Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les extraits faits sur les livres de booknode

The Bourbon Street Boys, Tome 3 : Question à choix multiples
- Bébé numéro un arrive…, dit le docteur.
Comme nous avions décidé de ne pas connaître leurs sexes, je ne peux que lancer le prénom par lequel nous désignions le bébé numéro un.
- Milli ! je m'exclame.
On entend le faible cri du nouveau-né, suivi d'un rire :
- Milli est un garçon !
Je commence à pleurer en même temps que mon bébé.
- Milli est un garçon, Lucky. Tu as entendu ça ?
Lucky aussi est en larmes. Puis il se lève et regarde par-dessus le rideau.
- Oh mon dieu, il est magnifique.
Il se tourne vers moi, riant et pleurant tout à la fois. Le médecin tend le bébé dans ma direction pour me le montrer. J'aperçois un minuscule corps tout rouge et un visage plissé avant qu'il disparaisse. On le remet à une infirmière, qui l'emmène vers un couffin. J'essaie de le regarder, mais l'anesthésiste me bloque la vue. Elle m'empêche de bien voir avec sa grosse tête de médecin.
- Et le bébé numéro deux…
Ils extirpent le second bébé, qui se met aussitôt à pleurer.
- C'est une fille !
- Vanilli ! nous exclamons-nous en chœur.
Lucky et moi passons du rire aux larmes. Notre vie est une telle folie en cet instant.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le démon
date : 12:02 par Naturaleza voir tout les commentaires de Naturalezases comms
Fait place ô image de Jason au pouvoir d'Etrigan le Démon !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La rivière Espérance, tome 3 : L'âme de la vallée
Le seul remords que tu puisses avoir, dit-elle, c'est d'avoir décidé de ne plus parler à ton fils.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La rivière Espérance, tome 3 : L'âme de la vallée
On peut être heureux n'importe où quand on a les siens près de soi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La rivière Espérance, tome 3 : L'âme de la vallée
Il ne pensait plus à Souillac, à Marie, à ses enfants. Le ciel et l'eau l'avaient lavé. Il était neuf. Il était prêt pour le grand voyage.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La rivière Espérance, tome 3 : L'âme de la vallée
Écoute, Donadieu, il faut vivre avec son temps.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les os des filles
date : 11:45 par Diamond03 voir tout les commentaires de Diamond03ses comms
" - (…) La seule chose que je fais avec plaisir et sans me sentir observée ni jugée, c'est lire. Dans les romans que je dévore, dans les poésies que je récite, les personnages me laissent en paix. L'auteur me parle, raconte, je regarde, je suis, j'écoute. Et j'oublie un peu mon corps de rescapée. Et personne ne me le rappelle, ne le pointe du doigt, ne le regarde de haut en bas. Il n'y a plus rien à cet instant-là que la littérature et elle me sauve la vie, elle occupe mon temps, elle m'extrait de ma guerre un instant."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Ghosts of the Shadow Market, Tome 1: Son of the Dawn
“Love charm for the handsomest Silent Brother?” asked the faerie woman for the fifth time, leering through her dandelion-clock hair. Sometimes one could wish the Shadow Market had not become quite so comfortable with him.
He remembered this woman, he thought, dimly recollecting her hurting a goldenhaired child. It had been so long ago. He had cared very much at the time.
Lily snorted. “I hardly think Brother Beast-with-two-backs-ariah needs a love charm.”
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les os des filles
date : 11:39 par Diamond03 voir tout les commentaires de Diamond03ses comms
" Les sentiments de la chair, dégoulinants, sont passés. L'émotion terrestre est partie. Ne restent plus que les sentiments des os - essentiels. Nous finissons tous ainsi, après tout, et c'est doux. C'est doux parce que c'est commun. Il y aura eu bien des injustices, bien des secousses, bien des dangers ; il y aura eu des joies, des rires, des peurs, des amours, des haines, des ressentiments, des passions ; il y aura eu des accidents, des voyages , des crises, des maladies… Nous aurons été chacun à notre manière déformée par la vie. Il restera les os des humains - ce que nous avons été au minimum, ce que nous avons tenté d'être au maximum. Maintenant, j'ai compris jusqu'à quel point il faut descendre pour aimer sans retour et pardonner sans regard : jusqu'à cette ultime poche d'os."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Cendrillon et moi : La belle-mère parle enfin
La cour royale est une putain capricieuse.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Avant que j'oublie
date : 10:50 par francesca21 voir tout les commentaires de francesca21ses comms
En gardant sa grande main qui tiédissait dans la mienne, j'ai souhaité de tout mon coeur ne jamais oublier son odeur et la douceur de sa peau sèche. Je lui ai demandé pardon de ne pas avoir vu qu'il mourait, je l'ai embrassé et puis j'ai dit à haute voix, cio je t'aime, à plus, fais-nous signe quand tu seras arrivé.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Blue Spring Ride, Tome 13 (Fin)
Je t'ai pourtant dit que je n'allais pas disparaître de ta vie.
Je te promets de ne jamais disparaître.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
L'Assassin royal, Tome 9 : Les Secrets de Castelcerf
«Je n’aurais jamais cru me voir avec des rayures, grommelai-je de nouveau.
— Cesse donc de te plaindre », fit le fou, un bouquet d’épingles serré entre les lèvres. Il les prit l’une après l’autre pour fixer la petite poche qu’il cousit ensuite en place avec du fil et une aiguille. «Je te le répète : tu es resplendissant dans cette tenue, et elle s’assortit parfaitement à la mienne.
— Je n’ai pas envie d’être resplendissant ; je veux passer inaperçu. » Je renfonçai une aiguille dans la ceinture de mon pantalon et me piquai le pouce. Que le fou se retînt d’éclater de rire ne fit que m’irriter davantage.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
L'Oiseau et la Lame
Tandis que Khalaf se concentre, mon esprit se tourmente. Je repense à tout ce que j'aurais pu faire pour empêcher ce moment, à toutes les petites erreurs qui nous ont conduits ici.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Éternelle odyssée
date : 09:07 par Ardawal voir tout les commentaires de Ardawalses comms
La connaissance tue l'action. Pour agir, il faut que les yeux se voilent d'un bandeau d'illusion.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Éternelle odyssée
date : 09:06 par Ardawal voir tout les commentaires de Ardawalses comms
J'imagine les défenses ennemies nous cibler. Sur les cinquante capsules, moins de la moitié sont occupées. Cela nous donne de bonnes chances de traverser. Les reptiles utilisent le même stratagème. A force de se combattre, nos deux races finissent par se ressembler.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Pushing the Limits, Tome 1.5 : Plus forts à deux
Je crois que parfois il nous arrive des choses désagréables pour qu’on apprécie les moments heureux. Genre, est-ce qu’on peut vraiment profiter d’un lever de soleil si on n’a pas connu l’obscurité de la nuit ? Sans son passé, Echo n’aurait jamais rencontré Noah, et si elle n’avait pas perdu Aires je ne t’aurais jamais rencontré. Donc, oui, je pense ce que j’ai dit dans ma dernière lettre. Tu es le soleil qui se lève sur ma vie.
Lila
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La Honte
date : 08:22 par Gargali voir tout les commentaires de Gargalises comms
Inutile de continuer. La honte n'est que répétition et accumulation.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Elements, Tome 3 : The Silent Waters
– Cela va s’arranger, Maggie, dit papa en me prenant dans ses bras. Quoi qu’il arrive, ça va s’arranger.

C’était la première fois que papa me mentait.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Un impossible aveu
– Si tu ne consens pas à être ma maîtresse, la Fondation Eleni retirera immédiatement son mécénat à l’Exposition Grecque que ton malheureux collègue hospitalisé et toi-même avez si méticuleusement organisée. Et bien entendu, si le sponsor principal se retire, que feront les plus petits, à ton avis ?
Encore une fois, elle connaissait très bien la réponse mais elle ne voulait pas lui donner la satisfaction de l’entendre sortir de sa bouche.
– Quant à ton emploi…
Il s’interrompit pour examiner quelques secondes la chevalière qu’il portait au doigt avant de ramener sur elle son regard brillant.
– Vaut-il la peine de le perdre pour une simple question de fierté ? Elle serra les poings, hors d’elle.
– Tu ne peux pas faire ça ! Je ne te laisserai pas jouer avec moi de cette façon.
– Je n’ai pas l’impression que tu aies le choix, Charlotte. Accepte d’être ma maîtresse, ou assumes-en les conséquences. Je t’ai laissée t’en tirer à bon compte il y a quatre ans. Ma mère s’est montrée beaucoup trop bienveillante à ton égard en m’empêchant de te signaler aux autorités comme il était bien mon intention de le faire.
Elles sentaient les larmes sous ses paupières lourdes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Un impossible aveu
Le sourire de Damon exprimait une dureté impitoyable ; ses doigts pressaient les siens à les broyer.
– J’imagine que tu as fait du chemin depuis ton époque de petite voleuse novice ? Tu comptes rafler un bien plus gros magot cette fois-ci, je me trompe ?
– Vous… Tu te trompes, affirma-t–elle, relevant le menton avec fierté et se dégageant d’un coup sec de son étreinte. Je n’ai jamais rien volé, ni à toi ni à ta mère. C’était un coup monté. Quelqu’un a voulu me faire accuser de ce vol mais cela ne signifie pas que je l’ai commis.
– Tu continues à mentir, dit-il et une étincelle de colère flamba dans le charbon de ses yeux. J’avais espéré que tu te serais défaite de cette habitude en grandissant…
– Je ne mens pas !
– Allons donc, Charlotte. Tu es une experte en faux-semblant. Quatre longues années ont passé et tu es toujours la menteuse la plus convaincante que j’aie jamais rencontrée. Tu joues si bien l’innocente que tu abuserais même un détecteur de mensonges. Mais je ne suis pas idiot. Je vois bien ce que tu manigances cette fois.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Nous irons cueillir les étoiles
Sandrine n'a pas à attendre. Une voiture s'arrête devant la maison. La portière claque, Julien entre. Il porte toujours le même costume ; ses traits tirés montrent qu'il n'a pas dormi. Il fume un cigare qui empoissonne l'air.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Fight for Love, Tome 7 : Racer
— Tout le monde souffre un jour ou l’autre. La question est : qui aimes-tu suffisamment et en qui as-tu assez confiance pour lui accorder le pouvoir de te blesser ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La Mémoire du Monde II
Pour sa signification directe : "poisson" se dit ictus en grec. Ictus est aussi l'acrostiche de Iesous Chrestus, Theo Uios Soter ; Jésus Christ, fils du Dieu sauveur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La Mémoire du Monde II
Le désir est mauvais conseiller. Tout est merveilleux chez l'autre tant qu'on est animé par le désir. La vérité n'apparaît que lorsqu'il s'émousse. L'autre devient réel. Il n'est plus le jouet de notre imaginaire. Alors seulement on peut parler d'amour, de durée, d'éternité..."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La Mémoire du Monde II
Protéger l'avenir peut conduire à ne jamais apprécier le présent. Profiter du présent sans se soucier de l'avenir comporte le risque de se trouver dépourvu."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0