Livres
469 814
Membres
437 618

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par chobbits-girl 2017-08-30T11:14:55+02:00

Ceci est un livre, et un livre est univers et les mots sont les graines où germe le sens. Les océans de pages et les marges de terres sont des civilisations au creux de ta paume. Mais observe ton monde et ta vie semble se résumer à des cités de papiers et des murs d'encre. Sais-tu qui tu es, ou as-tu été trompé ? Es-tu celui qui lit ou celui qui est lu ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aurore2 2017-11-05T16:43:29+01:00

À Kelanna, si les gens ne continuaient pas à raconter votre histoire après votre mort, c'était comme si vous n'aviez pas vécu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par amelie76 2017-08-15T22:50:15+02:00

— Je ne comprends pas, s'esclaffa Reed. Pourquoi vous mentir à vous-même ? Vous n'êtes pas spéciaux. Personne ne se souviendra de vous. Par toutes les mers, pourquoi venir ici inventer des histoires, quand vous pourriez être dehors en train de fabriquer des histoires ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hillja 2019-06-22T08:40:03+02:00

Reed frotta le cercle de peau brunie par le soleil à son poignet, l'unique espace encore vierge de son bras droit. Dans un monde où la seule preuve de votre existence était un corps destiné à pourrir et les œuvres qu'on laissait derrière soi une fois ce corps disparu, certains essayaient de se convaincre par toute sorte de moyens que leur vie avait un sens, une sorte de pérennité. Mais un jour, même ses tatouages – les dessins de narvals, de femmes belles à couper le souffle, d'îles en train de s'abîmer dans les flots – finiraient par se décomposer et il ne resterait rien de lui que les légendes chuchotées de ses hauts faits.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cecilia-22 2018-04-22T22:41:41+02:00

Il était une fois, et un jour il sera. Voici le début de chaque histoire. Il était une fois un monde appelé Kelanna, un terrible et merveilleux monde d'eau, de bateaux et de magie. Les gens de Kelanna étaient comme vous par bien des aspects : ils marchaient, ils travaillaient, ils aimaient, et ils mouraient. Mais ils étaient différents sur un point crucial : ils ne savaient pas lire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par CallMe_Eno 2019-07-14T20:04:50+02:00

- Je serais curieux de savoir comment ce type fait pour avoir une barbe de cette couleur (rousse), dit soudain Hobs.

- Quoi ?

- Ses cheveux sont gris, non ? Vous croyez qu'il les teint ? Ou bien il teint sa barbe ?

Hobs hocha la tête en tirant sur sa lèvre inférieure.

- La ferme, Hobs, s'énerva Fox.

- Peut être qu'il la trempe...

- La ferme, Hobs !

Afficher en entier
Extrait ajouté par CallMe_Eno 2019-07-14T19:57:48+02:00

Reed laissa retomber ses mains et dégaina la Dame de la Miséricorde.

Dans la faible lumière de l'infirmerie, le pistolet semblait luire. Son long canon argenté était décoré de feuilles de peuplier et de chapelets de cosses, et sa poignée en ivoire incrustée de nacre. L'on disait qu'il s'agissait de la plus belle arme à feu jamais fabriquée. Œuvre d'une armurière liccarienne pour son amant, elle était considérée comme la plus parfaite expression de désir et de dévouement ayant jamais existé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par CallMe_Eno 2019-07-14T19:41:24+02:00

Deux courbes pour ses parents. Une courbe pour Nin. La ligne droite pour elle-même. Le cercle pour ce qu'elle avait à faire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par CallMe_Eno 2019-07-14T19:36:12+02:00

Sept années s'étaient écoulées depuis qu'elle avait quitté Deliene et regardé les montagnes couronnées de neige disparaître au loin, debout à l'arrière d'un vieux navire marchand. Elle avait pleuré, ses larmes gelant sur ses joues, le nez rouge de froid ; et Nin s'était postée derrière elle, afin de de les envelopper toutes les deux dans les plis de son manteau en peau d'ours.

- Est-ce qu'on reviendra un jour à la maison, Tante Nin ? avait-elle demandé.

La vielle femme lui avait serré les épaules.

- Il n'y a pas de retour possible, ma fille. Pas pour nous.

Sefia avait ravalé un sanglot.

- La maison, c'est pas forcément quatre murs et un toit, avait dit Nin en haussant les épaules. Ça peut être un bateau. Ce que tu portes sur ton dos jour après jour. La famille. Ou encore cette personne unique que tu aimes plus que toute autre. C'est ça la maison.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode