Livres
380 587
Comms
1 330 649
Membres
265 331

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de 96, tome 1 : La sixième corde ajouté par GabrielleViszs 2016-09-14T22:30:49+02:00

– Ouh là, mais c'est drôlement fun de voyager avec toi… La prochaine fois, je te prends une place en soute avec tes chocolats, tu nous feras moins chier.

Je constatai que, sur ses propres mots, Vincent avait déjà fermé les yeux. Eni, lui, pour une fois, était tout blanc. Prêt à me sacrifier pour mon ami, je lui proposai :

– Tu veux mon sac à vomi ? J’vais pas en avoir besoin, moi.

Je réussis ainsi à lui arracher un sourire, avant que l’avion ne se mette doucement en mouvement. Deux minutes plus tard, nous étions dans les airs, direction mon passé.

Afficher en entier
Extrait de 96, tome 1 : La sixième corde ajouté par GabrielleViszs 2016-09-14T22:30:17+02:00

Je voyais bien que Romain, malgré toute sa bonne volonté, n’arrivait pas vraiment à raccrocher les wagons de notre logique propre, à Emma et moi. Il ne pouvait voir plus loin que ce choix qu’il ne pouvait comprendre.

Je ressentais sa bienveillance et son amitié, mais j’étais surpris du manque de capacité de projection dont il faisait preuve. En aucun cas je n'étais déçu par mon ami, non, mais j'étais surpris.

Pourquoi butait-il sur l’énoncé, lui qui tant de fois s’était pris les pieds dans le tapis de son passé… ? Peut être parce que son présent sonnait dramatiquement creux en matière d'amour.

Afficher en entier
Extrait de 96, tome 1 : La sixième corde ajouté par GabrielleViszs 2016-09-14T22:29:48+02:00

– J’ai ouvert une porte dans laquelle tu t'es engouffré. Si tu l’as fait, c’est que tu avais des choses à y faire.

Évidemment, c’était vrai. Rouvrir ce placard poussiéreux avait été douloureux, mais le sol qui s’était dérobé sous mes pieds devant les yeux verts de Jana l’était encore plus

Afficher en entier

LE futur. Un ennemi aux traits délicieux que je n'étais pas prêt à affronter, de toute évidence...

Je décidai de lui répondre d'un sourire valeureux, mais ignorant. Dans ma tête rebondirent alors les derniers mots sortis de la bouche de Jana :

"To be continued..."

Afficher en entier

- Ta semaine t'a été profitable, on dirait... C'était donc elle, la maîtresse que tu attendais quand je suis partie ?

Comment lui faire comprendre ? Comment lui expliquer, le rendez-vous pris dans mon dos ? Jana était en plus musicienne, comme elle, sublime, comme elle, indescriptible, comme elle. Si j'avais eu ) choisir une maîtresse dans ma vie, Emma avait raison, j'aurai pris Jana...

- Ah non, c'est pas celle-là.. Jana c'est une longue histoire...

Afficher en entier

Non, il n'avait pas manqué de courage. J'AVAIS manqué de courage... et je m'en voulais.

Afficher en entier

Décidément, le matin ça n'est vraiment pas mon truc... Quand ce n'était pas l'envie de pisser, des travaux qui hurlaient ou encore la lumière d'un volet ouvert qui me réveillait, c'était la gueule de bois d'une cuite que je n'avais même pas osé m'infliger qui me prenait en otage, et ce pour la seconde fois de la semaine.

Afficher en entier

De quoi parle ce morceau ? Difficile de le dire, ou plutôt, de le circonscrire. Ce morceau ne parle de rien, il EST Emma. Je dois écrire "Emma", alors ? Mais par où commencer... ? Peut-être par le réécouter ?

Afficher en entier

L'amour avec Emma était la prolongation exacte de sa façon d'embrasser. Une expérience bien plus spirituelle que sensorielle. J’avais mis du temps à comprendre cela et à savoir en extraire les abîmes insondables de félicité que cela pouvait renfermer. L'intensité de cette intimité était une projection parfaitement symétrique de la puissance sincère de cette communion. Cet amour-là nourrissait bien plus qu'il ne défoulait.

Afficher en entier