Livres
388 668
Comms
1 362 497
Membres
277 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

ZONE: Chroniques d'un dernier jour



Description ajoutée par Ylle 2015-01-11T19:16:29+01:00

Résumé

Septembre 2009, Ullapool, 6 morts. Octobre 2011, Mer du Nord, 38 morts. Août 2013, Skägen, 72 morts. 8 Septembre 2015, Folkestone. Les troupes du Major Kieran Wallace prennent position.

Personne n'entre, personne ne sort.

Zone est un thriller sombre construit sous la forme d'un huis-clos à la mécanique implacable, dans lequel un ensemble de personnage sera confronté à une catastrophe terrifiante.

Un seul choix: survivre.Une seule question: comment?

OSEREZ-VOUS PÉNÉTRER DANS LA ZONE?

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Or
4 lecteurs
PAL
7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par calys 2015-04-21T09:57:17+02:00

— J'en ai rien à battre de ce que vous pensez. Je me suis fait dessus, ça vous va ? Je suis qu'un être humain. Qu'est-ce que vous avez à me regarder !?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2016-09-04T17:45:25+02:00
Bronze

Dès le début de ma lecture j’ai été intrigué ! cela faisait un moment que je voulais lire ce livre de Steeve Hourdé . Le genre d’horreur que j’aime, les monstres, l’être humain face à ses peurs… Bref tous les ingrédients qui font que je vais plonger dans l’univers d’un auteur ! Et là la sauce a bien pris ! Même si l’entrée en matière a été assez floue pour moi, je me suis demandée à quelle sauce j’allais être mangé et à quoi j’allais être confronté ?

J’ai été prise au piège avec ces personnages et impossible pour moi de m’extraire de l’horreur !

« Personne n’entre, personne ne sort. » – Kieran Wallace

J’ai vite compris que l’auteur ne me laissait pas beaucoup d’espoir de sortir indemne de cette lecture, j’ai été tout autant malmenée que ses personnages face à leur combats sans merci. Un huis clos horrifique dans toute sa splendeur.

A l’intérieur de la Zone c’est le carnage, la panique, la détresse lorsque l’ont sait que l’on va mourir et surtout les ténèbres ont enveloppé aussi bien les personnages que la Zone. Oui ce roman est noir à souhait ! Pas seulement à cause des créatures, mais surtout lorsque certains personnages montrent leur vrai visage.

L’auteur distille les informations et m’a rendu accro, il a joué avec mes nerfs et j’ai été sur le qui vive d’un bout à l’autre, tour à tour je me suis attachée à certains personnages et je me suis prise à espérer leur survie face à leurs monstres et ses monstres, pour l’instant d’après être complètement désappointé par le comportement qu’il vont avoir. On peut donc s’attacher à un personnage et le détester quelques pages plus loin! L’auteur joue avec nos sentiments et cela est un délice ! La psychologie de chaque personnage a été travaillée avec talent, leur donnant vie et réalisme. « L’homme est un loup pour l’homme » prend tout son sens. L’être humain, est mauvais et c’est ce que démontre l’auteur.

« Le Major Wallace n’était pas là pour rétablir une situation, ni même pour la contrôler. Sa mission était d’être présent au moment où, de toute façon, ça allait dégénérer, et d’improviser. Ni plus, ni moins. Tout simplement, car il était la seule personne sur cette planète à posséder cette expérience si particulière. »

Les personnages sont mis à rude épreuve quelque soit le côté où ils se trouvent ! d’un côté ceux de la « zone » livrés à eux-même et aux « monstres » et de l’autre ceux dans le camp militaire ou scientifique, qui doivent « régler » la situation. Les deux camps s’opposent, les deux camps ont des choix à faire et dans les deux camps j’ai senti du désarroi et des remises en cause de mes convictions.

« — J’en ai rien à battre de ce que vous pensez. Je me suis fait dessus, ça vous va ? Je suis qu’un être humain. Qu’est-ce que vous avez à me regarder !? »

Aucune réponse claire et précise n’est apportée par l’auteur qui fait le choix de laisser le lecteur libre de ses pensées et libre des choix qu’il aurait pu faire et pour moi cela n’a pas de prix ! Bravo à Steeve Hourdé qui m’a entrainé dans de questions aussi existentielles les unes que les autres, sans pour autant que je ne trouve une réponse satisfaisante à chacune d’elle. L’auteur a joué avec mes sentiments jusqu’au bout.

« Un cauchemar. Oui. C’était un horrible cauchemar. »

« comment je réagirais »? Serais-je mieux ou pire que ces humains, confrontés à la peur absolue » ?

L’écriture est très nerveuse et visuelle ce qui donne un rythme effréné au roman et maintient une tension tout le long de la lecture dont je suis ressortie essoufflée, scotchée, abasourdie mais en fin de compte aucun des personnages de m’aura marqué ! En cela l’auteur a l’art de manipuler son lecteur et de le malmener.

Pour conclure, si vous aimez les huis-clos, si vous aimez l’être humain dans ce qu’il a de plus horrible en plus des monstres qui peuplent nos cauchemars, je vous conseille fortement ce livre, véritable coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par silbert 2015-09-03T21:09:34+02:00
Or

Vous allez sûrement me trouver contradictoire dans cette chronique car je mets une note de 5/5 et pourtant je n'ai pas aimé. Mais ce n'est pas le livre en lui-même que je n'ai pas apprécié mais le genre à savoir un survival horreur. J'ai en effet beaucoup de mal avec ce genre que ce soit en film et en livre (je n'aime pas avoir peur). Seulement je me refuse de mettre une mauvaise note à cause de cela, pour moi cela serait injuste d'autant plus que le livre en lui est très bien et je suis sûre que les fans du genre vont se régaler avec.

Pour vous résumer l'histoire très brièvement, des employés d'une usine vont se retrouver attaquer par des bêtes non humaines dont les dont les extrémités sont des lames tranchantes.

Ce livre m'a littéralement donné froid dans le dos, tout le long, la tension est à son comble, ce qui montre que l'auteur est doué. Carnage et horreur sont au rendez-vous. En tant que lecteur on ressent la peur des protagonistes, on subit leur hystérie et on assiste impuissant à leur mort ou à leur survie.

Et bien entendu, comme on est dans un survival horreur, on assiste à des comportements de trahison, de pure égoisme car clairement on est dans l'optique de chacun pour soi même si certains restent toutefois solidaires.

Ce que j'ai apprécié c'est le fait que les personnages étaient tous très bien introduits, du coup ce n'est pas une personne X ou Y qui se fait attaquer mais une personne presque réelle; cela donne plus de profondeur à l'histoire mais décuple l'ampleur de la catastrophe et le lecteur est plus touché par chaque mort.

Mais il y a aussi un personnage particulier, le major Kieran Wallace, se dernier a survécu à plusieurs attaques de ces monstres et il est surnommé le survivant. Nous avons beaucoup de mal à le cerner: d'un côté il parait presque sans cœur et de l'autre il semble tout porter sur ses épaules. Peut être faut il attendre le tome 2 pour en apprendre plus sur cet homme....

Je confluerai en vous disant que si vous êtes fan d'Alien et de The walking dead, alors ce livre est fait pour vous, n'hésitez pas!!!

Moi de mon côté, je ne lirai pas le tome 2.

Boulimique des livres

Afficher en entier
Commentaire ajouté par calys 2015-04-20T18:27:32+02:00
Pas apprécié

J'ai abandonné la lecture à plus de la moitié du livre avec beaucoup de regret, pourtant j'aime les huis clos mais dans celui-là trop de détail qui n'apporte rien à l'histoire, à mon gout...

Dommage !

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 3
Extraits 4
Evaluations 2
Note globale 8 / 10

Évaluations