Livres
475 382
Membres
453 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Quand cesse-t-on d'être humain ? Se demandai Miller.

Il devait y avoir un moment, une décision quelconque que vous preniez, avant laquelle vous étiez une certaine personne, et après, quelqu'un d'autre.

Afficher en entier

- Visez à la gorge, si possible. En général, il reste un espace nu entre le bas de la visière du casque et le haut du gilet pare-balles. S'il n'est pas suffisant ou absent, tirez dans la face interne de la cuisse. La tenue antiémeute est nettement moins renforcée à cet endroit. Question de mobilité. On peut abattre la plupart des enfoirés avec une seule balle.

Holden acquiesça, comme si ces explications avaient un sens pour lui.

- Dites, et si on retournait au vaisseau avant de saigner à mort, hein ? Et on ne descend plus personne si on peut l'éviter.

Sa voix lui parut plus calme qu'il ne l'était.

Miller enclencha le chargeur dans la crosse de son arme et engagea une balle dans la chambre.

- M'étonnerait pas qu'il y ait encore un paquet de connards à descendre avant que tout ça soit terminé, dit-il. Mais oui, bien sûr : faisons les choses dans l'ordre.

Afficher en entier

Julie Mao lui souriait sur la photo, sa chaloupe de course derrière elle. Agressée, avait dit l'homme. Nulle part il n'en était fait mention dans son dossier. Peut-être une agression simple. Ou quelque chose de plus grave. Miller avait connu un grand nombre de victimes, et il les rangeait en trois catégories. Dans la première, les gens qui prétendaient que rien ne s'était produit, et que ce qui était arrivé n'avait pas réellement d'importance pour eux. Ils constituaient une grosse moitié de ceux à qui il avait parlé. Dans la deuxième, les professionnels, des individus qui voyaient dans leur statut de victime un blanc-seing pour réagir de la manière qui leur semblait appropriée. Ils représentaient presque tout le reste.

Cinq pour cent tout au plus, et moins sans doute, appartenaient à la troisième catégorie. Ils absorbaient le choc, apprenaient la leçon, et poursuivaient leur chemin. Les Julies. Les bons.

Afficher en entier

- Comment ça va, monsieur ? fit-il avec son accent traînant.

Cette vieille affectation commune à tous ceux de Mariner Valley exaspérait Holden. Il n'y avait plus de cowboy sur Terre depuis un siècle au moins, et Mars n'avait pas un brin d'herbe qui ne soit pas sous dôme, ou un cheval vivant hors d'un zoo.

Afficher en entier

Rebecca Byers, l'officier de transmission de service, aurait pu être la progéniture issue de l'accouplement entre un requin et une hache. (...) La rumeur à bord prétendait qu'elle s'était enrôlée pour éviter des poursuites après l'assassinat de son ex-mari.

Afficher en entier

Quand cesse-t-on d'être humain? se demandait Miller.

Il devait y avoir un moment, une décision quelconque que vous preniez, avant laquelle vous étiez une certaine personne, et après, quelqu'un d'autre.

Afficher en entier

Le plaisir de tuer n'était venu qu'après Julie, et c'était en fait moins un plaisir qu'une brève interruption de la souffrance.

Afficher en entier

Le Scopuli avait été pris d’assaut huit jours plus tôt, et julie

Mao était finalement prête à se laisser abattre.

Il lui avait fallu passer ces huit jours coincée dans un com- partiment de stockage pour en arriver à ce stade. pendant les deux premiers elle était restée immobile, convaincue que les hommes en tenue de combat renforcée qui l’avaient enfermée là ne plaisantaient pas. Les premières heures, le vaisseau sur lequel on l’avait emmenée ne bougea pas, et elle flotta dans sa prison en donnant de légères poussées pour éviter de se cogner contre les parois ou la combinaison atmosphérique avec laquelle elle partageait l’espace. Lorsque l’appareil se mit en mouvement, la poussée rétablit son poids et elle resta debout en silence, jusqu’à ce que les crampes envahissent ses jambes. alors elle s’assit au ralenti et se mit en position fœtale.

Elle avait uriné dans sa propre combinaison, sans se soucier de la démangeaison accompagnant la sensation de chaleur humide, uniquement préoccupée par le risque de glisser sur la flaque laissée sur le sol. Elle ne pouvait pas faire de bruit. Ils l’auraient abattue.

au troisième jour, la soif la força à l’action. Les bruits du vaisseau étaient omniprésents autour d’elle. Le discret bour- donnement du réacteur et de la propulsion. Les sifflements et les chocs sourds constants des systèmes hydrauliques et des serrures en acier, quand les portes pressurisées entre les ponts s’ouvraient et se fermaient. Le martèlement ouaté de lourdes bottes arpentant les planchers métalliques.

source : Actes Sud

Afficher en entier

— C’était un chieur de première, hein ? dit-il.

— Dieu en personne lui serait apparu accompagné de trente anges nus pour lui annoncer que finalement le sexe était une bonne chose, il aurait réussi à rendre la nouvelle vaguement déprimante.

Afficher en entier

Le "Scopuli" avait été pris d'assaut huit jours plus tôt, et Julie Mao était finalement prête à se laisser abattre...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode