Livres
461 469
Membres
417 840

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Le temps efface, lasse et casse.

Le temps, parfois, rassemble, tisse et répare.

Afficher en entier

Je me suis trompée...

Car rien ne réside à l'extérieur.

J'ai cru que la solitude m'aiderait à voir clair dans mes idées confuses.

Mais rien ne peut m'aider.

Car tout est en dedans.

J'ai quitté le jeu.

J'ai cru pouvoir le faire.

Mais, le jeu n'est pas dissociable de la vie.

Je pourrais fuir toute ma vie,

Je pourrais parcourir le monde entier, tous les mondes même;

Cela ne servirait à rien.

Car je suis la brèche.

Je suis ce grand trou sans fond, cette fêlure que rien ne semble pouvoir combler...

Et pourtant, je détiens les clefs...

De mon destin, de la vie, de mon bonheur.

Puisque tout est en moi.

Tout est en moi.

Avec moi, toujours, j'emporte mes bagages.

J'emporte mon sac...

Cette terrible besace emplie de peurs et d'insécurité.

Chaque jour, je la porte sur mon dos et, chaque jour, elle devient plus lourde...

...Plus lourde d'incompréhensions et de questions.

Afficher en entier

J'ai ramassé un petit caillou par terre.

Un de ces petits cailloux bien ordinaire, gris, lisses et ronds, qu'on aime toucher, caresser.

Et plutôt que de le glisser dans ma poche ou de le laisser tomber au sol, je l'ai gardé en main.

Toute la journée.

Toute la semaine.

Il tournait, tournait...

Et tournait encore et encore, jour et nuit.

Je crois qu'à force, je me suis usé le bout des doigts.

Je n'arrivais plus à le lâcher.

Je n'arrivais plus à penser à autre chose qu'à ce petit caillou gris à la texture si lisse...Si douce...

Il a bientôt envahi tout mon esprit, tous mes actes...

Toute ma vie.

J'ai fini par m'asseoir sur le bord du chemin pour mieux me consacrer à mon petit caillou. Gris, lisse et rond.

Mes doigts ont commencé à me faire mal... Puis ma main tout entière est devenue douloureuse et bientôt, mon bras n'a plus été que souffrance;

Je ne mangeais plus, ne dormais plus.

J'ai résisté autant que possible, de toutes mes forces.

Au-delà de mes capacités.

Au-delà de Tout.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode