Livres
564 611
Membres
617 012

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par AuSoGi 2021-05-23T10:35:31+02:00

- Mais ce n est pas à cause de mon travail. C est parce que je ne pense pas pouvoir supporter de te voir aussi souvent. Que penses-tu d un rendez-vous tous les six mois ?

- Que penses-tu de : je ne crois pas ?

Afficher en entier

« -On a perdu sept ans, remarqua-t-il, me regardant droit dans les yeux. Est-il trop tard pour une seconde chance? »

Afficher en entier

« À ce jour, je n’avais jamais aimé personne comme je l’avais aimée, elle. En toute sincérité, je n’avais ’’aimer’’ personne depuis Charlotte, parce qu’aucune autre femme ne lui arrivait à la cheville. »

Afficher en entier

« Même si je voulais reconstruire ce que nous avions, je savais que c’était impossible. Elle ne me faisait pas confiance, et je savais qu’elle n’accepterait pas de me revoir pour un autre mardi soir passé à ne rien dire. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yulii 2021-06-14T15:34:53+02:00

— C’est toi, Charlotte Taylor ? demanda-t-il d’une voix grave.

Quoi ?

— Euh, que viens-tu de dire ?

— Charlotte Taylor, répéta-t-il en pointant son téléphone. Je suis censé rencontrer ma tutrice ici, à moins qu’il y ait un autre Highland Coffee dans le coin. Alors, c’est toi, Charlotte Taylor ?

— Je ne sais pas. Ça dépend.

— Ton collier indique « Charlotte », remarqua-t-il en le regardant avec un sourire en coin. Est-ce que tu es sûre, maintenant ?

— Non.

Afficher en entier

Objet : Re : Bande d’abrutis, la prochaine fois que vous organisez un feu de joie « non officiel »

C’était moi, Coach.

Grayson n’avait rien à voir avec ça, cette fois. Il n’est même pas venu. En parlant de ça…

Mec, t’étais où ? J’ai couché avec trois filles à ce feu de joie. Tu aurais sûrement pu en choper au moins cinq. Je ne pense pas que j’aurai besoin d’une autre pipe avant un mois vu comment celles-là étaient extraordinaires.

P.-S. Tu es retourné à notre appartement ? Il faut que je te raconte ces histoires en personne quand le coach arrêtera de dramatiser à propos de cette merde.

Kyle

Objet : Re : Re : Bande d’abrutis, la prochaine fois que vous organisez un feu de joie « non officiel »

Kyle,

Rejoins-moi dans mon bureau TOUT DE SUITE.

Coach Whitten

Objet : Re : Re : Re : Bande d’abrutis, la prochaine fois que vous organisez un feu de joie « non officiel »

Je voulais envoyer la dernière partie à Grayson seulement. Pas à vous, Coach. Je peux venir dans quelques heures ? Enfin, maintenant que vous avez lu ce que j’ai dit, vous comprenez sûrement combien je suis fatigué.

Trois filles, Coach. TROIS.

Kyle

Objet : Re : Re : Re : Re : Bande d’abrutis, la prochaine fois que vous organisez un feu de joie « non officiel »

TOUT DE SUITE.

Coach Whitten

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-05-23T10:35:08+02:00

J avais toujours imaginé que je devrais ravaler la fierté en voyant un autre homme la serrer contre lui, ou que j aurais à la complimenter sur ses « magnifiques » enfants tout en me retenant de dire : « Ces gosses auraient dû être les miens. » Néanmoins, c était bien plus dur d admettre qu elle était toujours célibataire, et qu elle vivait si près de moi.

Afficher en entier

« … Durant l’heure suivante, je fis de mon mieux pour rester concentré sur le sujet, tentant de ne pas me laisser distraire par le fait qu’elle soit si séduisante, par ses rougissements toutes les cinq minutes, et par la façon dont elle se mordait la lèvre inférieure lorsqu’elle réfléchissait à quelque chose. »

Afficher en entier

« -Tu sais, je ne pense pas que tu seras une bonne tutrice pour moi si tu comptes te montrer aussi hostile à chaque fois qu’on se voit, remarqua Grayson, l’air amusé. Est-ce que je t’ai fait quelque chose?...

-Eh bien, déjà, tu es imbu de toi-même, arrogant, et tu as tendance à considérer les femmes comme des pions sur un échiquier. Il y a ça tout d’abord, et ensuite, je suis presque sûre que tu penses que tu es un cadeau des dieux offert aux femmes. Alors, oui, tu m’as déjà offensée... »

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilice14 2021-05-06T16:30:26+02:00

- Elle n'entre pas ? demanda Kyle. J'allais faire du café.

- Je n'en doute pas une seconde.

- Qu'est ce qu'il y a dans la boîte, alors ?

Il la pointa du doigt.

- Je parie que ce sont tes couilles. Dieu merci, elle a eu la gentillesse de te les rendre avant la fin de la saison !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode