Livres
512 064
Membres
523 192

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Honnola 2015-08-12T12:06:04+02:00

Je me suis trompé. Aucune frontière n'est facile à franchir. il faut forcément abandonner quelque chose derrière soi. Nous avons cru pouvoir passer sans sentir la moindre difficulté, mais il faut s'arracher la peau pour quitter son pays. Et qu'il n'y ait ni fils barbelés ni poste frontière n'y change rien. J'ai laissé mon frère derrière moi, comme une chaussure que l'on perd dans la course. Aucune frontière ne vous laisse passez sereinement. Elles blessent toutes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-01-08T01:37:41+01:00

L'Eldorado. Il sut, à cet instant, que ce nom lointain allait régner sur chacune de ses nuits.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wolf_in_night 2020-06-26T00:29:52+02:00

Je retrouve mes esprits, j'ouvre les yeux.

Tout est silencieux autour de moi. C'est la même nuit, je la reconnais. La même touffeur. J'ai dû ne m'évanouir que quelques instants. Tout est là : le ciel vaste, la nuit qui s'achève, mais je n'entends plus la cohue de l'assaut. Tout est terminé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wolf_in_night 2020-06-26T00:25:31+02:00

Il n'avait plus parlé depuis si longtemps qu'il ne se souvenait plus du grain exact de sa voix.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wolf_in_night 2020-06-26T00:23:49+02:00

- Je n'ai que crainte, commandant, une seule qui me hante la nuit...

De ne pas avoir la force lorsque je l'aurai devant moi. Faillir au dernier instant. Alors vraiment, je serai misérable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wolf_in_night 2020-06-26T00:20:12+02:00

Nous ne pouvons que vieillir ensemble désormais, mon frère. Je deviens fou si je te perds. Je ne veux pas voir mes fils lever les yeux au ciel lorsque je leur parlerai, pour la centième fois, du cousin de Port-Soudan.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Scarlett62790 2019-09-28T15:01:23+02:00

Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hinoiri 2019-04-23T20:54:53+02:00

C'est l'arme de ma colère. Que je tiens à bout de bras et qui fait de moi autre chose qu'une démunie que la vie renverse

Afficher en entier
Extrait ajouté par ReineDragon10104 2019-02-18T22:15:16+01:00

A cet instant précis, il n'y avait plus de bâtiment de la marine militaire et de mission d'interception. Il n'y avait plus d'Italie ou de Libye. Il y avait un bateau qui en cherchait un autre Des hommes partaient sauver d'autres hommes, par une sorte de fraternité sourde. Parce qu'on ne laisse pas la mer manger les bateaux. On ne laisse pas les vagues se refermer sur des vies sans tenter de les retrouver.

Afficher en entier
Extrait ajouté par E133 2018-11-19T21:41:52+01:00

Parce que la volonté rend beau et que devant la beauté, l'homme, heureusement, a encore le réflexe, parfois, de se mettre à genoux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode