Livres
455 169
Membres
404 464

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Meggie-1 2018-03-15T20:19:22+01:00

Je vois bien qu’il se retient de sourire.

-C’était sans doute la façon dont tu as employé « enquérir » la première fois qu’on s’est parlé.

Il pose ses mains au milieu de la table, paumes vers le haut.

-Je n’en doute pas, dis-je.

Je mets mes mains dans les siennes. Un poids s’est envolé de nos épaules.

-Sans oublier, dit-il avec un sourire de petit garçon, que tu fais des super ristournes sur les sapins.

-Oh, c’est pour ça que tu viens chez nous ! Et si je decide qu’il est temps que tu paies plein pot ?

Il s’adosse à la banquette, je sais qu’il débat avec lui-même pour savoir s’il doit continuer le jeu ou non.

-Dans ce cas, je suppose qu’il faudra que je mette à payer plein pot.

Je hausse un sourcil en le regardant.

-Alors je suppose que tu viens juste pour moi.

Il caresse mes mains avec ses pouces.

-Je viens juste pour toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Popteen 2018-05-25T16:48:29+02:00

- Et si jamais je n'ai pas envie de traîner avec toi, l'année prochaine ?

Son visage s'assombrit et je regrette aussitôt mes paroles. Je m'attendais à une réponse sarcastique, mais à la place je rame pour réparer les dégâts.

- Je veux dire, et si jamais tu n'avais plus aucune dent l'année prochaine ? Après tout, tu es accroc aux sucres d'orge et au chocolat chaud...

- Tu sais quoi ? Je vais me brosser les dents super soigneusement toute l'année, dit-il en ouvrant la portière.

L'atmosphère redevient légère et Caleb a retrouvé son sourire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Popteen 2018-05-25T16:39:34+02:00

La lumière des phares accentue l'ironie de son sourire.

- Tu crois que le sapin pleure parce qu'il a les boules ?

- Très drôle, toutes les blagues sur les sapins auxquelles tu peux penser, je les connais, jeune homme.

Il enclenche à nouveau son clignotant et nous prenons la sortie suivante. Le virage est serré, je me tiens à la portière.

- C'est pour ça qu'on coupe les arbres à cinq centimètres du pied avant que les clients les emportent, dis-je. Ça permet une coupe nette et le tronc pourra pomper à nouveau de l'eau si nécessaire. Si j'oublie de le faire, je me fais enguirlander par mes parents.

- A ce point ?... Il s'arrête. Oh, j'ai compris, c'est malin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par HeartOceane 2018-01-07T21:49:46+01:00

" Derrière lui, j’aperçois deux joueurs de base-ball en train de balayer les aiguilles entre les arbres.

Caleb vient se planter à coté de moi et les regarde à son tour. Je me force à ne pas reculer.

- Ton père les fait vraiment nettoyer les toilettes s'ils t'adressent la parole?

- Ne serait-ce que s'ils envisagent de m'adresser la parole.

- Et bien, vos toilettes doivent être impeccables."

Afficher en entier
Extrait ajouté par HeartOceane 2018-01-07T21:42:51+01:00

" -Sérieux? dis-je? tu vas te balader dans ta camionnette d'homme viril avec une photo de toi avec le Père Noel attachée à ton porte-clés?

- Primo, c'est une photo de nous avec le Pére Noel. Deuzio, ma camionnette est violette, ce qui fait de toi la première personne à employer le mot " viril " pour la décrire."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ori06 2017-10-27T19:59:38+02:00

De l’extérieur, notre caravane a beau ressembler à un thermos argenté couché sur le côté, je m’y suis toujours sentie bien. Une petite table est accrochée à l’un des murs, à côté de mon lit qui sert également de banc à l’heure du repas. La cuisine est petite, mais fonctionnelle, avec un évier, un réfrigérateur, une gazinière et même un micro-ondes. La salle de bains semble rétrécir d’année en année, bien que mes parents aient fait agrandir la cabine de douche – avant, il fallait vraiment être souple pour atteindre ses jambes. La chambre de mes parents se trouve au fond de la caravane.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ori06 2017-10-27T19:54:53+02:00

Heather et moi sommes amies depuis qu’on est toutes petites. Sa famille habitait la maison voisine de celle de mes grands-parents maternels. Quand ces derniers sont décédés, les parents de Heather ont proposé de me garder quelques heures par jour, pour permettre aux miens de gérer toutes les démarches nécessaires. En échange, ils ont eu droit à un sublime sapin de Noël, quelques couronnes et deux ouvriers pour les aider à accrocher toutes les lumières sur leur toit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2018-12-22T17:03:30+01:00

Je vois bien qu’il se retient de sourire.

-C’était sans doute la façon dont tu as employé « enquérir » la première fois qu’on s’est parlé.

Il pose ses mains au milieu de la table, paumes vers le haut.

-Je n’en doute pas, dis-je.

Je mets mes mains dans les siennes. Un poids s’est envolé de nos épaules.

-Sans oublier, dit-il avec un sourire de petit garçon, que tu fais des super ristournes sur les sapins.

-Oh, c’est pour ça que tu viens chez nous ! Et si je décide qu’il est temps que tu paies plein pot ?

Il s’adosse à la banquette, je sais qu’il débat avec lui-même pour savoir s’il doit continuer le jeu ou non.

-Dans ce cas, je suppose qu’il faudra que je mette à payer plein pot.

Je hausse un sourcil en le regardant.

-Alors je suppose que tu viens juste pour moi.

Il caresse mes mains avec ses pouces.

-Je viens juste pour toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2018-12-22T17:01:45+01:00

Tu ne peux rien y faire de toute façon, et un mois, c'est bien, la plupart des couples ne tiennent pas aussi longtemps. Alors ne t'en fais pas pour ça. Tu n'as qu'à te dire que c'est une romance de Noël.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2018-12-22T16:59:36+01:00

-T'as remarqué le nombre de beaux mecs qu'il y a dans l'équipe, cette année ? demande Heather sans me regarder.

Bien évidemment que j'ai remarqué, mais je préfèrerais que ce ne soit pas le cas. Si mon père me soupçonne une seconde de draguer l'un des employés, il l'enverra nettoyer les toilettes extérieures à la brosse à dents, dans l'espoir que l'odeur me garde éloignée - ce qui fonctionnerait probablement.

En même temps, je n'ai aucune envie de sortir avec qui que ce soit en Californie, qu'il travaille pour nous ou pas. Pourquoi ouvrir mon coeur pour une histoire que le destin détruira au lendemain de Noël ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode