Livres
414 845
Membres
326 779

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers de la Littérature Classique



Le livre du moment

Les Diaboliques

Discussions autour de la Littérature Classique

Extraits du moment

  • A Combourg

    La fenêtre de mon donjon s'ouvrait sur la cour intérieure ; le jour, j'avais en perspective les créneaux de la courtine opposée, où végétaient des scolopendres et croissait un prunier sauvage. Quelques martinets qui, durant l'été, s'enfonçaient en criant dans les trous des murs, étaient mes seuls compagnons. La nuit, je n'apercevais qu'un petit morceau du ciel et quelques étoiles. Lorsque la lune brillait et qu'elle s'abaissait à l'occident, j'en étais averti par ses rayons, qui venaient à mon lit au travers des carreaux losangés de la fenêtre. Des chouettes, voletant d'une tour à l'autre, passant et repassant entre la lune et moi, dessinaient sur mes rideaux l'ombre mobile de leurs ailes. Relégué dans l'endroit le plus désert, à l'ouverture des galeries, je ne perdais pas un murmure des ténèbres.

    Extrait de Mémoires d'outre-tombe
  • « Oh !... ma pauvre Mathilde, comme tu es changée !...

    - Oui, j'ai eu des jours bien durs, depuis que je ne t'ai vue ; et bien des misères... et cela à cause de toi !...

    - De moi... Comment ça ?

    - Tu te rappelles bien cette rivière de diamants que tu m'as prêtée pour aller à la fête du Ministère.

    - Oui. Eh bien ?

    - Eh bien, je l'ai perdue.

    Extrait de La parure et autres nouvelles
  • Seigneurs, on vous a déjà parlé du vin dont ils burent et qui les précipita pour si longtemps dans le malheur. Mais vous ne savez pas, je pense, pour combien de temps fut déterminée l’action du breuvage d’amour, du vin herbé. La mère d’Yseut qui le fit bouillir l’avait dosé pour trois ans d’amour. C’est à Marc et à sa fille qu’elle le destinait. Un autre le goûta et il en souffre. Tant que durèrent les trois ans, le vin eut tellement d’emprise sur Tristan et sur la reine que chacun disait : « Je n’en suis pas las ! »

    Extrait de Tristan et Yseut
  • Mascarille

    Holà, porteurs, holà ! Là, là, là, là, là, là. Je pense que ces marauds−là ont dessein de me briser à force de heurter contre les murailles et les pavés.

    Premier porteur

    Dame ! c'est que la porte est étroite : vous avez voulu aussi que nous soyons entrés jusqu'ici.

    Mascarille

    Je le crois bien. Voudriez−vous, faquins, que j'exposasse l'embonpoint de mes plumes aux inclémences de la saison pluvieuse, et que j'allasse imprimer mes souliers en boue ? Allez, ôtez votre chaise d'ici.

    Deuxième porteur

    Payez−nous donc, s'il vous plaît, Monsieur.

    Mascarille

    Hem ?

    Deuxième porteur

    Je dis, Monsieur, que vous nous donniez de l'argent, s'il vous plaît.

    Mascarille, lui donnant un soufflet.

    Comment, coquin, demander de l'argent à une personne de ma qualité !

    Extrait de Les Précieuses ridicules
  • Arrias a tout lu, a tout vu, il veut le persuader ainsi ; c'est un homme universel, et il se donne pour tel : il aime mieux mentir que de se taire ou de paraitre ignorer quelque chose. On parle à table d'un grand d'une cour du Nord : il prend la parole, et l'ôte à ceux qui allaient dire ce qu'ils savent ; il s'oriente dans cette région lointaine comme s'il en était originaire ; il discourt des moeurs de cette cour, des femmes du pays de ses lois et de ses coutumes ; il récite des historiettes qui y sont arrivées ; il les trouve plaisantes, et il en rit le premier jusqu'à éclater. Quelqu'un se hasarde de le contredire, et lui prouve nettement qu'il dit des choses qui ne sont pas vraies. Arrias ne se trouble point, prend feu au contraire contre l'interrupteur : "Je n'avance rien, lui dit-il, je ne raconte rien que je ne sache original : je l'ai pris de Sethon, ambassadeur de France dans cette cour, revenu à Paris depuis quelques jours, que je connais familièrement, que j'ai fort interrogé, et qui ne m'a caché aucune circonstance." Il reprenait le fil de sa narration avec plus de confiance qu'il ne l'avait commencée, lorsque que l'un des conviés lui dit : "C'est Sethon à qui vous parlez, lui même, et qui arrive fraichement de son ambassade."

    Jean de la Bruyère, Les Caractères, De la société et de la conversation, 1688.

    Extrait de Les Caractères

Membres de l'Univers Littérature Classique

Classique

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 196


Membres récents

2018-05-20T16:27:50+02:00
2018-05-19T16:19:18+02:00
2018-05-19T15:15:25+02:00
2018-05-16T22:08:52+02:00
2018-05-14T23:04:34+02:00
2018-05-13T21:39:40+02:00
2018-05-06T22:18:30+02:00
2018-05-02T21:52:53+02:00
2018-04-26T23:14:47+02:00
2018-04-24T11:25:20+02:00
2018-04-22T04:31:20+02:00
2018-04-20T19:44:56+02:00
2018-04-13T23:20:30+02:00
2018-04-12T20:14:49+02:00
2018-04-10T16:23:44+02:00
2018-04-07T17:28:27+02:00
2018-04-04T18:18:29+02:00
2018-04-02T06:19:40+02:00
2018-04-01T23:01:25+02:00
2018-03-21T18:32:50+01:00
2018-03-20T09:09:15+01:00
2018-03-19T19:57:45+01:00
2018-03-11T00:49:39+01:00
2018-03-08T21:29:51+01:00
2018-02-28T11:52:02+01:00
2018-02-27T14:13:28+01:00
2018-02-21T11:30:15+01:00
2018-02-15T21:55:08+01:00
2018-02-12T19:49:19+01:00
2018-02-11T09:00:57+01:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Votes récents

Cababip à voté pour un extrait
2018-05-10T11:43:59+02:00
Hillja à voté pour un extrait
2018-05-08T10:16:24+02:00
Colophane à voté pour un extrait
2018-05-04T00:39:03+02:00
amand0802 à voté pour un extrait
2018-04-29T11:29:45+02:00
Ecyth à voté pour un extrait
2018-04-28T22:03:16+02:00
Shanen à voté pour un extrait
2018-04-17T16:21:07+02:00
amelsdu11 à voté pour un extrait
2018-03-23T16:51:13+01:00
Cassis02 à voté pour un extrait
2018-03-10T12:08:59+01:00
Shanen à voté pour un extrait
2018-02-27T16:50:20+01:00
Kiriu à voté pour un extrait
2018-02-22T20:42:02+01:00