Livres
579 820
Membres
644 473

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sophie Lim

Auteur

47 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Sophie-331 2019-08-31T01:12:39+02:00
de

Biographie

Née en 1982, Sophie Lim vit en région parisienne. Après un bac littéraire et des études juridiques, elle s’oriente vers les Ressources humaines. Outre le piano qu’elle a pratiqué pendant sept ans, elle a un penchant pour les voyages, les langues étrangères et le Webdesign.

Passionnée par l’écriture depuis son plus jeune âge, elle a commencé à écrire des contes dès l’âge de 9 ans, en s’inspirant des histoires qu’on lui racontait le soir avant de s’endormir et des livres qu’on lui offrait. Depuis, sa volonté d’écrire ne l’a jamais quittée.

Elle découvre en 2017 l’univers des shojos et des otome games, ce qui l’exhorte à écrire des romances mêlant humour et érotisme. Dans ses romans, elle met en lumière des bad boys et des handicapés de l’amour en s’inspirant des tsundere que l’on trouve dans les mangas.

Un deal pas très catholique est son premier roman. Pour en découvrir plus, rendez-vous sur sophielimromans.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
5 lecteurs
Or
9 lecteurs
Argent
8 lecteurs
Bronze
11 lecteurs
Lu aussi
9 lecteurs
Envies
60 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
27 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.74/10
Nombre d'évaluations : 34

1 Citations 21 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sophie Lim

Sortie France/Français : 2019-08-28

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Lacedou 2020-01-11T11:03:34+01:00
Un deal pas très catholique

Tout d'abord, je souhaite vous dire que j'ai passé un agréable moment de lecture. L'histoire se lit vite car le style de l’auteur fait que les mots s’enchaînent facilement.

Toute la première partie du livre m'a captivée mais la fin m'a paru un peu trop longue. De plus, certaines parties m'ont semblé un peu tirées par les cheveux avec quelques incohérences parfois pour moi.

Je m’explique: un personnage décrit comme carriériste et ayant fait passer sa vie sentimentale au second plan, vient de revenir sur Paris pour ouvrir une bijouterie après avoir fini ses études. La première chose qu’on se dit à son sujet, c'est qu'il a la tête sur les épaules et qu'il sait où il veut aller. Comment donc l'imaginer se faire manipuler par quelqu'un de plus jeune, tout juste rencontrée, coucher direct le premier soir, parler de son passé si facilement et sur la deuxième rencontre se faire encore embobiner en se faisant offrir un séjour à Disney ! Là pour moi ça coince. Ensuite, autre point, la mère de notre héroïne est cantinière dans son lycée privé catholique. Pour avoir moi même été en collège/ lycée privé catholique en région parisienne, et ayant eu des connaissances qui avaient ce métier, je sais qu’elles ont les vacances scolaires et là sa mère a eu des vacances hors des vacances scolaires ! Alors oui dans les deux cas ça ne porte pas préjudice au déroulement de l’histoire, mais moi ça m'a dérangé pendant ma lecture.

Après, l’intrigue, même si elle reste classique, est bien menée. Le personnage de Théodore, dit Théo pour les proches, est….. arrogant, imbu de sa personne, le stéréotype même du jeune homme de la couche supérieure de Paris, le mec antipathique dans toute sa splendeur ! Il va appeler crétine notre héroïne Julie, tout le long du livre! Moi perso, même si c'est dit par amour, si mon mari m’appelle crétine, il va m’entendre !! et encore pour rester polie ! Mais, c'est le personnage, ça va avec lui.

Julie est très réticente vis-à-vis de Théo, ses ressentis sont bien décrits et crédibles, l’évolution est cohérente ainsi que ceux de Théo. Je vais apprendre à le connaitre, à comprendre le pourquoi de certaines de ces réactions.

J’aurais aimé plus de profondeur pour les personnages secondaires, ils sont là, ont leur utilité à un moment donné, mais il me manque de temps de paroles, leur description reste sommaire.

En résumé, j’ai bien apprécié cette histoire classique, mais sympathique. Un deal pas très catholique est le premier roman de Sophie Lim.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par continanza 2020-02-06T09:56:20+01:00
Un deal pas très catholique

Je viens de terminer « Un deal pas très catholique » de Sophie Lim.

Tout d’abord, un grand bravo à l’auteure pour sa très belle plume et son humour. C’est un vrai régal.

Je me suis sentie immédiatement transportée par l’histoire de ces jeunes de 18 ans. Notamment vers Julie, une jeune fille sérieuse et studieuse très proche de sa mère ainsi que de Théodore, un fils à papa à claques. Presque à chacune de ses paroles, on a envie de le gifler mais sans toutefois achever le geste parce qu’on sent que derrière son cynisme, son arrogance, son égocentricité et son côté maitre-chanteur, on devine un être sensible qui s’est construit une carapace suite à certains événements de sa vie.

Mais « Un deal pas très catholique » n’est pas seulement une romance feel good entre jeunes, c’est aussi une très belle histoire d’amour entre deux êtres que tout oppose, le tout saupoudré de trahison et de coups bas. Mais surtout, l’auteure sait maîtriser son suspense et les nombreux rebondissements. Et, avec sa large palette d’émotions, elle sait également nous surprendre, nous fâcher, nous attendrir et nous faire rire. Car l’humour est presque omniprésent. Même dans les moments un peu dramatiques, elle ne peut s’empêcher de nous faire rire.

A vous qui ne l’avez pas encore lu, je ne peux que vous le conseiller vivement !!

BRAVO Sophie Lim !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oceane1403 2020-03-18T14:49:32+01:00
Un deal pas très catholique

Ca ne m'arrive pas souvent mais j'ai clairement abandonné la lecture de ce livre, je n'ai pas du tout aimé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par minehb 2020-03-28T11:04:20+01:00
Un deal pas très catholique

Je n'ai pas fini de lire le livre tant je n'ai pas accroché du tout au personnage de Théodore.

Afficher en entier
Un deal pas très catholique

Ouah ! Que dire ? Je peine à trouver mes mots tellement, ce roman m’a plu !

Ce livre a était un énorme coup de cœur pour moi je l’ai lu en 24h et l’histoire liant Théodore et Julie est pleine de rebondissements et d’émotions j’ai ris, j’ai souffert avec eux je les ai admirer, détester par moment ce livre est un diamant brut et je le conseille un million de fois il m’a fais vivre une aventure comme je les aimes et je l’ai dévorer à une vitesse inhumaine, j’en ai même oublier de manger et de me reposer ha ah, merci à l’auteure de m’avoir fais confiance et de m’avoir permise de découvrir un si beau bijou ! Les personnages sont vraiment attachants ou détestables pour certains ... Mais nous sommes tellement transporter par l’histoire que nous la vivons en même temps qu’eux et c’est rare qu’un livre nous transporte autant enfin pour moi ! Je vais même le recommander à certaines amies ! Cette histoire possède une magnifique plume et je ne peu m’empêcher de penser qu’elle a sa place en librairie pour devenir un best-seller !

Bravo et merci !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aurel08120 2020-04-28T19:50:47+02:00
Un deal pas très catholique

Il s'agit d'une romance contemporaine plutôt bien écrite, assez fluide avec pas mal de rebondissements. On ne s'ennuie pas ! Théodore est le gars détestable au possible, il est égocentrique, arrogant et blessant. Il m'a vraiment agacée mais je ne l'ai pas haïs car j'étais persuadée qu'une telle attitude cachait des écorchures. Il profite de ce deal pour manipuler Julie qui, par peur de la révélation de son secret, accepte ses dondaines. On pourrait penser que Julie est naïve mais de mon point de vue c'est une jeune femme forte avec du caractère et de la reparti. Je suis passée par plusieurs émotions en lisant ce roman mais c'est vraiment l'humour que j'ai apprécié et évidemment l'amour. Même si cela n'est pas simple et semé d'embûches... Au final Théodore et Julie sont attendrissants, même si ils se cherchent et se repoussent pendant une grande partie du roman... Mais comme on dit entre "la haine à l'amour il n'y a qu'un pas" ?J'ai également apprécié le fait que l'auteure nous fasse voyager dans son roman, notamment à Londres, ville que j'adore ! J'ai passé un bon moment de lecture, simple, feel good... ➡️ À lire ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angelo-9 2020-06-09T10:33:40+02:00
Un deal pas très catholique

Un deal pas très catholique est avant tout une romance feel-good s'inscrivant dans la plus pure tradition des shojos matures. Mon genre de lecture s'orientant plutôt vers le polar ou le thriller, l'intrigue de départ a pourtant réussi à attiser ma curiosité et m'a donné envie de m'intéresser d'un peu plus près à ce roman et ce n'est qu'après avoir lu un extrait que la plume efficace et fluide de Sophie Lim m'a rapidement convaincu de l'acheter. Et je dois dire que je n'ai pas été déçu. On suit avec plaisir les péripéties d'une bande de lycéens-nes, en terminale dans le même établissement, (Théodore, Julie, Laetitia, Corentin, Nicolas, Stanislas, Alix et d'autres) aux comportements très différents et dont certains ont une vision très particulière des relations amoureuses. Le pompon revient sans conteste au personnage principal de l'histoire, un fils à papa prénommé Théodore, qui pour échapper à un mariage arrangé par son père avec Alix, a l'idée de "proposer" un deal à Julie : faire croire à son père qu'elle est sa fiancée. Julie, qui voit d'un très mauvais œil ce deal, n'a cependant pas d'autre choix que d'accepter. En réalité, Théodore, ayant appris qu'elle travaille comme serveuse dans un club de strip-tease, va utiliser ce stratagème pour la faire chanter en la menaçant de tout révéler si elle refuse le deal. Mais Alix va-t-elle céder sa place aussi facilement ? De coups bas en manipulations, on se demande comment va finir cette histoire aux faux airs de Pretty Woman mais parsemée de crasses dignes de la série Dallas. Il ne vous reste plus qu'à le lire pour le découvrir. Certes, quelques clichés apparaissent ici et là, mais l'auteure a su me garder en haleine pendant toute la lecture du roman en distillant savamment des rebondissements, dont certains pour le moins inattendus.

Je ne peux que recommander cet ouvrage de l'auteure qui signe ici un premier roman très prometteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maritza 2020-10-12T11:36:23+02:00
Un deal pas très catholique

Voui, moi qui ne suis pas une fan de romance j’ai quand même voulu tenter surtout que le résumé me plaisait. On me parle shojos, un peu d’érotisme, ce qui permet d’identifier rapidement que ce livre est orienté pour les adultes. Qui dit shojo dit manga donc j’imaginais très vite une exagération de certaines scènes, et ce fut le cas. Là-dessus, on peut dire qu’on tape dans le thème ! Attention, ça peut plaire, comme ça peut ne pas plaire. J'ai gardé à l'idée et dans ma tête que je lisais façon manga donc les exagérations passaient.

La première description arrive avec Théodore et est plutôt bien amenée. J’ai d’ailleurs apprécié le fait de trouver la nuance « la plupart des femmes » et non pas « toutes les femmes », qui évite de tomber dans le cliché. Je déteste les généralités et ouf y en a presque pas ! En revanche, certaines scènes m’ont mises parfois très mal à l’aise surtout pour Julie. Elle est intelligente, elle réfléchit, mais se laisse souvent faire et je la trouvais souvent pas assez ferme face à Théo qui se la joue à la fois protecteur et crétin, pour reprendre son expression favorite. On devine l’intrigue assez vite, il n’y a aucun temps mort et pourtant j’en avais peur surtout au moment du week-end à Londres.

Le lycée catholique (voui y a un raccord avec le titre), les thèmes abordés servent bien à l’intrigue, Théo vient d’une famille riche, au passage j’adore les mises en abymes question édition, et Julie a sa mère qui travaille en tant que cuisinière scolaire. Elle n’est pas vénale, elle a envie de travailler et refuse d’ailleurs souvent les cadeaux de Théo…qui l’oblige à les accepter. D’ailleurs, Théo est-il vraiment insensible ? Et Julie, n’arrêtant pas de dire qu’elle ne pourra jamais l’aimer, n’est-elle pas en train de créer un lien avec lui ?

Intégrer un article du code civil dans une romance, fallait le faire, j’ai envie de dire bien joué !

J’ai regretté certaines scènes et surtout le fait que finalement, c’est toujours elle la demoiselle à sauver. Ça peut plaire à un certain public cependant ^^. Genre le tirage d'oreilles ...

La suite :

https://www.facebook.com/la.magie.du.destin/posts/3602057783185239

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alloverthebooks 2020-10-28T17:08:12+01:00
Un deal pas très catholique

Au commencement de ma lecture, j’ai eu quelques difficultés à me plonger pleinement dans celle-ci. Premièrement, le vocabulaire ne me paraissait pas très adapté au contexte. En effet, j’avais l’impression qu’il était un peu trop relevé. Deuxièmement, j’ai aussi eu du mal avec le personnage masculin principal qui est presque un antihéros en terme de romance.

Fort heureusement, ces deux points négatifs ont évolué au fil de ma lecture. En ce qui concerne le vocabulaire, et plus globalement, la plume de l’auteure, je trouve qu’il faut un moment d’adaptation avant de l’apprécier à sa juste valeur. Car on comprend avec le temps que les personnages sont moins jeunes qu’on le pense, mais que les mots employés sont là aussi pour coller à une certaine classe sociale. Une fois que l’on appréhende tout ce mécanisme, la lecture devient de plus en plus fluide.

Ensuite, Théodore, notre protagoniste masculin, est comme je l’ai dit au début un personnage que l’on va détester de prime à bord. Mais ultérieurement, si l’on fait bien attention aux choses, on peut voir son évolution, et ce, notamment grâce à la présence de Julie dans sa vie. Je dois avouer que le mot "crétine" a été employé à outrance, mais pour notre personnage principal, c’est une forme d’affection. Un "ma chérie" revisitée.

L’intrigue de l’histoire n’est pas trop mal. Je suis adepte des contrats dans les romances, donc j’ai adoré cet aspect. J’ai trouvé que les grands événements avaient parfois un dénouement rapide, mais en y réfléchissant, on peut voir qu’il y a une volonté de mettre plusieurs conflits pour donner du peps au récit. Car on le sait, il arrive que les romances soient un peu lentes. Ici, ce ne sera pas le cas grâce à tous les petits rebondissements.

Le livre est donc bien rythmé par de l’action qui montre l’évolution des personnages. C’est d’ailleurs dans ces moments-là que l’on se rend compte que les personnages ne sont pas si intouchables émotionnellement que cela, et qu’ils sont en réalité vulnérables. Nous avons là un aspect très bien développé, ce que j’ai énormément apprécié.

En parlant, de protagonistes, j’ai bien aimé Julie. Je ne me suis pas forcément attachée à elle. Pourtant, j’ai adoré la découvrir. Elle est simple et son envie de manger m’a assez souvent mis l’eau à la bouche.

Au terme de cette chronique, vous l’aurez compris, je vous recommande ce roman si vous êtes adepte comme moi de contrat entre deux personnages et que vous n’avez pas peur de faire la connaissance de Théodore, l’antihéros de la romance.

Afficher en entier
Un deal pas très catholique

Je remercie Lou pour l’envoi de ce Service Presse via la Librairie des Jeunes Pousses. Ce n’est pas la première fois que je vous parle de celle-ci. Une librairie pour les auteurs autoédité, un beau projet qui vous permet de découvrir pleins d’auteurs. Vous savez que j’ai décidé d’ouvrir ce blog pour cela en particulier, donc depuis mon partenariat, c’est la troisième auteure que je découvre.

Je commence ma chronique en m’excusant. Je n’ai pas tellement accroché à ce feel-good. Alors, cet avis sera entièrement personnel.

Le titre ne pouvait pas être plus explicite. Theodore & Julie sont ce qu’on peut appeler des ennemies à l’école. Pourtant, le jeune homme va approcher Julie pour avoir son aide. Mais demander de l’aide quand on a son caractère sera trop simple et quelques choses de possiblement gentil se transforme en un contrat de menace. Julie doit prétendre être la fiancée de Theodore pour ses parents, sinon il révèlera à tous son travail de serveuse dans un club de strip-tease. Ne dit-on pas qu’entre amour et haine, il n’y a qu’un pas ? Ce proverbe sera-t-il crédible face à nos deux héros ?

J’ai beaucoup aimé l’intrigue en elle-même, même si le contexte manquait de crédibilité. Clairement être serveuse dans un club de strip-tease n’a rien de dégradant, donc en faire un secret me dépasse, mais pourquoi pas. J’aime les ennemis to lovers donc les interactions entre nos deux héros sont ce que j’attendais, même si le mot crétine ne pourra plus être dans mon vocabulaire. Trop, c’est trop. Un contrat qui les lie, une évolution des personnages, mais surtout une évolution dans leurs relations. C’est un aspect que j’ai assez aimé.

Par contre, j’ai un problème avec les personnages. Déjà, je suis ne pas pro héroïne. Et dans ce cas, Julie méritait d’être secouée. Elle est trop molle pour moi, alors je n’ai pas réussi à m’y attacher malgré toutes ses qualités. Theodore est un anti-héros. Cela peut beaucoup me plaire et au fur et à mesure de ma lecture, on comprend que c’est une carapace qui va se détruire au contact de la belle. Mais c’était trop dans l’excès.

J’ai bien aimé la plume de l’auteure, le choix d’utiliser le point de vue omniscient était très intéressant, surtout que j’adore ça et elle a réussi à le maitriser, donc très bon point. Un feel good qui vous fera passer un bon moment. Ce que j’ai trouvé too-much peut satisfaire tout le monde donc je vous recommande ce roman. Surtout dans cette période où nous avons besoin de bons moments de lecture !

Afficher en entier

Dédicaces de Sophie Lim
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Librinova : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array