Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Par VArose le 02-05-2016 Editer
IRL
"Tu te trompes, Link. La liberté, ce n'est pas manipuler les gens pour les garder près de soi. Ce n'est pas donner la vie, comme tu l'as fait avec moi, comme nous nous apprêtions à le faire avec cette petite fille en devenant ses parents ou ... je ne sais quoi. Non, la liberté, c'est permettre à l'autre de penser, de choisir et même de se tromper si ça lui chante. Et dans ton monde, personne n'est libre. Pas plus que dans le mien."
Par FungiLumini le 14-02 Editer
IRL
À vos yeux, ce que j’ai vécu ce jour-là ressemble à un mauvais rebondissement de film de série B, un de ceux que vous regardez le dimanche après-midi en râlant parce que le scénario est mal ficelé et l’héroïne geignarde. J’ai un scoop pour vous : vous ne feriez pas mieux. Vous n’apprendrez pas à vous battre par un miracle de l’esprit, à repousser un agresseur dix fois plus lourd que vous et à vous enfuir avec les honneurs ; vous ne vous relèveriez pas de cette agression avec la ferme intention de vous venger dès que vous auriez amélioré votre kung-fu. La vérité, c’est que si ça vous arrive, vous rentrerez chez vous en pleurant de honte et vous ferez bien gentiment ce qu’on vous a ordonné parce que, pour la première fois, vous réaliserez à quel point vous tenez à votre vie.
Par FungiLumini le 14-02 Editer
IRL
Normalement, Hilmi n’aurait même pas dû me remarquer. Il ne m’aurait parlé que pour me demander où était Elsa et ce qu’elle pensait de lui, et il m’aurait fendu le cœur, comme tous les autres garçons dont je me suis crue amoureuse. Zazou m’aurait demandé si ça m’embêtait qu’elle sorte avec lui, et j’aurais nié, trop honteuse pour avouer que je craquais encore pour un mec inaccessible.
Mais nous avions partagé cette dans que vous n’aviez pas prévue, au Life Club ; cette danse restée secrète qui avait tout changé. Et ce jour-là, devant le lycée, Hilmi n’est pas passé à côté de moi sans me voir.
Par Elise-Evershade le 03-07-2016 Editer
IRL
- La fiancée de Victor Frankenstein le jour de son mariage ?
- Tout juste, ma belle.

Je reste silencieuse, bloquée sur l'image que je renvoie.C'est exactement comme ça que je me vois, à l'intérieur. Une femme transformée en monstre par amour, une fille qui pourrait être jolie si elle n’était pas si différente. Une fille pleine de cicatrices.
Par pepsy27 le 20-06-2016 Editer
IRL
J'espère que celui qui a décidé que mon père cesserait complètement de me voir s'éclate. J'espère que vous avez versé une larme quand ma mère s'est effondré dans la cuisine trop grande pour nous deux, prise de sanglots si violents qu'elle peinait à respirer. Parce que, pour ces quelques instants de plaisir, vous avez bousillé ma vie. Tous mes repères, partis en fumée du jour au lendemain. Il ne me restait plus qu'une chose à laquelle me raccrocher, une chose un peu stupide qu'on ne voit que dans les livres. Mais après tout, une ado a bien le droit de rêver au prince charmant pour échapper à son quotidien, non?
Par pepsy27 le 20-06-2016 Editer
IRL
"J'ai repoussé brutalement Hilmi, qui a lâché mon bras par surprise, et je me suis levée en hurlant:
-Espèce de pervers! ça t'amuses de te moquer de moi, pas vrai? Tu comptais te faire des amis grâce à ton petit exploit?
"Bien sûr, il n'a pas compris de quoi je parlais. Et moi... j'ai cru que ça faisait partie de son petit numéro. Qu'il cherchait à me rendre dingue. J'étais folle de rage.
"-Tu pensais juste me faire une blague pour pouvoir t'en venter au lycée lundi, hein? Seulement, j'ai un cœur, figures-toi, et je ne me laisserai pas avoir. Tu pourras leur montrer cette putain de vidéo, qu'ils voient que je ne suis plus la gamine stupide qu'ils connaissent!
"J'ai voulu attraper mon sac, mais Hilmi m'a retenue par les poignets et m'a forcée à lui faire face. Son regard, celui qui faisait battre mon cœur si fort, me l'a brisé le temps d'un battement de cil. Cette fois, j'y avais vraiment cru.
J'ai essayé de me dégager pour prendre la fuite, mais sa pogne était trop ferme.
"-Mais de quoi tu parles, à la fin? m'a-t-il demandé avec dureté.
"-Tu me prends vraiment pour une gourde? Tu croyais que je ne verrais pas ce gros truc noir au-dessus de ta porte?
"Sans me lâcher, il a regardé à l'endroit indiqué et a secoué la tête avec colère.
"-Il n'y a rien là-haut. Qu'est-ce-qui te prend, bordel?
"Je ne l'ai pas cru. j'ai regardé encore la caméra, et les larmes me sont montées aux yeux. Je me suis débattue plus violemment, il a resserré ses doigts sur mon poignet. Il n'y avait plus aucune hésitation dans son geste, aucune intention de séduire. Seulement de la colère. Et même si la mienne m'aveuglait trop pour que je m'en aperçoive, je sais maintenant qu'il était blessé au plus profond de son être. Il m'avait montré sa fragilité, cette timidité que je croyais feinte, et je l'avais déchirée sans pitié.
Par pepsy27 le 20-06-2016 Editer
IRL
-Salaud! Tu l'as vraiment fait exprès!
Il recule d'un pas, plus surpris que blessé. Je crie de plus belle:
-Tu as fait exprès de me montrer les caméras au moment où j'allais embrasser Hilmi! Il ne me faisait courir aucun danger, bien au contraire. Tu étais jaloux, tu avais peur que je t'échappe.
Il écarquille ses yeux clairs, et l'espace d'une seconde, je suis sûre qu'il va fondre en larmes. Mais, aussitôt, il relève le menton et me fixe d'un regard neutre, plus semblable à son père qu'il ne l'a jamais été.
-Je t'aimais, répond-t-il durement, comme si ça expliquait tout. Je t'aime encore.
Je secoue la tête, écrasée par le poids de nos différences, enfin consciente qu'il n'a jamais été mon allié.
-Non, Link. Ce n'est pas moi que tu aimes, mais toi seul. Tu es tellement orgueilleux que tu tombes amoureux de ton double féminin, ta créature, celle qui répond à tes moindres désirs. Moi, j'ai voulu t'échapper. J'aurais pu être heureuse avec lui. C'est toi qui a tout gâché.
Par Odlag le 29-04-2016 Editer
IRL
« Vous qui vous félicitez de détenir le programme dernier cri qui met en relation des personnages correspondant à votre profil sur les réseaux sociaux, interrogez-vous un instant sur l'intérêt que peut avoir Arn à vous empêcher de sortir de votre groupe social, à vous enfermer dans vos plates-bandes confortables pour vous faire oublier qu'ailleurs, peut-être, il existe une vie différente. Une vie où vous ne seriez pas l'esclave de votre quotidien.
« En vous immergeant dans un monde qui n'est pas le vôtre, en vous abreuvant de divertissements et de moyens de communication qui vous donnent l'illusion de vous informer en permanence, il vous empêche de réfléchir. Ne vous laissez pas faire. Ne vous laissez pas transformer en vulgaires marionnettes, comme il l'a fait avec nous. Si j'ai pu sortir de Life City et marcher parmi vous, moi, l'IA qui n'avait même pas de corps et qui n'avait pas été programmée pour ça, alors vous pouvez vous libérer aussi.
« Au fil du temps, j'ai découvert que Link avait raison sur beaucoup de choses. J'ai même fini par vous comprendre un peu, par aspirer parfois au calme reposant de votre vie. Mais il y a au moins une chose sur laquelle il se trompait : moi qui viens d'un autre monde, je peux vous aider à changer le vôtre. Je peux vous ouvrir les yeux, vous montrer la vérité telle que je l'ai découverte, car j'ai connu autre chose que votre douce torpeur. J'ai appris à aspirer à la liberté plus qu'à tout le reste.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.