Livres
472 600
Membres
445 396

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:11:08+01:00

 Pendant des millénaires nous nous sommes mêlés individuellement à quatre des races les plus prometteuses dont l’une, un jour, donnera naissance aux créatures qui nous remplaceront comme gardienne de la civilisation. Nous avons sélectionné des lignées. Nous avons encouragé des accouplements visant à en renforcer les qualités et à en éliminer les tares. Bien que, dans l’immédiat, ne présentant physiquement ni intellectuellement guère de différences par rapport à la norme, il n’en sera plus de même lorsque les produits ultimes de chaque lignée seront amenés à se rencontrer et à se croiser. De toute façon, une élévation du niveau mental général de chaque race a été inévitable

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:50+01:00

« Les potentialités eddoriennes sont considérables. En viendrait-on immédiatement à ce qu’ils découvrent notre existence, il est pratiquement certain que ces entités seraient capables de mettre au point techniques et méthodes qui leur permettraient de bloquer tous nos efforts.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:11:37+01:00

Si celle-ci devait évoluer, nous vous convoquerions aussitôt pour une discussion mentale, collective. Y a-t-il d’autres problèmes à l’ordre du jour ?… sinon cette conférence est terminée. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:11:24+01:00

Cela m’inquiète tout particulièrement car, actuellement, une analyse statistique fouillée, à propos des événements se déroulant sur ces quatre planètes, montrerait inévitablement qu’on ne peut simplement les attribuer au hasard. Armé des résultats d’une telle analyse, un esprit, même de capacité moyenne, serait en mesure d’en déduire infailliblement notre existence. Je suppose cependant que cette éventualité a été prise en considération et suggère que l’Assemblée soit informée sur ce point

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:11:16+01:00

 L’étude te montrera, jouvenceau, que le niveau spirituel général et, par là même, la résilience de la race s’accroît », interrompit la Fusion des esprits d’Arisia. « La courbe ira toujours en s’élevant ; chaque pic et chaque creux étant toujours à un niveau supérieur au précédent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:59+01:00

  Les siècles s’écoulèrent, les millénaires, les ères géologiques se succédèrent, les planètes se refroidirent, acquérant solidité et stabilité. La vie naquit, s’amplifia et se diversifia. Durant cette évolution, elle fut fortement, bien que subtilement, soumise aux visées diamétralement opposées d’Arisia et d’Eddore

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:43+01:00

— Silence, vermine, en présence de tes maîtres ! Atterris et rends-toi. Ainsi ta planète sera autorisée à nous servir. Si tu refuses, ou même si tu hésites, vous périrez tous, sans exception 

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:34+01:00

— Très bien ! L’un ou l’autre d’entre vous a-t-il quelques objections valables à formuler contre l’établissement de notre empire dans cet espace-ci ? Si tel est le cas, livrez-moi immédiatement vos arguments. » Aucune pensée contraire ne se manifesta puisque aucun des monstres ne connaissait alors quoi que ce soit d’Arisia ou des Arisians.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:26+01:00

« J’ai présentement à décider si nous devons nous installer de façon définitive dans cet espace-temps, ou poursuivre nos recherches », déclara péremptoirement Sa Suprématie au Conseil. « D’un côté, cela exigera quelque temps pour que se refroidissent même les planètes déjà formées.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T14:10:15+01:00

Cette collaboration s’effectua tant bien que mal, ponctuée d’éclats et de décès brutaux. Les Eddoriens étaient conscients que la démocratie, de par son essence même, était inefficiente. Aussi, n’envisagea-t-on même pas une telle forme de gouvernement. Pour ces êtres, seule une dictature pouvait offrir une garantie d’efficacité. De plus, les Eddoriens ne se ressemblaient pas tous et n’avaient pas forcément les mêmes capacités.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode