Livres
520 141
Membres
535 926

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Le Magister tourna la tête pour déposer un baiser sur son doigt. Lorsqu’il reporta son regard sur lui, celui-ci était chargé d’une telle intensité que Jono se figea, le sang rugissant à ses oreilles.

— Si les dieux nous avaient laissé le choix, c’est à toi que j’aurais choisi de me lier, dit Patrick. »

Afficher en entier

— Tu ne m’as toujours pas dit ce que tu voulais pour Noël.

— Je t’ai toi, je n’ai besoin de rien d’autre.

— Mouais, mais tu m’as tous les jours, ça n’a rien de spécial.

— Pas d’accord, l’ami.

Afficher en entier

— Dégueu, dit Wade. Même moi je mange plus proprement.

— Dois-je inspecter ton appartement à notre retour ? s’enquit Patrick.

Wade lui décocha un regard en coin tout en se mordillant la lèvre inférieure.

— Non ?

Afficher en entier

— Tu as le droit d'être en colère et blessé, dit Jono d'une voix douce tout en le tenant contre lui. Mais ne me repousse pas.

Patrick caressa sa peau à l'emplacement de son cœur avant d'y appuyer la main.

— Je ne le ferai pas.

Et ça, c'était un véritable progrès.

C'était une évolution, parce que Jono savait que deux mois plus tôt, Patrick aurait hésité avant d'accepter, et même s'il l'avait fait ça n'aurait été qu'un mensonge. Là, ses battements de cœur étaient réguliers et la vérité se mêlait à l'odeur du sexe qui emplissait leur chambre.

C'était bel et bien la vérité, et Jono ferait tout ce qui était en son pouvoir pour s'en montrer digne.

Afficher en entier

— Tu veux que je me chope une putain de contravention en t’attendant ? demanda Jono d’une voix agacée, même s’il se gara malgré tout à l’endroit indiqué.

— La Mustang a des plaques du gouvernement.

— Ouais, mais moi j’ai pas de badge.

— Je ne devrais pas être long.

Patrick se pencha pour un baiser que Jono ne lui refusa pas.

— Si quelqu’un te pose la question, réponds que tu viens me récupérer pour le déjeuner.

— À cette heure ce serait plus un brunch.

Patrick leva les yeux au ciel tout en enfilant ses gants.

— T’as encore faim ? Tu viens de prendre ton petit déj.

— J’ai fait le petit déj.

— Regarde si Wade a laissé des paquets de gâteaux derrière.

— C’est des emballages qu’il laisse, pas de la bouffe

Afficher en entier

Il réussissait encore à être surpris alors que ça faisait des mois qu’il le retrouvait chaque soir. Malgré le lien d’âme qui les unissait l’un à l’autre, Patrick avait appris à croire que Jono restait non par obligation, mais parce qu’il en avait envie.

Afficher en entier

Le fils premier-né d’Ethan.

— Putain, il craint ton père, dit Wade.

Patrick émit un faible rire, refusant de se décomposer sous le regard de la reine.

— T’as pas idée.

Afficher en entier

"Je suis désolé", a déclaré Gérard.

"Va te faire foutre", dit Patrick, les dents serrées.

"je mérite ça".

Patrick tendit la main et poussa Gérard aussi fort que possible, faisant basculer l'autre homme sur ses jambes. Il se tourna pour faire face à son ancien capitaine, la bouche ouverte pour crier, mais les mots étaient tous mélangés dans son cerveau et sur sa langue.

"Va te faire foutre", dit encore Patrick, parce que ça valait la peine de le répéter.

Les yeux argentés de Gérard étaient pleins d'émotion plus que Patrick n'a jamais vu à la fois, mais cela ne l'a pas fait se sentir mieux. Cela n'a pas rendu la situation plus facile.

"Je suis désolé, Patrick. Je n'ai jamais eu l'intention de te blesser".

Patrick poussa à nouveau Gérard, tenant sa tasse de café, car c'était la seule chose qui l'empêchait de frapper Gérard comme il le méritait.

Son café- même l'infusion de merde que Jono lui avait achetée- méritait plus que cela.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode