Livres
464 409
Membres
425 205

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par monikaR 2018-11-01T15:55:48+01:00

Nous avions derrière nous à peu près cinq mille ans de civilisation, vingt siècles au moins s'étaient écoulés depuis la création de la bibliothèque d'Alexandrie et une bonne centaine d'années depuis l'invention de l'avion, nous disposions aujourd'hui d'ordinateurs de poche permettant d'accéder à toutes les richesses intellectuelles du globe -, mais, à en juger par la conversation des filles réunies dans cette pièce, la seule avancée notable que nous avions faite depuis l'invention du feu, c'était la transformation de "quoi" et "trop" en mots fourre-tout servant aussi bien de verbe que de nom ou d'article, voire de phrase entière au besoin. (p. 145)

Afficher en entier
Extrait ajouté par chinoinoi 2019-01-11T06:51:38+01:00

- Il est rudement amoché, ai-je observé.

- Peuh, je l'ai à peine touché.

- Tu lui as explosé la hanche ...

- Et alors ? Il en a deux .

Afficher en entier
Extrait ajouté par chinoinoi 2019-01-11T06:49:26+01:00

- Serieux Ange. Tu peux me dire quel individu sain d'esprit aurait envie de subir quatorze interrogatoires sur les arbres en l'espace de vingt quatre heures ? Je l'adore , cette gosse, mais il faut bien admettre que c'est une vraie anarchiste ! Elle nous réveille quand ça lui chante, elle est persuadée que déborder d'énergie à sept heures du matin est une qualité, parfois elle se met à hurler sans raison, elle change d'avis toutes les deux secondes à propos de ce qu'elle aime manger, elle fourre ses menottes, voire sa figure , dans des endroits franchement dégoutants ... et on en a encore pour quatorze ans comme ça au bas mot - du moins si on a la chance qu'une fac trop chère pour nous veuille bien nous la prendre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chinoinoi 2019-01-11T06:44:36+01:00

-Emmène Tadéo à l'étage, essaie de voir s'il a un traumatisme ...

- Ça se voit à quoi ? s'est enquis le balèze.

- Je sais pas moi, merde ! Regarde ses yeux, demande-lui de compter jusqu'à dix ...

- Ce serait vraiment une surprise s'il n'y arrivait pas ? ai-je lancé

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kallyx 2018-12-21T11:35:22+01:00

Vous savez, je vois défiler des tas de gosses, et le plus souvent le problème ne vient pas d'eux mais d'un des deux connards qu'ils ont tiré à la loterie parentale. Voire les deux...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-16T17:26:35+01:00

On n'est pas très portés sur les noms ici, a-t-il déclaré. C'est un espace réservé aux chiens, vous comprenez. Cette femme qui vient de partir, c'est la maîtresse de Lucky. On ne sait pas comment elle s'appelle, juste qu'elle a eu un mari, une famille, et qu'elle les a perdus. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi ou comment. C'est triste, voilà tout. Ma femme et moi, nous sommes les maîtres de Dahlia. Ces deux messieurs, là-bas, sont les maîtres de Linus et Schroeder. Mas vous, vous n'êtes que deux petits cons qui ont fait de la peine à la maîtresse de Lucky. Alors, bonne journée à vous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-16T17:26:17+01:00

J'ai appris à cette gamine comment se créer des identités tellement inattaquables qu'elle pourrait entrer à la CIA! s'est exclamé Kenny. Pour moi, c'est évident qu'elle s'en est approprié d'autres en douce et qu'elle en utilise une que je connais pas, avec une carte de sécu et un acte de naissance parfaitement en règle, tu peux me croire! Et peut-être aussi un historique bancaire sur dix ans en prime. A partir de là, le monde entier devient un vaste guichet automatique...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T09:13:51+01:00

Le temps file à une vitesse ...

-On a à peine fait le plein que le réservoir est déjà vide.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T09:13:34+01:00

- J'ai pensé à un truc tout à l'heure, au moment de balancer dans la rivière un flingue à cinq cents dollars.

- Dis-moi.

J'ai refermé le hayon.

- Mes joies l'emportent sur mes peines.

La tête penchée de côté, elle m'a gratifié d'un petit sourire vacillant

tandis que la neige lui blanchissait les cheveux.

- C'est vrai ?

- Vrai de vrai.

- Alors t'as gagné, bébé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T09:13:21+01:00

Croyez-moi Patrick, il existe aujourd'hui un septième continent,

auquel on accède par un clavier.

Vous pouvez repeindre le ciel, réécrire les règles du voyage,

faire ce que vous voulez.

Il n'y a ni frontières ni guerres de territoires,

parce que rares sont ceux qui savent localiser ce continent.

Moi, je sais.

Certaines des personnes que j'ai rencontrées savent aussi.

Tous les autres, dont vous, sont cantonnés ici.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode