Livres
436 951
Membres
363 105

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par NoEtJess 2015-11-07T22:44:47+01:00

Ainsi le Moine resta suspendu au noyer, criant à l'aide et au meurtre et dénonçant une trahison.

Eudémon l'aperçut le premier, et, appelant Gargantua, dit: "Sire, venez voir cet Absalon suspendu !" Gargantua vint, considéra la contenance du Moine et la façon dont il était suspendu, et dit à Eudémon:

"Vous vous trompez en le comparant à Absalon, car Absalon était suspendu par les cheveux ; mais le Moine, qui est tondu, est suspendu par les oreilles.

- Aidez-moi, dit le Moine, par tous les diables ! Est-ce bien le moment de plaisanter ? Vous me faites penser aux prêcheurs de décrétales, qui disent que si l'on voit son prochain en danger de mort, on doit, sous peine d'excommunication majeure, l'exhorter à se confesser et à se mettre en état de grâce plutôt que de l'aider. Aussi quand je les verrai tomber dans la rivière et prêts à se noyer, au lieu d'aller les chercher et de leur tendre la main, je leur ferai un beau et long sermon sur le mépris du monde et la fuite du siècle, et, lorsqu'ils seront raides morts, j'irai les repêcher.

- Ne bouge pas, mon mignon, dit Gymnaste, je vais aller te chercher, car tu es un gentil petit moine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par newmoon 2013-02-02T19:35:30+01:00

AUX LECTEURS

Amis lecteurs, qui ce livre lisez,

Despouillez vous de toute affection ;

Et, le lisant, ne vous scandalisez :

Il ne contient mal ne infection.

Vray est qu’icy peu de perfection

Vous apprendrez, si non en cas de rire ;

Aultre argument ne peut mon cueur elire,

Voyant le dueil qui vous mine et consomme :

Mieulx est de ris que de larmes escripre,

Pour ce que rire est le propre de l’homme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zinthia 2011-09-04T18:40:15+02:00

"Aussi courageuse qu'une brebis ! disait-il ; débarrassez-vous de celui-ci et fabriquons-en bien vite un autre.

- Ah ! dit-elle, vous en parlez à votre aise, vous autres les hommes ! De par Dieu, je ferai un bon effort, puisque tel est votre désir, mais plût à Dieu que vous l'eussiez coupé !

- Quoi ? dit Grandgousier.

- Ah ! dit-elle, vous en avez de bonnes ! Vous me comprenez bien.

- Mon membre ? dit-il. Par le sang de las cabras ! Si bon vous semble, faites apporter un couteau !

- Ah ! dit-elle,à Dieu ne plaise ! Que Dieu me le pardonne. Je ne parle pas sérieusement, et ce que je dis, que cela ne vous en fasse pas faire plus, ni moins. Mais j'aurai beaucoup à faire aujourd'hui, si Dieu ne m'aide (et tout cela à cause de votre membre), pour vous faire plaisir !

Afficher en entier
Extrait ajouté par newmoon 2013-02-02T19:37:14+01:00

J’ay (respondit Gargantua) par longue et curieuse experience inventé un moyen de me torcher le cul, le plus seigneurial, le plus excellent, le plus expedient que jamais feut veu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Biquet 2011-10-24T17:08:39+02:00

CHAPITRE IV

L'occasion et maniere comment Gargamelle enfanta fut telle, et, si ne le croyez, le fondement vous escappe !

Le fondement luy escappoit une après dinée, le iije jour de febvrier, par trop avoir mangé de gaudebillaux. Gaudebilleaux sont grasses tripes de coiraux. Coiraux sont beufz engressez à la creche et prez guimaulx. Prez guimaulx sont qui portent herbe deux fois l'an. D'iceulx graz beufz avoient faict tuer troys cens soixante sept mille et quatorze, pour estre à mardy gras sallez, affin qu'en la prime vere ilz eussent beuf de saison à tas pour, au commencement des repastz, faire commemorations de saleures et mieulx entrer en vin.

Les tripes furent copieuses, comme entendez, et tant friandes estoient que chascun en leichoit ses doigtz. Mais la grande diablerie à quatre personnaiges estoit bien en ce que possible n'estoit longuement les reserver, car elles feussent pourries. Ce que sembloit indecent. Dont fut conclud qu'ils les bauffreroient sans rien y perdre. A ce faire convierent tous les citadins de Sainnais, de Suillé, de la Roche Clermaud, de Vaugaudray, sans laisser arrieres le Coudray Montpensier, le Gué de Vede et aultres voisins, tous bons beveurs, bons compaignons, et beaulx joueurs de quille là.

Le bon homme Grandgousier y prenoit plaisir bien grand et commendoit que tout allast par escuelles. Disoit toutesfoys à sa femme qu'elle en mangeast le moins, veu qu'elle aprochoit de son terme et que ceste tripaille n'estoit viande moult louable : « Celluy (disoit il) a grande envie de mascher merde, qui d'icelle le sac mangeue. » Non obstant ces remonstrances, elle en mangea seze muiz, deux bussars et six tupins. O belle matiere fecale que doivoit boursouffler en elle !

Après disner, tous allerent pelle melle à la Saulsaie , et là, sus l'herbe drue, dancerent au son des joyeux flageolletz et doulces cornemuzes tant baudement que c'estoit passetemps celeste les veoir ainsi soy rigouller.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yolibook 2016-11-10T14:07:41+01:00

"Puis il allait aux lieux secrets excréter le produit des digestions naturelles." (p.195)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yolibook 2016-11-10T14:05:00+01:00

"à cul foireux toujours merde toujours merde abonde" (p.109)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yolibook 2016-11-10T14:03:16+01:00

"On fit sa bourse avec la couille d'un éléphant que lui donna Herr Pracontal proconsul de Libye." (p.101)

Afficher en entier
Extrait ajouté par lifeisfandom 2016-05-12T18:31:19+02:00

Je bois pour les soifs de demain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lifeisfandom 2016-05-12T18:31:13+02:00

Dieu tout puissant a fait les planètes, et nous, nous faisons les plats nets.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode