Livres
403 191
Membres
305 840

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Tu es sûre ? M'enquis-je, essoufflé. Parce que d'ici ce soir tu ne pourras plus changer d'avis.

- Certaine, je ne veux plus être loin de vous deux, chuchota-t-elle.

Afficher en entier

- Mon vol est annoncé, souffla-t-il.

- Tu rentres à la maison, commentai-je.

- Toi aussi. Juste après, regarde.

Afficher en entier

Plus tard, bien plus tard, dans l'obscurité de la pièce et pendant qu’Alexandre dormait paisiblement, je me promis d'être, encore et toujours, pleine de gratitude concernant ma mutation.

Afficher en entier

Mon téléphone vibra dans mon sac à main, et c'est avec soulagement que je constatai que mon patron appréciait mon sens de la repartie.

1 partout, Sarah – A demain pour le prochain round.

Afficher en entier

- Ne me tente pas, souffla-t-elle en s'appuyant contre le mur.

- Pourquoi pas ? m'enquis-je en calant mes mains dans le creux de sa taille.

- Parce que je ne suis pas certaine de pouvoir te refuser quoi que ce soit.

- Intéressant, souris-je. Epouse-moi.

Anna blêmit devant moi avant d'éclater de rire et de poser son visage contre mon torse.

- Maintenant, je sais que je peux te refuser quelque chose, parvint-elle à dire entre deux rires.

- Non, alors ?

- Non, Mark.

- Pourquoi ?

- Parce que tu ne sais même pas quelle est ma cuisine préférée ! s'exclama-t-elle.

- Et c'est ?

- Indienne.

- Parfait. Epouse-moi.

Afficher en entier

- Anna... arrête.

- Pourquoi ?

- Parce que je suis à deux doigts de te faire l'amour sur le sol, expliquai-je en la renversant sur le canapé.

- Tu n'as pas envie ?

- Ne me fais pas croire que tu ne sens pas mon... envie, souris-je en accentuant la pression de mon bassin contre le sien.

Afficher en entier

- Ca s'est bien passé avec Elizabeth ? demandai-je.

- Sans problème. Sauf qu'elle m'a présentée comme étant ton... amoureuse, hésita-t-elle en se tordant les mains.

- Tu as brisé le cœur de cette pauvre Mme Emming, lâcha Josh, hilare.

Afficher en entier

- Vous m'avez embrassée, bredouillai-je comme pour rendre la chose vraie. Ce n'est pas...

- Certes, mais ce que j'envisage avec vous n'est ni chaste, ni pur... ni légal, ajouta-t-il dans un murmure, sa bouche à proximité de mon oreille.

Afficher en entier

- Je ne vais pas vous virer, Sarah, vous savez pourquoi ?

- Pourquoi ? m'exaspérai-je.

- Parce que vous êtes une excellente assistante.

- Voilà qui regonfle mon ego légèrement écorné par cette soirée. Je suis donc une bonne assistante, accessoirement potiche pour vos soirées mondaines. Mona avait raison, j'aurais dû...

- ... Et parce que vous êtes très jolie en colère, me coupa-t-il brutalement.

Stupéfaite, je restai coite. Alexandre étouffa un rire et pendant une seconde je me demandai s'il était sérieux ou non. Sa manière de me déstabiliser en permanence devenait agaçante.

- Peut-être que ce n'était pas le meilleur moment pour vous le dire, constata-t-il entre deux éclats de rire qui lui échappèrent.

Afficher en entier