Livres
613 939
Membres
711 319

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Yokohami 2022-09-23T00:27:17+02:00
Diamant

Je ne sais que dire. C'est le pire et le meilleur livre que j'ai jamais lu !

Le pire pour sa fatalité, le meilleur pour sa liberté intellectuelle. Tout en paradoxe et en questions, c'est un livre qui fait avant tout réfléchir sur le lien entre l'art et la vie, le mal et son importance dans l'appétit des sens et celui de la beauté.

Mais en même temps que les questionnements, arrive l'angoisse. Et effectivement, c'est l'un des livres les plus angoissants et fatalistes que je n'aie jamais lus. Nous connaissons déjà les débauches de Dorian et leur décadence au fur et à mesure du roman, mais nous nous demandons vraiment quelle sera la limite de notre plongée dans les méandres des péchés et de la sinistre psychologie du monde de Dorian Grey. D'autant plus que celui-ci ne peut pas échapper à son destin à l'instar du héros tragique.

C'est extrêmement fascinant d'observer l'évolution du personnage principal en compagnie de son portrait, c'est à la fois très originale et symbolique. En réalité, le livre entier est empreint de symbolisme et de réflexions. Quel est le rôle du portrait dans tout ça ? Le lien entre les deux Dorian ? Le sous-entendu de fin ?

Tant de questions et d'interprétations possibles.

Ce qui est également intéressant à noter, c'est à la fois la répulsion et l'attraction que peut exercer un livre sur son lecteur. C'est vraiment très étrange...J'aime beaucoup ce roman tout en le détestant profondément.

Ainsi, Oscar Wilde, ce Prince du Paradoxe, dont l'expression lui a été reprise, arrive à susciter, même dans le ressenti du lecteur, des émotions harmonieusement adverses dans leur paradoxe.

Un livre à la fois beau et terrible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Busycaro 2022-09-06T15:56:07+02:00
Diamant

Chef d’œuvre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par avhalya 2022-08-28T07:42:32+02:00
Or

Ce livre est un chef d'œuvre littéraire à l'état pur, avec un enchaînement scénaristique qui tient ses lecteurs, et cela, du début à la fin. Spoiler(cliquez pour révéler) L'intrigue du livre suit Dorian Gray, un jeune chef de file du mouvement de l'esthétisme qui semble jalouser le portrait de lui-même, peint par son ami Basil Hallward. Entre vanité et orgueil, c'est une psychologie morbide qui tourne autour de l'œuvre ainsi qu'un pacte avec le diable. Son portrait subira les effets du temps, alors que le corps tristement apollinien du jeune Gray restera tel qu'il est. Formaté par Lord Henry Wotton, c'est la mise en avant de l'hédonisme - doctrine qui définit la morale comme la recherche du plaisir et l'évitement de la souffrance -. Par orgueil, Dorian poussera Sybil Vane au suicide, il tuera, plus tard, son ami peintre. . On parle aussi de conscience de bien et de mal, la moralité de l'histoire est la problématique suivante : un homme, peut-il s'adonner aux vices d'une société malsaine sans remords ? Wilde se montre cru, il expose une triste vérité des choses avec une plume digne des plus grands. L'œuvre est une illustration du courant décadentiste connu des années 1800, et l'auteur se définit lui-même dans l'antagoniste, Lord Henry, c'est-à-dire, qu'il se considère comme un homme passionné des mots et dandy hédoniste. Dans l'Angleterre victorienne, c'est dans des salons mondaines où se retrouvaient la «bonne société», ceux qui vivaient de luxure, d'hypocrisie, ceux qui étaient faussement cultivés, des riches de naissance ; Dorian Gray n'est pas seulement un personnage fictif, c'est aussi un portrait du dandysme et de l'immoralité de l'époque. La transition du jeune homme sain de corps et d'esprit (au début de l'œuvre) vers une abomination humaine qui se fiche des règles de l'Humanité et qui ne se préoccupe que de son bonheur, un bonheur éphémère qu'il essaye de faire perdurer. Lord Henry Wotton est le portrait de la tentation pécheresse, cette personne que nos parents décriraient comme «mauvaise fréquentation», il a une influence néfaste, malsaine. De l'esthétisme à la psychologie en passant par la jeunesse, c'est le pouvoir de la fascination, la métamorphose et l'échéance dont il est question.

Malgré de nombreuses critiques marquant le côté «répugnant» de l'œuvre, le roman parcours le temps et laisse trainer ce talent rare de l'écriture, talent inné chez son propriétaire. « Les livres que le monde appelle immoraux sont ceux qui lui montrent sa propre ignominie. » _Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Atynas 2022-08-14T18:18:39+02:00
Lu aussi

Vraiment déçue de ne pas avoir totalement apprécié ce roman.

Je pense que je le mettais sur un piédestal durant de longues années parce que je ne voyais que des avis très positifs à son sujet et qu'il était très souvent cité comme l'un des meilleur classique.

La trame de l'histoire est plus qu'interessante : un homme échange son âme pour une jeunesse éternelle et comme seul témoin de cet échange, un portrait de lui-même qui vieillit et porte les coup de la vie à sa place.

J'étais totalement captivée au début mais cela s'est vite essoufflé à mon grand regret.

Beaucoup de questions sont abordés et malheureusement je pense que cela joue dans l'avis que je peux avoir. Je m'attendais vraiment à ce que l'on se focus entièrement sur cette jeunesse éternelle, l'échange de son âme et le tableau.

Cependant, il y a d'autre thème tel que de la romance en plus. Bien que cela est un aspect majeur, je n'ai pas réellement apprécié.

Le seul point positif de ce roman est le personnage de Basil qui mérite tout l'amour du monde. Spoiler(cliquez pour révéler)Lord Henry est plus que détestable et je pense avoir également été déçue par le comportement de Dorian Gray. Je l'idéalisé avant même d'avoir lu le livre. Je m'imaginais quelqu'un de pure.

Dans le thème du double je préfère largement "Dr. Jekyll et Mr. Hyde" de Stevenson.

6/10 (et encore je pense que c'est une gentille note parce que je ne peux pas nier que le pitch du roman est incroyable et qu'il y a des dialogues / citations assez marquantes).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jhynx 2022-07-25T21:40:33+02:00
Or

Chef d’œuvre littéraire, on ne peut plus clair que cette description. L’unique roman d’Oscar Wilde, homme aux mains passionnées, est une bouffée d’air frais à chaque relecture. J’ai eu le plaisir de présenter l’œuvre et je prends encore plaisir à le faire à quiconque m’octroie le temps et l’amour de le faire, j’aime ce livre d’un amour inégal, presque obsessionnel et le temps ne semble diminuer ce fort sentiment. Au-delà d’une merveilleuse plume littéraire il y a les paroles d’un homme qui a vécu, un homme qui laisse derrière lui suppositions, mystère, passion, talent. Dorian Gray, jeune dandy et chef de fil de l’esthétisme, voit son portrait, réalisé par son ami et peintre Basil Hallward, dans une perfection inouïe. Une jalousie intense le prend, et s’en suit un pacte avec le diable, Gray gardera cette beauté juvénile, ce plastique enchanteur mais son miroir - son portrait, mais je me la joue mystérieuse - subira chaque atrocité à la place. De ce roman, on en tire une recherche de l’hédonisme, doctrine qui prend pour principe de la morale, la recherche du plaisir et l’évitement de la souffrance - merci mes nuits blanches passées à lire divers essais psychologiques -. Wilde pousse la réflexion sur un sujet psychologique, la conscience morale ou immorale, si l’homme s’adonnait aux vices de la société, le péché, la recherche de rédemption. Il ne faut pas s’attacher aux apparences, Wilde le prouve, Dorian est physiquement sublime cependant l’intérieur n’est que noirceur et plaisir éphémère. - Mesdames, le grand tatoué barbu du coin de la rue, avachi sur sa Harley Davidson en fumant une clope n’est pas forcément un pédophile pervers qui vous suivra jusqu’à chez vous et messieurs, la jolie blonde du bureau n’est pas forcément que la jolie blonde du bureau 😉-. Spoiler(cliquez pour révéler) Nos actions ont toujours des conséquences, Dorian est retrouvé mort alors qu’il tentait de tuer sa conscience. . Pour certain, la perfection est un mythe et quiconque tente de l’attraper se retrouvera annihiler moralement et physiquement, pour d’autres, bien plus passionnés, la perfection se trouve dans les yeux de leur bien-aimé(e). Les fleurs bleues diront que l’amour éternel est préférable au plaisir éphémère, le débat est ouvert... Une intrigue nouvelle et sensationnelle construit l’envie de lire, une plume comme celle de Wilde nous égaie la lecture,

Afficher en entier
Commentaire ajouté par POUX3456 2022-07-09T12:33:37+02:00

C’est ardent et contestataire, pertinent et impertinent, et surtout très bien joué. Révérence irrévérencieuse à la société , chaque scène est très enlevée, presque fugitive. La passion est dans la dualité, et dans le duel peut-être aussi. Dans le combat désespéré contre la décrépitude physique et morale. Des bas-fonds de Londres qui font penser aux lieux fétides hantés par un certain Dr. Jekyll and Mr. Hyde, aux nobles cheminées de marbres victoriennes décorées de bouquets somptueux, le discours d’Oscar Wilde passionne par son cynisme, sa décontraction et son intense vérité.

Aimer une œuvre d'art, c'est courant. Mais l'aimer à la folie et nourrir une véritable passion amoureuse pour celle-ci confine au délire et entraîne une souffrance incommensurable. La voix off du début nous prévient : « Il arrive qu’une personne soit, à sa façon, une véritable œuvre d’art. Avec son beau visage et sa belle âme, Dorian Gray suscitait l’émerveillement. C’était un ravissement de l’observer. Il ressemblait à ces silhouettes gracieuses aperçues dans une fête ou sur une scène, dont les joies nous paraissent très lointaines, mais dont les souffrances excitent notre sens de la beauté. » Cette vision romantique de la beauté ne laissera aucun repos à l’âme, jusqu’à ce qu’elle … en meure!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleViolette 2022-07-08T21:31:45+02:00
Bronze

Je suis assez partagée sur ce livre. Le commençant, j'étais complètement convaincue ; le style absolument magnifique, les réflexions des personnages, tantôt superbes de mordants et de vérité, tantôt absurdes à hausser les sourcils (bonjour Henry). Pourtant, de manière assez contradictoire, j'ai fini par décrocher à la moitié du livre, quand le coeur de l'intrigue se déroule. Toutefois, je reste admirative et charmée par ce livre, pour l'unique écriture de Oscar Wilde. Ses mots, ses phrases, ses descriptions, ses dialogues sont tout bonnement splendides, mais également extrêmement intelligentes. Je m'attendais toutefois à apprécier davantage ce classique, très souvent établi comme le préféré d'un grand nombre de lecteurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maelleco27 2022-07-06T21:57:55+02:00
Diamant

Le portrait de Dorian Gray est une excellente découverte pour moi. Je l'avais acheté en premier lieu parce que je voulais augmenté ma culture en littérature classique, et que le livre faisait parti des plus atrayant d'un point de vue scénaristique. J'admets que je m'attendais à tomber sur un récit très lourd, dans un vieux français qui demande énormèment de concentration (comme dans Les Misérables). J'ai été très surprise en découvrant une oeuvre qui était en fait "légère" (l'écriture), malgré les nombreux passages de longues descriptions et d'énumération.

Le style d'Oscar Wilde étant très singulier, on ne réalise pas vraiment que le livre a été écrit en 1860 (malgré quelques propos qu'il serait impossible de tenir au XXIe siècle). Le style fait plus moderne, plus libre que celui éxistant à cette époque là, à l'image de Dorian Gray d'ailleurs.

Les descriptions, qui sont parfois simplement des énumérations sur deux ou trois pages d'objets dont Dorian fait la collection, ne sont pas le moins du monde ennuyantes. Cette envie qui nous prend parfois de sauter un passage, celui-ci étant trop long, trop plat, ne m'a même pas traversée étonnamment. Les faits racontés, qu'ils soient historiques, imaginaires, ou descriptifs sont toujours intéressants.

On découvre au fur et à mesure du récit, la déchéance de Dorian Gray, comment il sombre dans la folie, comment il finit par regreter un geste à l'origine effectué par pure vanité et par égoïsme. Mais avant l'auteur nous dépeint la vie qu'il a mené avec brio: sa passion de l'art ( de loin mes passages préférés), ses moment de débauche, sa relation avec Basil , avec Sibyl, sa relation avec Lord Henryson et l'influence que ce dernier a exércé sur lui tout au long de sa vie.

Un récit en tout point fascinant. Un bijoux de la littérature anglais que je pourrais peut-être placer au dessus de Jane Austen.

Spoiler(cliquez pour révéler)La fascination de beaucoup de personnes pour Dorian est d'ailleurs compréhensible, vu toute les expériences (et la vie) qu'il a vécus. Je dirais cependant que c'est une erreur de penser que Dorian GRay est le personnage le plus complexe et le plus travaillé de l'oeuvre. Il serait naturel selon moi de dire que ce titre est détenu par le personnage d'Harry. Je le trouve détéstable c'est vrai (et je dois admettre que m'attendais à sa mort), il est sexiste, misogyne, cruel et il a une mauvaise influence sur Dorian. Mais il n'en reste pas moins mystérieux, intelligent, rusé. Tout ce qui fait un bon personnage (d'après moi). Et je n'ai pas pu m'empêcher de m'attacher en quelques sortes à son personnages, à ses refléxions posées. J'ai remarqué que peu de monde partageaient mon opinion (sur l'attatchement)mais je voulais quand même l'exposer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camille_grnt 2022-06-23T16:05:34+02:00
Lu aussi

Un des classiques que je préfère !!!! Je ne saurai vraiment dire pourquoi mais j'ai tout apprécié dans ce livre que ce soit l'écriture, l'histoire ou les personnages. Même si au début je ne pensais pas du tout que j'allais aimé Dorian, au final je le trouve très attachant. Cette œuvre possède de nombreux bouleversements et une morale qui laisse réfléchir. Un incontournable à lire !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karinesky 2022-06-02T19:47:06+02:00
Argent

Roman fantastique et philosophique.

L’auteur aborde le thème de l’art et donc aussi celui de la beauté, à travers un fabuleux récit.

Il nous décrit le Narcisse grec amoureux de son propre reflet et qui veut rester toujours identique à cette image, à son portrait.

Mais Dorian, au coeur pur se laisse pervertir par les pensées de son ami Harry.

Notre héros va plonger de plus en plus vers les ténèbres au grand dam de Basil, le peintre, fasciné par sa muse.

Je ne saurais que conseiller cette lecture qui donne à réfléchir sur l’art, la jeunesse éternelle et l’excès d’orgueil.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode