Livres
564 466
Membres
616 689

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Brochmael 2015-11-14T14:25:24+01:00

J'ai démontré que je suis comme tout le monde !

Qu'il suffit d'une mauvaise journée pour rendre marteau le plus équilibré des hommes.

C'est tout ce qui me sépare d'autrui. Une seule mauvaise journée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dadoli 2021-06-29T07:29:55+02:00

" C'est peut être toi qui me tueras ou moi qui te tuerai tôt ou tard. Alors je veux essayer de discuter avec toi avant d'en arriver là. Juste une fois."

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-09-02T18:45:52+02:00

This situation reminds me of a joke... See, there were these two guys in a lunatic asylum... and one night, one night they decide they don't like living in an asylum any more. They decide they're going to escape ! So, like, they get up onto the roof, and there, just across this narrow gap, they see the roof tops of the town stretching away in the moonlight... stretching away to freedom. Now, the first guy, he jumps right across with no problem. But his friend, his friends daredn't make the leap, y'see... y'see he's afraid of falling. So then the first guy has an idea... he says "hey ! I have my flashlight with me ! I'll shine it across the gap between the buildings. You can walk along the beam and join me !" But the second guy just shakes his head, he says "wh-what do you thing I am ? Crazy ? You'd turn it off when I was half way across !"

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-09-02T18:34:49+02:00

I've demonstrated there's no difference between me and everyone else ! All it takes is one bad day to reduce the sanest man alive to lunacy. That's how far the world is from where I am. Just one bad day.

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-09-02T18:31:21+02:00

Ladies and gentlemen ! You've read about it in the newspapers ! Now, shudder as you observe, before your very eyes, that most rare and tragic of nature's mistakes ! I give you... the average man !

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-09-02T18:22:46+02:00

So when you find yourself locked onto an unpleasant train of thought, heading for the places in your past where the screaming is unbearable, remember there's always madness. Madness is the emergency exist... you can just step outside, and close the door on all those dreadful things that happened. You can lock them away... forever.

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-09-02T18:19:44+02:00

- Somebody... please... tell me what I'm doing here...

- Doing ? You're doing what any sane man in your appalling circumstances would do. You're going mad.

Afficher en entier
Extrait ajouté par louvasanga 2015-11-27T18:11:25+01:00

"Bonsoir. Je dois te parler. Dernièrement, j'ai pensé... à toi...et à moi. Et à ce qui va finir par nos arriver. Nous allons nous entretuer, pas vrai ? C'est peut-être toi qui me tueras. Ou moi qui te tuerais. Tôt...ou tard."

Afficher en entier
Extrait ajouté par louvasanga 2015-11-27T18:10:49+01:00

Ce n'est qu'une blague ! Tout ce en quoi nous croyons, ce pour quoi nous luttons... Ce n'est qu'une horrible, monstrueuse farce !

C'est si drôle, tu ne le vois pas ? Pourquoi ne ris tu pas ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Brochmael 2015-11-14T14:26:29+01:00

Vous souvenir ? Ohh grossière erreur ! Se souvenir n'est pas sain.

La passé est un endroit riche en tracas et complications. "Le passé simple" n'existe pas ! HA HA HA.

Les souvenirs forment une foire perfide. Elle vous entraîne des pommes d'amour de l'enfance aux montagnes russes de l'adolescence, états d'âme doux comme la barbe-à-papa...

Mais soudain, vous prenez un virage malheureux...

...et vous retrouvez dans les ténèbres froides, sales et ambigües de ces souvenirs que vous auriez préféré oublier.

Les souvenirs aussi cruels et répugnants que les enfants, j'imagine. HA HA.

Mais peut-on vivre sans eux ? Les souvenirs sont la base de notre raison. Refuser d'y faire face, c'est nier la raison elle-même.

Quoique, pourquoi pas ? Nous ne sommes pas tenus de garder la raison.

Il faut savoir raison perdre !

Alors lorsqu'une vilaine association d'idées vous embarque vers les plus insupportables moments de votre passé, pensez à la folie !

La folie, la sortie de secours.

Descendez du train en marche. Enfermez-y tous ces odieux souvenirs et laissez-les partir au loin...

A jamais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode