Livres
594 950
Membres
672 706

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Un vrai plaisir de retrouver Aristote et Dante dans un nouveau tome rempli d'émotions, d'amour et d'amitié.

Afficher en entier
Diamant

Ari, Ari, Ari. Je t'aime tellement...

Afficher en entier
Lu aussi

Autant j'ai été très touchée par le premier tome des aventure d'Aristotle et Dante, autant ce second tome m'a laissé de marbre. Non pas qu'il ne se passe rien d'émouvant. Mais j'ai moins été impliquée.

On retrouve nos deux héros alors qu'ils vont retourner au lycée pour leur année de terminale. Ils continuent d'explorer leur relation et de se trouver eux-mêmes, tout en gérant l'école et des événements personnels. Les leçons sont nombreuses, que ce soit pour eux, leurs amis et famille, ou pour nous lecteurs.

J'ai trouvé que ce tome allait de "catastrophe" en "catastrophe". C'était peut-être un peu trop dans le dramatique pour moi, une sensation qu'il y en avait trop pour pouvoir vraiment y croire. J'ai eu du mal à accrocher notamment à cause de cela. De plus, malgré la qualité de l'écriture qui est toujours aussi poétique, j'ai trouvé que cela prenait en longueur à certains moments. Que l'on s'attardait sur certains points un peu trop longtemps ou que certaines situations revenaient plusieurs fois, pas dans le même cadre exactement mais avec un même schéma dans les actions et réactions. Certaines aussi ne semblaient pas entièrement logiques, ou bien sans vrais fondements : elles arrivaient simplement, même si ça n'arrivait pas de façon logique.

Cependant, Aristotle et Dante sont toujours aussi attachants, et leurs amis, que l'on apprend à connaitre, le sont aussi. J'ai apprécié l'ajout de ces nouveaux personnages dans le récit et le fait qu'eux aussi soient approfondis. Ils ont un vrai rôle à jouer dans l'histoire et ne sont pas juste là pour faire de la figuration. Ils contribuent à l'évolution de nos deux héros, et ces personnages secondaires évoluent également. Les parents aussi continuent à jouer un rôle important, ce qui est appréciable.

La relation entre Aristotle et Dante m'a un peu chagriné de temps en temps pendant ma lecture, mais j'oubliais parfois leur âge : ils sont encore seulement des adolescents. Et quand je remets leurs comportements et réactions avec mes propres années lycée, alors tout fait plus sens. C'est une époque où l'on se cherche, et pendant laquelle on pense que toute notre vie s'écrit. Tout nous semble important, le moindre désagrément semble être la fin du monde.

J'ai aussi aimé être dans le contexte des années 80, où l'homosexualité était toujours mal vue par une grande partie de la société et où le sida était uniquement associé aux personnes gays. J'ai trouvé cela relativement bien retranscris, particulièrement cette peur de contracter ce virus mortel et la honte associée à celui-ci.

En bref, une lecture en demi-teinte. Un plaisir de retrouver ces personnages, mais la barre était tellement haute après le premier tome qu'il a été difficile de faire au moins aussi bien.

Afficher en entier
Diamant

Beaucoup d'émotions pour une suite plus que magistrale

Afficher en entier
Argent

Je ne pense pas que cette suite était nécessaire au développement de l'histoire mais je l'ai tout de même apprécié. Dans le premier tome on avait beaucoup de moments mignons entre Aristote et Dante mais c'était surtout de l'amitié car il a fallu tout le roman à Aristote pour se rendre compte qu'il est amoureux de Dante. Donc, dans la suite, nous voyons enfin le développement de leur relation. L'un de mes aspects préférés du premier livre était la dynamique familiale qu'on retrouve encore plus ici ! Les parents de nos deux personnages principaux sont tellement ouverts, sains que ça m'a choqué au début XD On est tellement habitué à des histoires où les parents les rejette ou quoi.

Par contre la fin est la seule chose que je n'ai pas aimé. Je l'ai trouvé trop précipité.

Afficher en entier
Argent

Vraiment partagé par cette lecture. Comme énormément de monde, j'avais plus qu'adoré le premier tome et j'étais impatient de retrouver Aristote et Dante. Cependant, les 100-200 premières pages ont été très longues à lire pour ma part. Le sujet évoqué dans les premières parties est intéressant et bon à être évoqué, mais cela traîne trop en longueur et sur beaucoup trop de pages. Le personnage de Dante devient également plus pénible dans ce tome, avec une attitude parfois trop (vraiment trop) immature.

Heureusement, un événement déclencheur vers le milieu du livre m'a permis de retrouver ce que j'aimais dans la plume de Benjamin Alire Saenz et fait enchaîner plus rapidement les pages vers la fin. Vers une fin pour laquelle j'ai eu assez peur (encore une fois à cause de l'attitude agaçante de Dante).

Certains points étaient vraiment plaisants dans ce tome, comme le comportement calme et altruiste d'Ari qui a su être conservé, mais après réflexion j'aurais préféré m'arrêter avec la fin du premier tome.

Afficher en entier
Pas apprécié

Extrêmement déçue. J'avais adoré le premier livre sur Aristote & Dante quand je l'avais lu en 2016, comme beaucoup de monde. Pourtant aujourd'hui j'abandonne celui-ci après à peine 80 pages, et je n'arrive pas à savoir si c'est parce que c'est écrit si différemment du précédent, ou si c'est moi qui ai tant changé en 5 ans. Ce n'est même pas qu'il est difficile à lire : les chapitres sont super courts, il y a beaucoup de dialogues, et c'est écrit très simplement. Mais c'est aussi là que réside le problème : j'ai eu l'impression que c'était écrit pour des jeunes ados de 13 ans, tout en abordant des sujets qui paraissent plus adaptés à un public plus âgé. Les dialogues donnent un ressenti très peu naturel, et tout comme les pensées intérieures d'Aristote, ils tournent exclusivement autour de sa difficulté à s'accepter. On ne fait que tourner en rond, et on ne constate aucune véritable évolution des personnages ou de leurs relations. Et comme si ça ne suffisait pas, tout le monde n'arrête pas de pleurer sans cesse, tant et si bien qu'il est impossible de ressentir quelque empathie que ce soit pour eux. Je ne suis pas du genre à abandonner mes lectures facilement, mais je ne me voyais vraiment pas lire 400 pages supplémentaires de ça, et une de mes résolutions pour cette nouvelle année est d'arrêter de me torturer ainsi.

Afficher en entier
Diamant

Je ne sais même pas si j'ai les mots pour décrire ce deuxième tome. Il a dépassé toutes mes attentes, tout ce que j'imaginais. Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre, jamais été aussi émue et touchée par une histoire. Les mots de Benjamin Alire Sáenz sont magnifiques. Aristote et Dante Découvrent les Secrets de l'Univers est mon livre favori, et celui-ci le rejoint maintenant :)

Afficher en entier
Envies

Quelqu’un sait si il y aura une traduction et une publication en France ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode