Livres
511 469
Membres
522 068

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Chrissy me sourit, posant deux mains sur son ventre plat.

- Et puis, il vaut mieux partir maintenant, dans quelques mois, je n’aurais plus le droit de prendre l’avion !

J’écarquillais les yeux et regardais Ace, qui bombait le torse comme un pan.

- Tu vas être papa ?

Il hocha la tête, un grand sourire aux lèvres.

- Et tu vas être tonton à ton tour. Maintenant, allons tout préparer pour aller chercher mon neveu, histoire qu’il soit avec nous quand son cousin naîtra.

Tous se dirigèrent vers le club, l’humeur un peu plus légère après la bonne nouvelle, même si nos cœurs restaient lourds par l’absence de mon fils.

Malgré tout, un sourire taquina mes lèvres en entendant Lexie dire à Ace.

- Tu sais que ça peut être une fille !

Ace haussa les épaules, et secoua la tête, comme incapable de croire ce qu’elle venait de dire.

- Quoi ? Tu peux parler à ton super sperme et lui dire de faire que des mecs ?

Afficher en entier

J’ouvrais la bouche pour lui répondre quand Lexie entra dans la chambre comme une folle. À la main, elle avait un paquet argenté que je connaissais bien et… Un gode rose ? Elle fonça sur Cash et le repoussa jusqu’à ce qu’il soit assis et qu’elle puisse prendre place à côté de moi pour lui faire face.

- Très bien ! Vu qu’apparemment personne ne t’a appris à t’en servir, je me lance !

Face à moi, Cash l’observait, complètement perdu. Elle leva la main droite, lui montrant le paquet doré du préservatif.

- Ça, c’est une capote.

Quand elle leva le gode d’une taille surprenante devant lui, j’éclatais de rire devant le regard horrifié qui se peignit sur son visage.

- Ça, c’est une queue, même si je comprends que tu ne saches pas ce que c’est. Elle ouvrit la capote et la déroula lentement sur son énorme gode.

- Voilà comment ça marche ! Tu déroules, et ça roule ! Pas de capote, pas de sexe ! Point barre !

Elle retira la capote du gode, et la jeta dans une poubelle que je gardais à côté de mon lit avant de le tendre à Cash avec une nouvelle capote dans son sachet brillant.

- Tu veux essayer ou ça ira ?

Cash l’observa, la bouche grande ouverte, apparemment à court de mots. Il ferma la bouche, la rouvrit. La ferma à nouveau, avant de prendre une grande inspiration et de crier.

- SHADOOOOOOOW !!

Quelques secondes plus tard, Shadow arriva en courant dans la chambre. Quand il vit sa femme, un gode à la main et une capote dans l’autre, il soupira en secouant la tête avant de la soulever du lit et de la jeter sur son épaule en lui mettant une claque sur les fesses, ce qui la fit couiner.

- Ne t’inquiète pas, j’ai eu le droit au même cours après la naissance de Zee.

Il frappa doucement sur l’épaule de Cash avant de sortir de la chambre, sa femme toujours perchée sur son épaule nous fit coucou en souriant.

Afficher en entier

Un doigt se glissa sous mon menton, et releva mon visage. Viper m’observait de ses yeux verts perçants, me faisant oublier tout sauf lui.

- On ne peut demander la fidélité à une personne que l’on maltraite. Si on veut être respecté, et épaulé, il faut respecter soi-même avant. Ton frère ne mérite aucune fidélité, il mérite que tu lui mettes ton pied au cul.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Grdegirafe 2018-12-08T11:09:49+01:00

Cash

Pour la deuxième fois en à peine deux ans, un cortège de moto quittait l’endroit qui avait été notre club-house quelques jours plus tôt encore. Les rubans noirs accrochés aux poignées des motos voletaient dans l’air, comme de petits drapeaux mortuaires. Au loin, leurs images floutées me faisaient penser à des fantômes s’accrochant désespérément à ce qui avait été leur raison de vivre. La liberté, le vent sur votre visage, et ce lien, indéfinissable et pourtant si profond, qui nous unissait tous. Une solidarité sortie de nulle part, qui du jour au lendemain, faisait de vous plus qu’un être, plus qu’un ami, mais un frère, un homme qui jamais ne serait oublié.

Storm avait été tout ça et plus encore. Il était celui vers qui tous se tournaient, quelle que soit la raison ou le problème. Il était un ami, un frère, un père. Toujours présent, et toujours prêt à se battre pour défendre sa famille, les Hell’s Wings. Peu importe l’accusation, peu importe le crime, si on était Hell’s, on était sa famille, et Storm aurait soulevé des montagnes pour l’un des siens.

-        Cash !

Je détachais difficilement mon regard des motos qui disparaissaient au loin pour me tourner vers Lexie, qui approchait de moi, Zee dans ses bras. Derrière elle, Tuck courrait presque pour la rattraper. Du haut de ses six ans, il avait bien grandi depuis l’arrivée de Lexie mais restait un petit bout assez mignon pour faire tout ce qu’il voulait de son papa gâteux et sa belle-mère un peu folle.

-        Qu’est-ce qui t’arrive, ma belle ?

Elle avait choisi une robe noire pour cette triste journée, et même la petite Zee dans ses bras portait une robe grise à volant, ses cheveux bruns qu’elle tenait de son père étaient aussi bouclés que ceux de sa mère.

-        Shadow est dans le cortège, et je dois m’occuper d’Amy. Je me demandais si tu pouvais t’occuper des petits.

Je hochais la tête et pris Zee dans mes bras, en faisant un signe de tête vers Tuck.

-        Allez, viens, petit mec. Une journée entre hommes, ça va nous faire du bien !

M’occuper des enfants ne me dérangeait pas. Je détestais les enterrements, et ça me donnerait une bonne raison de rester légèrement à l’écart, et de m’éclipser plus tôt.

-        Tu dois aller chercher Amy à l’aéroport ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode