Livres
639 038
Membres
756 851

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Astrid Stérin

Auteur

15 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 lecteurs
Or
5 lecteurs
Argent
1 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
5 lecteurs
Envies
24 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
24 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.56/10
Nombre d'évaluations : 9

0 Citations 10 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Astrid Stérin

Sortie France/Français : 2022-07-31

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Ayorin 2019-08-05T11:07:34+02:00
Le Page de l'Aurore

Chronique complète : https://plumedayorin.wordpress.com/2019/08/05/le-page-de-laurore-astrid-sterin

Ce qui m'avait attirée tout d'abord était le synopsis du roman. Je l'ai trouvé vraiment très doux, et très bien écrit.

Chaque partie qui articule le roman approfondit la précédente.

Suite à cela, les parties représentent des étapes successives dans la croissance de Cœur, par des confrontations, des épreuves. Le développement du personnage est vraiment remarquable, et je dirais même qu'il en est de même pour LES personnages - car toutes les autres figures ne sont pas en reste.

Je me suis profondément attachée à Cœur, d'un bout à l'autre du roman.

La noirceur aussi, avec l'injustice, la mort, la peur, la guerre, tous ces aspects sombres contre-balançaient progressivement la lumière et l'apparence utopique du début de roman. En lisant, on a l'impression de grandir un peu en même temps que Cœur.

La lecture n'était donc pas que "gentillette", elle s'approfondit et s'intensifie.

Pour ne rien gâcher, la plume de l'auteure était magnifique, fluide et parfaitement adaptée aux tonalités tantôt douces, tantôt cruelles. Ce fut un vrai plaisir à lire.

Afficher en entier
Le Page de l'Aurore

J’ai beaucoup aimé lire ce roman qui m’a emporté dans un autre monde par les noms de ses personnages, les lieux et l’environnement dans lequel Coeur vit et les phrases de l’autrice qui sont toujours placés au bon moment, au bon endroit.

Aux yeux de Coeur, la guerre est inutile et affreuse et à travers les sorts que la sorcière de Torraure inflige aux soldats du Royaume d’Or qui consistent à les faire vieillir, j’ai trouvé une sorte de métaphore avec le fait que les soldats arrivent toujours chez eux à la fin d’une guerre avec des rides en plus, celles de la fatigue et de la tristesse.

En cours de lecture, j’étais un peu partagée par l’envie d’arriver au bout de ses 500 pages, absolument pas parce que le livre m’ennuyait mais plutôt pour savoir comment le petit Chevalier de Lorelonne s’en sortirait, et celle de rester un peu plus en compagnie du Roi d’Or, des ducs, des marquises ou des barons aux noms médiévaux qui me plaisaient tant.

En bref, si vous aimez les romans historiques avec une pointe de fantasy, au style médiéval et aux personnages attachants, Le Page De L’Aurore est pour vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2020-05-20T15:28:06+02:00
Le Page de l'Aurore

https://mydearema.wordpress.com/2020/05/20/%e2%94%82jai-lu%e2%94%82le-page-de-laurore/

On va commencer cette chronique en précisant une nouvelle fois que je suis une blogueuse en carton. Ça fait très exactement 10 mois qu’Astrid m’a proposé son livre en SP. 10 MOIS. J’avais prévenu que je garantissais plus de date buttoir mais bon sang, 10 mois, j’ai déconné, mille excuses. Puis je vais m’enfoncer davantage maintenant que je t’apprends que cette lecture fut un pitit peu laborieuse. DÉSOLÉE.

Le principal souci que j’ai rencontré c’est au niveau de la cadence. J’ai trouvé le rythme, pour ainsi dire, relativement inexistant. Je m’attendais à ce que ça remue vachement plus, que notre petit page casse la gueule à mille-et-un bandits (comment ça, j’exagère?). C’est vraiment très très (trop) contemplatif à mon goût. Environ les 70% du livre, en voyant large, nous présente des discours infinis sur la fonction du page, sa vie aux côtés du Roi d’Or, ses passes-temps… C’était sympa un moment mais ça devient vite très redondant. Et pendant ce temps-là, je ne voyais que très peu l’intrigue se dessiner. J’en suis arrivée à me demander s’il était supposé se passer quelque chose en fait… La fameuse Sorcière de Fer, mentionnée dans le résumé, nous est à peine présentée en début de course. On comprend que son Royaume est bof sympa mais l’accent n’était pas suffisamment mis sur cette potentielle menace pour que je m’en retrouve rien qu’un tantinet inquiète. Au final, ce n’était qu’un élément évoqué parmi tant d’autres. Same pour le frère de notre héros, d’ailleurs. Il faut savoir que Cœur, notre petit page, a perdu son frère plusieurs années auparavant, ce dernier fut enlevé par la fameuse Sorcière. Bon, honnêtement, j’ai eu la sensation que ça le tracassait autant que le choix de sa paire de chaussette du lendemain. Ça aurait pu mettre l’accent sur un aspect assez tragique de sa vie, mais rien de tout cela au bout du compte… C’est seulement arrivée à environ 65% de ma lecture qu’enfin, Seigneur-Jésus-Marie-Joseph, ça se met à bouger ! Pour que ma petite flammèche d’enthousiasme soit soufflée brutalement peu de temps après. THE péripétie que j’attendais depuis le début s’achève en un clin d’oeil et pourtant le livre était loin d’être terminé. Je suis restée sur une sensation de trop peu et pas dans le bon sens du terme…

Et ça me chagrine fort, parce qu’Astrid a un réel talent avec les mots. Sa plume est plutôt renversante et ça m’a aidé à m’accrocher. L’univers qu’elle a construit autour de ce petit page est incroyable. Le travail de recherche est conséquent et ça se voit directement. Sauf que c’était pas suffisant pour moi, je voulais vraiment être baladée dans ce beau monde mais le manque de substance au niveau de l’intrigue ne me le permettait pas.

Cœur est en plus un personnage tout sympathique et attachant. Malheureusement, mon attente grandissante au regard de l’histoire a fini par entacher ma vision du héros. Il a fini par me sembler un tantinet casse-pied parce que justement trop mignon, gentil, chou… Je dois toutefois saluer justement le choix de l’autrice de nous présenter des personnages si bienveillants et humains. Tout n’est pas tout rose dans le roman, enfin sauf Cœur mais c’est loin d’être un défaut. C’est plutôt l’omniprésence de mignonneries le concernant qui a fini par me peser. Enfin, j’ai apprécié la manière dont Astrid a géré les aspects plus sombres de son roman.

J’ai essayé de me montrer la plus complète possible dans cette chronique, sans te spoiler non plus, pour exposer les problèmes que j’ai rencontrés. Je suis vraiment tristounette de ne pas avoir réussi à accrocher davantage. Nul doute que si l’intrigue m’avait davantage embarquée, le combo écriture/personnages sympatoches comme tout aurait fait son effet avec moi également !

Afficher en entier
 Les Pérégrinations de Lady Vïnchka, Tome 1 : Cité de foudre

Un univers steampunk très bien construit qui m’a un peu rappelé Arcane par son ambiance. L’opposition entre l’Empire et Mirage est bien expliquée, on saisit tout de suite le contraste entre l’Empire traditionaliste et Mirage, cette cité loufoque au passé trouble. L’utilisation de la foudre pour créer des technologies était une idée très originale que j’ai, ma foi, bien appréciée.

L’intrigue est pleine de mystères. Au début, je ne comprenais pas où l’auteur voulait m’emmener, mais la découverte de l'univers m’a happée. Une fois à Mirage, tout commence et là, c’est mystère sur mystère, questionnement sur questionnement. Les révélations s’enchaînent à la fin et j’ai même eu le droit à quelques scènes d’action qui m’ont fort plu.

J’ai eu du mal avec Vïnchka parce que je ne comprenais pas ce qu’elle voulait exactement. Elle m’a parue inconstante dans ses réactions et ses choix, après c’est très subjectif. En revanche, les personnages secondaires m’ont charmée. Que ce soit Lord Orys par son flegme et sa prévoyance ou Morgia avec son impulsivité, ils ont tous su me toucher.

Si vous cherchez un univers steampunk immersif et une intrigue prenante aux allures des jeux vidéos “Le Professeur Layton” (sans les énigmes tordues), ce premier tome est fait pour vous ! J’ai une hâte : découvrir la suite !

Afficher en entier
 Les Pérégrinations de Lady Vïnchka, Tome 1 : Cité de foudre

Ce livre, , est incroyable. J’ai adoré lire ce livre qui nous fait voyager en même temps que Vinchka dans une contrée Inconnu.

L’évolution des relations entre les personnages sont tellement bien écrite que s’en ai fluide et pas incohérent. Il y a eu beaucoup de livres lus où j’avais l’impression qu’un personnage devenait gentil ou ami avec un autre personnage sans aucune raison apparente et qui n’allais pas avec les caractères que je pensais comprendre de ce même personnage. Et Cité de la foudre ne donne absolument pas cette impression. Les relations sont bien écrites, bien réfléchit, cohérente et attendrissante pour certaines.

Pour rester aux personnages, ils ont chacun un caractère bien distinct, une façon de parler et de penser bien à eux qui font qu’on a cette impression de les connaître tellement ils paraissent réels au fur et à mesure de la lecture. Parfois, j’avais l’impression qu’ils étaient à côté de moi en train de lire leurs répliques comme au théâtre. Et cette personnalité propre à chaque personne fait que sincèrement même si vous ne vous souvenez pas du prénom d’un personnage, il suffit de lire une des répliques et vous savez qui sait même si vous avez oublié son nom. Et je trouve ça personnellement très fort d’avoir réussi à donner à ses personnages une personnalité reconnaissable au point où même avec un prénom oublié, on se souvient de son rôle et de son importance.

Nous avons aussi le développement du personnage principale qui est bien emmener du début à la fin de ce premier tome et au fur et à mesure de ses pensées et ses actions on apprend à l’aimer et on s’aperçoit qu’elle n’est plus tout à fait totalement la même au début du livre et à la fin. Son évolution qui continuera sans aucun doute dans le tome 2 est selon moi très réelle et bien travaillé.

Afin de continuer parlons du décor dans lequel nous transporte le livre. L’empire et mirage. Les descriptions de ces deux contrés sont tellement belle qu’on se croirait être là-bas et l’opposition des mœurs et coutume ainsi que les technologies de ces deux endroits qu’on le comprend à travers Vinchka est tellement intéressant qu’on a envie d’en apprendre encore plus sur Mirage pour savoir toutes les différences entre ces deux lieux avec Vinchka. Ce roman donne vraiment l’impression de voyager et c’est super agréable.

Le seul point négatif selon moi a été le « peu » de développement entre la relation de Vinchka et son mari ou en tout cas le « peu » d’interaction entre ces deux personnages qui fait que lorsqu’il arrive ce qu’il arrive à Orys, ça ne m’a pas particulièrement touchée même quand Vinchka semblait triste à ce propos dans le roman.

Pour finir, ce roman est vraiment incroyable. Ce livre mérite bien ces 5/5 que ce soit pour les personnages, les relations, les différences de langage entre les deux endroits qui est super bien pensé, l’intrigue, les décors, sa structure ainsi que le fonctionnement de l’empire et de mirage. Sincèrement, j’ai envie d’en apprendre plus sur ces deux endroits alors j’ai vraiment hâte de la sortie du tome 2.

Ce livre n’est pas un coup de cœur puisqu’il me manque un aspect émotionnel marquant, mais pour autant le style d’écriture d'Astrid Sterin est bien un coup de cœur.

Je vous conseille sincèrement ce livre et qu’importe votre âge. Selon moi il peut convenir à des adolescents ainsi que des adultes. Et si vous n’avez jamais lu de livre dans le genre steampunk, les pérégrinations de Lady Vinchka, cité de foudre, est selon moi un très bon premier livre pour commencer dans ce genre.

Afficher en entier
 Les Pérégrinations de Lady Vïnchka, Tome 1 : Cité de foudre

À la base le steampunk c'est pas mon genre de lecture "confort", mais j'ai dévoré ce roman. La plume est superbe, elle est archi accessible et très riche en même temps, à elle seule elle donne une âme à l'histoire.

Pourtant, l'histoire est géniale et se suffit à elle-même. Les ambiances de Camérampe et de Mirage sont dingues (on s'y croit et pourtant, elles brillent de détails originaux, on pourrait s'y perdre mais en fait non parce que ce bouquin est trop bien écrit), et les personnages... Des bonbons ! Mention spéciale à l'héroïne, Lady Vïnchka Orys, qui réussit à être féministe, crédible, sensible et nuancée tout en restant originale et parfaitement cohérente avec son monde et son vécu. Moi mon avis c'est qu'elle existe pour de vrai et que l'autrice n'a rien inventé, c'est pas possible autrement !

En bref, faut lire ce roman. Genre vraiment, vous pensez peut-être que c'est pas pour vous mais en fait, vous vous trompez. Moi en tout cas je me jette sur le tome 2, après chacun fait ce qu'il veut mais vous louperiez un truc.

Afficher en entier
Les Pérégrinations de Lady Vïnchka, Tome 2 : Empire d'orage

Un bijou, cette dilogie ! J'ai dévoré le second tome en même pas 2 soirs tellement j'étais à fond. Impossible de me détacher de l'histoire.

Vïnchka est plus téméraire que jamais, et j'ai adoré la retrouver dans la société coincée de Camérampe... mais avec ses compagnons Mirageurs et son expérience en plus. J'ai eu envie d'exploser une certaine comtesse, j'ai à nouveau tremblé par moments, et si j'ai vu venir la grande révélation, je dois reconnaître qu'elle était très bien amenée et que je ne m'en serais jamais douté dans le tome 1 (pourtant, les éléments étaient là).

Puis vraiment, les bateaux volants, ça m'a fichu des vibes de dragons qui descendent du ciel, j'ai adoré.

Difficile d'en dire trop sans spoiler, mais je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur cette dilogie exceptionnelle.

Afficher en entier
 Les Pérégrinations de Lady Vïnchka, Tome 1 : Cité de foudre

Je comprends tout à fait que ce livre ait pu enthousiasmer mais pour moi ce fut une erreur de casting. Je ne suis pas parvenue à me projeter dans les pérégrinations de Lady Vïnchka.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isabelle_M_Day 2022-12-11T15:46:03+01:00
Le Page de l'Aurore

N'étant pas une spécialiste du genre de la fantasy, je craignais les descriptions à rallonge et de me perdre dans l'univers. Ça n'a pas du tout été le cas, l'autrice a un indéniable talent pour vous embarquer sans vous ennuyer. J'ai tout de suite accroché, d'abord au personnage de Coeur, ce jeune page du royaume d'Or, et à tous les autres personnages ensuite. Chacun trouve sa place dans cette intrigue qui m'a captivée. J'ai aimé notamment le tournant que l'autrice a su donner à son récit et qui m'a donné envie de tourner les pages jusqu'à la fin. Un de mes premiers dans ce genre et je le recommande sans hésiter !

Afficher en entier

Dédicaces de Astrid Stérin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode