Livres
475 382
Membres
453 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Joliment 2019-10-11T15:38:30+02:00

« Mais c’est quoi leur problème ? J’ignore le spectacle et commence à monter les escaliers, bien décidée à ne pas rentrer dans ce petit jeu débile, quel qu’il soit. Pourtant, alors que je vois tous les regards converger vers l’avant de l’amphi, je ne peux m’empêcher de me retourner.

Lequel d’entre vous allons-nous manger en premier ?

J’ai à peine le temps d’assimiler le message inscrit à la craie sur le tableau que je sens une présence derrière moi. Un regard brûle ma nuque.

Je fais volte-face et découvre Tucker juste là, les bras croisés, en train de m’observer. J’essaye de ne pas lui montrer que sa présence me perturbe alors que ses yeux vairons si vifs analysent chacune de mes réactions. Sa légère barbe sombre est un peu plus prononcée aujourd’hui. Mais pourquoi est-ce que je remarque tous ces foutus détails ? !

– Alors, t’as une idée ? me demande-t-il gravement une seconde plus tard. Il serre un peu plus les bras et j’observe ses biceps se contracter.

– Une idée de quoi ?

– De qui on va manger ? continue-t-il avec assurance.

La lumière se fait dans mon esprit. Je me penche vers lui.

– Attends... Tu fais partie de cette connerie ?

Tucker ne me répond pas. Il continue de me fixer avec attention et je comprends que oui, il en fait bien partie. Les liens se tissent dans mon esprit. Je me souviens de sa surprise en me voyant lui tenir tête lors de notre rencontre... Il n’a pas l’habitude que les gens lui résistent et ne soient pas à ses pieds. Eh bien, laissez- moi vous dire que les choses vont changer.

Perdant patience, je rentre dans une rangée et m’assieds sur un des sièges du milieu, le laissant derrière moi. Je n’ai pas de temps à perdre avec un bouffon qui se prend pour l’un des rois du campus. La place que je viens de rejoindre n’est pas l’une de celles qui lui sont « réservées » alors je suis persuadée qu’il ne me suivra pas. Je sors mon ordi, ignorant tous les étudiants qui se calment peu à peu.

Alors que l’écran s’allume, je sens une chaleur dans mon dos, près de mon oreille. Ne me dites pas qu’il s’est assis derrière moi ? !

Je ne bouge plus, reconnaissant l’odeur masculine qui s’impose à moi. Des petits cheveux se dressent sur ma nuque sans me demander mon avis.

– C’est toi que je mangerai en premier, murmure Tucker. Je tourne ma tête avec rage.

– Eh bien, j’espère que tu feras une indigestion, gros con. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Camille-297 2019-10-24T13:34:03+02:00

– Mec, à chaque fois que son regard rencontre le mien… je pense à un seul truc. C’est elle. Tu captes pas ? C’est moi qui suis baisé.

Alors, il comprend parfaitement ce que je suis en train de lui avouer à demi-mot.

– T’es dans la merde.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Joliment 2019-10-20T14:23:15+02:00

Pourtant, alors qu’Iris se penche vers le nombril du mec et s’apprête à aspirer la tequila, je ne tiens plus.

Ne réfléchissant pas, je m’avance vers eux. Certains tournent la tête vers moi, ne comprenant probablement pas l’air meurtrier qui s’accroche à mes traits.

– Bouge, ordonné-je au gars allongé.

Je n’attends pas qu’il le fasse. J’agrippe son épaule fermement et le dégage de la table. Il manque de tomber et pousse un juron en regardant autour de lui.

– Bordel, s’exclame Dan en comprenant que je ne gère plus rien du tout.

Iris me fixe, un sourire naissant sur ses lèvres, comme si elle venait de remporter quelque chose, comme si je venais de réagir exactement comme elle l’attendait.

– C’est quoi ton problème ? crache l’étudiant en me bousculant.

Il pue la bière bon marché, ses yeux vitreux ne le rendent pas du tout crédible. J’encaisse sa bousculade mais, alors qu’il essaye de repousser mon épaule une nouvelle fois, je me décale et le saisis par la gorge. Je déteste me battre avec ces trous du cul.

C’est mon territoire. Je n’ai pas à user de mes poings pour me faire respecter. Jouer les gros durs n’a jamais été mon kif. Mais je sens mes doigts se resserrer un peu plus.

– Casse-toi ou je te brise les genoux, dis-je entre mes dents serrées.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-11-06T12:17:57+01:00

- Mec, à chaque fois que son regard rencontre le mien... Je pense à un seul truc. C'est elle. Tu captes pas ? C'est moi qui suis baisé.

Alors, il comprend parfaitement ce que je suis en train de lui avouer à demi-mot.

- T'es dans la merde.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-11-06T12:17:40+01:00

- Et puis, il n'y a rien avec Sanchez alors, en plus, t'es ridicule. Je comprends la jalousie à un certain stade, mais faut pas exagérer.

- Je... Bordel, arrête de me faire passer pour le méchant. Je n'ai pas aimé sa réaction, point final.

- Mais il n'y a pas de méchant, ni de gentil, Tucker. Je te demande simplement d'être raisonnable, parce que ton comportement m'énerve. Je t'ai dit que, toi, tu me plaisais. Si tu veux que cette dernière phrase devienne fausse, continue d'agir comme dans les cinq dernières minutes. Je ne suis pas Jane et tu n'es pas Tarzan qui doit frapper son torse en réagissant comme un animal.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2019-11-02T17:28:04+01:00

Il semble encore plus apprécier le ton sévère de ma voix, comme s’il était ravi de me mettre en rogne.

– Alors accepte, m’ordonne-t-il soudainement et fermement.

Je fronce les sourcils, perplexe :

– Accepter quoi au juste ?

– Viens chez moi, demain soir, me dit-il.

Je retiens un petit rire.

– Sérieusement, ça marche d’habitude ? Tu prends tes airs de gros dur et les filles accourent comme des petites chiennes en chaleur ?

Il hoche la tête, me l’avouant clairement.

– Je vais pas venir chez toi. Et puis, c’est pas demain que vous faites votre petite soirée ou je ne sais quoi ?

– Justement, réplique-t-il. Tout ceci se déroule sur ma propriété.

Je relève un sourcil. Sa propriété ?

Tucker se penche, ses yeux vairons me fixent comme s’ils essayaient de me déshabiller.

– Je veux que tu viennes.

Je ne vais pas dire que je ne suis pas curieuse, parce que cela serait mentir. Mais la vérité, c’est que je ne peux pas. Je ne peux pas rentrer dans leurs jeux et voir ce qu’ils ont préparé. Et puis de toute façon, j’ai des choses à faire : des devoirs, une lessive… Ouais, mon week-end va être palpitant…

– Et qu’est-ce qu’il va se passer au juste ?

Même si je n’y vais pas, ça ne coûte rien de se renseigner, pas vrai ?

– Tu ne le découvriras que si tu viens.

– Sur les affiches, vous dites vouloir recruter de nouveaux loups. Alors, quoi, vous allez organiser des épreuves pour que votre Meute s’agrandisse ? suggéré-je sans vraiment y croire.

Tucker ne me répond pas, me signifiant que je suis sur la bonne voie. C’est pas vrai… C’est quoi cette merde ? Alors c’est ça, ils font une sorte d’entretien d’embauche ?

(...)

– Pourquoi est-ce que tu veux absolument que je vienne ?

Ma question semble légèrement le calmer. Il se concentre sur autre chose, à savoir moi.

– Je te l’ai dit, je veux te manger.

Sa phrase devrait me révulser, mais ce n’est pas le cas. Pas entièrement. Ses mots réchauffent ma peau comme cela ne devrait pas être permis.

– Et si je n’ai pas envie d’être mangée ? Ça t’est déjà venu à l’esprit que quelqu’un pouvait ne pas avoir envie de faire partie de ta Meute ?

Mon air de défi l’attise encore plus, je le vois, mais je n’arrive pas à m’en départir.

– Tu es sûre de ça ? De ne pas en avoir envie ? « Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes », tu sais. Alors, choisis bien.

J’explose de rire, ne pouvant me retenir face à ces mots.

– T’es en train de me citer Harry Potter là ?!

– N’insulte pas Dumbledore.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode