Livres
475 382
Membres
453 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Stephanelefort 2016-12-21T18:15:49+01:00

Je ne perdis pas de temps. Je pris l’argent de Mme Pena et lui donnai un reçu. Nous signâmes le contrat, dont elle garda un exemplaire pour ses dossiers. Je notai son numéro de carte bancaire après qu’elle m’eut promis que « pas de problème », deux cent cinquante dollars par mois pendant tout le temps que je travaillerais pour elle, ça ne poserait pas de difficultés. Je la remerciai, lui serrai la main et demandai à Rojas de la raccompagner.

Pendant ce temps-là, j’ouvris le coffre avec ma télécommande et descendis. Il était assez grand pour contenir trois cartons de dossiers et toutes mes fournitures de bureau. Je trouvai la chemise Trammel dans le troisième carton et l’en sortis. Je pris aussi la mallette chic dont je me sers chaque fois que je me rends dans un commissariat. Et refermai le coffre… et là, en plein milieu, découvris le 13 stylisé qu’on m’y avait bombé en blanc argent.

— Ah, les enfoirés ! m’écriai-je.

Je regardai autour de moi. Trois petits jardins plus bas dans la rue, deux gamins jouaient dans la poussière, mais non : ils paraissaient trop jeunes pour faire dans le graffiti artistique.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:07:46+01:00

À Los Angeles, le crime se moque bien de l’état de l’économie. Néanmoins, les clients qui paient se faisaient rares. À croire que plus personne n’avait de quoi s’offrir les services d’un avocat.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:07:31+01:00

À suivre le proverbe, il suffirait de s’y mettre pour qu’on vienne à vous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:07:11+01:00

Des gens qu’on avait commencé par tromper sur le rêve américain d’être propriétaire de sa maison alors qu’ils n’avaient même pas de quoi songer à contracter un emprunt. Et qu’on avait ensuite à nouveau martyrisés lorsque, la bulle spéculative éclatant, des prêteurs sans scrupule les avaient piétinés dans une véritable frénésie de saisies. Les trois quarts de ces individus, tout fiers de posséder une maison, n’avaient aucune chance de résister aux lois et aux règlements parfaitement huilés du droit de saisie en Californie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:06:48+01:00

J’appelle « enquiquineur » un client qui ne comprend pas les limites de notre relation, même après que je les lui ai bien précisées, voire répétées jusqu’à plus soif.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:06:17+01:00

Il est très difficile d’avoir droit à une caution quand on est accusé de meurtre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:05:56+01:00

Je suis innocente ! Ce sont les coupables qui ne disent rien !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:05:43+01:00

La sagesse conventionnelle était d’attribuer son ascension et sa réputation à l’intérieur du Bureau à la couleur de sa peau et à des magouilles politiciennes. On laissait entendre qu’elle ne récoltait les bonnes affaires que parce qu’elle était membre d’une minorité, protégée par une autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:05:28+01:00

Tout procès est censé être une vive remise en cause de tout ce qui est faits et éléments de preuves, chacune des deux parties s’en tenant à la loi et respectant les règles du jeu. Sauf que se servir de ces règles pour cacher ou taire des faits et des éléments de preuves lui était routinier. Elle aimait biaiser. Pas question pour elle de faire la lumière sur quoi que ce soit. Elle n’en voyait même pas la nécessité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-02-02T11:04:52+01:00

La plupart des gens accordent le bénéfice du doute aux flics.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode