Livres
607 175
Membres
699 375

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers de la Young Adult



Extraits du moment

  • “You’re always with your mother. She doesn’t let you get a word in edgewise.”

    I watch him out of the corner of my eye. “Or maybe I don’t have much to say.”

    “Okay.” He grimaces a little. “I was surprised at your outburst back there with the cart. I’ve never seen a girl refuse a man’s request so openly. That’s a dangerous thing to do.”

    Extrait de Cinderella is dead
  • he smiled softly at him, probably not even noticing the way her body completely relaxed when he touched her. “Good. We have enough places to put people. Also, I gave up your house.”

    Rhodes frowned, clearly confused by the eviction notice. “You did what?”

    Larkin rolled her eyes and pulled away from him, patting his chest. “You’re moving in with me. That frees up your house for a family who needs it until we finish building them a permanent house.”

    “Did I agree to this?” Rhodes asked, his head tilted to the side.

    Katy shrugged, turning back to the map. “Fine. Stay in your house by yourself. Larkin’s parents offered to host a family.” With a wicked smile she looked over her shoulder. “Dante, was it Brett who wanted to date Larkin last year? We can put him and his parents with them.”

    “Yup,” he agreed easily, latching onto the idea of giving Rhodes shit. “Wanted to take her to the Spring formal, I think.”

    “Excuse me?” Rhodes’ expression darkened, and I couldn’t help but smile.

    Brett was a year younger than us and had made the mistake of asking for my permission to date Larkin last year. Unfortunately for him, Rhodes had been with me at the time and even though he still had his head in his ass where Larkin was concerned then, he had still managed to scare Brett into never speaking to Larkin again.

    “Brett wanted to date me?” Larkin narrowed her eyes at Katy before turning her suspicious gaze on her mate.

    Katy grinned. “Oh, yeah. He asked Remy if he could date you last spring, but Rhodes had a hissy fit.”

    Larkin glared at Rhodes, hands on her hips as her tiny nose wrinkled in annoyance. She looked like a pissed off puppy. “Is that why Brett stopped talking to me?”

    Rhodes gave her a hard look, not giving an inch. “You’re mine. Then, now, and in another fifty years, baby girl

    Extrait de Blackwater Pack, Tome 3 : Legacy
  • " Une heure plus tard nous traversons l'esplanade Charles-de-Gaulle en direction d'une petite mare au milieu de l'espace vert - le lieu de mon exploration ratée de l'époque.

    J'aperçois la silhouette familière de Neal dès que nous abordons la courbe du chemin. Nous nous ressemblons tous les deux - les gènes Addison sont tenaces chez nous deux, et nous jouons dans la même équipe de water-polo; nous partageons donc la même carrure. Il est légèrement plus grand et carré que moi, plus mat également, mais nous avons plus l'air de frères que de cousins. Nous sommes d'ailleurs comme des frères.

    Il est habillé de sa veste en cuir habituelle, et il est à moto... une moto bleu marine rayé de blanc. Mehercule, ce n'est pas la sienne... mais une moto de gendarmerie."

    Extrait de Les Éternels, Tome 2 : Terre
  • PROLOGUE

    Une fille dans le miroir

    Je parie que j’ai regardé mon reflet dans des miroirs de salles de répétition, exactement semblables à celui-ci, pendant des centaines et des centaines d’heures.

    Le plus souvent trempée de sueur et priant pour que mes orteils se détachent et tombent à cause des innombrables ampoules et des ongles déchirés. Ou bien occupée à m’observer tenter de cligner de l’œil, secouer mes cheveux et sourire pile au bon moment pendant que notre coach – La Générale – me hurle dessus parce que j’ai toujours un demi-temps de retard.

    À présent, alors que je suis regroupée dans cette salle avec vingt-quatre autres apprenties – qui s’entraînent toutes depuis beaucoup, beaucoup plus longtemps que moi –, mon reflet me ressemble, mais la fille dans le miroir, c’est moi à travers un filtre Snapchat. On pourrait croire que de longues mèches de cheveux violet argenté ont poussé naturellement sur sa tête toute sa vie. On pourrait croire qu’elle est née avec ces yeux bleus d’outre-monde, capables de transpercer votre âme. On

    PROLOGUE

    Une fille dans le miroir

    Je parie que j’ai regardé mon reflet dans des miroirs de salles de répétition, exactement semblables à celui-ci, pendant des centaines et des centaines d’heures.

    Le plus souvent trempée de sueur et priant pour que mes orteils se détachent et tombent à cause des innombrables ampoules et des ongles déchirés. Ou bien occupée à m’observer tenter de cligner de l’œil, secouer mes cheveux et sourire pile au bon moment pendant que notre coach – La Générale – me hurle dessus parce que j’ai toujours un demi-temps de retard.

    À présent, alors que je suis regroupée dans cette salle avec vingt-quatre autres apprenties – qui s’entraînent toutes depuis beaucoup, beaucoup plus longtemps que moi –, mon reflet me ressemble, mais la fille dans le miroir, c’est moi à travers un filtre Snapchat. On pourrait croire que de longues mèches de cheveux violet argenté ont poussé naturellement sur sa tête toute sa vie. On pourrait croire qu’elle est née avec ces yeux bleus d’outre-monde, capables de transpercer votre âme. On pourrait croire qu’aucun bouton n’a jamais entaché sa peau fraîche et immaculée.

    Elle ne révélerait jamais que son cuir chevelu la brûle à cause du décolorant, que ses yeux sont irrités par les lentilles de contact et que, sous les couches de maquillage K-beauty « effet naturel » elle a l’air de n’avoir pas dormi depuis des semaines – parce que c’est le cas.

    Cette fille, c’est moi, mais pas tout à fait. Je suis toujours Candace, du New Jersey. Mais cette version de moi sait comment surmonter la douleur, les bleus et les pieds ensanglantés, le mal du pays et les régimes inhumains. Elle sait dépasser les critiques et les insultes, concentrée sur le but ultime. Elle a laissé derrière elle des amis, elle a dit au revoir à sa famille, elle a volé jusqu’à Séoul. Elle a été disséquée par des salles entières de cadres plus âgés que son père.

    Et en plus, je n’ai pas touché à mon téléphone depuis trois mois. J’ai surmonté tout ça.

    Derrière une porte fermée, le P.-D.G. de SAY Entertainment, les cadres supérieurs et des investisseurs décident de la composition finale de leur nouveau groupe de filles super-hype, la version féminine du plus célèbre boys band de K-pop au monde, SLK. Les filles prient et font les cent pas. D’autres se balancent d’avant en arrière, se parlant à elles-mêmes. La plupart pleurent déjà.

    Bizarrement, je me sens parfaitement calme. Je m’approche du miroir pour mieux voir mon visage, familier mais étranger. Ça me tombe dessus : à quel point j’ai envie de ça. Je l’ai combattu à la sueur de mon front. J’ai tout abandonné pour ça.

    Je le mérite.

    Je crois de tout mon cœur que je suis sur le point de devenir une idole de la K-pop. Et quelles que soient les autres filles choisies, on va tout déchirer. Pas seulement en Corée ou en Asie, mais dans le monde entier. C’est mon destin. Je peux le sentir jusque dans les racines de mes cheveux violet-licorne.

    Source : kobo.com

    Extrait de K-Pop confidentiel
  • Cela faisait des nuits que je végétais sur le lit de Tristan, à ressasser toute cette histoire. Seule et amorphe. Lorsque l’absence de l’être aimé fait mal au point de vouloir en crever, on s’abandonne totalement et on laisse les énergies agir. Je précise cela en avant-propos, car il est impossible de croire à ce que j’ai vu, et pourtant c’est bien arrivé, elle était bien là. Je l’ai vue et je l’ai entendue.

    J’étais allongée sur le lit de Tristan quand elle est venue me rendre visite, une nuit. Je ne parvenais pas à m’endormir, mais je gardais les yeux clos. Tout d’un coup, j’ai senti sa présence tout près de moi. L’énergie qu’elle dégageait était si puissante que j’ai ouvert les yeux et je l’ai vue. Elle s’était glissée sous ma couette. Elle a posé ses yeux noirs sur moi et m’a offert un sourire rassurant. Elle n’avait pas changé, elle était toujours aussi belle, et moi j’étais si heureuse que j’ai fondu en larmes, en silence. Elle m’avait tellement manqué… elle a caressé ma joue avec sa main en repoussant une mèche de cheveux et m’a dit que je devais être forte.

    Je lui ai demandé pourquoi elle m’avait quittée. Pourquoi elle m’avait quittée si vite, si brutalement. Elle m’a répondu qu’elle n’avait trouvé aucune autre issue. Je lui ai dit à quel point elle me manquait et à quel point je l’aimais, il fallait que je lui dise. Elle m’a chuchoté que quel que soit l’endroit où elle se trouverait désormais, elle ne serait jamais loin de moi. Elle a posé ses douces lèvres sur les miennes et puis, elle a disparu.

    C’est étrange. Son baiser, je l’ai senti : doux et chaud, mais je n’ai pas senti son parfum. Je n’ai pas pu toucher son visage qui semblait pourtant si près du mien. Surtout, je n’ai pas du tout été effrayée par cette visite nocturne et pour le moins inattendue… parce qu’Alya était morte depuis près de quinze jours."

    Extrait de La Vengeance d'Ambre

Membres de l'Univers Young Adult

YA

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 946


Membres récents

2022-08-17T15:45:39+02:00
2022-08-17T11:00:20+02:00
2022-08-15T13:27:32+02:00
2022-08-13T21:52:28+02:00
2022-08-11T10:50:37+02:00
2022-08-11T01:13:05+02:00
2022-08-10T02:43:21+02:00
2022-08-09T15:13:41+02:00
2022-08-08T21:28:06+02:00
2022-08-08T11:23:33+02:00
2022-08-07T23:04:45+02:00
2022-08-05T20:26:11+02:00
2022-08-03T15:30:42+02:00
2022-08-03T14:06:53+02:00
2022-07-31T15:39:11+02:00
2022-07-31T15:34:54+02:00
2022-07-27T16:41:46+02:00
2022-07-26T16:55:59+02:00
2022-07-22T07:41:18+02:00
2022-07-21T16:50:52+02:00
2022-07-20T23:05:34+02:00
2022-07-19T19:33:36+02:00
2022-07-18T21:35:05+02:00
2022-07-18T19:24:42+02:00
2022-07-18T14:31:59+02:00
2022-07-17T11:43:09+02:00
2022-07-16T17:20:23+02:00
2022-07-16T11:24:11+02:00
2022-07-13T16:28:02+02:00
2022-07-13T14:34:02+02:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Votes récents

Les sorties en Young Adult

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode