Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les extraits faits sur les livres de booknode

Off-Campus, Tome 2 : The Mistake
Elle : N’arrête pas le hockey, Rimbaud.
Moi : Eh, tu n’as pas dit qu’il fallait qu’il soit BON !
Elle : C’est pas faux. Je te mets un D sur le poème. J’ai hâte de voir ton collage.
Moi : Tu penses quoi des paillettes ? Et des photos de bite ?
Elle : S’il y a une photo de ta bite sur ce collage, je vais le photocopier et le distribuer au foyer.
Moi : Mauvaise idée. Tu vas filer un complexe d’infériorité à tous les autres mecs.
Elle : Ou un coup de boost à leur moral.
Je souris en écrivant mon message suivant.
Moi : J’obtiendrai ce rencard, ma belle .
Il y a un long silence avant son message suivant.
Elle : Bonne chance pour le #6.
Elle essaie de me déstabiliser ? Sûr qu’elle va échouer. Grace Ivers a sous-estimé ma détermination et les ressources dont je dispose. Cependant, elle le découvrira tôt ou tard.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Orgueil et préjugés
Elle se rendait compte à présent que Darcy, par la nature de ses qualités, était exactement l'homme qui lui convenait. Son intelligence, son caractère quoique si différent du sien auraient correspondu à ses vœux. Leur union eût été à l'avantage de l'un et de l'autre. La vivacité et le naturel d'Elizabeth auraient adouci l'humeur de Darcy et donné plus de charme à ses manières ; et lui même, par son jugement, par la culture de son esprit, par sa connaissance du monde, aurait pu exercer sur elle une influence plus heureuse encore.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Orgueil et préjugés
L’orgueil, observa Mary qui se piquait de psychologie, est, je crois, un sentiment très répandu. La nature nous y porte et bien peu parmis nous échappent à cette complaisance que l’on nourrit pour soi-même à cause de telles ou telles qualités souvent imaginaires. La vanité et l’orgueil sont choses différentes, bien qu’on emploie souvent ces deux mots l’un pour l’autre ; on peut être orgueilleux sans être vaniteux. L’orgueil se rapporte plus à l’opinion que nous avons de nous-mêmes, la vanité à celle que nous voudrions que les autres aient de nous.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Notes noires
date : 00:24 par PANDORE88 voir tout les commentaires de PANDORE88ses comms
C'est pourquoi Ivory me met l'eau à la bouche. Je suis en mesure de lui apporter exactement ce qu'elle attend. Je peux la dresser, en faire ma chose et la dégrader sans qu'elle ne s'y oppose, parce que l'abandon est l'étoffe même de la sexualité.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Off-Campus, Tome 2 : The Mistake
Jusqu’à présent, je percevais l’année devant moi comme une peine de mort, mais Garrett a peut-être raison. Je devrais la voir comme une dernière opportunité de profiter de ma liberté, de pratiquer le sport que j’aime et de passer du temps avec les amis que j’ai la chance d’avoir et que je ne mérite probablement pas.
Liberté, hockey, amitié. Ce sera ma nouvelle devise.
Cependant, ma priorité est évidente. Il faut que j’arrange les choses avec Grace.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Psi-Changeling, Tome 5 : Otage du plaisir
Elle contracta les muscles au moment où il enfonça un deuxième doigt en elle. Il lui grignota l'oreille.
- Maintenant, ce serait le bon moment pour utiliser "époustouflant".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Psi-Changeling, Tome 5 : Otage du plaisir
Le Conseil devrait en être conscient, dit Clay. Omega garantirait que leur peuple se tienne tranquille. Et en bonus, il permettrait d'effacer les humains et les sales petits changelings. (Une pause.) Tally dit qu'ils conserveraient sans doute quelques humains pour nettoyer, balayer et faire des courbettes à Leurs Majestés dans les rues.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Lettre à un otage
Et la qualité d'un sourire peut faire que l'on meure.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Your lie in april, tome 3
Les musiciens transmettent leurs peines et leurs faiblesses à leur instrument ! On met un peu de notre cœur dans chaque morceau... C'est ce qui nous permet de donner vie à la musique !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Your lie in april, tome 3
Au fond de toi, tu dois savoir comment jouer ce morceau... avant même de poser les doigts sur le clavier !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Off-Campus, Tome 2 : The Mistake
– Je suis désolé. Je ne peux pas faire ça. C’est ta première fois, et tu mérites quelque chose, quelqu’un, de bien mieux que moi.
Elle ne dit pas un mot, mais même dans la pénombre, je la vois rougir et se mordre la lèvre comme si elle essayait de ne pas pleurer. Son silence décuple la culpabilité qui me noue la gorge.
– Je suis vraiment perturbé en ce moment. Je passe de super-moments avec toi, mais… je ne peux rien t’offrir de sérieux.
– Je ne te demande pas de m’épouser, Logan, dit-elle d’une voix gênée.
– Je sais. Mais le sexe… le sexe… c’est sérieux, d’accord ? Surtout… surtout pour une vierge, je bégaie. Crois-moi Grace, tu ne veux pas faire ça avec moi.
J’essaie de fuir tout ce qui ne va pas dans ma vie et d’oublier une fille et…
– Une fille ? s’exclame-t-elle d’un ton outré. Tu as le béguin pour une autre fille ?
– Oui. Non, je rectifie. Je pensais que oui, et peut-être que c’est encore le cas. Je ne sais pas, d’accord ? Tout ce que je sais, c’est que ça fait des mois que cette fille me plaît, et ce n’est pas juste envers toi si… on… fait ça. Alors que…
Je ne finis pas ma phrase, trop perturbé et mal à l’aise pour trouver mes mots.
– Tu te servais de moi pour oublier quelqu’un ? s’exclame- t-elle en se levant et en enfilant son t-shirt. J’étais une distraction ?
– Non, je te promets que non. Je t’apprécie beaucoup. Je n’ai pas fait exprès de me servir de toi. Tu es une fille géniale, mais je…
– Mon Dieu stop, tranche-t-elle. Tais-toi Logan, s’il te plaît. Ne me sors pas l’excuse du ce-n’est-pas-toi-c’est-moi, crache-t-elle en secouant la tête. Quelle horreur ! C’était une énorme erreur.
– Grace…
– Tu me rendrais un service ? demande-t-elle en me fusillant du regard.
J’ai du mal à parler avec le nœud dans ma gorge.
– Tout ce que tu voudras.
– Va-t’en.
J’inspire calmement, ignorant la douleur dans ma poitrine.
– Je suis sérieuse. Va-t’en, répète-t-elle en plongeant son regard dans le mien. J’ai vraiment, vraiment envie que tu partes.
Je devrais dire quelque chose. M’excuser de nouveau. La rassurer, la réconforter. Cependant, j’ai peur qu’elle me mette une gifle ou qu’elle s’effondre si je m’approche d’elle. Mais elle est déjà en train d’ouvrir la porte, les yeux rivés par terre.
J’ai vraiment tout gâché.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Gosick, Tome 2
date : 22-07 par blackshadows voir tout les commentaires de blackshadowsses comms
le voyage du printemps apporte la mort a l'école dit le garçon
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Effet de vague, Saison 2
Quand soudain, sortant de nulle part, une énorme boule de muscles à quatre pattes, débordant d’énergie à revendre, me saute dessus.

Un chien ? Il y a un chien dans cet appartement ?

– Sexe ! Laisse-la tranquille, s’écrie Luca sans être écouté pour autant.
Et pourquoi pas « Clitoris » tant qu’on y est ?

– Couché, Sexe, couché !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Gosick, Tome 1
date : 22-07 par blackshadows voir tout les commentaires de blackshadowsses comms
En 1924, un jeune garçon, Kujo, venu du Japon, a intégré une école d’aristocrates en savoie. Mais n’étant pas d’une riche lignée, il est isolé et ne fréquente aucun de ses camarades. Sa vie bascule toutefois lorsque par hasard, il assiste au meurtre d’un motard et se retrouve accusé de ce crime. Pour prouver son innocence, il va devoir compter sur Victorica, une camarade acariâtre, mais dont le génie est reconnu dans toute l’école. Elle lui révèle alors une légende selon laquelle la Grande Faucheuse viendra de l’est au printemps. Ceci explique la crainte qu’il inspire aux autres élèves. L’arrivée d’une autre élève venue du Japon va engendrer toute une série d’événements mystérieux.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Room
Room écrit par Emma Donoghue
date : 22-07 par pheallys voir tout les commentaires de pheallysses comms
Un gros bout de glace me descend tout froid dans la gorge, ça me fait mal à la figure ; Maman m'apprend à mettre ma main sur mon nez pour respirer l'air chaud. Je suis dans le Dehors depuis trois semaines et demie et je sais toujours pas ce qui va faire mal.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Jesse le héros
Son anniversaire tombait le jour de la marmotte, son étoile était Vénus, et bien qu'on lui donnât pas mal de noms qui n'étaient pas le sien, il ne répondait qu'au nom de Jesse.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Jesse le héros
— C’est tout ? Je veux dire, t’es mort et c’est tout. Rien que de la cervelle et du sang, on est rien d’autre.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Jesse le héros
Il tourna en rond puis commença à fouiller les placards de la caravane. En quête du genre de trucs qu’il lui faudrait au Vietnam. Il empocha tout un arsenal de fourchettes à viande, de tire-bouchons, d’ouvre-boîtes, de brochettes, et de couteaux de tailles et de formes variées. Il regretta juste que Grace et son père n’utilisent pas de baïonnettes pour manger.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Jesse le héros
Puis Sans-Terre prit une hache et tailla sa femme en onze morceaux, la tête, les bras et les hanches. Un morceau pour chaque année de leur mariage. À peine dessoûlé, il regretta son geste. Sa femme présentait mieux quand elle était entière.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Jesse le héros
Il se dit que , vu l’heure , les gens étaient sûrement couchés. Seul un fantôme ou un monstre nocturne seraient debout à cette heure-ci.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
Quand on avait un homme capable de chanter comme ça, on se moquait bien de savoir s’il était aussi le tueur mystérieux fumant une cigarette derrière son tertre herbeux en attendant le passage du président.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
La terre ne pouvait pas absorber tout ce qu’on avait emporté au Vietnam. On a lâché des bombes et des caisses de nourriture… des putains de bombes et de caisses de nourriture… et puis Nixon nous a fait sortir de là, la queue entre les jambes, et on continue aujourd’hui encore à se demander ce qu’on est allés foutre là-bas au départ.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
— C’est une librairie pour les gens qui aiment simplement lire, des lecteurs qui ne privilégient pas un auteur ni un genre particulier. Nous avons des habitués, un assez grand nombre, même ; et tous les quinze jours il y a un nouvel arrivage, et j’empile les ouvrages près de la porte d’entrée. Ils viennent alors fouiller dans la nouvelle livraison avant que je la mette en rayon.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
(...) l'individu semblait en quelque sorte se suffire à lui-même (...). Il donnait l"impression d'un être parfaitement abouti, sans attaches ni attributs, sans tout ce bagage d'une grande complexité émotionnelle que tant de gens semblent trimballer avec eux comme s'ils n'avaient pas trop but dans la vie.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
J’ai pensé que j’étais vaniteux jusqu’au jour où j’ai compris qu’en fait j’étais parfait.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les Fantômes de Manhattan
Pourquoi fallait-il que la profondeur de l'amour ne se mesure qu'à l'aune du malheur de la perte ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0