Livres
613 092
Membres
710 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amelia Pacifico

Auteur

36 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
7 lecteurs
Or
10 lecteurs
Argent
10 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
6 lecteurs
Envies
51 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
43 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.76/10
Nombre d'évaluations : 17

0 Citations 16 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amelia Pacifico

Sortie Poche France/Français : 2021-09-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Même à l'ombre, les cigales chantent

Je n’avais que 13 ans quand ma grand-mère est tombée malade, j’étais jeune mais je comprenais que son cancer du sein était en train de l'emporter. Je la voyais chaque jour résister, lutter contre cette terrible maladie. Je me souviens d’avoir pleuré en découvrant sa mastectomie, et ce que j’avais retenu à l’époque, c’était que ma mamie était une battante. Qu'elle et toutes celles qui enduraient cette lourde épreuve étaient des guerrières.

Dans ce magnifique recueil de nouvelles, treize autrices de talent rendent un hommage émouvant à ces femmes fortes. Chaque histoire nous bouleverse et nous touche en plein cœur. Avec une plume sensible et délicate, ces autrices nous racontent les douleurs, les joies et les peines, et le courage dont font preuve ces femmes pour s’en sortir, pour elles, mais aussi pour leurs proches et leurs enfants.

« Même à l'ombre, les cigales chantent » est plus qu’un recueil, c’est un message d’espoir et d’amour.

C’est un coup de cœur 💕

Tous les bénéfices seront reversés à l'association Ruban Rose

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

Un très bon recueil ! J’ai beaucoup aimé ces petites nouvelles, surtout celle de C. S. Quill qui aborde le sujet d’une façon nouvelle…

Un très bon moment lecture.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

Ce livre est un recueil de treize nouvelles qui parlent du cancer du sein et dont les bénéfices sont reversés à l'association Ruban rose.

J'ai mis un peu de temps à le lire car le sujet n'est pas facile mais il y a avant tout un message d'espoir dans ces nouvelles. Mes préférézs sont : "Du monde au balcon", "Blackbird" et "Monstre", néanmoins j'ai été touché par chacune de ces histoires.

Ça m'a fait prendre conscience qu'il faut faire attention quelque soit notre âge ou notre genre (même si c'est certainement plus rare chez les hommes) car le cancer du sein peut tous nos toucher.

J'ai beaucoup aimé ce livre, comme je l'ai déjà dit il y a énormément d'espoir qui en ressort 🙂. Bravo a ces treize talentueuses autrices 😊👍📖💕.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

Quel beau recueil de nouvelles. J'ai lu une nouvelle par jour, ce qui m'a permis de bien apprécier ma lecture. J'ai adorés toutes les nouvelles, certaines plus que d'autre, relatant l'avant et surtout l'après cancer pour montrer qu'après ce méchant crabe il y a toujours de l'espoir.

J'ai eu un coup de cœur pour les nouvelles des autrices suivantes : Maloria Cassis, Emilie Parizot, Carème Ponte et Valentine Stergann.

Les nouvelles sont toutes touchantes. J'ai beaucoup aimé, j'ai aussi beaucoup appris tel que sur la mastectomie ou sur la reconstruction mammaire. Je vous recommande ce livre, parce qu'il sera vous toucher, mais aussi et surtout parce que les 13 autrices ayant écrit ce livre se sont engagées contre le cancer du sein, tout les bénéfices de ce livre (Son prix est de 7.60 euros) seront reversés a l'association RubanRose. Alors, grâce a votre achat, vous aiderez a faire avancer la recherche contre le cancer du sein.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

J'ai acheté ce livre pour participer aux recherche sur le cancer du sein. J'ai bien aimé le concept d'être à plusieurs.

Les nouvelles étaient très bien, il y en a que j'ai plus aimé que d'autres.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

http://www.gamesofbooks.com/2021/11/20/meme-a-lombre-les-cigales-chantent-collectif/

Je lis rarement des recueils de ce type car le format nouvelle n’est pas ce que j’affectionne le plus. Mais étant donné que les bénéfices étaient reversés à une association, je n’ai pas hésité à me le procurer pour contribuer à mon niveau à la lutte contre le cancer du sein.

Les nouvelles sont toutes très différentes dans l’approche de la maladie, sur les personnes qui sont concernées mais aussi en fonction du stade du cancer auquel sont confrontés les personnages.

Même si au fil de ma lecture, j’ai forcément préféré certains textes à d’autres, tous étaient de qualité et on voit que les auteures se sont vraiment impliquées dans ce projet !

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de certaines auteures et cet ouvrage m’a aussi permis d’en découvrir de nouvelles ! Cela me fait de nouvelles auteures à suivre dans le futur et j’en suis ravie !

Une très bonne lecture qui m’a accompagnée les treize premiers jours de novembre et que je vous recommande si le sujet vous intéresse et que vous voulez faire une bonne action en vous faisant plaisir ! ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2021-12-02T12:46:09+01:00
Obsèques à la Carte

Je dois bien avouer que, dans le cas de ce roman, c’est la couverture qui m'a tout de suite interpellée. J'essaie toujours de ne pas succomber à une image de couverture, mais là, je n'ai pas pu résister. Il faut dire qu'elle est visible, fort colorée, et on voit tout de suite le sujet qui va être abordé. Le titre en ajoute une dose supplémentaire. Et lorsque j'ai lu le résumé, j'ai trouvé très intéressant de parler d'un sujet aussi dur que la mort, et j'avais l'impression que les émotions allaient être au rendez-vous. En plus, je ne connaissais pas du tout Amelia Pacifico, tout piquait donc ma curiosité.

Je ne vais pas trop revenir sur le contenu de l'histoire, le résumé le fait déjà bien assez et je ne voudrais pas vous gâcher la surprise. On fait la connaissance de Lila, une jeune trentenaire, mariée et mère de deux enfants. Elle a vécu il y a peu un moment très éprouvant avec la mort de son papa, avec une cérémonie lors de l’enterrement qui ne correspondait pas du tout au défunt. Elle en veut beaucoup à sa mère. Les adieux à son père ont été gâchés et elle en ressent une profonde amertume. C’est alors que se forme l’idée dans sa tête de créer une société qui viendrait en aide aux personnes en leur proposant de préparer de leur vivant leurs obsèques, afin que leurs dernières volontés soient bien respectées. Et c’est ainsi que naît « Obsèques à la carte ». Soutenue par son mari, elle ouvre son affaire, malgré les réticences des autres services de pompes funèbres qui ont pignon sur rue. Ils ne comprennent pas qu'elle ne marche pas sur leurs plates-bandes, puisque Lila ne s'occupe que des volontés, à eux de s'occuper du reste. Lila ne s'imaginait pas en commençant son activité qu'elle allait faire des rencontres inattendues, qu'elle servira bien souvent de confidente. Tout cela va l'aider elle-même à cheminer et à se rendre compte des priorités de sa propre vie.

Le postulat de départ n'est pas facile. La mort est encore un sujet tabou dans nos sociétés qui se veulent pourtant modernes. Et pourtant, c’est une chose qui arrive à tout le monde, pour une fois, on est tous égaux. J’ai trouvé l’idée de Lila très bonne. On a tous connu un cas où les obsèques ne se sont pas bien passées. J’ai énormément pensé à mon père, décédé il y a déjà 15 ans. Le pauvre est resté paralysé et muet trois mois avant de mourir et n'avait rien préparé pour le déroulement de son enterrement. J'ai fait selon ce que je pensais qui lui plairait, mais peut-être aurait-il voulu quelque chose de particulier, une musique, je sais pas. De ne pas savoir ce qu’il voulait, j'ai été frustrée. Donc je me dis qu’une agence comme celle de Lila aurait existé, peut-être mon père aurait-il pu préparer au mieux ces moments. C’est aussi une démarche difficile à faire de notre vivant, car on repousse toujours l’idée de mort, mais on ne devrait pas, cela poserait moins de soucis à ceux qui restent.

Donc, pour en revenir à ce livre, j'ai trouvé l’idée très originale et j'ai beaucoup aimé suivre Lila dans son entreprise. C’est une personne sensible et honnête, qui aime les gens et a beaucoup d'altruisme et de compassion. Elle va faire des rencontres étonnantes, et tous ceux qui ont lu le livre sauront à qui je pense, à Aglaé et Monsieur Citron, pour ne nommer qu'eux. Lila va devenir pour les personnes qui viennent la voir, une confidente, elle va devoir montrer beaucoup d'empathie afin de les guider au mieux. Je me suis beaucoup retrouvée en elle à certains moments, j’étais auxiliaire de vie auparavant auprès de personnes âgées, j'ai, comme Lila, été leur confidente, la personne à qui ils racontaient leurs problèmes, c’est difficile pour eux d'en parler à leurs enfants, ils ne veulent pas inquiéter, ni embêter. J'ai eu une Aglaé aussi, elle s'appelait Marthe, et c’était comme une grand-mère pour moi. Bref, je ne suis pas là pour raconter ma vie, mais je me suis beaucoup retrouvée dans Lila.

Les personnages sont bien travaillés et attachants. Celui d’Aglaé est cocasse et amène des touches d’humour qui font du bien quand l'ambiance est trop lourde. Il y a d'autres personnages intéressants aussi, mais c’est celui d’Aglaé dont je garderais le plus de souvenirs et auquel je me suis le plus attachée. Peut-être aurais-je aimé de temps en temps un peu plus de profondeur, certains sujets sont parfois traités avec un peu plus de légèreté, disons que j'aurais aimé que certains soient plus fouillés, mais bien sur, ceci n'est qu’un avis personnel. J'ai trouvé aussi que tout coulait parfois trop facilement pour Lila, son entreprise a vite du succès, tout marche bien, son couple aussi...mais je crois que c’est mon expérience du commerce qui est venue se greffer sur celle du personnage du roman. Mon démarrage a été lent, poussif, ça a été très dure de me faire une place, j’ai superposé ma situation à celle de Lila et je l'ai trouvée bien chanceuse. Mais encore, ici, c’est un ressenti personnel par rapport à ma propre expérience. Et après tout, c’est bien aussi de voir un couple qui s'aime et pour qui tout va bien. À force, on s'attend toujours à des couples qui se disloquent, se disputent, mais les couples qui marchent, ça existe….la noirceur est assez présente avec les autres sujets, alors un peu de positif, ça fait du bien aussi.

Je me suis vite attachée aux personnages, surtout à Aglaé pour les raisons mentionnées ci-dessus. Je me suis aussi attachée à Lila, qui est le personnage principal, mais, et c’est à nouveau une considération toute personnelle, je me serais encore plus liée à elle si cela avait été une narration à la première personne. Ici, l'emploi de la troisième personne du singulier m'a fait garder une trop grande distance avec Lila, j'aurais aimé pouvoir rentrer dans sa tête et me fondre en elle, ce que j'arrive à faire avec un « je ». Ceci dit, cela ne m'a pas empêchée de ressentir ses émotions, ses joies, ses peines, j'aurais juste aimé encore plus d’intensité. Et pourtant, j'ai failli verser une larme, donc c’est un ressenti tout à fait personnel de ma part. Il y a des moments vraiment très émouvants qui touchent énormément. J’ai trouvé judicieux que tout soit écrit au présent, cela renforce les émotions.

Je découvre Amelia Pacifico avec ce roman, et je suis très satisfaite de cette découverte. Le sujet n’était vraiment pas facile à aborder sans tomber dans le larmoyant ou le pathétique, elle a su le traiter avec beaucoup de sensibilité et de douceur. La plume est tout aussi sensible et délicate, le style fluide, ça se laisse lire sans difficultés. Et c’est même prenant. Je me suis un peu perdue dans les personnages au début, je les trouvais nombreux, mais cela n'a pas duré et j'ai vite réussi à me repérer. La lecture s’est faite rapidement, j’étais étonnée d’être déjà à la fin. Fin qui m'a d'ailleurs fort surprise, je le m'attendais pas à cela, je l'ai trouvée abrupte par rapport à toute la douceur du reste. Ça a au moins l'avantage d’être original.

Je voudrais souligner également que j'ai appris beaucoup de choses sur les obsèques, les différentes cérémonies possibles, les différentes façons de traiter les corps, les différents déroulements. On sent que l'autrice a fait des recherches sur le sujet, qu'elle le maitrise et elle les transmet au lecteur sans apporter de lourdeurs au texte. J'aime beaucoup quand ma lecture a ce double pouvoir de me divertir et m'enrichir en même temps.

Pour conclure, je dirais que je suis satisfaite dans l’ensemble de cette lecture. L'autrice a véhiculé à travers elle de beaux messages sur la vie, la transmission entre générations, les valeurs, l'amour, l’amitié, l'empathie. Je ne peux que vous recommander ce roman, il est à découvrir. De mon côté, je continuerai à suivre et à lire les romans d’Amelia Pacifico.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

Chacune, chacun d’entre nous peut s’identifier à l’un des personnages. Je me sens touchée et concernée. Que ce soit dans le rôle de la personne touchée par la maladie, la fille, la mère, la sœur, le compagnon, l’ami(e). Nous sommes ou avons toutes et tous été confrontés de près ou de loin par ce crabe qui nous mange et veut nous ralentir sur notre chemin de vie. Quels beaux témoignages qui nous parlent et nous font traverser les évènements à travers la vision de chaque personnage.

La douleur, les silences, les larmes, mais quoi de mieux que l’amour pour nous porter et nous aider à traverser les épreuves avec force et courage. J’ai apprécié la note positive à chaque histoire, l’espoir, le combat des guerrières et du guerrier. L’énergie nécessaire pour tenir sur la durée, de soutenir ses proches sans faille. Chacun(e) peut craquer à un moment donné dans ce long parcours du combattant. On se rend compte que la traversée peut durer plus de deux ans et qu’il faut se reconstruire, que c’est encore un chemin de longue haleine, de blessures profondes et d’acceptation de son corps mutilé, des cicatrices qui font qu’on ne se reconnaît plus. On sait qu’il faut du temps pour renaître.

Le dépistage est essentiel et nécessaire, il doit être fait régulièrement. On réalise que celles et ceux qui accompagnent souffrent aussi et souvent en silence pour ne pas en rajouter. Les proches qui soutiennent du début à la fin doivent aussi faire preuve de courage. Garder le sourire, l’humour, conserver le même regard, l’amour.

Je pense à toutes celles et ceux qui sont touchés par cette épreuve et qui se battent contre ce crabe.

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

Recueil de 13 nouvelles sur le thème du cancer du sein. Touchantes et toutes résilientes

Afficher en entier
Même à l'ombre, les cigales chantent

🎗 Octobre rose 🎗

13 nouvelles positives et bienveillantes autour du cancer du sein : c'est instructif, bien écrit, et c'est pour la bonne cause !

Bravo pour cette initiative, bravo aux autrices pour leur participation, chacune avec sa plume, chacune avec ses mots, c'est très touchant.

A mettre entre tous les seins... euh toutes les mains !!!

Afficher en entier

Dédicaces de Amelia Pacifico
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

AUTO ÉDITION : 1 livre

Hugo Poche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode