Livres
462 249
Membres
419 408

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:27:12+01:00

On a su qu'il m'est arrivé de rompre pour de bon avec des gens très proches... pour des raisons que personne n'a pu comprendre... J'avais été condamné... sur leur demande... par contumace... Je n'en savais rien... J'ai appris que j'avais un casier judiciaire où j'étais désigné comme "Celui qui rompt pour un oui ou pour un non".

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:24:08+01:00

Ah oui. Je m'en souviens... J'ai eu envie de te tuer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:23:22+01:00

Oui, c'est vrai, tu t'es toujours tenu en marge...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:22:52+01:00

H. 1 : Quel mot?

H. 2 : Le mot "condescendant". Admets, je t'en prie, même si tu ne le crois pas, que ça y était, oui... la condescendance. Je n'avais pas pensé à ce mot. Je ne les trouve jamais quand il faut...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:21:03+01:00

Oui. J'y suis allé. Comme ça. Les mains nues. Sans défense. J'ai eu la riche idée d'aller me vanter... j'ai voulu me valoriser... j'ai été... auprès de toi!... me targuer de je ne sais quel petit succès... j'ai essayé de grimper chez toi... j'ai voulu me hisser là-haut dans ces régions que tu habites... et tu m'as soulevé par la peau du cou, tu m'as tenu dans ta main, tu m'as tourné et retourné... et tu m'as laissé retomber, en disant : "C'est biiien... ça..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:17:14+01:00

H. 1 : A on y arrive... C'est à cause de ce rien que tu t'es éloigné? Que tu as voulu rompre avec moi?

H. 2, soupire : Oui... c'est à cause de ça... Tu ne comprendras jamais... Personne, du reste, ne pourra comprendre...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2019-01-08T13:16:42+01:00

Eh bien, c'est juste des mots...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belle-Helene 2018-04-30T16:29:52+02:00

Maintenant ça me revient : ça doit se savoir... Je l'avais déjà entendu dire. On m'avait dit de toi : "Vous savez, c'est quelqu'un dont il faut se méfier. Il paraît très amical, affectueux... et puis, paf ! pour un oui ou pour un non... on ne le revoit plus." J'étais indigné, j'ai essayé de te défendre... Et voilà que même avec moi... si on me l'avait prédit... vraiment, c'est le cas de le dire : pour un oui ou pour un non... Parce que j'ai dit : "C'est bien ça" ... oh pardon, je ne l'ai pas prononcé comme il fallait: "C'est biiiien... ça..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par CodeSecret148 2015-05-21T18:55:03+02:00

H.1: Et ça... oui, c'est le cas de le dire... ce "ça" précédé d'un suspens t'as poussé à rompre...

H.2: Oh... pas à rompre... non, je n'ai pas rompu... enfin pas pour de bon... juste un peu d'éloignement.

H.1: C'était pourtant une si belle occasion de laisser tomber, de ne plus jamais revoir un ami de toujours... un frère... Je me demande ce qui t'as retenu...

H.2: C'est que ce n'est pas permis. Je n'ai pas eu l'autorisation.

H.1: Ah? tu l'avais demandée?

H.2: Oui, j'ai fais quelques démarches...

H.1: Auprès de qui?

H.2: Eh bien, auprès de ceux qui ont le pouvoir de donner ces permissions. Des gens normaux, des gens de bon sens, comme les jurés des cours d'assise, des citoyens dont on peut garantir la respectabilité...

Afficher en entier
Extrait ajouté par CodeSecret148 2015-05-21T18:27:02+02:00

H.2: Eh bien?

H.1: Eh bien...

H.2: Eh bien?

H.1: Non...

H.2: Si. Je vais le dire pour toi... Eh bien, de l'autre côté, il y a les "ratés".

H.1: Je n'ai pas dis ça. D'ailleurs, tu travailles...

H.2: Oui, juste pour me permettre de vivoter. Je n'y consacre pas toutes mes forces.

H.1: Ah! Tu en gardes?

H.2: Je te vois venir... Non, non, je n'en "garde" pas...

H.1: Si. Tu en gardes. Tu gardes des forces pour quoi?

H.2: Qu'est-ce que ça peut bien te faire? Pourquoi faut-il que tu viennes toujours chez moi inspecter, fouiller? On dirait que tu as peur...

H.1: Peur? Peur!

H.2: Oui, peur. Ca te fait peur: quelque chose d'inconnu, de menaçant, qui se tient là, quelque part, à l'écart, dans le noir... une taupe qui creuse sous les pelouses bien soignées où vous vous ébattez... Il faut absolument le faire sortir, voici un produit à toute épreuve: "C'est un raté." "Un raté." Aussitôt, vous le voyez? le voici qui surgit au-dehors, il est tout agité: "Un raté? Moi? Qu'est-ce que j'entends? Qu'est-ce que vous dites? Mais non, je n'en suis pas un, ne croyez pas ça... voilà ce que je suis, voilà ce que je serais... vous allez voir, je vous donnerais des preuves..." Non, n'y compte pas. Même ça, même "un raté", si efficace que ça puisse être, ne me fera pas quitter mon trou, j'y suis trop bien.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode