Livres
388 187
Comms
1 360 858
Membres
276 564

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:26:16+02:00

La légende raconte que, par une nuit de 1851, une jeune mariée du village de Saoz perdit brusquement la tête. Prise de folie, elle sortit comme une furie de la maison en granit de son époux, traversa la lande froide et brumeuse sans ralentir le rythme de sa course folle, comme si elle avait à ses trousses le diable en personne. Autour d’elle, plus rien n’existait : ni le vent qui s’était levé et s’engouffrait sous sa chemise de nuit d’une blancheur immaculée, ni la peur de l’Ankou qui, à en croire les superstitions locales, passait à bord d’une charrette afin de recueillir les âmes des défunts. Tandis que d’épais nuages s’efforçaient, à tour de rôle, d’obscurcir la lune pleine et ronde, la jeune femme courait encore et toujours, ses pieds nus foulant la terre humide et les herbes folles. Elle arriva sur le plateau qui surplombait la plage la plus inaccessible du village, celle où, disait-on, les habitants de Saoz avaient caché un trésor lorsque les Anglais avaient tenté, des siècles plus tôt, d’envahir la côte. Elle ne sut pas s’arrêter à temps. Personne ne put dire si elle reprit ses esprits alors qu’elle effectuait son saut de l’ange vers la mort. On retrouva le cadavre de la jeune mariée le lendemain matin, sur la plage, le corps déchiré d’avoir rebondi sur les roches acérées. Le mari, quant à lui, était pendu dans leur chambre nuptiale…

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par Sara-Rose 2017-09-07T16:32:57+02:00

Mon ex, sa guitare à la main et le visage levé vers ma fenêtre, a entonné d'une vois suppliante Goodbye my lover, de James Blunt. Quand j'ai commencé à comparer son regard à celui que faisait Choco, le labrador de ma grand-mère, chaque fois que nous passions devant l'étal d"un boucher, j'ai réalisé que j'avais bien fait de la quitter. Elsa et moi étions aussi hilares qu'horrifiées par cette scène.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par Sara-Rose 2017-09-07T16:28:41+02:00

Je me rendais bien compte que tous les petits amis que j'avais eus jusque-là, n'étaient qu'une déclinaison, les uns découlant des autres. Des hommes que je trouvais touchants dans leurs faiblesses, au point d'avoir envie de devenir celle qui les pousserait à se surpasser. Evidemment, cela n'avait jamais fonctionné.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:27:42+02:00

Quatre mois et demi plus tôt, fin avril 2015

Dans la vie, il y a des périodes où, quoi que l’on entreprenne, la chance nous sourit avec insolence. Et à d’autres moments, l’effrontée préfère filer vers d’autres horizons, nous laissant avec la seule envie de nous rouler en boule sous la couette et d’attendre, sans bouger. Attendre de voir si on ne pourrait pas s’endormir, mettons pour un million d’années, juste le temps nécessaire pour que nos soucis prennent leurs distances et nous lâchent un peu les stilettos. Je venais de rendre le bail du local où j’avais cru pouvoir cartonner avec une boutique de robes surfant sur la tendance vintage, et de surcroît, je n’osais pas annoncer à mon mec que je ne l’aimais plus.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:27:36+02:00

Je m’appelle Zoé (alias Marie-Courgette). J’ai trente ans (et demi, comme disent les enfants). Il y a un peu plus de quatre mois, mes parents sont décédés dans un accident de la route, provoqué par un chauffard qui a doublé une voiture en plein virage, sans voir qu’une moto arrivait en face. Celle de mon père. Papa est mort sur le coup. Et avant de le rejoindre, maman m’a confié son plus lourd secret. J’en ai porté le poids en même temps que mon deuil, tentant vainement de tout refouler au plus profond de moi-même. Et puis, d’un coup, j’ai réalisé la portée de sa confession. Aujourd’hui, je suis enfin prête à m’en libérer.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:27:28+02:00

Oh mon dieu. Non. Nous y voilà, nous allons l’avoir, notre drame de la journée. Maxime s’efforce de se faire petit sur la banquette et m’envoie une œillade désespérée. Pour ma part, je partirais bien en courant plutôt que d’assister à une scène qui va finir par mettre Elsa hors d’elle et laisser Émilie en larmes. La réaction d’Elsa ne tarde pas à venir ; elle pose avec précaution le verre qu’elle vient d’essuyer et se retourne lentement en prenant appui sur le bar.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:27:10+02:00

Maxime, lui, je l’ai connu en classe de sixième. Mes parents et moi venions de débarquer à Nice, je me sentais perdue dans le grand collège où j’ai été scolarisée du jour au lendemain. Max était le gamin un peu poète et solitaire de la classe. Pas celui dont on se moque, mais celui qui préfère rester dans son coin et à qui on fiche la paix tant qu’il n’embête personne. J’ai un peu forcé la porte de son monde en m’installant derechef à côté de lui lors d’un ennuyeux cours de biologie. Une étrange alchimie s’est produite entre nous (je lui ai offert une poignée de M&M’S, mon péché mignon) et il m’a aidée à m’intéresser aux sciences naturelles (en m’expliquant son envie récurrente de disséquer le prof pour voir s’il était comme nous, à l’intérieur). Au fil des ans, nous nous sommes soutenus lors de nos premiers chagrins d’amour (nous nous sommes réciproquement servis de cobayes pour apprendre à embrasser, mais avons trouvé cela dégueulasse), avons copié l’un sur l’autre lors de multiples devoirs, exploré les alentours de Nice à vélo, passé des étés entiers à tenter de trouver du sable sous les galets de la plage. Puis nous avons découvert que la musique nous procurait des émotions indescriptibles. Il a subi sans broncher, pendant un an et demi, mon admiration aveugle et sans limites pour les Spice Girls, jusqu’à ce que, touchée par la grâce, je fonde en larmes en écoutant un vieux disque de Brel, chez ses parents. Ma mère ne supportant pas ma nouvelle idole, je devais écouter le chanteur belge loin de ses oreilles. Mon ami et moi avons ensuite découvert le rock et traversé une période gothique (huit mois et quatre jours). Maxime est finalement devenu professeur de musique et auteur/compositeur/interprète (dictateur, donc) dans un groupe local, Spectre, qui remporte un succès encourageant. Nous sommes aussi inséparables et indissociables que Laurel et Hardy, ou la reine d’Angleterre et ses chapeaux. Fort heureusement, Alexandra, sa compagne, a très bien compris qu’il n’y avait entre nous qu’une amitié fondée sur le respect et la confiance, sans aucune arrière-pensée.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:26:56+02:00

Elsa a su devenir la grande sœur que je n’ai jamais eue, une sacrée femme au dynamisme contagieux, que j’admire tant pour ses choix de vie que pour sa détermination. Je me souviens encore d’elle, douze ans auparavant, débarquant dans la boutique d’articles de fêtes de mes parents. Elle cherchait des costumes traditionnels irlandais et un peu de décoration pour l’inauguration de son pub. Passionnée par ce pays, dans lequel elle a vécu cinq ans, elle avait prévu des animations et convié quelques-uns de ses amis nord-irlandais pour assurer l’ambiance. Remarquant que j’écoutais attentivement la conversation, elle m’a demandé si c’était le pub ou les Irlandais en eux-mêmes qui m’intéressaient autant. Notre complicité a été immédiate et j’ai vite pris mes quartiers dans son bar, donnant même parfois un coup de main pour le service, en extra. Son pub remporte un grand succès. Elle a réussi à écarter la clientèle de poivrots tant redoutée, et son établissement est principalement fréquenté par des trentenaires en pleine ascension professionnelle, des hipsters portant vêtements cintrés et barbes fournies, ou encore des copines qui ont besoin de se détendre après une longue semaine bien remplie. Nous voyons aussi régulièrement des familles qui viennent se rafraîchir après une journée à la plage. Une clientèle variée, en somme.

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:26:48+02:00

Nous quittons le salon de coiffure dans la bonne humeur. Mon amie est resplendissante, avec sa tunique fleurie et son pantalon de lin blanc. L’approche de la quarantaine lui sied à merveille ! Dehors, la fournaise nous accueille, une chaleur étouffante comme en connaît Nice durant l’été, une chape de plomb qui s’abat sur la ville dès le matin et s’accroche jusqu’à la nuit tombée. Sans le moindre souffle de vent, l’air est irrespirable. Je ne peux m’empêcher de pester :

Afficher en entier
Extrait de La plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:26:41+02:00

—Non mais ce n’est pas possible, ça, bon sang ! Est-ce qu’un jour Leo et Kate Winslet vont finir par comprendre qu’ils sont faits pour être ensemble ?

Elsa, assise sur le siège de coiffeur, paraît sur le point d’envoyer valser la revue people que Jean-Baptiste, le seul être humain autorisé à s’occuper de nos cheveux, lui a donné à feuilleter en attendant mon arrivée. Je lui réponds, sur le ton de la plaisanterie :

— Encore une affaire à ranger dans nos DPNE.

Afficher en entier