Livres
614 218
Membres
711 634

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Il m'aura fallu 20 jours, pour terminer ce dernier tome de la saga Throne of Glass.

J'ai mis du temps à le lire (bien qu'il fait quand même 980 pages!) principalement parce que je ne voulais pas quitter l'univers d'Aelin... mais aussi parce qu'il était beaucoup moins addictif que les autres tomes.

Ça serait mentir de dire que je ne suis pas déçue de ce dernier tome. Je ne sais pas réellement a quoi je m'attendais, mais il était beaucoup moins explosif que les autres. Pour un final, je m'attendais à en prendre plein les yeux, et au final même les dernières pages ne sont pas si folles que ça.

Il y a eu des retournements de situations bien plus fous dans les tomes précédents, alors je m'attendais sûrement à ça, dans ce dernier tome.

Malgré ma petite déception au niveau de l'action, je suis totalement conquise en ce qui concerne les personnages. Les multiples points de vue sont incroyables pour suivre la guerre sur tous les fronts. Et les développements des personnages! C'était absolument incroyable, et je trouve que c'est clairement un des points forts de la saga.

Sauf Aedion, lui on le met à la poubelle, c'est pas un point fort. J'avais du mal avec ce personnage dès son arrivée, mais je l'ai trouvé insupportable dans ce dernier tome.

Mais les autres personnages <3 On s'attache à tous, car ils sont tous tellement différents et intéressants. Leurs relations sont si cools! Ce tome m'a confirmé qu'Elide et Lorcan étaient vraiment mes chouchous. Je les trouve tellement adorables.🥺 Mais j'ai adoré la relation entre Manon et Dorian, ou bien celle entre Dorian, Aelin et Chaol (et celle là depuis le début!). Mention spéciale pour mes amours Rowan et Aelin. <3

Un point que j'ai à la fois aimé et pas aimé... c'était justement la lenteur de cette guerre. À lire, c'était parfois un peu long, ennuyant, mais c'est bien la première fois que je vois ça dans un roman. Et c'est ce qui se rapproche de la réalité d'une vraie guerre. Ça évite une guerre expédiée et gagnée en 200 pages.

Malgré les quelques larmes que j'ai lâchées, notamment vers la fin, je trouve que ce tome qui conclut ne m'a pas assez touchée. Ça manquait de quelque chose. Ce que j'aime dans les tomes finaux, c'est les beaux discours, les discours d'au revoir, les discours d'espoir. Je n'ai pas retrouvé ça. Et j'aurais aimé quelques sacrifices... Spoiler(cliquez pour révéler)Alors il y a bien les morts des Thirteen et de Gavriel, je le conçois. Une mort dévastatrice aurait réellement apporté une autre dimension à cette fin. Mais bon, il est vrai qu'Aelin a beaucoup souffert pendant cette saga, alors elle mérite d'être heureuse.

Kingdom of Ash n'est donc pas mon tome favori, et de loin. Mais il était sympa. Pas ce que j'attendais vraiment d'un final, mais ça reste une très belle conclusion quand même. (: Je suis triste de quitter les aventures d'Aelin, car j'ai enchaîné toute la saga d'un coup... Maintenant je vais devoir me plonger dans un autre livre! Mais je sais déjà que je reviendrai lire mes quelques passages préférées, notamment de Queen of Shadows qui restera mon tome favori. C'était de loin le meilleur, à mes yeux.

Throne of Glass restera une saga qui m'a marquée, et un de mes coups de cœur. Je referme Kingdom of Ash avec le coeur lourd et plein d'étoiles dans les yeux. ❤️

Afficher en entier
Diamant

Quelle fin magnifique ! Bien qu’il soit long à lire, j’ai adoré ce tome qui conclut parfaitement cette saga. Je suis un peu triste de quitter ces personnages que j’aime énormément mais d’un autre côté, je suis ravie de cette conclusion. C’est un combo d’actions, de révélations, d’amours avec une touche d’humour. Bref, c’était une pure merveille à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heirs 2022-08-18T11:58:31+02:00
Diamant

Incroyable ! Exceptionnel ! Renversant ! Il n'existe pas assez d'adjectifs pour exprimer mon amour pour ce livre. Il rentre immédiatement dans mon top 5 des meilleures lectures de ma vie. 20/20, 5 étoiles, ce livre est une pépite ! Je n'ai pas réussi à le lire dans le temps qui m'était imparti, car je me suis rendue compte qu'inconsciemment je me ralentissais (je lisais 30 pages le soir, or je savais que je pouvais faire plus, la preuve le dernier soir, il me restait 100 pages et je les ai finies d'une traite), je savourais ma lecture et surtout je craignais cette fameuse dernière page qui marquerait la fin de cette grande aventure. Cela me fait bizarre de me dire que ça y est, j'ai fini Throne of Glass. Je ne pourrais plus jamais lire cette histoire sans savoir à l'avance ce qu'il va se passer. Car même si j'étais au courant de pas mal de spoiler, ce livre a gardé pas mal de surprises pour moi. Je ne compte plus le nombre de fois où j'étais bouche bée, où j'étais effrayée par rapport à ce qu'il pouvait arriver aux personnages, où j'étais existée après un retournement de situation. Et même en ayant été spoilée, cela ne m'a pas empêchée de ressentir de très vives émotions tout au long de ma lecture. Ce livre est incroyable ! Je dirais même qu'il s'agit selon moi du meilleur tome de cette saga.

L'histoire est très riche (il faut dire qu'avec 980 pages, c'est dur de ne pas avoir une histoire riche), et vu le volume du livre j'ai eu peur qu'il y ai beaucoup de longueurs. Et bien, personnellement, je n'en ai ressenti aucune. J'ai aimé chaque scène, j'ai été exaltée tout le long du livre. On sent que ce tome est beaucoup plus épique que les précédents. Je ne compte plus le nombre de scènes mémorables qui m'ont fait hurler tellement j'étais sur le cul. Spoiler(cliquez pour révéler)Entre le sauvetage d'Aelin, la bataille d'Anielle, le sauvetage de Lorcan par Elide, Aelin et sa vague de feu, Dorian et Manon (eux je ne m'en lasse pas, je les aime trop), la bataille d'Orynth (bon sang, chaque scène sous le point de vue de Lysandra, et surtout d'Aedion, on sent vraiment le désespoir, et le regret chez ce dernier car il se sent responsable des morts qui sont survenus sous son commandement), Dorian à Morath (j'adore ces scènes ! J'expliquerais plus loin pourquoi), Aelin qui arrive à Orynth sur le dos du Lord of the North, toute la petite bande qui se bat contre Maeve et Erawan, la mort de Gavriel, la mort des Thirteen (j'ai tellement pleuré durant cette scène, j'en ai eu le coeur brisé), et enfin le couronnement d'Aelin, j'ai absolument pas eu le temps de m'ennuyer. D'ailleurs, pour ceux qui aiment lire en écoutant de la musique je conseille deux musiques à écouter à 2 moments précis. La première est Portals de la bande originale d'Avengers Endgame, à écouter à partir de la page 844 (édition US/UK), en gros la page juste avant le chapitre 106. C'est ce que j'ai fait et j'ai eu des frissons tout le long. La deuxième musique à écouter est Only the beginning of the adventure de la bande originale de Narnia. Je conseille de l'écouter à partir de la page 959, durant le chapitre 119. Cela m'a encore plus mis dans l'ambiance, j'en ai eu les larmes aux yeux, moi qui pourtant pensé que je ne pouvais plus pleurer vu la quantité de larmes que j'ai versé durant les 100 dernières pages. D'ailleurs, je ne sais pas si c'est un clin d'oeil de l'autrice aux lecteurs, mais je me suis totalement identifiée dans une phrase prononcée par Aelin : "I'm going to have a terrible headache from all this crying". Je comprends totalement Aelin, c'est exactement ce que je vis. Voilà pourquoi j'aime l'écriture de Sarah J. Maas, elle arrive à créer un univers complexe, avec des personnages exceptionnels et un lore très riche, et surtout elle arrive toujours à me détruire émotionnellement (et le pire est que j'en redemande, je dois être maso). Je vois SJM comme une chirurgienne-meurtrière, capable d'ouvrir le coeur de ses lecteurs doucement et avec précision, comme un chirurgien avec un scalpel, afin de s'y infiltrer afin d'infuser en nous un amour incommensurable pour ses personnages. Puis au moment où on s'y attend le moins elle reprend son scalpel et nous poignarde 50 fois en plein coeur avec le sourire. Pour reprendre les mots de Ron Weasley dans Harry Potter, un lecteur de SJM "va souffrir, mais en fait, il va être heureux de souffrir".

Concernant les personnages, mon amour pour eux étaient à son paroxysme. A la fin des sagas, habituellement il y en a toujours 1 ou 2 dans un groupe que j'aime peu voire pas du tout. Ici, je les aime tous. Certes j'ai mes petits chouchous (Dorian, Manon, Lorcan, Elide, Fenrys), mais j'aime tous les personnages. Si dans le tome précédent j'ai eu un peu de mal avec Aelin que j'avais trouvé désagréable du fait de ce gros manque de communication dont elle souffre, dans ce tome je l'ai adorée. J'ai eu beaucoup de pitié pour elle, on voit qu'elle souffre, et cela m'a beaucoup émue de la voir se battre pour remonter la pente. Rowan était parfait (il rentre dans mon top 5 des personnages masculins de SJM). Dorian quant à lui est dans mon top 3. J'aime ce personnage énormément. Lui aussi tente de remonter la pente après tout ce qu'il a vécu, Spoiler(cliquez pour révéler)et le voir en contact avec Gavin, Kaltain et même son père (et réussir à faire la paix avec lui), j'ai tellement pleuré (encore une fois). Et sa relation avec Manon est exceptionnelle. On voit qu'il l'aime (et que c'est réciproque), mais il ne cherche pas à l'épouser car il sait que cela serait la priver de liberté, ce qu'il ne souhaite absolument pas. Mais au final on sent qu'ils vont continuer de se voir, et Manon ne semble plus réfractaire à l'idée d'une alliance, voire d'un mariage entre eux. Concernant Manon, je dirais que son évolution durant toute la saga est grandiose. On sent vraiment avec ce tome qu'elle est devenue une meilleure personne, qu'elle aime ses proches et qu'elle est prête à se battre pour eux. Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai pleuré quand Iskra a attaqué Abraxos. J'ai bien cru que j'allais perdre ce petit sniffeur-de-fleurs. Mais c'est quand j'ai compris que ce n'est pas lui mais les Thirteen qui allaient mourir, qu'elles allaient se sacrifier pour sauver Manon, les Crochan et toute l'humanité, que je me suis effrondrée en sanglots. Là encore j'ai la gorge nouée en repensant à cette scène. Les Thirteen étaient comme des soeurs pour Manon, et la voir affronter ce deuil, ce chagrin durant les 200 dernières pages du livre me faisait tout de suite avoir les larmes aux yeux. Le pire c'est de penser au fait qu'Abraxos a perdu son mate, la wyvern d'Asterin ... Concernant Aedion et Lysandra, j'ai vu beaucoup de critiques concernant Aedion et son comportement horrible dans KoA. Personnellement, je ne trouve pas son comportement si horrible que cela. Je dirais qu'il y a une seule scène où j'ai trouvé qu'il avait abusé, mais au final il s'en vite compte lui-même et fait tout pour se racheter. Spoiler(cliquez pour révéler)Je pense à la scène où il rejette Lysandra, la vire de sa tente alors qu'elle est nue avec un simple manteau sur le dos, épuisée après s'être battue. Là oui, même si précédemment je comprenais sa colère (car au final Aelin et Lysandra l'avaient vraiment pris pour une "pute" tout juste bon à faire des gosses à la doublure de la reine), cette fois-ci j'ai reconnu qu'il était allé trop loin. J'ai bien aimé le fait que Lysandra lui vole dans les plumes après cela. L'évolution de leur relation est mignonne. Même s'ils faisaient parti de mes personnages préférés au début de l'aventure, je dirais que mon enthousiasme les concernant a un peu diminué, mais il n'empêche que je les adore toujours. Pour Chaol, Yrene, Sartaq et Nesryn, mon opinion est restée la même que dans Tower of Dawn. Concernant Lorcan et Elide, je les avais adoré dans Empire of Storms, et bien cet amour a été confirmé grandement avec ce dernier tome. Je les aime, je trouve leur évolution (surtout Lorcan) exceptionnelle. Je les trouve même mignons (et pourtant difficile de trouver cette grosse brute de Lorcan mignon de prime abord). J'ai adoré voir cette coquille qui entoure Lorcan se briser à chaque fois qu'il est avec Elide. D'ailleurs elle n'est pas très tendre avec lui au début du livre, j'ai même eu de la peine pour lui (j'avais l'impression qu'elle frappait un homme à terre). Puis il y a eu cette fameuse scène Spoiler(cliquez pour révéler)où elle sauve Lorcan à Anielle, et les voir ensuite ensemble était un pur bonheur. Par contre, je hurle. Pourquoi on a eu comme une sorte de fondu au noir juste lorsque cela devient spicy entre eux ? Je proteste ! Je m'insurge ! Donnez-moi cette scène !!! D'ailleurs, je me rends compte qu'on a un autre couple où l'on n'a pas vu ce genre de scènes également : Nesryn et Sartaq. Je me demande bien pourquoi (on peut pas dire qu'il y a une règle qui l'interdit de le faire avant le mariage étant donné que Kashin a couché avec Yrene). Spoiler(cliquez pour révéler)En outre, je rigolerais toujours du fait que maintenant Lorcan est devenu Lord Lorcan Lochan. Quand j'ai lu ça, cela m'a directement fait penser à "Martin Matin" (la série pour enfants qui passé il y a quelques années à la télé). Donc depuis j'appelle Lorcan, Martin Matin. Et cela me fait rire. Autre personnage que j'apprécie mais dont j'aurais aimé avoir son point de vue, Gavriel. Spoiler(cliquez pour révéler)J'aurais tellement aimé avoir son point de vue lors de la scène de sa mort. Car lire cette scène avec le regard d'Aedion était poignant, mais j'aurais adoré la lire avec le point de vue de Gavriel. Lire ses pensées dans ses derniers instants, ses pensées pour Aedion et pour la femme qu'il a aimé et qu'il a été obligé d'abandonner. J'aurais adoré une telle scène. De plus, je dois parler d'un personnage que je me suis mise à aimer profondément durant ma lecture de ce tome : Fenrys. Je l'ai adoré, le voir lutter face à Maeve, le voir souffrir aux côtés d'Aelin, le voir dans sa relation difficile avec son frère. Même s'il permet d'apporter un peu d'humour dans ce livre, d'ailleurs j'adore sa dynamique avec Aelin (je parie que tous les deux vont en faire baver à Lorcan qui voudra rester enfermer dans son domaine afin de ne jamais les croiser pour le bien de sa santé mentale), on le voit évoluer durant ce tome, on le voit lui aussi remonter la pente après ce qu'il a vécu à Doranelle. Spoiler(cliquez pour révéler)Fenrys est une victime de viol, qui a été obligée d'assister à la mort de son frère qui avant de mourir sur ordre de Maeve a exprimé farouchement sa haine envers son frère (qui pourtant avait tout fait pour essayer de le protéger, en abandonnant sa liberté pour lui et en subissant les assauts de Maeve), il a aussi été obligé d'essuyer le sang de son frère après sa mort. Rien que pour ça ce personnage m'a grandement touchée, il m'a vraiment brisée le coeur. Puis quand il a brisé le blood oath, afin d'aider Aelin à s'enfuir, en sachant pertinemment qu'il risquait de signer son arrêt de mort en faisant cela, ce personnage a grandement monté dans mon estime au point d'en faire un de mes personnages préférés de cette saga. La scène où il prête serment à Aelin était véritablement poignante (les fanarts que j'ai pu voir sur instagram m'ont mis les larmes aux yeux). Et le voir tout au long du livre essayer de remonter la pente après tout ce qu'il a vécu, tout ce dont il a été victime m'a émue profondément. D'ailleurs, on sent cette évolution avec l'utilisation de son pouvoir de téléportation (winnowing), il ne pouvait l'utiliser pour sauver Lorcan à Anielle (ce qu'il regrettera comme le prouvera le fait qu'il était à son chevet à son réveil), car ce pouvoir était un pouvoir qu'il avait en commun avec son frère. On sentait qu'il ne pouvait l'utiliser, non pas car il avait perdu cette capacité, mais parce qu'il était traumatisé par la mort de son frère. Et le voir lors du combat face à Maeve réutiliser cette capacité afin de la transpercer avec Goldryn, montrait vraiment une forme d'acceptance par rapport à tout ce qu'il s'est passé, comme un début de guérison. Certes, on comprend qu'il portera encore longtemps le deuil de son frère et le poids de ses regrets par rapport à lui, mais on comprend qu'un jour il fera la paix avec ce passé, et arrivera à aller de l'avant (le jour où sa cicatrice disparaitra).Enfin, il faut le souligner, je trouve que Throne of Glass a offert un vilain remarquable tout en nuances, je parle ici de Maeve. Même si les moyens qu'elle utilise et sa manière d'être et d'agir sont horribles et détestables, l'autrice réussit à nous faire comprendre son point de vue. Je me suis même surprise à avoir de l'empathie pour elle. Spoiler(cliquez pour révéler)Lors des scènes où Dorian est à Morath et qu'il rencontre Maeve, leurs échanges sont très intéressants. J'ai même trouvé qu'ils rendaient Maeve "humaine". J'avais de la pitié pour elle, pour ce qu'elle a vécu dans le royaume des Valg, et j'ai compris sa volonté de voir autre chose, de vivre ailleurs. Même si c'est un être vil qui aime torturer autrui, qui n'a aucune pitié, et qui a un fort esprit de conquête en elle, on ressent son désarroi à l'idée d'être de nouveau enchainée aux Valg qu'elle hait farouchement (même si elle hait dorénavant Aelin et Dorian plus que les Valg). On comprend qu'elle rêvait d'un idéal, mais je pense que son idéal était tout de même assez corrompu (on ne change pas une Valg). Voir cette nuance chez un vilain est tellement rare qu'il faut le souligner et le féliciter. D'ailleurs, je trouve que les vilains dans les autres sagas de SJM n'ont pas une telle nuance, ils sont très manichéens. Le personnage de Maeve est une grande réussite.

En conclusion, cette saga est exceptionnelle et ce dernier tome est la cerise sur le gateau, la touche finale qui rend cette histoire incroyable. KoA amène cette épopée à son apogée. J'ai rarement été autant touchée et impactée émotionnellement par un livre. Ce livre est un chef-d'oeuvre qui conclut merveilleusement bien cette saga. Je dois avouer que je suis très triste de quitter cet univers. J'aurais presque aimé une nouvelle dans laquelle l'autrice nous montre un peu l'avenir des personnages, pourquoi pas des retrouvailles pour savoir ce qu'ils sont devenus. J'ai entendu parler dans livre sur le monde de Throne of Glass qui serait en cours d'écriture (même si on n'a pas de nouvelles de ce livre depuis plusieurs années). Je ne sais pas si on en saura plus sur le futur de nos héros mais je l'espère de tout coeur (donnez-moi plus de Manorian et de d'Elorcan, je les aime trop). Je ne peux que recommander très fortement cette saga !

Afficher en entier
Or

Ce dernier tome me laisse sans voix! Je n’ai même pas de mots pour décrire la beauté de ce livre!

Une histoire tissée autour de tellement d’emotions, faite de larmes, de peur, de frustration et de rires, et une fois la dernière page tournée, on se sent tout engourdi.

J’essaye de trouver les bons mots pour rendre justice à un tel chef-d’œuvre mais rien ne me semble assez puissant pour décrire la véritable beauté de ce livre. Une fois encore, Sarah J. Maas laisse ses lecteurs chamboulés.

La première partie du livre m’a épuisée émotionnellement, suivre ce que Aelin endure et tout ce que Maeve lui fait subir est douloureux.

Il y’a pas mal de scènes de guerre et de bataille ce qui est très intéressant. De plus dans ce livre on en apprend plus sur tous les personnages et les relations entre eux évoluent encore plus!

Toute l’histoire est intense, pas le temps de souffler ou de prendre une pause. Toutes les actions s’enchaînent, ce livre ne connait pas le mot ennuie.

Je suis émue de terminer cette série, ce livre est une magnifique conclusion!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kebab 2022-03-29T02:39:36+02:00
Or

Après trois ans et plusieurs pauses, j'ai finalement fini de lire Throne of Glass. Sentiment de réalisation apprécié, bonne dose de sérotonine. Somme toute, je recommande.

Afficher en entier
Diamant

Joli clap de fin pour la magnifique saga Throne of Glass.

Ca y est, je l'ai terminé. Je ne sais pas si je dois dire "déjà" ou "enfin" mais c'est fait.

J'ai très longtemps repoussé ce tome, par peur de finir cette saga qui a été un vrai coup de coeur pour moi.

Lasse d'attendre les traductions, je m'étais lançée en VO et ne regrette absolument pas ce choix, le texte de Sarah J. Maas étant tellement mieux sans biais de traduction.

Ce tome-ci fait suite à la fin du tome 6, Empire of Storms (que vous pouvez lire en lecture croisée avec le tome 7, Tower of Dawn, car ces deux tomes se déroulent en parallèle mais à deux endroits différents).

Autant dire que Kingdom of Ash ne fait pas dans la dentelle : les personnages sont bousculés plus d'une fois, le rythme est dense, tout comme les tactiques militaires (j'avoue que parfois, j'ai sauté quelques lignes, notamment dans les batailles, mais je le fais dans tous les livres comportant ce genre de scène!).

Le rythme est ici très différent du tome 7, très axé sur la romance de deux autres personnages. J'irai même jusqu'à dire que, dans cet ultime tome, nous retrouvons l'essence même des tomes 4, 5 et 6.

Je ne dirai rien de plus par peur de spoiler, car HEUREUSEMENT pour moi, je ne me suis jamais fais spoiler quoique ce soit sur cette fin. J'ai eu les larmes aux yeux plus d'une fois, et je remercie Sarah J. Maas d'avoir eu l'idée de cette saga. Mention particulière à un certain chapitre sur la fin, avec une jolie allusion à une autre saga. Elle avait tout prévu, décidemment. Et nous surprends toujours un peu plus.

Je suis plus que ravie de cette fin. Tous les arcs sont bouclés, et tous les personnages ont eu une fin, fin qui me convient tout particulièrement.

Je relirai cette saga avec plaisir!

Afficher en entier
Diamant

Au même niveau que le reste de la série (pour et le meilleur et pour le pire). On retrouve les fameux PDV à l’infini avec l’auteure qui s’est assurée que sa série contienne un maximum de couples (on est rendu à 7 je crois). Côté romance vous êtes servis.

Un des points forts de la série est le plot et pour le coup, on a le niveau habituel de la série, rien de moins. Aeline a encore toujours une longueur d’avance malgré son breakdown depuis Maeve.

Sinon on a aussi eu le droit à quelques mots français mis au hasard dans le texte comme : “she’d flambé him” (ah oui le fameux verbe au participé passé dans une phrase au conditionnel … fait beaucoup de sens) ou encore the Americans’ favorite: “We fly with the Crochans to Eyllwe tomorrow. To rendezvous with whatever human war band they’re to meet” ( rendez-vous qui devient ici un verbe). Intégration du français impeccable.

Afficher en entier
Diamant

Mais quelle fin, mais quelle fin, mais quelle fin!! Je reste sans mots… incroyable, juste incroyable!

Afficher en entier
Diamant

[Lu en anglais]

Pfiou ! Quelle saga ! Il y a très longtemps que je n'avais pas autant vibré, autant été tenue en haleine par une histoire. Kingdom of Ash conclut l'histoire d'Aelin Ashryver Whitethorn Galathynius de façon magistrale !

De nombreuses histoires évoluent en parallèle dans ce tome pour amener à la bataille finale contre Erawan et Maeve : on suit Aelin emprisonnée, Rowan, Lorcan, Gavriel et Elide à sa recherche, Chaol, Yrene, Nesryn et Sartaq dans leur retour vers Erilea, Aedion et Lysandra qui tentent de sauver Terrasen et Manon et Dorian qui partent à la recherche de la troisième Wyrdkey.

J'ai été assez soufflée par l'imbrication de toutes les intrigues au fil des différents tomes, tous les petits cailloux semés au long de l'histoire, qui se révèlent et s'imbriquent progressivement. De nombreux rebondissements, des batailles contre Morath, des coeurs durs qui deviennent chamallow, des amitiés, des serments du sang, tous les ingrédients sont réunis pour conclure en beauté.

J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai frissonné, j'ai eu le coeur brisé pour ces personnages, et pour ça, cette histoire aura toujours une place particulière dans ma bibliothèque. Je suis en mode total fan girl !

Afficher en entier
Diamant

J’ai adoré ce dernier tome! Surtout les dernières pages qui sont pleines d’émotions

Une saga terminé…

Qu’est ce que j’ai aimé tous les personnages et leurs aventures

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode