Livres
461 630
Membres
418 204

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Danika, lâcha-t-il d’une voix rauque, les yeux éclatant d’ambre.

Puis sa bouche fut sur la sienne.

Le contact fut explosif, renversant. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas été touchée, embrassée, désirée. Le baiser de Malcolm séduisait, exigeait, la faisait sienne avec une passion qui lui coupait le souffle. Elle ne s’était pas rendu compte d’à quel point ce sentiment lui avait manqué, et même si une part d’elle-même n’avait pas fait son deuil de Conlan, et ne le ferait probablement jamais, celle qui était toujours vivante, chaude et femelle ne pouvait nier son besoin de réconfort, de contact physique intime.

Le fait que ç’ait été Malcolm qui l’embrassait à présent, ses mains caressant ses bras et sa gorge, ses doigts puissants glissant dans les petits cheveux de sa nuque tandis qu’il la serrait contre lui de plus en plus fort, son baiser de plus en plus profond, ne faisait que renforcer le désir de Danika.

Il porta les lèvres sur la peau sensible derrière son oreille, le souffle brûlant, la voix rauque.

— Seigneur, ma belle. Ça ne devrait pas être si bon. Je ne devrais pas te désirer comme je le fais.

Afficher en entier

C’était Malcolm.

Incrédule, éberluée, Danika le regarda sauter sur Packard et trancher la gorge du vampire avec une lame. Le garde s’effondra en un tas sanglant, et ce fut le tour de l’autre d’être victime de la fureur de Malcolm. Mené à coups de poing, de couteaux et de crocs mortels, le combat fut rapide et brutal. Lorsqu’il fut terminé, Malcolm respirait difficilement, les yeux lançant des étincelles d’ambre alors qu’il lâchait la masse inerte de Kerr avant de l’enjamber comme il l’aurait fait d’un tas d’ordures.

— Mal, murmura Danika, qui prit alors seulement conscience des tremblements qui la parcouraient de la tête aux pieds.

Et au milieu du lourd silence qui suivit, on entendit un cri étouffé s’élever de derrière la porte fermée de la chambre.

Malcolm braqua son regard fou sur Danika.

— Tu as un bébé ?

— Mon fils, Connor.

Elle avait les yeux humides, et on entendait dans sa voix la peur de ce qui aurait pu lui arriver, ou pouvait encore se produire à en croire le regard brûlant dont la transperçait Malcolm.

Il se passa une main sur le visage, puis lâcha un juron bien senti.

— Va chercher l’enfant, Dani. Vous n’êtes plus en sécurité ni l’un ni l’autre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode