Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de zoubaayed : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos
Christelle Dabos   
Je viens de finir ce quatrième tome. Je viens de terminer la saga de La Passe-Miroir.
Très clairement, un sentiment domine, mais j’y viendrai plus tard.

Je voudrais commencer par saluer l’incroyable imagination de Christelle Dabos. Depuis le tome 1, on connaît son talent pour créer un univers riche et foisonnant, surprenant à de nombreux égards. Depuis le tome 3, on comprend que l’intrigue se déploie comme rarement dans un roman de fantasy. Cette saga m’a déstabilisée, car elle repose sur des ressorts totalement différents de ceux des autres romans fantasy, d’aventure. Tout était imprévisible. Ce tome 4 nous donne enfin les réponses à nos questions et, comme je m’en doutais, je n’ai pas encore tout compris à 100% à ces histoires d’échos, d’Autre et d’inversements.
Ce que je sais, c’est que ce tome, comme les précédents, m’a totalement immergée dans son univers et je suis ravie de ma lecture.

Mais tout de même, le sentiment prédominant, c’est la frustration. Certains passages m’ont bouleversée mais j’aurais voulu une autre fin (et je suis certaine que je ne suis absolument pas la seule…). [spoiler]J’aurais voulu une belle fin pour Thorn et Ophélie, enfin ! Avec un Thorn réparé et en paix, ils auraient pu être enfin heureux et libres…[/spoiler] Une fin pas forcément en apothéose, mais une fin plus glorieuse en tout cas ! Aussi, comme pour le tome 3, je suis frustrée de ne pas avoir plus vu des personnages importants [spoiler](Bérénice, Archibald, Victoire, la tante Roseline… Je les aimais tellement dans les deux premiers tomes que je suis déçue de leur peu de présence dans les deux derniers !)[/spoiler]

Je suis consciente que ce sentiment de frustration, c’est la preuve que le talent de Christelle fonctionne. Je sais aussi que l’intrigue est résolue et que c’est le principal. Mais je ne peux pas m’empêcher d’être un peu triste pour tous ces personnages, un peu délaissés au profit de l’Histoire.

Je vais sans doute cogiter encore un peu à propos de toute cette intrigue que Christelle Dabos a mis en place, Dilleux, l’Autre, les échos, l’Envers. Je vais aussi m’imaginer la suite de l’histoire avec cette nouvelle donne. Cela ne me dérange pas que la fin soit ouverte : la saga de La Passe-Miroir pourra ainsi continuer dans l’imagination de chacun.e d’entre nous…
La voleuse de Whitechapel La voleuse de Whitechapel
Emily Larkin   
J'ai beaucoup aimé le côté Catwoman à l'époque de la Régence, et ça été une lecture agréable dans l'ensemble. En faite, si on enlevait la fin un peu tiède, ça aurait été vraiment une lecture géniale.

J'aime bien le personnage d'Arabella, ça apporte une petite touche de fraicheur dans le monde de la romance historique, ça donne aussi du piquant avec ce suspens et cette mise en scène.

Puis, viens la partie intéressante aussi avec St. Just qui essaye à tout prix de savoir qui est ce mystérieux Le Chat. Ce petit jeu nous prend tout au long de la lecture, car Adam et Arabella ne cesse de se chamailler et se désirer.

Une lecture qui change un peu dans ce genre, et ça fait du bien.

par LLyza
Le Signal Le Signal
Maxime Chattam   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/le-signal-de-maxime-chattam/

À la croisée entre Stranger Things et la sixième saison d’American Horror story…

Nous découvrons dans ce roman la famille Spencer alors qu’elle s’installe dans une nouvelle maison dans une petite ville bien sur isolée de tout. Bientôt des événements étranges y surviennent et de nombreuses morts mystérieuses s’accumulent…

Je dois avouer que je m’attendais à mieux. J’ai tout de même bien aimé ce roman dans sa globalité, mais le début a été quelque peu laborieux… En effet, on se retrouve face à des créatures très cliché issues de films d’horreur bien connus… Je n’en regarde que très peu, ayant toujours peur d’avoir peur, et pourtant, celles-là, je les connaissais !

Niveau personnages, je les ai globalement trouvé quelque peu creux ou issus d’une vision idéaliste. Le couple parental est parfait en tous points, aucune dispute, aucun éclat de voix. Le père, Tom est trop effacé, et sa femme Olivia est décrite depuis le début comme une louve et on dirait qu’elle ne détient que cet unique rôle jusqu’au bout… Le groupe d’adolescents de l’histoire est cependant bien développé. De véritables personnalités s’en dégagent et c’était très agréable de les suivre dans cette aventure… Cela ne va pas sans rappeler Stranger Things bien évidemment !
Il est dit dans les remerciements que la famille exposée ressemble à sa famille… Peut-être était-il trop difficile de s’écarter de cette idée et encore plus compliqué de s’auto-analyser pour faire un personnage paternel plus profond ?

Le thème de base est déjà vu et revu. Une famille dans une nouvelle maison dans un lieu isolé… on a vu plus original. C’est d’ailleurs typiquement la sixième saison d’American Horror Story ! On en est d’ailleurs pas bien loin car on retrouve ici aussi une notion d’anciens colons…

J’ai aimé le parallèle avec Salem réalisé car la ville se trouve étrangement juste à côté…

Niveau ambiance, je dirai qu’on ressent un certain suspense, oui, mais absolument pas de peur comme le laissait espérer le résumé. La menace est difficile à imaginer, même après les révélations, elle n’est pas palpable et du coup, je n’ai ressenti aucune réelle menace reproductible dans la réalité, malgré certains efforts réalisés par l’auteur… Les situations étaient souvent bien plus gores qu’autre chose et je ressentais donc bien plus de dégoût que de terreur…

Cependant, une fois la première partie passée (soit environ 300 pages…), je dois dire que j’ai été bien plus happée par l’histoire, convaincue par le dénouement et les révélations et j’ai franchement bien aimé la fin de cet ouvrage. Cette dernière était loin d’être bâclée ou trop simple ! J’ai donc ressenti un fort pouvoir addictif dans la seconde moitié du roman… même si j’ai été profondément agacée par une mort animale atroce et vraiment cruelle alors qu’elle me semblait totalement inutile. Elle n’a servi à rien dans l’histoire, les personnages ne réagissent pas davantage qu’avant, rien ne change. Je déteste vraiment les morts animales, mais je les comprends lorsqu’elles servent le récit. Ça n’est malheureusement pas le cas ici.

Enfin, je terminerai sur le fait qu’il s’agissait de mon premier roman de l’auteur et j’ose espérer être bien plus transportée par ses précédents ouvrages…

Le signal est heureusement composé d’un dénouement qui m’a vraiment convaincu. Je n’ai par contre pas du tout eu peur et je me suis surtout retrouvée plus dégoûtée par une accumulation de scènes gores, que terrifiée par l’ambiance… Je n’ai malheureusement pas ressenti les frissons tant espérés en cette semaine d’Halloween…

par Mayumi
Demonica, Tome 9 : Reaper Demonica, Tome 9 : Reaper
Larissa Ione   
He is the Keeper of Souls. Judge, jury, and executioner. He is death personified.

He is the Grim Reaper.

A fallen angel who commands the respect of both Heaven and Hell, Azagoth has presided over his own underworld realm for thousands of years. As the overlord of evil souls, he maintains balance crucial to the existence of life on Earth and beyond. But as all the realms gear up for the prophesied End of Days, the ties that bind him to Sheoul-gra have begun to chafe.

Now, with his beloved mate and unborn child the target of an ancient enemy, Azagoth will stop at nothing to save them, even if it means breaking blood oaths and shattering age-old alliances.

Even if it means destroying himself and setting the world on fire…


par kerila
Le Jeu du chuchoteur Le Jeu du chuchoteur
Donato Carrisi   
A la fin de ma lecture, il me laisse mitigée, je sais pas il a quelque chose de différent.
Il est angoissant, stressant, de par son intrigue et sa narration, on se sent un peu oppressé et stressé, du bon thriller psycho
Mais à côté de ça, il n'y a pas de grosse enquête ou le méchant à la fin est arrêté, on dirait plutôt un livre qui amène une autre livre, une autre histoire plus grosse plus importante.
On est beaucoup focalisé sur les personnages, ce qui a un côté très chouette ! Ravie de retrouver Mila !
Pour moi très bon livre de Donato Carisi, suite du Chuchoteur, saga que j'adore. Un peu sur ma fin mais (j'espère) un prochain tome qui sera top !

par Pearl84
Un bonheur imparfait Un bonheur imparfait
Colleen Hoover   
Renversant...

Une nouvelle fois, Colleen Hoover aborde un sujet très difficile... mais elle relève avec brio le défi de nous transporter dans cette histoire douloureuse mais tout aussi magnifique.

Une histoire d'amour compliquée, où les protagonistes se noient dans un océan de non-dits et de douleurs inavouées. J'ai pleurer quand Quinn ne voyait plus d'espoir, quand Graham s'efforcer de sauver une relation en laquelle sa femme ne croyait plus. J'ai ris à la lecture d'un passé pourtant prometteur et plein de bonne volonté...

En fait, je crois que la force de ce livre réside dans le fait qu'il est fichetrement proche de la réalité. Parce que oui, les problèmes que rencontrent les protagonistes sont effectivement ceux que certains couples éprouvent. Traversent. Dépassent. Et je crois que la plus belle chose, dans ce livre, c'est le message d'espoir qu'il délivre... que si on s'aime réellement, rien n'est insurmontable. Ce n'est pas parce qu'on perd espoir, en même temps, que tout est perdu. Il faut se battre, encore et encore. A deux, c'est possible.

Une fois de plus, Colleen Hoover ne me déçoit pas. Mieux, elle m'épate encore un peu plus.

par Mo248
Les Quatre Amis, Tome 1 : Le Charme indiscret d'une lady Les Quatre Amis, Tome 1 : Le Charme indiscret d'une lady
Miranda Neville   
Un auteur que je voulais découvrir, et je n’ai absolument pas accroché, ni à l’histoire, ni à le plume de l’auteur.
Dommage, les personnages sont arrivistes, sans gênes, je n’ai pris aucun plaisir avec les deux personnages principaux, l’originalité était pourtant de la partie avec une héroïne Caro expansive, sûre d’elle et de ses décisions et un Duc Thomas si coincé, introvertie.
Mais l’idée fût elle bonne n’a pas pris avec moi, il m’a manqué de la profondeur, de réels sentiments.
La fin pourrait rattrapée un peu se manque, mais je me suis tellement ennuyée, trop de longueur, et des personnages secondaires qui n’apportent pas grand-chose au récit.
C’est pour cette raison que je ne lirais pas les 3 autres tomes.

par tyka
Nora Jacobs, Tome 1 : Démasquée Nora Jacobs, Tome 1 : Démasquée
Jackie May   
(VO) J’ai adoré ce livre et j’ai une folle envie de le relire même si je suis un peu frustrée de ne pas savoir ce qu’est Nora à la fin. Enfin bon, elle ne le sait pas non plus alors je lui pardonne...
Depuis petite, Nora a beaucoup de problèmes avec les hommes, elle les attire (sans savoir pourquoi) et cette attirance a tendance à se transformer en obsession et à devenir ingérable alors elle a décidé de faire son mieux pour les éviter. Elle a aussi des pouvoirs psychiques, elle lit dans les pensées lorsqu’elle touche quelqu’un et elle peut aussi avoir des visions en touchant des objets. Son don va lui causer pas mal d’ennuis.
Si vous n’aimez pas quand l’heroine a plusieurs prétendants (c’est un harem inversé), vous n’allez pas aimer cette histoire. Mais pour moi, ça sonne juste vu que ça doit être lié à la nature même de Nora.
Pour le côté action, c’est bien présent et c’est intéressant aussi. Elle n’a pas trop le choix, on l’oblige à chercher des surnat’ disparus.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n’ai même pas pensé des choses du genre : ah, c’est du déjà vu ça. Non, j’etais a fond dedans. Ce que j’aime surtout c’est quand elle envoie balader Henry...

par deeKi
Passions en Écosse, Tome 1 : Le Laird de l'île de Mull Passions en Écosse, Tome 1 : Le Laird de l'île de Mull
Heather McCollum   
Ce premier tome de la saga *** Passion en Écosse *** d'Heather McCollum m'a tenu en haleine une bonne partie de la nuit dernière !

Dès les premières pages, nous entrons dans le vif du sujet et on craque totalement pour notre héroïne Ava, au caractère de feu et à la langue bien affûtée !
Il y a tout ce que j'aime des romances à thèmes "Highlander" dans ce roman !

Bien entendu, notre héros est bougon, ultra séduisant, puissant puisque laird et surtout il est réticent à la présence de l'anglaise chez lui...

Alors l'épouser ? Impensable, n'est-ce pas ?

Pour sauver sa vie, protéger sa "maîtresse" et surtout échapper à un statut d'esclave sexuel, Ava fuit en compagnie de Grace, sa meilleure amie et celle pour qui elle est la dame de compagnie ! Elle fuit droit entre les bras de la terrifiante bête d'Aros ...

Il y a ce qu'on dit de lui, et il y a ce qu'il est réellement: séduisant, ombrageux certes, mais honnête et possessif !

Leur rencontre est mémorable, nous avons ici une héroïne qui tient tête à un prétendu monstre qui se révélera, bien entendu, bien plus attachant que leurs premiers échanges peut le laisser penser ...

Le récit file à vitesse grand V, le roman n'est pas très long et nous n'avons donc pas un seul instant d'ennui... Les scènes sensuelles s’immisce entre les scènes d'actions et les dialogues sont houleux et/ou hilarant ! Que du bonheur à chaque page !

Tout est là à juste dose pour vraiment faire passer un très bon moment au lecteur !

On s'attache très vite à ce couple inattendu mais très bien assorti: la volonté de l'un ne plie pas face à l'autre mais ils parviennent à trouver un accord pour que chacun des deux soient satisfaits ... ce qui aurait été vraiment faisable si l'AMOUR n'avait pas encore une fois pointé le bout de nez dans un accord respectueux, entre deux adultes !

Vous l'aurez compris, ce roman ravira les plus romantique d'entre nous (moi, la première) ... J'aime l'importance accordée à la valeur du mariage, j'aime que notre homme soit un homme de parole et qu'il soit assez clairvoyant pour très rapidement reconnaître ses torts...

En fait, ne cherchez pas, j'aime tout ce qui se passe dans cette très belle romance, palpitante et divertissante !
Et je suis sûre que vous aimerez aussi !

En bref: Une excellente romance historique avec de séduisants écossais, des kilts, des demoiselles en détresse, de l'amour, de la duplicité et de grandes et franches amitiés qui déplacent des montagnes !!!
Vacances mortelles au paradis Vacances mortelles au paradis
Juliette Sachs   
Je remercie encore mon partenaire pour l'envoi de ce beau service presse. Une belle réception que je tenais vraiment à lire donc très contente. J'ai passé un bon moment en compagnie de la plume de l'auteure qui est très bien, à la fois travaillée tout en restant légère, fraîche, immersive et captivante en peu de temps, on parvient bien à se prendre dans l'histoire et à découvrir les personnages. Alice, cette femme pétillante de trente-neuf ans se retrouve sur une île paradisiaque pour célébrer le mariage de sa sœur avec sa famille un peu atypique et loufoque. Une famille où son père a quitté sa mère pour une petite jeunette Cindy... Qui se fait évidemment insulter derrière son dos par Alice et sa mère... Lorsque la cérémonie à lieu et que le départ est enfin proche, coup de théâtre sur l'île : un meurtre à eu lieu, une femme qu'ils ont tous plus ou moins aperçue lors de leur séjour. Mais les enquêteurs n'ont pas l'air vraiment doués ni pressé de démasquer le coupable. Les autorités décident de clôturer l'île tant que l'assassin court toujours, personne ne doit partir de ce décor de rêve. Autant dire que tout le monde serait ravie, tous sauf Alice qui en a plus que marre d'être bloqué avec sa famille ici.
C'en est trop pour Alice qui prend la liberté d'enquêter elle-même afin de pouvoir enfin rentrer chez elle, car avec sa mère et sa sœur qui ne cesse de la rabaisser et de vouloir lui trouver un homme... Comment s'y prendra t-elle ?
Parviendra t'elle à trouver des indices concernant le meurtrier et surtout les raisons de la mort de cette pauvre femme ? Qui des autorités ou d'Alice démarquera le coupable ?
Partez-vous aussi sur les traces d'un tueur en compagnie d'Alice et sa drôle de vie. C'est un roman que j'ai beaucoup aimé par sa facilité à se prendre au jeu dans l'histoire, une enquête sur fond de comédie à la fois avec de l'humour, de la légèreté, le sujet délicat de la famille, le tout lié à une plume véritablement belle.
L'auteure a parfaitement su doser tous ces éléments pour nous en faire un roman idéal sans prise de tête à lire à n'importe quel moment pour nous divertir comme il se doit. Une héroïne très attachante, un univers distrayant, pétillant et dynamique. Des situations plutôt cocasses. Le récit est bien cadencé on ne perd pas le fil c'est agréable. En conclusion, j'ai énormément aimé ce moment de lecture, j'ai passé un super instant et voyage au cours du récit... Une enquête certes surprenante et pas commune, mais cela a apporté cette touche d'originalité.
Mes Chers Lecteurs, je vous recommande vivement de foncer découvrir ce roman de Juliette Sachs qui vous fera tout oublier et mener l'enquête vous-même...

● NOTE:  4/5 ⭐⭐⭐⭐☆
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4