Livres
470 020
Membres
438 070

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Megane84 2012-06-11T22:48:10+02:00

« - Je me fous si tu me gardes et me protèges - tout ce que je veux, c'est que tu m'aimes. Je veux que tu m'embrasses chaque soir avant de m'endormir et chaque matin quand je me réveille. Et pas seulement aujourd'hui, demain et après-demain et chaque jour du reste de ma vie. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Loulou4 2013-04-22T04:40:14+02:00

(Laurel à Tamani)

- Je t'aime. Et je te demande...

Elle ouvrit la bouche très légèrement et fit délicatement traîner ses dents sur la lèvre inférieure du garçon, sentant tout son corps trembler sous elle.

- Non, corrigea-t-elle, je te supplie de venir avec moi.

Et elle pressa sa bouche sur la sienne et murmura contre ses lèvres :

- Pour toujours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Megane84 2012-06-11T22:48:32+02:00

« - Tu es le meilleur gardien qu'une fille puisse souhaiter avoir, dit Laurel en se penchant en avant, pressant doucement, brièvement ses lèvres sur les siennes. Mais, c'est mon tour à présent. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par missnany 2012-09-22T13:31:25+02:00

Laurel empila plusieurs bouquets sur une assiette et les lui tendit, mais il prit l’assiette dans une main et la main de Laurel dans l’autre avec un regard si intense qu’elle en perdit le souffle. Il transféra lentement l’assiette en verre sur le comptoir et enroula ses bras autour de la taille de la jeune fille.

Laurel se pelotonna contre son torse, s’agrippant à ce qui restait de sa chemise. Il mit les mains dans sa chevelure, puis autour d’elle, ses doigts lui pressant presque douloureusement le dos.

— J’ai franchement pensé que cela aurait pu être la fin, chuchota-t-il dans son oreille, la voix râpeuse.

Quand ses lèvres touchèrent son cou, ses joues et lui picotèrent les paupières, elle ne s’éloigna pas. Même quand sa bouche trouva la sienne, effrénée et insistante, elle lui rendit son baiser avec la même passion ardente. Ce n’est qu’à ce moment-là – en sentant le désespoir qui animait le baiser de Tamani – qu’elle réalisa à quel point ils avaient échappé de peu à la mort. Laurel n’avait pas vu Tamani perdre une bataille de cette façon depuis qu’elle l’avait regardé combattre Barnes, et elle s’accrocha à lui, tremblante et soulagée de la peur qu’elle ne savait pas avoir éprouvée.

Les doigts de Laurel caressèrent la joue de Tamani, reculant devant son faible halètement de douleur contre ses lèvres. Cependant, il ne s’éloigna pas. Au contraire, il l’attira davantage à lui. Elle aurait aimé bénéficier de plus de temps ; du temps pour se perdre dans ses baisers, pour oublier que Shar était dehors, quelque part, à se battre pour leurs vies.

Il retira enfin sa bouche, le front pressé contre le sien.

— Merci, dit-il doucement. J’avais… j’avais simplement besoin de toi pendant un moment.

Laurel entrelaça ses doigts avec les siens.

— Je pense que j’en avais aussi besoin.

Tamani rencontra son regard et il lui caressa le visage avec le pouce. Le désespoir avait disparu et il était de nouveau douceur et calme. Sa bouche frôla la sienne avec hésitation, comme ses mains l’avaient fait si souvent. Laurel se pencha en avant, en désirant plus. Voulant lui montrer qu’elle en désirait plus. Elle s’arrêta pour écouter les pas de sa mère, pour entendre un signe indiquant que Chelsea sortait de sa chambre, pour percevoir n’importe quoi d’autre que la douce caresse du souffle de Tamani sur sa joue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Megane84 2012-06-11T10:25:59+02:00

« Tamani délogea sa lance du torce d'un troll avec un coup de pied sauvage. L'étiquette sur sa salopette indiquait le nom GREG et Tamani se demanda momentanément si le troll à l'allure humaine était Greg ou s'il avait seulement mangé Greg. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Megane84 2012-06-10T16:29:00+02:00

« - Non, je... oublie Laurel une minute. Ecoute seulement ce que je dis. J'ignore si David t'aimera un jour. Mais si c'est le cas, s'il t'aime sincèrement, à quel point une autre personne est belle ou excitante n'aura aucune importance. S'il t'aime vraiment, tu ne peux pas perdre. Parce qu'il ne concidérera personne d'autre comme t'arrivant à la cheville. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par missnany 2012-09-22T13:33:13+02:00

— Serre… serre-moi la main si cela te fait mal, dit-elle en employant la même tactique que son père avec elle lorsqu’elle était enfant.

Mais plutôt que d’agripper sa main, Tamani enroula son bras valide autour de ses hanches, enfouissant son visage dans son ventre avec un gémissement étouffé. Laurel vola un moment pour faire courir ses doigts dans ses cheveux noirs avant de prendre la bouteille de tonie guérisseur, déterminée à en finir aussi vite que possible pour son bien.

Elle tenta de ne pas prêter attention à ses doigts pressant sa jambe, à sa respiration douce sur la peau de sa taille, à son front planté juste sous ses côtes. Elle travailla rapidement, ayant aimé pouvoir savourer l’instant, mais sachant que ce luxe ne ferait que coûter des vies.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Megane84 2012-06-11T21:30:38+02:00

« Et avec eux, le monde était neuf et radieux - il y avait de l'espoir. Il y avait des rêves. Mais surtout, il y avait Tamani. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Loulou4 2013-04-22T04:49:20+02:00

David conserva sa pose, mais il ne voulut pas croiser son regard.

- Et je ne sais pas, continua-t-elle, si cela améliore ou empire les choses, mais tu dois savoir à quel je t'ai aimé -à quel point j'ai eu besoin de toi. Tu es la meilleure chose qui aurait pu m'arriver au lycée. Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi.

- Merci pour ça, répondit David, l'air sincère. Et ce n'est pas comme si je ne l'avais pas vu venir. Je veux dire, j'espérais le contraire, mais...

Laurel détourna les yeux.

- Je pense que Tam est la seule personne au monde qui pourrait t'aimer autant que moi, admit-il à contrecœur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Megane84 2012-06-11T22:35:45+02:00

« P.-S : Présente-moi un jour à Tam, si tu en a l'occasion. Il me manque déjà. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode