Livres
580 116
Membres
645 115

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Cam1526 2021-12-07T13:43:34+01:00
Pas apprécié

Grosse déception pour moi. Je n’arrive pas à comprendre la raison pour laquelle j’ai n’ai pas réussi à me plonger dedans.. Je l’ai traîné car je ne voulais pas abandonner, mais malheureusement je suis passée à côté.

J'adore la mythologie grecque, les amours impossibles. Celui-ci fait exception.

Malgré tout, j’ai aimé cet amour impossible, cette preuve de la part d’Eros, mais hormis cela, je ne me suis pas attachée aux personnages…

J’invite quand même les personnes qui sont intéressés par cet univers à le lire, il y a de très beaux avis !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kittykun 2022-01-08T17:57:33+01:00
Lu aussi

Une belle et originale histoire, qui mêle agréablement les mythes antiques et notre époque contemporaine.

Les personnages sont intéressants bien qu'un brin caricaturaux. L'héroïne a eu tendance à m'exaspérer par l'aspect dramaturgique de son nombrilisme mais s'est améliorée au fil du temps passé avec Eros.

Les évènements quand à eux m'ont paru précipités sur la fin et trainant en longueur au début.

Un ouvrage perfectible mais agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liv_lecture 2022-01-08T22:14:59+01:00
Lu aussi

Au début très lent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VoluptueusementVotre 2021-11-13T14:17:40+01:00
Diamant

https://www.ddchroniques.fr/2021/11/gods-of-love-eugenie-dielens/

J’ai toujours été fascinée par la mythologie et plus particulièrement la mythologie grecque. Alors, lorsque Hugo New Romance a annoncé la sortie de Gods of love, j’y ai vu l’occasion de mêler deux de mes passions et je n’ai pu que trépigner d’impatience. Aujourd’hui, je suis à la fois heureuse et triste de quitter Kaléa et Éros, mais je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai adoré les suivre à travers leur histoire.

Pour commencer, je suis ravie qu’Eugénie Dielens mette en lumière les Érotes. Nous les connaissons moins que les Dieux « principaux », mais ils n’en sont pas pour autant moins intéressants. Sous sa plume, je les ai vus prendre vie, être mis au goût du jour et j’ai adoré chaque instant passé en leur compagnie. J’ai aimé apprendre à les connaître, avoir un aperçu de ce qu’ils pourraient être tout en appréciant leur lien indéfectible et la bienveillance dont ils font preuve les uns envers l’autre. Bien entendu, la fratrie n’est pas au centre de ce roman, mais elle en fait partie intégrante.

« Face à l’adversité, nous ne faisons qu’un. »

Ici, nous sommes bel et bien en présence d’une romance, compliquée, un brin mystique, mais tout à fait réelle. J’ai apprécié l’histoire dans son entièreté et je me suis sans aucun doute attachée au couple atypique que forment Kaléa et Éros. Non seulement ils m’ont touché par leur parcours, leurs envies et leurs incertitudes, mais ils m’ont totalement séduite par leur évolution et tout ce qu’ils endurent afin de pouvoir vivre ensemble.

« Il pourrait mettre mon credo en péril, ce que je ne permettrai pas. »

Car oui, vous vous en doutez une humaine et un dieu, ce ne peut pas être de tout repos. En effet, les enjeux sont énormes et ils se doivent d’être sûrs de leur choix et d’en assumer les conséquences. J’ai trouvé ce pan de leur relation tout à fait fascinant. Surtout que les obstacles sont nombreux et que parfois, face à l’adversité, nous devenons nos propres ennemis. Il est difficile lorsqu’on se cache derrière son vécu de s’extraire de cette spirale et de profiter de tout ce que la vie a à offrir. C’est d’autant plus vrai en ce qui les concerne.

« Je sais que je me suis laissée aveugler par mes peurs, mais mon cœur ne s’est pas trompé sur son compte. »

Je trouve que l’autrice a su manier les événements avec justesse, en combinant parfaitement les différents aspects de son livre. Elle a parfaitement mêlé l’ancien et l’actuel, la vie et la mort, les doutes et les espoirs. Elle a su créer son propre univers en s’appuyant sur les mythes tels que nous les connaissons tout en y apportant sa touche personnelle.

Gods of Love est un livre qui a dépassé mes espérances. J’ai pris un plaisir immense à le lire et à ressentir toutes les émotions qu’il m’a transmises. J’ai aimé chaque erreur des personnages, chaque rapprochement, chaque remise en question. J’ai tremblé face aux décisions prises, je souris encore en repensant à leurs échanges et je crois même avoir senti mon cœur s’emballer lorsqu’enfin ils se laissent emporter par la passion.

Je remercie simplement Eugénie Dielens d’avoir donné vie à ce duo, à cette fratrie et à tout leur entourage et espère secrètement qu’elle n’en restera pas là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clary-bouquineuse 2021-11-25T17:04:03+01:00
Bronze

Une histoire sympathique mais je ne peux m'empêcher d'être un peu déçue. J'adore la mythologie grecque et je pense qu'étant donné les commentaires élogieux, j'en attendais beaucoup trop de cette lecture.

J'ai apprécié tout l'aspect qui concerne la mythologie : les dons et missions d'Eros et ses frères, Thanatos etc Ainsi que le lien familial très puissant entre Aphrodite et ses fils, mais aussi Eros et ses frangins

En revanche je suis beaucoup plus mitigée sur le personnage de Kaléa et sa romance avec Eros. Je ne me suis pas sentie transportée par leur histoire malheureusement.

Ça reste une petite lecture sympa mais sur la mythologie, il y a d'autres livres que j'ai trouvé meilleurs.

Si des suites voient le jour sur les frères d'Eros, je me laisserais peut-être tenter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zandecki 2021-10-17T15:29:47+02:00
Argent

Un belle découverte, une histoire originale qui sort des sentiers battus et sans prise de tête

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Olimerick 2021-12-31T16:47:25+01:00
Argent

Les romances ne sont pas mes lectures de prédilection, mais il m'arrive parfois d'être tentée par un résumé sympathique (et je finis souvent déçue par ces "New Romance")...

Ce livre est venu briser cette malédiction ! Les aventures d'Éros et de Psyché sont mon meilleur souvenir de latin, et je me suis empressée de commencer ce roman.

Le style de l'auteur est vraiment très agréable, les personnages attachants, et le mélange surprenant Dieux Antiques/Monde moderne prend plutôt bien.

Pas de Psyché ici, mais l'histoire entre Éros et Kalea est douce et mélancolique.

Un autre tome dans le même univers (puisque Éros a 6 frères...) ne me déplairait pas !

Un petit détail me chagrine : dans mon édition, le personnage de Pothos est décrit au début comme ayant des yeux "bleus, comme l'océan", puis ensuite avec des yeux oranges O_o Il s'agit probablement d'erreurs d'impressions, et ça ne fait pas très sérieux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lesplumesensorceleuses 2022-01-02T11:17:43+01:00
Or

Je tiens tout d’abord à remercier Hugo poche pour cet envoi et les remercie de leur confiance.

Ce roman est le lauréat du concours Fyctia « Dieux et Mythologie » et on comprend rapidement pourquoi il a su séduire à la fois le jury et les lecteurs puisqu’il était à la première place tout au long du concours avant même que le jury ne délibère. Un roman qui m’a tout de suite attirée, de par son titre et sa couverture. L’homme sur la couverture représente parfaitement Eros, ce dieu de l’amour qui semble être incapable d’aimer.

Je découvre ici pour la première fois la plume d’Eugénie Dielens qui est un vrai régal. Fluide, agréable, elle nous entraîne dans son univers à la fois moderne et antique avec finesse. Le roman en première personne et en alternance de point de vue, permet de saisir toutes les émotions et les enjeux des différents protagonistes.

L’histoire reprend le mythe d’Eros, un dieu de l’amour à qui aimer est interdit. Avec ses frères, il a pour mission de redonner foi en l’amour à ses cibles. Il n’a pas le droit à l’échec car cela signerait sa perte. Eros est sensible, curieux, mais il est également en recherche d’un défi à relever. Face à Kaléa (sa cible), il va être servi. Afin d’approcher la jeune femme dont le cœur semble indifférent à tout et encore plus aux pouvoirs divins d’Eros et ses frères. Eros va donc devoir redoubler d’ingéniosité pour arriver à approcher Kaléa et faire en sorte qu’elle accepte de passer du temps avec lui. Le personnage d’Eros est très complexe et très bien travaillé. On ressent parfaitement sa volonté de réussir sa mission dans un objectif professionnel mais également sa volonté d’apporter son aide à Kaléa auquel il commence à s’attacher. Le point de vue d’Eros nous plonge en pleine mythologie grecque avec les différents liens entre les dieux et leurs rôles auprès des humains ce qui apporte une touche d’originalité à cette histoire. Eros ne se résume cependant pas qu’à sa nature divine. En effet, la présence de Kaléa et les sentiments qu’il va éprouver vont le pousser à devoir se dépasser et à devenir une nouvelle version de lui-même.

Du côté féminin, nous avons donc Kaléa, une jeune femme totalement hermétique à l’amour. Pire que ça, elle semble fermée à tout, n’a plus vraiment goût à la vie, a perdu son engouement pour son travail et on sent bien que chaque jour est un combat pour elle. Sensible et généreuse, elle a énormément de mal à accepter son nouveau « elle » et vit dans la peur constante. Décoratrice d’intérieur, elle se méfie des hommes et encore plus de ce bel inconnu qui l’aborde dans un bar. Pourtant, au contact d’Eros, elle va peu à peu parvenir à s’ouvrir et reprendre du plaisir dans son travail. Toujours méfiante, elle se surprend malgré tout à tomber amoureuse du dieu dont elle ignore la nature. J’ai beaucoup aimé la fragilité de Kaléa et son tempérament. Même si elle apparait comme quelqu’un de discret, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant. Cette héroïne moderne a su me toucher et je me suis prise à espérer que tout aille bien pour elle et qu’elle soit heureuse.

Leur relation démarre de manière professionnelle, Eros devant fortement insister pour que Kaléa s’occupe de la décoration de son loft. Bien décidée à rester professionnelle, cette dernière repousse Eros et toutes les avances qu’il tente de lui faire. Malgré tout, la personnalité d’Eros va la charmer peu à peu. La voir lutter contre ses sentiments a quelque chose de poignant quand on connaît son histoire. Idem du côté d’Eros qui ne semble pas comprendre que ce qui n’était qu’une mission a à la base, semble avoir pris un tournant complètement différent. La relation amoureuse met du temps à s’installer car Kaléa est vraiment un cœur à part, insensible au pouvoir des différents dieux de l’amour. Quand plus tard, la nature d’Eros est révélée, d’autres épreuves s’imposent à eux. Je dirais que leur amour n’a rien de facile mais qu’il n’en est que plus beau.

Pour apporter du relief et de la profondeur à ce roman, Eugénie nous offre des personnages secondaires hauts en couleur avec les frères divins d’Eros. : Pothos et Antéros. D’une loyauté sans faille envers leur frère, ils vont tout faire pour l’aider dans sa mission avec Kaléa, malgré le danger qu’elle représente. J’ai adoré les voir interagir tous les trois et quelque chose me dit qu’il se pourrait bien que ces deux lascars bénéficient de leurs propres histoires !! Si Eros a des frères aux pouvoirs divins, Kaléa elle possède une meilleure amie en or en la personne d’Ania. Cette dernière va savoir lui mettre un coup de pied aux fesses lorsque cela sera nécessaire et lui apporter conseils et réconforts.

En conclusion, j’ai vraiment adoré cette histoire même si j’aurais aimé un peu plus d’intervention des Dieux, des épreuves plus « spectaculaires », bref plus de magie. Les personnages, aussi bien principaux que secondaires sont ultra attachants, ça se lit tout seul et la relation amoureuse est touchante.

J’ai pris énormément de plaisir avec les touches de mythologie grecques et cette revisite du mythe d’Eros qui apporte quelque chose d’unique à ce roman. Je vous invite à vous laisser séduire par la plume d’Eugénie à qui les muses ont soufflé à l’oreille cette fabuleuse histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aur31 2022-01-01T11:38:26+01:00
Or

https://lesjolieslecturesdepapier.com/2021/09/gods-of-love-eugenie-dielens.html

{Instagram : @aur131}

Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

S’il y a bien une chose que j’aime par-dessus tout dans une romance, c’est lorsqu’il est question d’un amour impossible, voire interdit. J’aime particulièrement ce schéma amoureux, et plus c’est compliqué mieux c’est. Voilà pourquoi Gods of Love me tentait pas mal lorsque j’ai découvert le résumé. Amour impossible et mythologie grecque ? Je dis oui, mille fois oui ! De plus, ne connaissant pas du tout la plume d’Eugénie Dielens, c’était également pour moi l’occasion de découvrir une nouvelle autrice.

Dans Gods of Love, nous allons suivre l’un des fils d’Aphrodite, Éros. Depuis des millénaires, la mission d’Éros est de réparer les coeurs brisés des humains en leur redonnant goût à la vie et à l’amour. Une mission simple, encrée dans ses gênes, puisque Éros est né pour ça. Doué dans son domaine, le dieu aime particulièrement les cas complexes. Mais lorsqu’il jette son dévolu sur le cas de Kaléa, Éros ne s’attendait pas à découvrir un cas aussi compliqué que celui de cette mystérieuse jeune femme. Insensible aux pouvoirs d’Éros et à l’idée même de l’amour,  le coeur de Kaléa semble irréparable. Éros en fait rapidement une affaire personnelle et est prêt à tout pour relever le défi, quitte à enfreindre quelques règles… Car s’il a pour mission de donner de l’amour aux autres, il est interdit pour Éros d’éprouver ce sentiment.

Pour commencer, je dois dire que la plume d’Eugénie Dielens est très agréable à lire. C’est fluide, addictif, léger… Vraiment, je n’ai fait qu’une bouchée de Gods of Love. En plus de ça, l’univers était super-intéressant. J’ai aimé le contraste entre l’ancienneté de certains mythes et la modernité qu’Eugénie a insufflée à ce roman. Dans Gods of Love, réel et légende se mêlent, et plutôt que l’un prenne le dessus sur l’autre, il y a un parfait équilibre entre les deux. Ainsi, l’ambiance du roman est assez fantastique, toutefois on garde une bonne part de réalisme notamment grâce aux thèmes qui y sont abordés. En effet, en plus du thème de la mythologie grecque, l’auteure y aborde des thèmes plus réalistes comme, par exemple, la maladie.

Du côté de la romance, c’était également très plaisant. Qu’on se le dise, l’amour est l’essence même de cette histoire. Gods of Love transpire et respire l’amour et, vu le contexte, j’aurais été très déçue si ça n’avait pas été le cas. La romance entre Kaléa et Éros est douce, tendre et toute mignonne. Après il y a tout de même un ou deux points qui m’ont un peu dérangée, notamment la rapidité de la romance et le déroulement de celle-ci. Je m’explique.

Quand on me dit amour impossible/interdit, je m’attends réellement à ce que les deux héros en prennent vraiment plein la face. Ici, en lisant le résumé, je pensais que l’histoire entre Kaléa et Éros attirerait beaucoup plus de difficultés. Étant donné qu’Éros est un dieu et qu’il lui est impossible de tomber amoureux, et surtout pas d’une humaine, disons que je m’imaginais déjà les voir être foudroyés sur place ou un truc de ce genre. Bref, je m’étais fait tout un film dans ma tête. Du coup après avoir fini le livre, eh bien, j’ai eu comme la sensation que l’issue de leur histoire avait été trop simple, trop facile. Au final, il n’y a pas de véritable enjeu, ni de véritable obstacle à leur amour et, je l’avoue, je reste un peu sur ma faim en ce qui concerne cet aspect de leur histoire. Il m’a également manqué un peu de passion entre Éros et Kaléa. Étant le dieu de l’amour, je m’attendais à ce qu’Éros se montre un petit peu plus entreprenant et charmeur. Toujours est-il que cela n’enlève en rien à la qualité de cette romance, j’ai pris beaucoup de plaisir à la découvrir, mais c’est vrai que je m’attendais à autre chose en débutant ma lecture.

Pour ce qui est des personnages, je les ai dans l’ensemble tous adorés. Que ce soit la douce Kaléa, le mystérieux Éros ou encore les frères de ce dernier, Pothos et Anthéros, chacun amène du charme au récit. D’ailleurs, outre la romance, j’ai également adoré la relation qu’entretient Éros avec ses frères. Cela permettait d’en découvrir un peu plus sur son univers et puis ça apportait aussi pas mal d’humour. Pour le coup, je ne sais pas si c’est prévu, mais je ne serais pas contre l’idée d’avoir l’histoire de Pothos et d’Anthéros. J’avoue que j’en aurais voulu davantage en ce qui les concerne et je ne dirais pas non pour deux autres tomes...

En conclusion, Gods of Love est une très bonne lecture, portée par une thématique originale, une douce romance et des personnages attachants. J’aime retrouver la mythologie grecque dans des histoires de ce genre et c’est d’autant plus formidable lorsque ce thème ne sert pas uniquement de base au récit. Ici, Eugénie Dielens a parfaitement su exploiter cette partie de l’histoire et cela ne fait que rendre Gods of Love encore plus prenant. Je regrette seulement que le côté amour impossible/interdit de l'histoire n’a pas été aussi approfondi que je l’avais imaginé. En tout cas, je suis très heureuse d’avoir découvert la plume d’Eugénie Dielens par le biais de ce roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irish-french-life 2021-12-31T18:56:33+01:00
Bronze

On suit l'histoire de Kaléa et Eros. Deux êtres complètement à part. Qui sans qu'il le sache et malgré toutes leur tentative d'échapper au destin, vont se rendre compte qu'ils sont fait l'un pour l'autre. Et ceux malgré tous les interdits qu'ils s'imposaient.

Éros est un des 7 cupidon. Lors de son séjour sur terre pour redonner confiance en l'amour à un être humain. Il est attiré par le son d'un cœur discordant. Celui de Kaléa.

Kaléa est une jeune architecte d'intérieur qui essaie chaque jour de vivre malgré que tous ces rêves et inspirations ont disparu.

Leur rencontre est plutôt mal engagée. Elle résiste à tout les pouvoirs divins de Éros. Et il adore les défis.

Il se lance alors à corps, mais surtout cœur, perdu dans cette nouvelle mission.

Mais cette mission va tout bouleversé.

Jai adore me plonger dans cet univers de mythologie grecque moderne. On bascule entre le point de vue des 2 personnages. Et on peut dire qu'il nous transmettent toutes leur émotions.

Rage, joie, peur... Amour.

Celui avec un grand A. Celui pour lequel on ferais tout... Et c'est là que repose tout le roman. Jusqu'où....

Ce roman a tout les ingrédients digne d'un tragédie.

J'ai adoré me plonger dans cet univers. Je le recommande à 100%

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode