Livres
418 083
Membres
332 453

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La Plage de la mariée ajouté par debodebie 2018-03-14T15:38:27+01:00

Zoé, fais attention, me recommande-t-elle. Remuer le passé signifie souvent devoir affronter des choses difficiles et qui nous dépassent. Personne n'en sort intact.

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par ilovelire 2017-06-21T00:26:16+02:00

La légende raconte que, par une nuit de 1851, une jeune mariée du village de Saoz perdit brusquement la tête. Prise de folie, elle sortit comme une furie de la maison en granit de son époux, traversa la lande froide et brumeuse sans ralentir le rythme de sa course folle, comme si elle avait à ses trousses le diable en personne. Autour d’elle, plus rien n’existait : ni le vent qui s’était levé et s’engouffrait sous sa chemise de nuit d’une blancheur immaculée, ni la peur de l’Ankou qui, à en croire les superstitions locales, passait à bord d’une charrette afin de recueillir les âmes des défunts. Tandis que d’épais nuages s’efforçaient, à tour de rôle, d’obscurcir la lune pleine et ronde, la jeune femme courait encore et toujours, ses pieds nus foulant la terre humide et les herbes folles. Elle arriva sur le plateau qui surplombait la plage la plus inaccessible du village, celle où, disait-on, les habitants de Saoz avaient caché un trésor lorsque les Anglais avaient tenté, des siècles plus tôt, d’envahir la côte. Elle ne sut pas s’arrêter à temps. Personne ne put dire si elle reprit ses esprits alors qu’elle effectuait son saut de l’ange vers la mort. On retrouva le cadavre de la jeune mariée le lendemain matin, sur la plage, le corps déchiré d’avoir rebondi sur les roches acérées. Le mari, quant à lui, était pendu dans leur chambre nuptiale…

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-21T20:19:03+01:00

Il y a des gens qui sont naturellement discrets, ce sont les mêmes qui possèdent une grâce innée, mangent sans grossir et sont beaux quand ils pleurent. Et puis il y a les autres, dont je fais partie. Ceux qui ont tendance à arriver comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, qui ne peuvent pas se moucher sans évoquer une vieille trompette en fin de vie et qui rient parfois en imitant un cochon asthmatique.

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-21T20:18:53+01:00

L’amitié ça fonctionne souvent par cycles. Il y a des amis qu’on gardera toute notre vie, et même en vivant à l’autre bout du monde. Les liens sont si solides que rien ne peut les entacher. Et puis il y a les autres, ils vont, ils viennent. C’est comme ça, c’est l’évolution naturelle et il n’y a rien à regretter.

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-21T20:18:41+01:00

Parfois, c’est comme ça. Le destin met sur votre chemin des gens qui vous inspirent, vous donnent des conseils sages et pourtant universels. Ça fait mal et ça libère à la fois. Ça donne envie d’avancer, de se surpasser, pour pouvoir revenir plus tard et dire: tu avais raison. Ça donne envie de vérifier l’effet que ça fait, d’avoir le coeur léger.

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-20T20:30:14+01:00

Quand le goéland se gratte le gland, c'est signe de mauvais temps. S'il se gratte le cul, il ne fera pas beau non plus!

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-20T12:14:19+01:00

Je vais te dire ce que j'en pense, Gérard: c'est de la masturbation du cerveau

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-20T12:13:04+01:00

"Ne soupire pas si fort, on dirait un aspirateur en fin de vie!"

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par alinounete 2018-03-19T21:46:58+01:00

« Dans la vie, il y a des périodes où, quoi que l’on entreprenne, la chance nous sourit avec insolence. Et à d’autres moments, l’effrontée préfère filer vers d’autres horizons, nous laissant avec la seule envie de nous rouler en boule sous la couette et d’attendre, sans bouger. Attendre de voir si on ne pourrait pas s’endormir, mettons pour un million d’années, juste le temps nécessaire pour que nos soucis prennent leurs distances et nous lâchent un peu les stilletos."

Afficher en entier
Extrait de La Plage de la mariée ajouté par Sara-Rose 2017-09-07T16:32:57+02:00

Mon ex, sa guitare à la main et le visage levé vers ma fenêtre, a entonné d'une vois suppliante Goodbye my lover, de James Blunt. Quand j'ai commencé à comparer son regard à celui que faisait Choco, le labrador de ma grand-mère, chaque fois que nous passions devant l'étal d"un boucher, j'ai réalisé que j'avais bien fait de la quitter. Elsa et moi étions aussi hilares qu'horrifiées par cette scène.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode