Livres
443 345
Membres
378 698

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par alexiabutler 2018-09-29T14:51:02+02:00

“For every woman who has been told to sit down and be quiet... And who stood up anyway.”

Afficher en entier

La loi interdisait aux femmes de lire. La loi leur interdisait presque tout, en réalité, à part enfanter, se tuer à la tâche dans des usines et nettoyer les maisons des riches.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sissireadingbooks 2019-01-02T22:16:37+01:00

"Il ne te reste plus qu’une chose à faire, maintenant : arrêter de poser des questions et suivre les règles. C’est ta vie à présent, qu’elle te plaise ou non."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sissireadingbooks 2019-01-02T22:14:19+01:00

"Vous devez être aussi solides que cette prison aussi solides que la pierre et l’océan qui vous encerclent. Vous êtes la brique et le fil barbelé. Vous êtes le fer."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sissireadingbooks 2019-01-02T22:13:13+01:00

"La valeur d’un homme peut se mesurer à l’importance qu’il accorde à ses semblables et aux animaux."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sissireadingbooks 2019-01-02T22:12:47+01:00

"Ce n’est pas un choix quand on n’a pas la possibilité de dire non. Un oui n’a pas la même valeur quand c’est la seule réponse à laquelle on est autorisé ! "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-12-28T21:57:33+01:00

Peut-être qu'un jour nos existences ne se résumeront pas à survivre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TeodoraBooks 2018-11-02T22:30:26+01:00

Chapitre 36 - Nomi, page 344

- Je ne veux pas d'une Grâce présente ici contre son gré, reprit-il, si bas qu'elle faillit ne pas l'entendre. Je ne te forcerai pas davantage la main.

Elle ouvrit la bouche, et aucun son n'en sortit. Soudain, ses inquiétudes au sujet d'Asa, de Renzo et de Serina disparurent.

- Que dites-vous ?

- Je dis que je vais te libérer de tes obligations.

L'émotion qui assombrit ses yeux ressemblait à de la tristesse.

- Tu pourras partir si tu le souhaites.

Les paroles de Malachi la laissèrent sans voix. Il entrouvrit les lèvres et le rouge de ses joues monta jusqu'à la racine de ses cheveux.

- Mais j'espère que tu resteras.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TeodoraBooks 2018-11-02T22:19:34+01:00

Chapitre 34 - Nomi, page 327

Je veux t'apprendre à monter, lui dit-il soudain, la prenant une fois de plus au dépourvu.

Il posa une sirène sur la table, sans un regard pour Nomi - il cherchait à cacher son rougissement.

- Je ne sais pas, Votre Éminence, répondit-elle d'une voix hésitante . Les chevaux qui participaient à cette course étaient si imposants ... Je les ai trouvés très terrifiants.

Un petit tic nerveux agita sa lèvre supérieure.

- Il y a un gouffre entre monter un poney dans les jardins du palais et participer à la course du Premio Belaria.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TeodoraBooks 2018-11-02T22:10:55+01:00

Chapitre 28 - Nomi, pages 267-268-269

D'une voix aussi menaçante qu'un coup de tonnerre, il lui demanda :

- Pourquoi es-tu ainsi ?

- Comment cela ?

Nomi fut prise d'un vertige. La pluie redoublait, des trombes d'eau s'abattaient sur le jardin. La tonnelle ne pouvait plus grand-chose pour les protéger. Les cheveux et la robe de Nomi, trempés, étaient plaqués sur sa peau. Son coeur battait trop vite, l'invitant à fuir.

- Ainsi. Différente... Rebelle.

Malachi fit un pas vers elle, mais on aurait presque dit qu'il résistait à son instinct tant il pinçait les lèvres. Elle lisait dans son regard une tension dont elle ne comprenait pas la cause.

- Je ne sais pas si je devrais te punir ou...

- Optez pour le pire, lui dit Nomi dans un moment de folie, provoqué par l'orage. Vous avez déjà chassé ma sœur. Vous m'avez pris ma vie.

- Tu n'as jamais les réactions auxquelles je m'attends...

Il passa une main dans ses cheveux ouillés, posa les yeux sur les haies dégoulinant d'eau.

- Lorsque je t'ai choisie... je n'ai pas réfléchi. Je ne sais pas pourquoi...

- Je sais, l'interrompit-elle, alors que la pluie ruisselait sur son visage.

Elle ne pouvait pas tenir sa langue, elle ne pouvait pas jouer les timides. Pas quand elle se trouvait sous un orage. Pas quand sa peur et sa colère se déchaînaient avec la même violence.

- Parce que vous vouliez me dresser, n'est-ce pas ? C'est ce que votre père m'a dit.

- Il n'a pas à s'exprimer à ma place ! s'emporta-t-il, au grand étonnement de Nomi. Je ne suis pas comme lui !

- Non, bien sûr, s'empressa-t-elle de dire en repensant aux paroles d'Asa, qui avait qualifié son frère de "versatile". Vous êtes pire.

- Tu ne sais pas ce que tu dis.

La rage était perceptible dans sa voix. La foudre éclairait ses joues, et Nomi frémit en les découvrant rougies.

- Tu es...

Nomi fit un pas vers lui, le coeur battant chamade.

- Quoi ? le provoqua-t-elle.

Il la dévisagea à travers les torrents de pluie :

- Dangereuse.

Les lèvres de Malachi trouvèrent les siennes avec la force d'un coup de tonnerre. Elle se pétrifia un instant avant de s'abandonner à ce baiser, grelottant sous la pluie, enfiévrée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode