où la civilisation est mono-ethnique, où les humains ont tous la peau mâte, les yeux marrons et sont tous bruns, Amy est une chose fascinante. Ses cheveux rouges, sa peau blanche comme de la neige et son regard vert émeraude ont ébranler toutes les certitudes d'Elder. Et si l'idée de congeler tout le monde n'était pas la bonne ? Et si Amy avait un rôle des plus importants à jouer dans cet univers étouffant ?
Mais pas le temps de se poser plus de questions, le problème recommence. Des cabines de cryogénisation se mettent à dégeler de plus en plus vite, de plus en plus nombreuses. Certains de leurs "habitants" meurent, d'autres ont la chance de pouvoir s'en sortir. Mais pourquoi faire cela ? Et surtout, qui ? Elder et Amy vont alors se lancer à la recherche du tueur. Mais il ne peut pas être bien loin... Personne ne peut s'échapper du vaisseau. Le tueur est donc tout proche d'eux...
Rien que d'y repenser, j'ai envie de replonger ! Nous sommes vraiment happés dans un monde mystérieux, où les règles du dictateur Eldest ( il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cet homme affreux, que je déteste ) sont plus qu'étranges, et tout le monde les exécute sans rechigner. Le monde dystopique d'Amy et Elder est fascinant, et le lieu dans lequel nous sommes emportés et vraiment génial à découvrir. Un vaisseau voguant au beau milieu de l'espace, que personne ne peut localiser sur Terre c'est vraiment inquiétant, non ?
C'est donc dans cette atmosphère menaçante et alarmante qu'on avance. Entre problèmes techniques, meurtrier en cavale et histoire d'amour magnifique, autant se le dire, on ne peut pas respirer une minute ! L'histoire est autant exaltante que sombre, et nous conquit de la première à la dernière page. La partie dystopique/science fiction/thriller est vraiment très bien recherchée, et j'ai adoré partir à la recherche du tueur dans ce monde à couper le souffle. Le côté romance est vraiment très bien abordé, j'ai fondu à chaque baiser entre les deux protagonistes. Que dire de plus ? Ce livre est superbe, achetez-le dès que possible !

par Jordan
Black Ice Black Ice
Becca Fitzpatrick   
Ah! Ce livre, je l'attendais depuis si longtemps! Je suis tellement contente de retrouver le style de Becca Fitzpatrick qui m'avait manqué! C'est une de mes auteurs préférés et elle ne m'a pas déçue! Ce livre est un vrai petit bijou. L'histoire est tellement prenante, je l'ai lu en un après-midi, impossible de le relâcher! On entre dès les premières pages dans l'histoire, les personnages sont attachants, l'intrigue et le scénario sont bien menés, il y a sans arrêt des rebondissements pour nous garder en haleine, tout est pensé au millimètre près, tout est fait pour qu'on ne se doute de rien. On sent que l'auteure s'est vraiment investit à 100 % dans son histoire et ça paye! Ce fut un vrai régal!! Mais n'oubliez pas de prévoir un bon pull chaud, cette histoire donne froid! grrr!!! Tempête de neige en perspective! x)
Bref, Black Ice est mon coup de cœur de 2015.♥
A lire ;)
10/10

par Lilly93
Black out Black out
Marc Elsberg   
Un excellent roman qui porte sur une immense coupure de courant dans toutes l'Europe. Au fil des pages, on prend conscience que l'électricité est dans notre vie courante, une chose banal. Avec ce thriller, on découvre que la disparition de cette énergie peut mettre en échec toute notre société et notre mode de vie, ainsi que d'engendrer de nombreuses catastrophe écologie.
Un livre a lire à tout prix.

par wade74