Livres
541 423
Membres
572 757

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

J’ai été intriguée par la première partie, complètement happée par la seconde et très honnêtement, je n’ai même pas vu passer la troisième.

Dès le premier chapitre, j’ai compris que j’étais en train de lire un livre qui allait me laisser un souvenir impérissable. Le style d’écriture, le ton, c’était totalement inédit, presque déroutant. Jay Kristoff manie tellement bien les mots qu’il donne l’impression de jouer avec et réussit l’exploit d’écrire un ouvrage réellement original.

Puis l’histoire commence, celle d’une jeune fille qui décide de venger la mort de son père et se lance corps et âme dans cette quête autodestructrice qui l’amène à l’Eglise Rouge, une école d’assassin (une sorte de Poudlard pour meurtrier comme le dit lui même son auteur). Le concept était déjà assez prometteur mais le vrai génie de l’auteur ne réside pas tant dans l’histoire que dans la manière dont il a de la raconter.

J’ai adoré les personnages, leurs singularités, chacun ayant une raison et des motivations plus ou moins nobles mais tout de même touchantes ou du moins compréhensibles d’être là. Ils restent humains malgré leurs penchants un petit borderline. On l’oublie parfois au cours de notre lecture mais nous suivons ici les aventures de personnages qui ont choisi le coté « obscure » de notre histoire (même si très honnêtement et comme dans toute bonne histoire, la dichotomie entre bon/mauvais n’est pas toujours si claire que ça et reste beaucoup plus complexe qu’il n’y parait).

Tout comme les personnages, l’univers est brillamment travaillé. On sent que l’auteur a passé un temps fou à perfectionner chaque détails. L’aspect fantastique apporte à l’histoire plus qu’il ne la soutient, l’univers et les personnages ne se reposent pas totalement sur cette toile de fond magique et rend le tout addictif tout en ajoutant une touche de mystère au récit. Et je ne peux pas passer à coté des notes de bas de page. Le concept est tout bête mais affreusement efficace. Pour faire simple, le narrateur ponctue son récit d’anecdotes historiques principalement mais parfois juste d’histoires loufoques. J’ai trouvé ça très ingénieux et vraiment drôle. Certaines m’ont même arraché un sourire (ok, je l’avoue, pas seulement certaines… presque tous).

L’auteur nous distille quelques indices, nous donne envie d’en découvrir plus et nous dévoile petit à petit les secrets de son histoire. Quoi de plus satisfaisant pour un lecteur ? Les flash-backs sont habilement disséminés et font avancer le récit sans en couper le rythme. Tout au long de ma lecture je n’avais qu’une envie, en lire plus, avancer, pour découvrir le fin mot de l’histoire. C’est souvent les livres les plus gros qu’on termine le plus rapidement et celui-ci n’a pas fait exception à la règle !

C’est un livre que je ne recommanderais pas à tout le monde car soyons honnête l’écriture et les scènes sont crues, le style d’écriture sort des sentiers battus (au vu des revues très contrastées que j’ai pu lire certains sont enchantés, d’autre… beaucoup moins). J’ai personnellement adoré ce style poétique et dur. En un mot, je pense qu’on peut aimer ou non ce livre mais on ne peut pas rester de marbre face à cet ouvrage unique.

Afficher en entier
Diamant

J'ai juste adoré ce roman, très très proche du coup de coeur.

Le début du roman a été complique pour moi, j'ai eu du mal avec le style d'écriture qui m'a posé problème pour comprendre le sens de la phrase. Cette difficultés a duré les 4 ou 5 premiers chapitres puis je me suis habitué et ça été juste génial. L'univers est assez complexe, j'ai pas intégré toute les informations mais j'ai compris l'essentiel, ce qui m'a permis de suivre ma lecture sans problème. Je me suis de suite attaché au personnage de Mia qui est forte, intelligente, sensible et Badass.

C'est le deuxième roman de la maison d'édition "Desaxus" qui ne m'attirais pas du tout et que j'ai décidé de lire en lecture commune sur les réseaux sociaux et encore une fois ça été une réussite.! J'ai hâte de lire le tome 2 qui ne tardera pas a sortir.!

Afficher en entier
Argent

https://www.my-bo0ks.com/2021/02/nevernight-tome-1-n-oublie-jamais-jay-kristoff.html

Nevernight a fait parlé de lui comme jamais et je l'avoue ma curiosité était immense. Les avis étaient unanimes, du moins ceux que j'ai vu. Alors quand Olivia me l'a offert, ce n'était qu'une question de temps avant que je ne le découvre moi aussi. C'est finalement à l'occasion d'une discussion avec Camille que nous nous sommes lancées dans une lecture commune. Et autant vous dire que vu la brique, c'était pas plus mal.

Nevernight (du moins ce premier tome) ça parle de quoi ? Nous suivons Mia Corvere, 16 ans, dont la famille a été littéralement décimée. Son père a été tué pour traitrise alors qu'elle avait tout juste 10 ans tandis que sa mère et son frère ont été enfermé. Elle aurait du subir le même sort mais non. Aujourd'hui, elle s'apprête à rejoindre une élite d'assassins pour obtenir sa vengeance.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, ce roman n'est clairement pas à mettre dans toutes les mains. Il est à mon sens destiné à un public averti puisqu'il contient des scènes de violence, de sexe et l'univers en lui même est très, très sombre. Nevernight est un roman de fantasy, voir même de Dark Fantasy.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je ne savais rien de plus que le résumé. Je savais que l'héroïne n'était pas une tendre et que concrètement, l'histoire allait être vraiment hard, tant au niveau des événements qu'au niveau de l'univers complexe. Je ne vous cache pas que le livre 1 (qui contient un peu plus de 200 pages) a été compliqué pour moi. Je pense que si je n'avais pas lu Nevernight en Lecture Commune et que ce livre ne m'avait pas été chaudement recommandé par Olivia, j'aurais sans doute jeté l'éponge.

Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que l'auteur a un style vraiment original. La plume est particulière, avec un peu d'humour et son lot de complexité. Il est parfois difficile de le suivre dans ses idées. Un chat qui n'est pas un chat, des ombres étranges, des flash-back qui certes permettent d'en apprendre plus sur la jeune Mia mais qui perdent littéralement le lecteur, des notes en bas de pages à rallonge, bref, cette première partie de Nevernight ne m'a pas tellement emballée.

Car si j'ai aimé les flash-backs pour ce qu'ils permettaient d'apprendre, j'aurais préféré qu'ils soient tous regroupés au début du roman. Un peu comme un avant/après. Plutôt qu'une alternance passé, présent. J'avais la sensation de devoir faire un effort surhumain pour me remettre les idées en place.

Côté univers, c'est complexe, c'est sombre, c'est violent et nous, pauvre lecteurs que nous sommes, nous sommes projetés dedans sans de réelle mise en matière. C'est un choix audacieux mais dangereux. Car certes cela permet d'être directement dans l'histoire mais cela nous perd totalement. Niveau concentration il faut être au taquet. J'ai du me faire violence pour rester pleinement dedans et comprendre ce que je lisais. A tel point que j'ai relu quelques paragraphes pour bien tout assimiler.

Enfin, les notes en bas de page. Je pense qu'on aime ou on aime pas. Pour ma part, je suis plutôt négative à ce sujet. Elles sont souvent là pour apporter un peu d'humour au récit, des notes de l'auteur lui même et certes ça peut alléger une situation mais... en avoir à quasi toutes les pages et parfois même prenant deux demi-pages ! Arrive un moment ou les notes en bas de pages prenaient autant de place que le reste de l'histoire. D'autant qu'elles n'avaient - à mon sens - pas grand intérêt. Concrètement, elles m'ont ennuyées... C'est souvent des explications en plus, mais concrètement il aurait fallu soit les inclurent dans le récit soit les raccourcir... D'ailleurs, ces fameuses notes, je l'avoue qu'à partir de la moitié du roman, je ne les lisais plus... (du moins celles de plus de 4 lignes).

Cette première partie a donc été assez chaotique. Je ne vous le cache pas. J'étais partagée entre l'envie de continuer et de le refermer sans le finir... Pourtant, j'avais quand même bon espoir pour le livre 2, puisque notre héroïne s'apprêtait à faire son entrée dans l'Eglise rouge et suivre sa formation d'assassin.

Les choses commençaient donc vraiment. Bon, je ne vous cache pas que les 80-90 pages de ce livre 2 ont été difficiles (à nouveau). Mais heureusement, les rebondissements étaient de plus en plus présent et je commençais à me faire au style si particulier de l'auteur. D'ailleurs toute cette phase d'initiation m'a quelque peu rappelé Arya (Game of Thrones) lors de son initiation avec les sans-visages. Je dois dire que toute la formation de Mia apporte son lot de surprises. C'est violent, parfois malsain, aux méthodes douteuses mais cela tient vraiment le lecteur en haleine. J'avais enfin la sensation d'être bien immergée dans l'histoire (après une bonne moitié) et attendre impatiemment le lendemain pour découvrir la suite de ma lecture.

Au quatrième soir, c'était donc la dernière ligne droite. Et quelle ligne droite ! Je dois dire que c'était vraiment la meilleure partie du récit. Les événements se bousculent, les rebondissements également ainsi que des révélations que je n'avais pas forcement vu venir. Autant vous dire que les 20 derniers chapitres tiennent tellement le lecteur en haleine qu'il n'est pas possible de poser le livre avant de l'avoir fini. On s'attache aux personnages, je pense notamment à Mia et Tric, tout comme le non-chat ! D'ailleurs, la petite romance qui nait entre les deux m'a beaucoup plu. Pas du tout mise au premier plan, elle a tout de même le mérite d'être là et apporte une part d'humanité aux personnages qui sont au final très insensible. Cette fin de tome m'a laissé totalement sur le cul. Jay Kristoff n'épargne pas ses personnages ni le lecteur. Vous n'êtes définitivement pas prêt pour cette lecture et surtout cette fin.

Après avoir tourné la dernière page, je suis allée jetée un œil au compte de l'auteur. Au vu des ultimes rebondissements, j'avais quelques doutes sur certains points mais j'avais hâte de découvrir la suite et même plus encore. Jusqu'au moment où je suis tombée sur des fanarts (que j'avais déjà vu passer mais sur lesquels je ne m'étais pas arrêtée pour garder le suspense de ce premier tome de Nevernight). Avec les nouvelles infos que j'avais découvertes j'ai fais le lien entre ce que j'avais vu et ce que j'avais lu et les fanarts ont pris tout leur sens. J'ai survolé quelques commentaires qui ont confirmé mes pires soupçons... Je ne dirais rien ici, si ce n'est que ce que j'ai vu m'a poussé à me dire que l'aventure Nevernight allait s'achever pour moi avec ce premier tome. Car deux éléments rédhibitoires ne me plairont ABSOLUMENT PAS dans la suite et avec des briques comme celles-ci, je ne me vois pas endurer cela. Je suis frustrée, déçue et tellement dépitée de me dire que j'en étaient venue au moment ou l'histoire fonctionnait sur moi pour finalement retomber comme un soufflet..

En conclusion, si vous aimez les univers complexes et vraiment sombres, que vous aimez les personnages à l'image de Mia, et que vous n'avez pas peur de vous perdre au détour des pages, Nevernight est pour vous. En revanche, préparez-vous car ça ne sera pas de tout repos.

Afficher en entier
Or

Le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à autant apprécier ce roman! C'est un très bon récit de Fantasy, avec un univers très riche et intriguant, et des personnages que l'on a envie de découvrir encore davantage. J'ai été complètement captivée par l'intrigue, qui a su me surprendre, et j'ai vraiment hâte de pouvoir me plonger dans la suite pour en apprendre encore davatange!

Afficher en entier
Diamant

Les points positifs :

+ Une histoire incroyable, prenante, saisissante. Pas assez de mots pour décrire ce roman.

+ Jay Kristoff est le roi des mots. Sa plume vous attrape et ne vous lâche jamais.

+ Un univers d'une richesse folle. Tellement de détails, tellement d'imagination...

+ Un pur roman de fantasy, avec une quête, des combats, des trahisons, des retournements de situation et du sang.

+ Outre l'univers très riche, les personnages ne sont pas en reste. Ils sont travaillés subtilement. Que ce soit Mia, Tric, Naev, Ash, Jess et même les plus secondaires. Tous ont leurs personnalités et leurs forces.

+ Une sublime édition hardback de chez DeSaxus.

Les points negatifs :

- Les notes de bas de pages sont ultra enrichissantes, mais c'est vrai qu'elles nous font sortir un peu de l'action.

Une lecture Coup de ❤. Ca faisait longtemps. Je ne peux que recommander ce roman. Vivement la suite.

Afficher en entier
Diamant

Avant tout il faut savoir que ce roman est pour un public averti ! Tout le monde ne peut pas le lire, entre certaines scènes très explicite entre les personnages et la violence parfois extrême, trop jeune s'abstenir à mon avis.

Après cela je suis tombée sous le charme de Mia et de son narrateur qui nous fait des notes assez personnalisé et très drôle.

Impossible de lâcher ce tome et je sais que ça va être difficile de lire autre chose après tellement j'ai aimé ce roman.

Afficher en entier
Diamant

Je ne m'attendais pas à autant aimé ce roman ! C'est un vrai COUP DE COEUR et pourtant...

Les 50 premières pages avait très mal commencé. Je m'étais dit que j'allais avoir acheté ce livre seulement pour sa beauté...

100 pages plus tard j'avais toujours du mal à rentrer dans l'histoire... ET PUIS ça a commencé à démarrer ! L'univers avait été mis en place, l'action arrivaient en douceur et je suis rentré dans le roman sans m'en apercevoir. J'ai totalement été embarqué dans cette univers bouillonnant de mystère.

Passer le début un peu lent, le temps à l'auteur de poser le décor, on ne s'ennuie plus une seconde !

Il se passe toujours quelque chose de dingue ! Des retournement de situation, de la romance, de l'humour, Gentilhomme, des complots et puis MIA.

Je suis amoureuse de cette héroïne

Afficher en entier
Diamant

Un petit bijou...

Afficher en entier
Lu aussi

NEVERNIGHT

Mon avis : bon, bah on part sur un coup de coeur.

Ce.Livre.Est.Amazing. J’ai entendu parler de se livre un peu partout dans l’univers du livre américain et je dois dire que j’étais plutôt curieuse. En effet, suivre une adolescente qui va étudier dans une école pour devenir assassin… c’est plutôt ... Personnellement je n’ai jamais lu ça auparavant et j’avais envie d’en savoir plus.. Ce livre est une tuerie (désolé pour le jeu de mots), je l’ai dévoré et je n’ai qu’une seule envie : en lire la suite.

Ce livre m’a tenu en haleine, m’a fait rire, m’a surprise… bref ce livre m’a fait vivre beaucoup d’émotions et je suis vraiment très contente de l’avoir lu.

On est plongés dans un univers fantasy bien sombre, au coeur d’une république pas si démocratique que ça, avec des complots et du sang. Niveau batailles épiques et hémoglobine vous allez être servis !

Sinon, c’est aussi et surtout méga, méga original. Tout l’univers que l’auteur a construit, ses personnages, son monde, ses villes, son histoire, son folklore, son organisation … franchement, ça frôle le génie. Tout est super bien fait et si j’ai été un peu destabilisée par l’écriture au début, je m’y suis très vite faite. Je pense notamment aux notes de bas de page que le narrateur introduit très régulièrement. Elles sont longues et apportent plein d’informations qui, au début, m’ont paru un peu superflue. Mais une fois que j’ai eu assimilé les bases du monde et de l’intrigue, j’ai pris plaisir à lire ces notes qui approfondissaient encore le truc. C’est d’ailleurs très impressionnant d’imaginer à quel point l’auteur a poussé son truc…

Niveau intrigue, rien à dire si ce n’est qu’elle a exactement tout ce que je cherche dans un roman : de l’action, de l’aventure, des rebondissements et des révélations, des complots, des secrets, un apprentissage et … des plots twist.

Enfin, pour finir, il faut parler des personnages, qui sont absolument géniaux. On commence par Mia, parce que ce roman ne serait pas aussi punchy sans elle. Mia elle sait qu’elle est insupportable et elle l’assume. Elle a un caractère de cochon, elle est impressionnante, badass, inspirante et très attachante. Elle est dure comme la pierre, elle a une morale en marbre. Là encore, je l’ai trouvé cohérente et bien construite. Je ne vais pas citer tous les personnages secondaires qui m’ont plu, ça serait trop long. J’ai aimé que ça ne soit pas tout noir ou blanc, qu’on accentue sur les nuances de chaque personnage, sur son histoire et son expérience…

Donc, si on résume. L’univers : INCROYABLE. Le style : INCROYABLE. Les personnages : INCROYABLE. L’intrigue, l’ambiance, les dialogues, l’humour, l’esprit : INCROYABLES. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus ? Perso, j’ai adoré. Du début à la fin, j’ai adoré. Voilà voilà.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OLDB 2021-02-09T19:09:36+01:00
Pas apprécié

https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2021/02/nevernight-tome-1-noublie-jamais.html

Comme tous les De Saxus qui sont jusqu'à présent sortis en hardback, je l'ai précommandé, l'objet est ma-gni-fique, qui n'aurait pas envie de se jeter dessus ? J'avais évidemment lu le résumé, mais pour dire vrai, je n'avais pas tout compris, mais c'est du fantastique, c'est normal de ne pas tout comprendre dès les premiers mots, c'est un tout nouvel univers, un tout nouveau vocabulaire, un nouveau monde qui n'a pas forcément de sens par rapport au nôtre. Mais pour tout avouer, je n'ai pas aimé l'histoire contrairement à absolument tous les avis que j'ai pu voir...

Au début de ma lecture, j'étais enthousiaste, j'avais hâte de comprendre enfin le phénomène qu'est Nevernight, j'ai l'impression que tout le monde adore ce livre, c'est toujours un énorme coup de coeur, jamais moins. Alors j'ai commencé, puis j'ai attendu que quelque chose se produise, j'ai attendu de comprendre quoi que ce soit. Au bout d'un moment, je suis retournée lire des avis mais sur Goodreads cette fois-ci, et enfin je trouvais des avis négatifs, des gens qui l'avaient abandonné, qui étaient perdu, qui s'ennuyaient, et c'était tout à fait ce que je ressentais. Mais certaines personnes disaient qu'il commençait à y avoir de l'action après avoir passé les 200 pages, et que l'on devenait totalement accro au livre. Alors j'ai attendu, et attendu, et attendu encore...

Et puis au final, j'attends encore.

Au début, je n'ai strictement rien compris. On est dans quel monde ? Pourquoi il y a un chat fait d'ombre mais qui en fait n'est pas un chat, mais qui est un peu un chat quand même mais pas trop, et pourquoi il parle, et pourquoi il aide notre héroïne, et puis c'est quoi ces ombres ? Je ne comprenais rien du tout, et à vrai dire, je ne comprend toujours pas énormément. Mais passé ces détails, je me suis concentrée sur l'histoire qui commence vraiment une fois que Mia arrive à l'école des assassins. Mais là aussi je me suis ennuyée, il y a beaucoup trop de pages pour si peu, j'ai l'impression que ce n'était qu'un prétexte aux figures de style et aux descriptions inutiles. Ah si vous aimez ça vous allez être servi, mais pour moi, trop c'est trop, et presque 800 pages que de ça alors que je ne comprenais pas tout et que je m'ennuyais, c'est pas fou.

Au final, si je l'ai terminé, c'est parce qu'au début je voulais comprendre l'engouement, puis ensuite je me suis dit "c'est bon t'as lu 200 pages, l'action va arriver", puis j'ai continué parce que "t'as lu 500 pages quand même, tu peux pas te permettre d'abandonner maintenant... 500 pages quand même !" et puis bon, je l'ai enfin terminé, et mon avis n'a clairement pas changé depuis le début, je n'ai pas aimé.

On est toujours perdu en commençant un livre de fantasy/fantastique, c'est bien normal, on ne connaît pas le monde dans lequel l'auteur va nous plonger, mais j'ai été perdu tout du long ce qui n'est pas censé arriver. Et puis au-delà de l'aspect perdu, je n'ai juste pas aimé, je me suis terriblement ennuyée, il n'y a pas un seul moment que j'ai aimé, puis je n'ai jamais été surprise d'aucun événement, je n'ai jamais été bouche bée ou quoi que ce soit. Et puis ces scènes de sexe là, je n'ai aucun problème avec normalement (j'ai trois étagères de new adult quand même), mais là c'était inutile, puis elle a 16 ans quoi. Tellement de scènes n'apportent rien au livre, trop de mots, trop de descriptions, trop de tout en fait pour moi, j'ai fini par lire certains passages en diagonal et au final ils n'ont rien apporté à l'histoire, et j'avoue, j'aime pas trop les passages inutiles, et malheureusement dans ce livre, de mon point de vue, il y en a énormément, le livre aurait pu être beaucoup plus court et beaucoup plus intéressant.

Mais évidemment, ce n'est que mon avis, un avis négatif parmi tout les positifs, après tout on ne peut pas tout aimer, j'aurais juste préféré que ça ne m'arrive pas sur un pavé de presque 800 pages...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode