Livres
554 961
Membres
600 203

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Emma-14 2021-04-06T14:19:37+02:00

Hayden porte un tee-shirt blanc qui laisse ressortir ses biceps ainsi qu'un jean brut élimé rentré dans des Converse montantes en cuir.

- Ron et Hermione enfourchant leurs balais à la recherche d'une balle. Oh, trop mignon, ironise-t-il, une main sur le pectoral gauche. Si tu veux mon avis....

- On s'en fiche de ton avis, Hayden, le coupé-je d'un ton sec.

Afficher en entier

« Pourquoi me faire ça ?

– À quoi tu joues, Hayden ? lui dis-je en déglutissant alors qu’il est derrière moi.

– J’en sais rien, chaton. C’est plus fort que moi, avoue-t-il à voix basse. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aalabrini-1 2021-06-05T01:38:07+02:00

— Le bâtiment C, c’est tout droit. Tu continues jusqu’au self et tu tournes à gauche.

Contente de savoir qu’il y a au moins une personne intelligente ici.

— Merci.

— Junior ! T’es trop con ! le raille l’une des blondes décolorées.

Il lui répond par un doigt d’honneur avant de m’adresser un sourire.

Sourire que je me force à lui rendre, mais je n’y arrive pas. Elles ricanent de plus belle et cela m’exaspère. Ignorant le mec tatoué qui vient de s’adosser contre le mur, je m’avance vers l’une d’elles, les mains cramponnées à mes livres pour me donner du courage.

— Tu devrais enlever le rouge à lèvres que tu as sur tes dents, ce n’est pas terrible. Bisous, les pom-pom girls, lui asséné-je en soutenant son regard.

Ne pas faire de vagues, oui, se laisser marcher sur les pieds, non. Et à en juger les deux sacs de sport à leurs pieds avec le logo de Stanford, je suis presque certaine qu’elles font partie de l’équipe de football. J’ai horreur de ce genre de pétasses décolorées à rajouts qui se croient tout permis.

J’obtiens l’effet escompté, elle a ravalé son sourire aussi sec, en se passant la langue sur ses dents.

En m’éloignant, je les entends se plaindre tandis que les deux garçons rient.

La nouvelle : 1. Les superficielles : 0.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilice14 2021-05-06T16:36:48+02:00

"Je peux sentir le souffle chaud de la moto, elle est très proche, mais je ne cille pas. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je suis grisée par l'adrénaline. C'est une sensation incroyable et c'est peut-être complétement inconscient de ma part, mais c'est très excitant et ça me plaît."

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilice14 2021-05-06T16:36:38+02:00

"- OK. Je me tais.

- Mouais... Tu crois que tu vas réussir à tenir ? me demande-t-il en penchant la tête sur le côté.

- Oui.

- Perdu. T'as parlé."

Afficher en entier
Extrait ajouté par EloLML 2021-04-21T18:10:43+02:00

— Tu chantes comme une poêle ! crie Hayden de son rayon.

— On dit une casserole ! répliqué-je aussi fort que lui.

— Chanter comme une casserole, c’est chanter mal. Toi, c’est pire.

Grrr.

— Bouche-toi les oreilles ! rétorqué-je sur un ton amer.

— Et avec quoi je range ? Ma bite ? 

Afficher en entier
Extrait ajouté par EloLML 2021-04-21T18:10:29+02:00

— Je connais la fin, me murmure-t-il. Il va faire beau jusqu’à jeudi et le mercure va grimper à trente-huit degrés, ça va être chaud, chaud, chaud… chaton !

Son souffle caresse ma nuque, déclenchant une horde de frissons. 

Je n’ai pas remarqué que j’étais sur la chaîne météo ! Je fais n’importe quoi quand Hayden est dans les parages et il n’y a pas que l’air qui sera chaud cette semaine. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par EloLML 2021-04-21T18:09:35+02:00

Ce baiser était trop beau pour être vrai. Demain, il sera déjà passé à autre chose. Hayden est comme ça, c’est de cette façon qu’il fonctionne, mais pas moi. Cruel ! C’est le mot, car j’ai adoré ce court instant et j’ai envie de recommencer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emma-14 2021-04-06T14:22:03+02:00

- La rencontre à la supérette, vraiment ? l'attaqué-je d'entrée de jeu pendant qu'il s'assied devant l'entrée et allume sa cigarette.

- Relax, tu préférais que je dise que tu m'étais rentrée dedans parce que t'es miro?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emma-14 2021-04-06T14:21:00+02:00

- Qu'est-ce que tu caches?

- Absolument rien. On appelle ça le tri sélectif, c'est tout. Fais de beaux rêves, chaton.

Il démarre et à l'aide de son pied, passe une vitesse avant de s'éloigner pour aller vers ses potes. Je reste une minute sur place, à songer à notre échange dans le bruit assourdissant des moteurs.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode