Livres
494 889
Membres
493 592

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par amandinexo 2016-12-14T16:07:19+01:00

-Pourquoi tu t'es lancé là-dedans? Apprendre des définitions de mots?

J'attrape le T-shirt et l'enfile.

-Comme ça.

-Ouais, mais pourquoi?

Toutes les explications qui me viennent à l'esprit me paraissent ridicules. J'essaie de les condenser dans leur forme la plus simple, à savoir:

-Pour être bon dans au moins un truc.

Son expression curieuse s'adoucit.

-Je suis sûre que tu es bon dans plein de trucs.

-Euh...non. Pas vraiment. Je suis assez nul dans tout ce qui m'aiderait à décrocher un job qui n'implique pas d'avoir à retourner des hamburgers en demandant: "Vous voulez des frites avec"?

-Il n'y a pas que les études dans la vie, il y a d'autres choses qui comptent.

Se tournant vers ma commode, elle ouvre le tiroir du haut. Heureusement, elle est tombée du premier coup sur le tiroir à chaussettes, parce que je n'avais pas vraiment envie de la voir farfouiller dans mes sous-vêtements. Elle me lance une paire propre.

-Par exemple, être un type sympa. Etre bienveillant, gentil, loyal, ce genre de choses.

J'enfile des chaussettes.

-Je ne suis pas certain que cela ait grand-chose à voir avec l'intelligence.

-Va savoir, justement. Ca nécessite une certaine connaissance des autres et de la façon de se comporter envers eux. De l'empathie, tu comprends? C'est... de l'intelligence émotionnelle.

-Donc, je suis intelligent émotionnellement?

-Absolument.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Med7sofiane 2016-11-28T13:08:43+01:00

"Tu sais, c'est normal de solliciter l'opinion des autres. De demander de l'aide quand on est confronté à des décisions importantes. Mais la décision finale t'appartient, c'est tout ce qui importe."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:19:35+02:00

- Quoi ? Victori, je ne te déteste pas.

- C'est ta mère, Vic. Comment pourrait-elle ne pas t'aimer ?

- Bonne question.

D'un geste vif, je repose la boîte à chaussures sur la table basse. Je me lève et me passe la main sur le visage.

- Je t'aime, maman, et j-je ne trouve pas le smots pour te dire à quel point je regrette ce qui t'es arrivé. Mais ces d-dernières années, tu n'as f-fait que me traiter comme si c'était moi qui avais fait quelque chose de mal, et ça, je ne peux pas te le pardonner.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:16:53+02:00

- Tu as bien dit que tu voulais m'aider à retrouver celui qui a fait ça à Callie, non ? Alors à plus tard.

Elle se penche pour rammaser son sac à dos, avant de s'éloigner en courant dans le couloir pour rejoindre sa salle de cours. Je regarde Brett qui me fixe.

- Merde, c'était quoi, ce truc ? demande-t-il.

- J'en sais rien, je réponds. T-tu crois qu'il faut que l'appelle ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:13:38+02:00

- Je suis ton fils, et j'avais besoin de toi, et toi, t'en avais rien à foutre !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:12:15+02:00

Elle a choisi pour moi la version masculine de son prénom - Victor et Victoria - pour que je sois une version masculine d'elle, sûrement ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:11:24+02:00

Cet acte est tellement inhumain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:10:37+02:00

Un long moment, ma mère et moi nous nous fixons, comme si nous pouvions voir les blessures à vif que nous nous sommes infligés l'un à l'autre. Elle avec ses secrets, et moi qui les lui ai arrachés, la forçant à parler d'une blessure qui, manifestement, n'a jamais totalement cicatrisé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:06:09+02:00

Qu'elle me raconte. Merde ! Comment se fait-il que quelqu'un qui n'est même pas de la famille sache des choses sur mon père que moi j'ignore ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Evanna 2019-06-09T13:02:15+02:00

- Ca ne fait qu'une semaine, mais tout le monde parle d'elle comme si elle était une sorte de fantôme, finit par dire Autumn. Au début, notre prof d'écriture créative me demandait tous les jours si je comptais porter ses devoirs à Callie, et maintenant, il ne demande même plus de ses nouvelles. Parfois, il fixe sa chaise vide... comme si elle était morte ou je ne sais quoi. Les gens parlent d'elle au passé, et ça me fout les boules.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode