Livres
433 511
Membres
355 528

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par LizzieB 2017-01-27T04:02:31+01:00

-C'est gentil de venir me voir aussi souvent, mon petit. Comment va ta Maman ? Elle ne me rend plus beaucoup visite ces temps-ci.

-Toujours morte, marmonna Sol penché sur le poêle, je te préviens dès qu'elle réssuscite.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par hortensia 2016-05-09T18:42:22+02:00

Elia courait depuis qu'elle était toute petite. Au début elle courait comme courent les enfants, qui ne savent même pas qu'ils courent, qui courent sans but, pour s'étourdir. Elle courait malgré l'interdiction des sports solitaires, dits égoïstes car ils ne se pratiquaient pas en équipe, pour oublier que sa mère était morte, pour oublier qu'elle était rousse, pour oublier qu'elle était supposée être une personne froide, sans sentiments, une Passeuse d'Âmes.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par ophelie_6942 2018-02-16T17:59:30+01:00

- Etre courageux ce n'est pas ne pas avoir peur, c'est justement avoir le courage d'agir malgré la peur.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par Johan.Mest 2017-11-02T17:57:13+01:00

"A l'aube du millénaire, pour mener le combat ultime, trois volontaires se présenteront: le premier sera Passeur d'Âmes, le deuxième Défenseur, le troisième un simple enfant, dont la chevelure couleur feu et sang sera le signe de l'alliance interdite du sang le plus pur au sang le plus corrompu. Les Kornésiens choisiront en premier: ils feront du passeur d'Âmes le guerrier de leur cause. Ensuite, les Askaris prendront le Défenseur pour se battre en leur nom. Quand viendra le tour des Nosobas de choisir leur combattant, il ne restera plus que l'enfant.

Défenseur ou Passeur, s'ils ressortent victorieux, sur Tasma les ténèbres s'abattront. Si à l'enfant la victoire revient, les hommes, à nouveau, naîtront libres et égaux en dignité et en droit, sans distinction aucune."

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par Johan.Mest 2017-11-02T17:56:12+01:00

"Aussi étroit soit le chemin,

Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maître de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme."

Extrait d'un écrit dit "poétique", Invictus, de William Ernest Henley (ancienne civilisation, année 1931). Texte classé subversif et interdit en l'année 12 par le Grand Ministère de la Culture de Tasma.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par hortensia 2016-05-09T18:36:44+02:00

A l'appel de son numéro, une fille s'était avancée entre les deux rangées de Défenseurs. Elle marchait d'un pas décidé vers l'estrade, la tête haute et la poitrine bombée. Proditor, ébloui par la réverbération du soleil sur la neige, plissa les yeux pour tenter d'apercevoir ce qui troublait les spectateurs.

(... )

Elle avançait sur la neige comme auréolée de lumière, le soleil s'accrochait dans les courtes boucles qui encadraient son visage pâle aux yeux immenses. Et quand il comprit, Proditor ne put retenir un hoquet stupéfait.

La fille était rousse.

Même lui qui avait arpenté tous les secteurs pendant des décennies pour recruter des défenseurs, qui avait croisé des milliers de personnes de toutes les castes et de toutes les couleurs de peau, ce n'était que la seconde fois qu'il voyait une rousse.

Et la première fois, ça c'était très mal terminé.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par Sophie2604 2018-06-10T16:28:06+02:00

"_ Sache que celui qui fait bon usage de sa liberté n'éprouve que mépris pour les prophéties, car il est seul maître de son destin."

- Noriaxis -

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par Johan.Mest 2017-11-02T17:56:48+01:00

"La liberté, autrement appelée individualisme, est un poison source d'angoisse, de solitude et de chaos. Elle n'est qu'un concept théorique inaccessible, l'illusion d'une civilisation arriérées qui à causé sa propre perte. Pour le bonheur collectif et pour éviter la reproduction des erreurs passés, la suprématie de la Communauté sur l'individu doit-être absolue et irrévocable."

Premier Livre d'Hubohn, Chapitre 1, Premier Verset.

Afficher en entier

- Tu vois ce puits ?

- Oui

- Tu sera prête quand tu pourras sortir par la

Elle considéra la roche noire et luisante qui remontait a la verticale au-dessus de l'eau glacée : il y avait peu de prises sur les parois lisses. Elle eut un semblant de rire.

- C'est une blague ?

- Non. Tant que tu n'arrives pas en haut, tu n'est pas prête.

L'escalade était sans aucun doute son point fort, elle pratiquait beaucoup a la mine, mais de là à grimper soixante mètres de pierre lisse qui remontaient jusqu'à la surface...Solstan ignora sa moue dubitative.

- On commence quand ? demanda-t-elle

- Si tu savais ce qui t'attend, petite, tu serais moins pressée, mais ne t’inquiète pas, on va commencer.

Elia n'avait pas peur, elle pensait que depuis qu'elle était arrivée au Dédale elle avait touché le fond et que la situation ne pouvait pas empirer.

Elle avait tort.

Afficher en entier
Extrait de Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 ajouté par Catslife 2018-08-27T19:50:31+02:00

Berceuse traditionelle

Dans la Cité du Palatium

Vivait Lara, vivait Jerium

Jerium qu'on ne grondait jamais

Mangeais sa soupe sans discuter

Récitait bien toutes ses leçons

Ne posait jamais de questions

(refrain x2)

Où? Où? Où finissent les enfant pas sage ?

Au Conclusar, au Conclusar

Le sang moins pur, l'esprit troublé

Lara toujours argumentait

Et pourquoi si ? Et pourquoi ça ?

Pourquoi Hubohn ? Pourquoi Tasma ?

Jerium inquiet a dénoncé

Au Palatium, sa soeur aînée

Malgré ses larmes, on l'arrêta

Au Conclusar, on l'enferma

(refrain)

Jerium fut récompensé

De mille baisers, de trois cents jouets

Vingt ans plus tard, quant il fut grand

Il fut ministre des enfants

Quant à Lara elle ne passa

Au Conclusar que quatre mois

Car trop faible elle se trouva

Massacrée au premier combat

(refrain)

La morale de cette comptine

Enfant, déjà tu l'imagines

Rien ne sert de s'interroger

Mieux vaut ne pas trop discuter

(refrain x2)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode