Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Zorgloub : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Lettres d'amour / Les héroides Lettres d'amour / Les héroides
Ovide   
J'ai beaucoup aimé ce livre.
Tout d'abord, je trouve que les différents personnages mythologiques ont très bien été choisis par l'auteur. Il y a des personnages que je connaissais déjà comme Pénélope, Phèdre, Ariane et Médée. Par contre, je ne connais pas du tout certains personnages et j'ai eu énormément de plaisir à découvrir l'histoire de Canacé, Laodamie et Hypermestre.
Ce livre est composé de quinze lettres d'héroïnes adressées à leurs amants. Il y a également trois autres couples de lettre qui se détachent légèrement des précédentes. Les quinze premières lettres parlent d'héroïnes délaissées par leurs amants et qui désirent leur retour. Les lettres sont très bien écrite et je n'ai eu aucun mal à me mettre à la place de ces femmes.
Les trois derniers couples de lettre sont des échanges entre Pâris et Hélène, Léandre et Héro puis Acontius et Cydippe. Les lettres entre Pâris et Hélène sont assez intéressantes, étant donné qu'elles sont envoyées avant l'enlèvement de cette dernière. J'ai été agréablement surprise de découvrir une Hélène qui essaye de résister au charme de Pâris. Je connaissais déjà l'histoire de Léandre et Héro, et j'ai toujours autant d'affection pour cette histoire. Elle est belle, touchante même si elle se finit mal. Pour ce qui est des lettres entre Acontius et Cydippe, je pense que ce sont les seules que je n'aime pas trop. Le fait que Acontius piège Cydippe pour qu'elle se marie avec lui me rebute un peu.
Pour finir, ce livre est très agréable à lire et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l'écriture d'Ovide.
L'art d'aimer L'art d'aimer
Ovide   
Un livre très amusant que je recommande à tous ceux qui veulent passer un moment léger. Les références mythologiques nombreuses peuvent rendre la lecture plus difficile, mais une légère connaissance en mythologie peut suffire !
Quand à ceux qui ne trouvent pas tout cela très moral, je me permettrais de dire que les historiens croient avec une presque certitude qu'Ovide était un homme très fidèle. Il faut plus le prendre comme une vaste plaisanterie (à la limite de la pudeur parfois, certes) !

par Zorgloub
Les Travailleurs de la mer Les Travailleurs de la mer
Victor Hugo   
Roman qui m'a pas mal barbé pendant les premiers chapitres (vivent les descriptions hugoliennes qui dans ce roman sont vraiment trop nombreuses), mais hors des descriptions, l'histoire est un vrai régal !

par Zorgloub
Cromwell Cromwell
Victor Hugo   
La pièce est souvent éclipsée par sa Préface, le manifeste du théâtre romantique. Mais cette oeuvre, dans un contexte historique important et intéressant, a son propre charme, avec une réflexion sur la figure de l'homme d'Etat.

par Laurien
Les morts renaîtront un jour Les morts renaîtront un jour
Christopher Ernst   
Un policier fort sympathique, qui a très bien su exploiter le contexte historique du Berlin post-réunification pour créer une atmosphère à la fois nostalgique et inquiétante. On regrette peut-être parfois les explications trop compliquées données par les personnages, mais pour le reste, il s'agit d'un roman plutôt bien mené (surtout pour un policier, genre qui ne m'intéresse que faiblement en règle général)
PS : sélectionné par les Ancres Noires

par Zorgloub
Les Justes Les Justes
Albert Camus   
Des révolutionnaires russes, dans le but d'abolir la tyrannie, d'atteindre leur idéal et par amour pour l'humanité organisent un attentat. Aux yeux du monde ce sont des terroristes.
Ce livre engage à la réflexion sur notion de justice.
Je l'ai dévoré.

par SdNf
Le Malentendu Le Malentendu
Albert Camus   
Une fois de plus, je suis sous le charme de la dramaturgie camusienne. Cette pièce est particulièrement magnifique, et cela en tout point de vue. J'avais tout d'abord vu la représentation de cette pièce, et j'avais tout de suite été charmé par l'histoire et les personnage.
Mais la pièce écrite est encore plus belle et puissante, elle est magnifiquement bien écrite, on est vite pris par ces dialogues, et tout les charmes d'une pièce de théâtre sont réunis dans cette pièce. C'est très bien écrit en tout cas, l'auteur à vraiment un style fascinant et très intéressant, j'ai vraiment été prise par cette histoire singulière, et elle est admirablement bien écrite.
L'intrigue de cette pièce est inspirée d'une histoire vraie qui avait interpellé Camus et qui avait par la suite servie de trame à cette pièce-ci. Cela permet ainsi de conférer un plus grand réalisme à cette tragédie moderne, qui nous emmène à réfléchir sur le bonheur, les relations filiales, l'amour, et bien d'autres choses encore...
De plus, les personnages sont très bien caractérisés et réalistes, on ne se prend pas vraiment d'affection pour eux, mais j'ai eu pitié d'eux, la pièce est très triste et les personnages retransmettent ce pathétique à merveille. Le personnage de la mère est celui qui m'a le plus touché je pense, au contraire de Martha qui ne m'a pas séduite. Jan est aussi quelqu'un d'intéressant, il a eu cependant tort d'agir comme il a fait, et il aurait mieux fait d'écouter sa femme...
Par ailleurs, dans cette pièce on retrouve les éléments de l'absurde de Camus, la difficulté d'exprimer ses sentiments, le détachement du monde, la volonté d'échapper à une réalité inadaptée ainsi que le non sens de la vie par moment... Le personnage de Martha est particulièrement à la recherche d'une autre vie, et elle est prête à tout pour y arriver. C'est donc intéressant de voir la complexité des êtres dans cette pièce, mais aussi la manière dont l'incapacité à communiquer des personnages peut au final aboutir à de telles tragédies...
Cette pièce est donc courte, mais en trois actes seulement, elle réussit à nous transporter dans le quotidien de cette auberge, on voit la lassitude de la mère, la volonté de la fille d'échapper à la morosité de sa vie, et c'est fascinant de voir la confrontation entre ces êtres.
La conclusion de la pièce est vraiment bouleversante, c'est très émouvant, comme quoi les mots, de simples petits mots, peuvent parfois nous sauver la vie, mais il faut savoir les exprimer au bon moment... Toute cette pièce résulte d'une succession de malchance, il aurait suffit que le passeport soit vue dès le début, et cela aurait tout arranger... Mais il fallait que tout cela se termine ainsi, c'est la fin des rêves et des illusions de la part des personnages, c'est très instructif à voir.
[spoiler]Dès le début, on sait que la mère et Martha prévoient de tuer Jan qu'elles prennent pour un simple voyageur, et lui ne fait rien pour éviter cette issue fatale, il aurait suffit qu'il se présente dès le début, et sa mère et sa sœur ne l'auraient pas tué... Dire que cela devait être la dernière fois, et qu'elles avaient presque réussi à mettre leur plan à exécution... Dommage que cela se termine ainsi, tout ce malheur à cause d'une volonté de partir vers des contrés meilleures... Et puis quand tout le monde se rend compte du malentendu, il est trop tard, le mal est fait et la famille se suicide. C'est triste, d'autant plus que tout le long de la pièce on a pu voir la mère hésité à le tuer, et qu'au final elle aurait pu le sauver... C'est là tout l'absurde de la pièce. [/spoiler]
Bref, c'est une pièce courte et rapide à lire qui est très intéressante. Je me suis beaucoup plu à en découvrir les personnages, l'intrigue et les symboles. C'est une belle réflexion sur la vie et le manque de communication. Une excellente pièce de Camus une fois de plus.

par elana55
La guerre de Troie n'aura pas lieu La guerre de Troie n'aura pas lieu
Jean Giraudoux   
C'est une pièce magnifique ! Je la conseille souvent aux jeunes juste pour un point ( parmi tant d'autres) le fameux doute que Giraudoux arrive à immiscer chez le lecteur c'est à dire" mais peut être que la guerre de troie n'aura finalement pas lieu" . Et puis, le lecteur devient assez vicieux dans cette pièce car on en vient à prier que la guerre se fasse, car elle doit se faire , c'est écrit ! Vraiment une de mes pièces préférées, tellement subtile . Il y a tellement de choses à dire .

par Sadess
Le roi se meurt Le roi se meurt
Eugène Ionesco   
Un livre que j'ai beaucoup apprécié, parce qu'il se démarque pas mal de tout ce que j'ai pu lire comme pièces de théâtre jusqu'à présent. J'ai également trouvé les personnages intéressants, en particulier le Roi et l'évolution de son comportement face à la mort à venir.

par Isallya
Les Faux-monnayeurs Les Faux-monnayeurs
André Gide   
Tristesse que de voir bon nombre de gens lire ce livre dans un contexte scolaire, forcé et ne pas apprécier un tel chef-d'oeuvre. Tristesse aussi de lire dans la catégorie "Livres ayant des thèmes similaires", Les Faux Monnayeurs se retrouve comparé à des échecs tels que "Fedeylins". Ce livre demeure pourtant un des plus marquants du 20e, une histoire fragile, triste, symbole de la jeunesse de l'époque. Un style puissant, visuel, ce livre nous happe. Une lecture fluide, agréable, un scénario simple mais absolument sublime.