Livres
461 611
Membres
418 182

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Claryssa 2013-02-09T05:02:22+01:00

— Tu avais envie de mon sang à ce point ? m’enquis-je.

— Il est divin, reconnut-il d’une voix triste. Mais j’ai toujours voulu plus que ça, lâcha-t-il dans un soupir rauque. Mais qu’as-tu de si spécial ? Tu étais plus qu’une simple humaine et, maintenant encore, alors que je ne suis plus lié à toi… (Il n’acheva pas sa phrase, mais je trouvai enfin la force d’affronter son regard.) Pourquoi suis-je incapable de te résister ?

J’inspirai profondément, humant son odeur alors que j’aurais dû m’enfuir en courant. Sa peau contre la mienne, mon corps semblait se dépêcher d’atteindre la même température que la sienne. L’intensité de son regard vert était telle que je ne pouvais plus détacher mes yeux des siens. Le son de ses battements cardiaques se propageait en moi.

L’air était si empli de lui, de son parfum et de sa présence, que j’avais l’impression de pouvoir le goûter, et j’eus envie de passer à l’acte. Je le désirais tout entier, de la manière la plus viscérale.

Tout à coup, ses lèvres rejoignirent les miennes. J’ignore lequel d’entre nous avait fait le premier pas, mais je n’opposai aucuneésis­tance. Ses baisers étaient à la fois fougueux et tendres. Je glissai les doigts dans ses épais cheveux soyeux et l’attirai le plus possible vers moi. Contre moi, ses muscles me paraissaient aussi durs que du béton. Il me serra dans ses bras jusqu’à m’écraser. Je savourai le goût sucré de ses lèvres, mais j’en voulais davantage.

Une faim incontrôlable s’empara de moi, alliant soif de sang et passion. Tous mes sens semblèrent se fondre en un seul. Je pouvais sentir ce que je touchais, et ne voyais plus rien. Mon cœur cognait contre ma poitrine, à l’unisson avec le sien.

Son odeur, si délicieuse, était presque intolérable. Mon corps se consumait littéralement de désir pour lui, comme si ma peau était en feu et que le mordre était l’unique moyen d’éteindre ce feu.

Il m’embrassa sauvagement presque gentiment, je pressai les dents contre sa bouche. Sans le mordre, je tâtais le terrain.

Il gémit, et le son de sa voix irradia dans tout mon être. Il était tout à fait disposé à me laisser le mordre et boire ce merveilleux élixir qui coulait dans ses veines, et l’envie me dévorait au point d’en être douloureuse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Manrolsyl 2013-03-19T20:11:35+01:00

Alice/Peter

— Comment je te regardais ? demandai-je, la voix rauque.

— Comme si tu y étais forcée, comme si j’étais un aimant qui t’attirait inexorablement. Et, lorsque tu regardes Jack, c’est parce que quand il est près de toi, tu occultes tout le reste. Tu lui voues un amour que tu ne me porteras jamais.

Je déglutis avec difficulté, consciente qu’il avait raison. Cela aurait dû me réconforter, pourtant c’était douloureux. J’avais l’impression d’avoir fait souffrir Peter sans jamais lui avoir accordé une chance.

— Mais moi, je t’aime comme il ne pourra jamais t’aimer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par elsa83 2013-02-16T18:28:31+01:00

Fin du chapitre 29 :

-Mords-moi, haletai-je en enfouissant les doigts dans ses cheveux.

-Pardon?

Jack cessa de m'embrasser afin de me regarder. Il tentait de la dissimuler, mais son excitation était palpable.

-Tu es sérieuse? demanda-t-il.

-Oui.

Je levai les yeux vers lui. La sensation qui m'envahissait quand on me mordait était fabuleuse, et je me maîtrisais suffisamment pour que cela ne soit pas dangereux. Je serais en position de faiblesse, mais comme je venais de m'alimenter, mon appétit ne me submergerais pas.

-Quand as-tu mangé pour la dernière fois ?

-Jack protestai-je. Ne romps pas le charme avec de la logique. Je vais bien, d'accord?

Il se mordit la lèvre et m'observa, pour s'assurer que j'étais pleinement décidée, mais de toute évidence, il en avait très envie. Je percevais sa faim, sensuelle et vorace, qui me parvenait par vagues. Son coeur battait très fort et, comme il était juste au-dessus du mien, je pouvais presque le sentir. Ses yeux devenaient translucides, comme toujours lorsqu'il me désirait. Plus la passion le gagnait, plus la couleur de ses prunelles s’éclaircissait.

Lorsqu'il pressa ses lèvres contre mes veines, un gémissement m'échappa et je me cambrais à sa rencontre.

-Alice! Hurla Mae en ouvrant la porte de la chambre à la volée.

-Nom mais dîtes-moi que je rêve! s'indigna Jack avant de s'asseoir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ta-lectrice 2013-02-09T20:18:50+01:00

Il leva les yeux au ciel .

-Il a tenter de te tuer,Alice! S'indigna-t-il

-Il n'en avait pas l'intention,insistai-je , meme si je savait que ce n'etais pas tout a fait vrai .

Peter n'avais jamais souhaiter me blesser,mais il ignorait comment réagir. Quand je lui avais demendé de mettre fin à ma vie ,il avait refusé,alors je m'etais mordu la levre jusqu'au sang,consiente qu'il serait incapable de resister.J'avais du le forcer a passer a l'acte et Jack etait entre precipitament pour l'empecher de terminer ce qu'il avais commence .

-Mais il l'a fait,Alice! Il a passé son temps a te rejeter,a te traiter comme une moins que rien,il a failli te tuer! En quoi trouves-tu cela attendrissant?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adèle 2013-02-18T17:56:34+01:00

Je levai la tête vers lui et il m’embrassa avec douceur. Puis le baiser se fit rapidement plus torride. Dès que ses lèvres cherchèrent les miennes, un désir frénétique s’empara de moi.

Je balançai la jambe par-dessus lui, puis m’assis à califourchon sur lui. Il poussa un gémissement, étouffé par nos baisers. Ses mains déjà brûlantes se baladèrent sur mon corps. Ma peau ne tarderait pas à atteindre la même température que la sienne. Je sentais la chaleur se propager en moi. Je m’écartai de lui juste le temps d’enlever mon tee-shirt. Il me sourit, admiratif. Comme il semblait sur le point de parler, je le fis taire en l’embrassant. J’adorais discuter avec lui mais, pour l’instant, les mots ne suffisaient pas.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier
Extrait ajouté par elsa83 2013-02-16T18:42:40+01:00

Chapitre 12:

-Alors si j'ai bien compris, Milo et Bobby sont partis, tandis que Mae et Ezra sont tro préoccupés pour remarquer quoi que ce soit? Et nous sommes complètement seuls? demandai-je en glissant ma jambe sur la sienne.

-On dirait bien répliqua-t-il avec un sourire espiègle.

Je levais la tête vers lui et il m'embrassa avec douceur. Puis le baiser se fit rapidement plus torride. Dès que ses lèvres cherchèrent les miennes, un désir frénétique s'empara de moi.

Je m'écartai de lui laisser juste le temps de retirer d'enlever mon tee-shirt. Il me sourit, admiratif. Comme il semblait sur le point de parler, je le fis taire ne l'embrassant. J'adorais discuter avec lui mais, pour l'instant, les mots ne suffisaient pas.

Depuis le départ, on nous avait interdis d'être ensemble, et même après ma transformation, on nous avait obligés à me maintenir une distance respectable entre nous.

Il ôta son tee-shirt...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ta-lectrice 2013-02-09T20:39:45+01:00

-Jack tu sais combien je t'aime

-Je t'aime plus que tout , et mon choix et le bon Nous n'avons rien fait de mal pas vraiment . Enfin...j'e nen sais riien

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ta-lectrice 2013-02-09T20:30:12+01:00

Jack me toucha le vissage sa main rechauffant ma joue et je m'abandonnai a cettte caresse.M'eloigner de lui meme pour peu de temps serais tres douloureux mais je n'avais pas le choix .Je n'aurais plus ete capable de me regarder dans un mirroir si je ne tentetai pas tout pour sauver Peter .

Afficher en entier
Extrait ajouté par coralie13 2013-01-13T12:40:43+01:00

chapitre 1 de mon sang tome 3

Jack sourit à moi de tout l'échiquier de verre, et toutes les pensées que j'ai eues au sujet du jeu ont été complètement perdu. Depuis que j'ai fait la transformation de dix-sept ans, fille de vampire à part entière il ya trois semaines, la capacité de se concentrer sur quoi que ce soit devenu beaucoup plus difficile.

Mes sens nouveaux Jack fait encore plus étonnant. Quand il a déménagé sa main pour toucher un pion, la lumière, l'odeur piquante de lui et de son sang fait mon eau à la bouche. Il était encore plus attrayantes que je n'avais jamais connu, et je passais des heures beaucoup trop peu bouche bée devant lui.

"Ahem," Milo se racla la gorge plus fort que nécessaire, étant donné qu'il ne pouvait attirer mon attention en changeant juste la façon dont il respirait.

Chaque son était tellement plus amplifié que par le passé. Bien que je ne pouvais pas entendre un papillon battant des ailes, mon audition s'est beaucoup améliorée. Quand il s'agit de battements de cœur et de sang, je suis particulièrement sensible.

«Je croyais que tu voulais apprendre à jouer aux échecs», a déclaré Milo.

Il était assis derrière nous, perché sur une chaise plus en peluche avec une de ses jambes qui pèsent sur ​​le bras. Dans les années de l'homme, il avait un an et demi plus jeune que moi, mais il avait été un vampire plus longtemps que moi. Avec sombres, les yeux écarquillés, il a réussi à regarder au plus profond et mystérieux, tout comme un être humain, il a juste regardé innocente et naïve. Le changement assis avec lui énormément.

«Je sais, je sais," dis-je, et mon embarras amusé Jack. "Il suffit d'aller sur ce qui est un tour une fois de plus."

"Vous n'êtes même pas essayer du tout, Alice," Milo soupira.

«Soyons sérieux», renchérit Jack, son ton très respectueux.

Notre relation actuellement bordée obsession malsaine, mais cela n'a à voir avec moi tournage et notre liaison récente. Tout le monde nous a assuré qu'il finirait par réduire à un niveau acceptable.

Sans aucun effort de ma part, mon corps serait automatiquement basculer vers lui. Sous la table d'échecs en verre, il avait commencé à brosser son pied contre ma jambe, en essayant de me faire attention à lui. Son toucher, même à travers une chaussette contre mon mollet, a fait des choses folles à moi. Mon cœur battit sans vergogne, mais au moins je pouvais entendre son pour un changement.

"Ok, je sais tout à fait ce que vous faites." Milo semblait dégoûté.

"Désolé!" J'ai tiré ma jambe.

"Tu n'es pas drôle», grommela mais Jack n'a pas tenté de me toucher.

Jack, le frère Ezra a insisté pour nous garder une certaine distance pendant un certain temps. Mes émotions ont tendance à tirer le meilleur de moi. Tout ce passionné, comme la faim ou la soif, vaincu tout, et je pouvais tuer Jack si nous avons eu fringant. Donc, nous avons presque toujours eu des baby-sitters, sous la forme de Milo, Ezra, ou la femme d'Ezra Mae.

Jack a décidé qu'il n'était pas le mieux placé pour m'apprendre les échecs, alors il a tiré sa révérence et laisser Milo prendre sa place. Milo a expliqué les règles à moi de nouveau, tandis que Jack s'installa confortablement sur ​​le canapé.

Son blanc géant des Pyrénées, Mathilde, lui apporta corde au-dessus de lui, afin qu'il ne voulait jouer avec elle. Même s'il s'était éloigné de nous, mon attention est restée fixée sur lui.

"Alice!" Milo claqua des doigts devant mon visage, essayant d'attirer mon regard de Jack. «Je vais lui envoyer de la chambre si vous n'avez pas le faire tomber."

"Désolé!" Répétai-je.

Jack se mit à rire, et qui n'a rien fait pour améliorer la situation. Avec de sable, les cheveux ébouriffés, les yeux bleus dansent, et sans faille, une peau bronzée, Jack était intéressant dans son propre droit, mais c'était son rire formidable qui m'a toujours obtenu. Il était le plus clair, le son le plus parfait je n'avais jamais entendu parler.

Milo se leva, se préparant à faire sa menace, mais Ezra entra dans le salon.

Présence d'Esdras était pas comme les autres. Handsome d'une manière que seul un vampire pourrait être, ses cheveux blonds tomba sur son front, et ses yeux chauds, roux étaient anormalement anxieux.

Mae suivait de près, et son attitude habituelle heureux disparu. Elle se tordit les mains en marchant dans le salon.

"Il ya eu quelques problèmes," Ezra dit de sa voix profonde, bordée de son accent britannique disparu. «Je dois aller prendre soin de certaines choses."

"Quelle peine? Qu'est-ce que tu racontes? "Milo demandé, et sa voix a soulevé une octave, comme il le fait quand il était nerveux. Quand il avait d'abord tourné, je eu peur qu'il perdrait certains de ses traits humains, mais la plupart du temps, ils semblaient intacts.

Ezra échangèrent un regard avec Mae, mais elle secoua la tête. Jack avait laissé tomber la corde, et Mathilde continuai à la pousser contre sa main pour lui faire jouer de nouveau avec elle, mais il l'ignora.

«Peter», Ezra a répondu finalement.

A la mention du nom de son frère, tout le corps de Jack tendu tellement peur qu'il Matilda loin.

Je suis toujours surpris de voir combien peu je me sentais quand le sujet de Peter a grandi. Le lien douloureuse que j'ai eu avec lui n'existait plus, mais je doute que je ne pourrais jamais tout à fait rompre mes sentiments pour lui.

"Est-ce qu'il va revenir?" Milo se rapprocha de moi, comme si j'avais encore besoin de protection.

Jack baissa les yeux au sol, et il a lutté pour garder sa colère sous contrôle. Il n'avait jamais pardonner Peter près de me tuer quand j'avais été mortel. D'une certaine façon, je n'avais jamais vraiment reprocher Peter pour cela.

"Non, il ne reviendra pas." Ezra secoua la tête mais garda les yeux sur Jack, évaluer sa réaction aux nouvelles. "Je ne pense pas qu'il va jamais revenir."

"Il ne va pas s'il sait ce qui est bon pour lui», grogna-t-Jack d'une voix si basse qu'elle peine ressemblait à la sienne.

«Jack, il est toujours ton frère», lui rappela Mae, son accent doux en essayant de le calmer.

"Il n'a jamais été mon frère!" Jack roula des yeux et se pencha en arrière dans le fauteuil.

Peter était de 150 ans de plus que Jack, de sorte qu'ils ne sont pas liés au sens humain du terme. Pierre avait été le seul à tourner Jack, si son sang avait fusionné avec Jack, créant un lien entre eux qui était beaucoup plus forte que toute relation normale familiale. Avant cela, Ezra avait tourné Peter, établissant un lien indéfectible entre les trois d'entre eux. Jusqu'à ce que je suis venu.

"Ce n'est pas grave ce que vous ressentez à son sujet," a dit Ezra Jack, mais il y avait une blessure sous-jacente. «Il est en réel danger, et je dois aller l'aider."

«Quel genre de danger?" Demandai-je, et je me sentais les yeux de Jack voltiger vers moi, mais j'ai refusé de revenir sur lui.

"Il est ..." Ezra fronça les sourcils. "Il tue des vampires."

"Ouais, ça sonne comme Pierre," murmura Jack.

"Je pensais qu'il était allé hors de la grille," je l'ai dit, et Jack se moquait de moi.

Il ya trois semaines, Jack m'a transformé en vampire, et Peter a décollé. Peter l'a fait souvent, mais habituellement Ezra avait une façon d'entrer en contact avec lui. Cette fois-ci, Peter a disparu, et malgré tous ses efforts, Ezra avait été incapable de le rejoindre.

"Il a. Parole voyagé en baisse d'environ Peter, «Ezra élaboré. "Je viens de recevoir un appel téléphonique que les vampires veulent se venger sur lui. Donc, je vais essayer de le retrouver et de voir si je ne peux pas raisonner avec lui. "

"Il peut se débrouiller», Jack se moquaient de l'affaire de tous. "Peter a tué les vampires avant, et il a combattu dans les guerres. Si il ya une chose Peter le sait, c'est la façon de se battre. "

"C'est différent." Yeux Ezra a augmenté triste. «Il ya des raisons de croire qu'il est sur ​​une mission suicide."

"Bien," grogna Jack dans sa barbe.

«Je vais avec toi." Je me suis levé brusquement et renverse l'échiquier. Mon esprit n'avait pas rattrapé ce que mon corps pouvait faire.

«Vous allez quoi?" Jack haussa un sourcil, mais me regarda uniformément. Nous n'avions pas parlé du tout, car Peter j'avais tourné, mais il a supposé à tort que mes sentiments pour Peter reflète la sienne.

«Je vais aller avec»,répétai-je.

desolé pour les fautes de traduction.

Afficher en entier
Extrait ajouté par tueuse-rock 2013-06-25T12:01:03+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)— Ça va aller, Alice, m’assura-t-il en me caressant le dos.

— Comment peux-tu dire ça ? Après ce qui s’est passé ce soir ?

lançai-je en levant les yeux sur lui.

Son regard bleu débordait d’amour et d’optimisme. Il me sourit.

— Parce que tu es là, avec moi, affirma-t-il. Une nuit qui se termine comme ça ne peut pas être si mauvaise.

— C’est d’une logique imparable, reconnus-je.

Il s’esclaffa, et de merveilleux picotements me parcourent. Je me plaquai tout contre lui, reposai la tête contre son torse, et savourai la sensation de ses bras musclés qui m’enveloppaient, me sentant parfaitement à ma place.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode