Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
723 680
Membres
1 049 466

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:23:20+02:00

Quand le froid se fait très intense, les loups regagnent généralement leur tanière, où ils se blottissent les uns contre les autres. La plupart du temps, ils chassent d’abord et rapportent leur proie dans la tanière, ce qui leur permet de se rassasier et de nourrir les louveteaux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:23:03+02:00

Les loups préfèrent le froid. Leur fourrure les protège des éléments, de la chaleur comme du froid. Quand il fait chaud, ils ne transpirent que par les coussinets de leurs pattes, et leur fourrure leur tient lieu de couche isolante et rafraîchissante. C’est toutefois dans le froid qu’ils se sentent le plus à l’aise. Leur fourrure s’alourdit au cours des mois d’hiver, quand sa sous-couche s’épaissit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:22:22+02:00

De retour à la fenêtre, il aperçoit deux loups – un noir et un gris – dans l’herbe, en contrebas ; tous deux le regardent de leurs yeux de braise. Il remarque une tache rousse dans la fourrure du loup gris, celui sur lequel il a tiré. Son compagnon s’approche de lui et lèche sa blessure, puis il lève la tête et pousse un cri sauvage.

La créature piégée de l’autre côté de la porte répond en hurlant à son tour, quelque part entre un loup et un humain souffrant atrocement.

Un troisième individu se montre, à l’extérieur, puis d’autres en font autant. Il y a là toute une meute, et tous ces loups ont les yeux du même rouge flamboyant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:20:57+02:00

- Tu ne devrais pas sortir de ta chambre en pleine nuit, Bram. Les petits garçons qui s’aventurent dans la forêt, dans le noir, finissent toujours par avoir des ennuis.

Je fis volte-face, m’attendant à trouver nanny Ellen derrière moi, mais je ne vis que ma porte fermée et les draps froissés de mon lit.

- La forêt est infestée de loups qui t’arracheraient la chair. Ils plongeraient leur museau dans ton ventre jusqu’à ce que leur langue affamée trouve ton coeur et ton foie, qu’ils engloutiraient en faisant claquer leurs babines. Pour finir, ils suceraient tes yeux pour les aspirer hors de leurs orbites. As-tu déjà vu un vautour agir de la sorte ? C’est un spectacle stupéfiant. Un simple coup de bec, et il ne reste plus qu’un trou noir et béant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:19:59+02:00

La lune se débat parmi les nuages d’orage pour conserver sa place dans le ciel nocturne, perçant brièvement l’épaisse couverture avant d’être de nouveau voilée. Malgré la faible luminosité, Bram distingue les contours de la forêt lointaine. Les branches sont si entremêlées que l’on se demande comment un être vivant peut les traverser, que ce soit en volant ou à pied ; néanmoins il perçoit de la vie au sein de ces arbres, de nombreux yeux qui le fixent, comme lui les observe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyanaa 2019-08-13T09:18:38+02:00

Bram s’agenouille au pied de la porte, incline lentement la fiole et verse l’eau bénite en une ligne droite, d’un bout à l’autre du seuil, à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’elle soit vide. La dalle semble boire le liquide qui s’évapore à la seconde où il touche le sol, ne laissant qu’une fine traînée. De l’autre côté, la créature s’écarte vivement. Puis s’élève une plainte digne d’un loup de taille monstrueuse.

Afficher en entier