Livres
454 675
Membres
403 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers de la Dystopie



Le livre du moment

L'Empire de sable

Extraits du moment

  • Nyx Llorca kept two secrets: the moon spoke to her, and she was in love with her best friend.

    The first secret was why she shoved more clothes into her worn messenger bag, which was already bulging with clothing, two knives, a small pistol, spare ammo, her hearing aids, an extra pair of boots, and a few keepsakes so she wouldn't forget Epsilon.

    The second secret was why her stomach rolled with guilt and uncertaintly.

    Extrait de 27 Hours
  • - Très bien, commença-t-il à voix basse. Je suis désolé. Et je suis désolé pour le lendemain matin aussi. Bien sûr. Et pour tout ce que j'ai pu dire quand mon cœur ...

    Il se tut, passa une main dans ses cheveux, détourna les yeux, puis la regarda de nouveau.

    - Ne m'oblige pas à faire ça. Laisse moi un peu de fierté.

    Elle s’agrippa au bord de la table, abasourdie par l'énormité de ces aveux. Il l'aimait, depuis tous ces mois, alors que cet amour ne lui avait apporté que souffrance, emprisonnement et chagrin, et qu'elle n'en savait rien.

    Extrait de Birth Marked, Tome 2 : Bannie
  • ''Trois hautes silhouettes vêtues de sombre se tiennent près de la rambarde au-dessus du gouffre, encerclant quelqu'un de plus petit. Même si je ne distingue pas grand-chose, je sais reconnaître une bagarre quand j'en vois une. Ou ce qui pourrait s'appeler ainsi s'ils n'étaient pas à trois contre un.

    L'un des agresseurs fait volte-face, me repère et détale. En m'approchant, je m'aperçois que l'un des deux autres soulève sa victime par la gorge au-dessus de la rambarde et je crie :

    - Hé !

    Je distingue une masse de cheveux blonds, et je ne vois plus rien d'autre. Je percute l'un des assaillants - Drew, que je reconnais parce qu'il est roux - et je le pousse violemment contre la rambarde. Je le frappe, une, deux, trois fois au visage, il s'effondre et je continue à coups de pied, incapable de penser.

    - Quatre.

    Elle a parlé d'une voix basse, rauque, et c'est la seule chose qui avait une chance de m'atteindre. Elle est suspendue par les mains à la rambarde, au-dessus du gouffre, comme un appât au bout d'un hameçon. L'autre, le dernier agresseur, a filé.

    Je cours vers elle, je l'attrape sous les aisselles et je la hisse par-dessus la rambarde. Je la tiens contre moi et elle presse son visage sur mon épaule, agrippée à mon tee-shirt.''

    Extrait de Divergente raconté par Quatre édition augmentée
  • - Je n'aime pas les mots grossiers. Je n'ai jamais aimé ca. Beaucoup de chef de poste avec lesquels j'ai travaillé, surtout aux Etats-Unis, adorent ca. A croire qu'ils s'en nourrissent, ca que la leur permet de vivre. Personnellement, j'éstime que l'abus de mot grossiers est un signe d'atrophie de la personnalité, une sorte de fanfaronnade inutile.

    Rares sont ceux qui savent les utiliser à bon escient. Il s'agit d'une petite poignée de surdoués.

    - OK...dis Aisling en étirant ce mot.

    Jordan agite la main droite de manière démonstrative.

    - Cela étant bien dit, une grossièreté bien placée, comme une bombe bien placée, c'est très efficace. Mais pour moi, elle ne sont pas illimitées, vous comprenez? Je les gardes en réserves et je les utilise quand j'en ai réellement besoin.

    Extrait de Endgame: The Zero Line Chronicles, tome 2 : Feed
  • ...

    Jérémy quitta sa maison pour se rendre à son travail. Avant de franchir la porte, il commanda la station domotique.

    -Départ pour le travail ! Activer la procédure !

    -Procédure activée ! Bonne journée Jeremy, confirma la station.

    Jeremy avait la chance d'aller à pied au travail puisque son labo se trouvait à deux kilomètres à vol d’oiseau environ. Sur le long du chemin, il regardait avec dépit les déchets de plastiques qui étaient venus avec la dernière pluie. Bien qu'il y ait des personnes en charge de ramasser ces détritus, Jeremy était à chaque fois déprimé de voir cette horreur du monde moderne. Ces déchets provenaient des gigantesques décharges d'Italie, de Bulgarie, de Grèce et d'Afrique et d'Indonésie pour la plupart. Mais il y avait aussi l'île de plastique dans l’Océan Pacifique qui avait commencé à la fin du vingtième siècle. A ce jour, elle représentait une surface comme trois fois la France et son épaisseur pouvait atteindre cinquante mètres. Ce qui avait permis à quelques peuples insulaires chassés de leur île natale par la montée des eaux, d'y vivre, ou plutôt d'y survivre. Le fiasco des décisions non prises dans les années 2010 avait créé des zones cauchemardesques. A force, la population s'était résignée à cet enfer. Les partis politiques verts n'avaient pas su s’imposer. Ensuite, tout le monde politique avait laissé croire aux populations que les nouveaux règlements et lois allaient rendre notre planète plus propre. Mais ce n’était que de fausses promesses. Il y avait un parti politique qui avait pris la place, comme c'est souvent le cas dans la nature. Ce parti se nommait Vivre avec. Leur message, "Plutôt que de rêver vivons dans notre sale réalité et refusons l'attente d'un monde plus propre puisque que cette tâche est irréalisable. Même si nous vivons dans une poubelle, eh bien, faisons de cette poubelle un endroit où nous allons malgré tout vivre."

    Jeremy lui, rêvait toujours.

    ...

    Extrait de Le très grand nettoyage

Membres de l'Univers Dystopie

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 651


Membres récents

2019-04-19T20:44:03+02:00
2019-04-17T20:48:50+02:00
2019-04-16T15:38:34+02:00
2019-04-16T10:30:16+02:00
2019-04-15T10:18:48+02:00
2019-04-15T04:02:40+02:00
2019-04-14T15:42:41+02:00
2019-04-14T14:48:34+02:00
2019-04-14T13:39:21+02:00
2019-04-13T22:10:09+02:00
2019-04-12T12:29:34+02:00
2019-04-10T16:12:00+02:00
2019-04-10T00:43:20+02:00
2019-04-09T18:39:14+02:00
2019-04-08T15:19:22+02:00
2019-04-08T01:43:28+02:00
2019-04-05T16:03:40+02:00
2019-03-26T20:02:35+01:00
2019-03-25T08:36:40+01:00
2019-03-23T23:13:42+01:00
2019-03-18T17:35:59+01:00
2019-03-16T09:51:55+01:00
2019-03-14T11:01:44+01:00
2019-03-12T21:27:53+01:00
2019-03-10T23:42:35+01:00
2019-03-10T17:57:46+01:00
2019-03-10T15:34:27+01:00
2019-03-03T23:05:02+01:00
2019-03-02T14:04:38+01:00
2019-02-27T16:54:32+01:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode