Livres
578 872
Membres
642 808

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Flammeche7 2015-06-13T23:05:09+02:00

"Tu ne vas pas avoir beaucoup d'agrément", laissa tomber Phil d'un air méprisant. "Je suppose que tu te rendras à une ou deux réunions d'assemblage de courte-pointes [...] Tu mourras d'ennui, ma fille."

"À Avonlea?" s'étonna Anne, hautement amusée.

"Tandis que si tu m'accompagnais, tu ne peux pas savoir le plaisir que tu aurais. Bolingbroke serait subjugué par ton charme. [...] Oh! Viens donc Anne!"

"Ta vision des succès mondains est assez fascinante, Phil, pourtant je t'en décrirai une qui compensera. Je m'en vais chez moi, à la campagne, dans une vieille maison de ferme qui a déjà été verte mais dont la couleur est un peu passée, platée au milieu de pommiers aux branches dénudées. Un ruisseau coule en bas et un plus loin, on peut apercevoir un bois de sapins où j'ai entendu vibrer des harpes sous les doigts de la pluie et du vent. Tout près, il y a un étang qui doit être à présent gris et sombre. Il y aura deux vieilles dames à la maison, l'une grande et maigre, l'autre courte et potelée, il y aura deux jumeaux; la fillette est une enfant modèle, et le petit garçon ce que madame Lynde appelle une 'sainte terreur'. Il y aura une petite chambre en haut, au dessus du porche, où les vieux rêves sont bien accrochés; elle abrite un gros et moelleux lit de plumes qui semble pratiquement le summum du luxe comparé aux matelas de la pension. Que penses-tu de ce portrait Phil?"

"Cela me semble d'un ennui mortel", répliqua celle-ci avec une grimace.

"Oh! mais je n'ai pas encore mentionné ce qui transforme tout", poursuivit doucement Anne. "Il y aura de l'amour là, Phil, un amour fidèle et tendre, un amour comme on en trouve nulle part ailleurs au monde, un amour qui m'attend. Cela ne transforme-t-il pas mon tableau en chef-d'oeuvre, même si les couleurs sont un peu ternes?"

Afficher en entier
Extrait ajouté par Coeurenpatedamande 2015-06-03T02:47:44+02:00

Moi, j'ai un rêve. Je persiste à le rêver, même s'il m'a souvent semblé qu'il ne se concrétiserait jamais. Je rêve d'une maison où il y aurait un feu dans la cheminée, un chat et un chien, les pas des amis, et... toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cazolie 2015-05-02T19:46:54+02:00

"Oublie Phil et les violettes à présent, Anne", dit calmement Gilbert en prenant la main d'Anne dans un étau dont elle ne pouvait se libérer. "J'ai quelque chose à te dire."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cazolie 2015-05-02T19:39:59+02:00

Ils partirent joyeusement. Se rappelant que la soirée précédente s'était mal terminée, Anne se montra très gentille avec Gilbert; et celui-ci, devenant sage, veilla à n'être rien de plus que le camarade d'école d'autrefois.

Mme Lynde et Marilla les regardèrent s'en aller par la fenêtre de la cuisine.

"Ces deux-là finiront par se fréquenter", prononça Mme. Lynde avec approbation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cazolie 2015-05-02T19:45:56+02:00

Elle se demandait à quoi ressemblerait tout un été à Avonlea sans Gilbert. D'une certaine façon, cette perspective ne lui plaisait guère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hrader 2011-03-20T03:16:49+01:00

« Gilbert mit tout à coup sa main sur la gracieuse main blanche reposant sur la rampe du pont. Ses yeux noisette devinrent plus sombres et il entrouvrit ses lèvres encore enfantines pour parler du rêve et de l’espoir qui emplissaient son âme. Anne retira sa main et se détourna vivement. Le charme du crépuscule était rompu pour elle.

— Je dois retourner chez moi, s’écria-t-elle avec une insouciance quelque peu excessive.

Marilla avait la migraine cet après-midi et je suis sûre que les jumeaux ont encore inventé d’invraisemblables sottises. Je n’aurais vraiment pas dû m’absenter si longtemps.

Elle ne cessa de bavarder de choses et d’autres tout le long du chemin jusqu’à Green Gables. Le malheureux Gilbert eut à peine la chance de placer un mot. Anne se sentit plus que soulagée lorsqu’ils se séparèrent. Au fond de son cœur, depuis le bref moment de révélation dans le jardin du Pavillon de l’Écho, Gilbert revêtait pour elle une signification nouvelle et mystérieuse. Quelque chose d’étranger s’était introduit dans l’ancienne et parfaite camaraderie des jours d’école; quelque chose qui menaçait de tout gâcher. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Talasi 2020-04-11T17:46:05+02:00

En pensée, guidée par l'étoile du soir, elle naviguait sur des océans vers les lointaines plages éblouissantes de terres mythiques abandonnées, traversant des Atlantides et des Elysées perdus jusqu'à la terre du Désir du cœur. Et elle était plus riche dans ces rêves que dans la réalité ; car le visible passe, alors que l'invisible est éternel.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Coeurenpatedamande 2015-06-03T03:03:02+02:00

On ne pouvait pas croiser le fer avec un adversaire qui utilisait la hache de guerre contre l'épée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cazolie 2015-05-02T19:42:19+02:00

De plus j'ai une horrible grand-tante qui me répète sans cesse, en soupirant d'un air consterné : 'Tu étais un si beau bébé. C'est étrange comme les enfants changent en grandissant'.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cazolie 2015-05-02T19:51:14+02:00

Anne, riant, car le coeur d'émail lui rappelait le jour fatal où Gilbert l'avait appelé 'Poil de carottes' et qu'il avait vainement tenté par la suite de faire la paix avec elle en lui offrant un coeur de bonbon rose, avait écrit un gentil mot de remerciement.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode