Livres
528 194
Membres
548 168

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers du Fantastique



Le livre du moment

Les Chroniques de Macabacia, Tome 1 : Chevaliers de la Mort

  • 13 Juillet 2017
  • Greta Strange
  • Fantastique, Mort, Remise en question

Extraits du moment

  • Même s'il est vrai qu'il ne faut pas en faire tout un plat...

    Être confronté à la méchanceté, c'est toujours pénible.

    Encore plus quand elle s'accompagne d'une telle agressivité.

    Qu'importe si tu es habitué à la violence.

    La méchanceté gratuite...

    Pousse la victime à chercher une raison inexistante à cet acte et s'implante dans son cœur.

    Même si elle fait semblant de s'en moquer son esprit se fatigue, en tant que reine on ne peut pas risquer qu'un parasite s'installe en toi.

    Concentre toi sur ma voix ...

    Ne pense à rien d'autre.

    Et détends toi ..

    Voilà comme ça ...

    Tu n'as pas besoin de cette méchanceté oublie-la

    Tu n'as même pas à chercher une raison de l'oublier

    Si je dis que ça ne sert à rien, c'est que ça ne sert à rien.

    C'est aussi simple que ça.

    Tu comprends n'est-ce pas?

    Extrait de Queen's Quality, Tome 10
  • J’aperçois une femme d’un certain âge discuter avec une autre personne que je ne vois pas. Son regard est doux et emplit d’amour. Elle tire le grand rideau pour dissimuler un peu plus cette tierce personne et s’avance sur l’estrade. Son visage ne met pas inconnu.

    — Qui est-ce ? demandé-je à mon voisin.

    — Isobel Garner, me chuchote-t-il

    — Elle est enseignante ici ?

    — Plus depuis quelques temps mais elle revient régulièrement pour donner des conférences.

    Je hoche la tête et continue de la scruter du regard. Où ai-je pu la rencontrer ?

    — Tu as de la chance, me dit mon voisin.

    — Pourquoi ?

    — Il paraît que c’est sa dernière intervention à Harvard.

    — Ah bon ? Et tu sais pourquoi ?

    — Apparemment elle a décidé de prendre sa retraite, suite à la mort de l’ancien directeur du département de mythologie.

    Mon cœur se serre et je me rappelle. Cette femme était aux obsèques de grand-père. Elle le connaissait et travaillait avec lui. Quand elle prend la parole, le brouhaha ambiant cesse instantanément et celui dans ma tête fait de même.

    — Depuis la nuit des temps, les mythes, les symboles et les rêves ont agi comme des repères dans l’évolution de la conscience humaine. De quelle manière nous ont-ils façonnés et nous influencent-ils encore aujourd’hui ? Sont-ils la clé pour mieux nous connaître et créer notre réalité ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre aujourd’hui.

    Extrait de Il etait une fois ma vie...
  • – Que puis-je faire pour vous, Altesse... Euh... Linden ?

    – Ma visite n'a pas l'air de vous ravir ?

    HUMPF

    – Ben... J'ai pensé que vous étiez ici dans un cadre officiel.

    – J'avais envie de vous voir.

    Rien de plus.

    – Il se trouve que je suis occupée.

    Puis-je vous rejoindre plus tard au palais ?

    – Vraiment ?

    Dans combien de temps ?

    – Je serai un vieillard à votre arrivée.

    Savez-vous seulement à quand remonte notre dernier tête-à-tête ?

    Il m'est impossible de vous approcher si je ne fais pas le déplacement moi-même.

    Extrait de L'Impérieux Destin du Dr Elise
  • Ainsi, une nouvelle ambiance avait été créée et, le travail terminé, les maîtres furent heureux de contempler le vaste lieu qu’ils possédaient en réalité ; à n’en pas douter, ils allaient impressionner. Et leurs tenues n’étaient pas sans ajouter à ce faste. La dame, aidée par les deux domestiques pour l’occasion, avait choisi de porter une robe d’un bleu profond qui s’accordait admirablement avec sa chevelure rousse, nouée en une belle natte et relevée élégamment en cercle autour de sa tête. Les servantes l’avaient ensuite parée de ses plus beaux bijoux argentés et lui avaient apporté les gants de soie bleue qu’elle adorait. Edgar, son mari, ne fut aidé que de lui-même pour sortir son costume des grandes occasions et sa plus belle cravate. Quant à ses enfants, ils ne demandèrent aucun soutien. Duncan s’habilla fort simplement et ajouta à sa tenue son nœud papillon rouge préféré. Pour le reste, il laissait agir son charme naturel, disait-il, ravageur, et sur lequel sa sœur ne manquait pas de taquiner, surtout lorsqu’il renonçait à nouer ses ondulants cheveux noirs. Quant à elle, vêtue d’une robe rouge pâle parsemée de dentelles, avec, pour seuls bijoux, un bracelet argenté à peine retenu sur son poignet et un camé autour du cou, elle lissa les siens, d’un bel auburn, et les releva en un chignon élégant duquel elle laissa échapper quelques mèches rebelles. De cette manière, Roger et le dernier employé furent libérés de leurs tâches et purent s’occuper tranquillement des derniers préparatifs, avant l’arrivée des invités.

     

    Les premiers à se présenter furent ceux de la famille Dashwood, dont le gentilhomme, John de son prénom, vivait à Rievaulx avec sa femme, Bessie, et ses deux enfants, Charlotte, âgée de huit ans et Rudolph, âgé de cinq ans. Ils étaient tous d’élégante allure et les parents étaient réputés dans tout le voisinage comme de riches personnes influentes, mais peu aimés de la population et des commerçants qui les entouraient. Katarina et Duncan ne les appréciaient absolument pas, mais faisaient les efforts nécessaires de politesse et de bonne entente pour ne pas froisser leurs parents.

    On les conduisit alors au salon où ils furent bientôt rejoints par d’autres familles telles que les Rainsway, les Herbert et les Mainsworth, toutes issues des grands cercles mondains. Leurs oncles et tantes ne tardèrent guère à faire leur entrée eux aussi. Tante Rosalie Sappleton et tante Mary Kingsley discutèrent aussitôt ensemble, tout comme leurs maris respectifs, Oscar Sappleton et Horace Kingsley, frère d’Edgar, qui plaisantaient déjà avec les autres invités. Bientôt, le salon fut comble et on attendit dans une folle impatience les amis français qui n’étaient pas encore arrivés. Pour patienter, on discuta dès lors de la santé de l’un, des vacances de l’autre, vantant les mérites des uns, renchérissant sur les valeurs des autres, plaignant parfois les voisins de leurs malheurs, avant de montrer que, chez soi, c’était bien pire ; et ce, jouant toujours de maintes expressions toutes trouvées qu’il convenait de placer de temps à autre.

    Extrait de L'Ombre aux yeux rouges, Tome 1 : La Forêt d'Helmsley
  • " Peut-être suis-je en train de traverser la Terre de part en part ! Quelle drôle d'impression d'émerger parmi des gens qui marchent avec la tête en bas ! Les Antipattes, je crois... (cette fois, elle était soulagée qu'il n'y ait personne pour l'écouter, car elle n'était pas du tout certaine qu'il s'agissait du terme consacré... ) Naturellement, il va falloir que je leur demande le nom de leur pays. Pardon, Madame, sommes-nous en Nouvelle-Zélande ou en Australie ?" dit-elle en tentant d'exécuter une petite courbette (essayez donc d'en faire autant en dégringolant dans le vide !)

    Extrait de Alice au pays des merveilles

Membres de l'Univers Fantastique

Fantastique

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 1788


Membres récents

2020-11-21T14:22:19+01:00
2020-11-20T20:57:49+01:00
2020-11-20T18:38:33+01:00
2020-11-19T14:03:10+01:00
2020-11-18T14:46:04+01:00
2020-11-12T14:11:34+01:00
2020-11-10T22:09:08+01:00
2020-11-10T17:12:15+01:00
2020-11-07T14:57:43+01:00
2020-11-04T09:06:31+01:00
2020-11-03T15:44:01+01:00
2020-11-02T20:48:28+01:00
2020-10-26T11:30:18+01:00
2020-10-26T00:03:06+01:00
2020-10-24T20:02:44+02:00
2020-10-24T19:33:29+02:00
2020-10-24T07:50:16+02:00
2020-10-19T00:09:43+02:00
2020-10-17T21:16:37+02:00
2020-10-15T02:31:27+02:00
2020-10-14T11:47:28+02:00
2020-10-11T22:44:01+02:00
2020-10-07T20:34:06+02:00
2020-10-06T19:19:06+02:00
2020-10-04T22:53:55+02:00
2020-10-03T15:08:51+02:00
2020-10-02T18:30:33+02:00
2020-09-27T20:29:27+02:00
2020-09-19T16:52:36+02:00
2020-09-18T16:30:32+02:00

Lu en ce moment

Votes récents

Les sorties de livres Fantastiques

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode