Livres
565 197
Membres
618 143

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Et les hommes imploraient le Créateur, disant : Ô Lumière des deux, Lumière du Monde, fais que celui qui nous a été promis naisse de la montagne, ainsi que l'annoncent les Prophéties, comme il est né dans les Ères passées et naîtra dans les Ères à venir. Que le Prince du Matin chante pour la terre afin que pousse la verdure et que foisonnent les agneaux dans les vallées. Que le bras du Seigneur de l'Aube nous protège des Ténèbres et que la grande Épée de Justice nous défende. Que le Dragon arrive de nouveau, porté par les souffles du temps.

De Choral Drianaan te Calamon : Le Cycle du Dragon. Auteur inconnu de la Quatrième ère.

Afficher en entier

La roue nous a rudement piégés dans la Trame, mon vieux.

Afficher en entier

Rand, espèce d'imbécile heureux, tu ne pourrais pas, au moins une fois, te fourrer dans des ennuis qui ne me forceraient pas à jouer les héroïnes de légendes?

Afficher en entier

Dans les couloirs de la Tour Blanche, Egwene suivait une Acceptée en admirant les tapisseries et les peintures qui ornaient des murs aussi immaculés à l’intérieur du bâtiment qu’à l’extérieur.

Egwene saisit l’occasion qui lui était donnée de mieux étudier la tenue de l’Acceptée. En gros, il s’agissait d’une robe blanche identique à celle qu’elle portait, n’étaient les sept étroites bandes de couleur qui rehaussait l’ourlet et les manches. Depuis la veille, Nynaeve arborait une tenue semblable, et ça ne paraissait pas la combler de joie, pas plus, à vrai dire, que la bague d’or – un serpent qui se mordait la queue – qui signalait son grade au sein de l’ordre. Dans les rares occasions où elle avait aperçu la Sage-Dame, Egwene l’avait trouvée refermée sur elle-même, le regard voilé comme si elle avait vu des choses qui lui faisaient regretter de ne pas être née aveugle.

Afficher en entier

Thom le laissa s'affaler en avant, dégageant la porte, et resta un instant immobile avant de se pencher avec lassitude pour récupérer ses couteaux. La porte se rabattit bruyamment et il se retourna d'un seul mouvement, l'expression féroce.

Zéra se rejeta en arrière, la main à la gorge, le regardant avec stupeur. <<Cette étourdit d'Ella vient judte de m'avertir que deux hommes de Barthanes avaient demandé à te voir, hier soir, expliqua-t-elle d'une voix mal assurée, et après ce que j'ai appris ce matin... Je croyais que tu avais dit ne pus joué au Grand Jeu.

-Ils m'ont trouvé>>, dit-il avec lassitude.

Les yeux de Zéra qui le dévisageais s’abaissèrent et se dilatèrent en apercevant les cadavres des deux hommes.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode