Livres
477 937
Membres
459 085

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kriksy 2017-11-01T23:22:00+01:00

« Prends le plaisir où il se trouve et surtout quand il se présente. Tu réfléchiras ensuite. Crois moi, ceux qui font le contraire sont aussi ennuyeux qu’ils s’ennuient. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chrichrilecture 2017-09-30T03:03:27+02:00

Des enfants meurent tous les jours sous des bombes, ou de faim, ou d'épuisement à force de travailler dans des conditions innommables et des gens vont manifester contre ceux qui s'aiment parce qu'ils sont du même sexe ! Quels hypocrites ! » Enfin, c'est à peu de chose près ce qu'elle disait. La justice à deux vitesses était aussi l'un de ses sujets favoris. « Amuse-toi à ne pas payer une amende et ils viendront t'enlever ta voiture, mais eux se servent allègrement dans les caisses de l'État, se font payer des salaires à ne rien foutre, truquent les marchés publics pour s'en mettre plein les poches, et quand ils se font prendre, on leur tapote gentiment sur la main et tout le monde s'en fiche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AngeliqueL73 2018-04-21T18:19:06+02:00

« Il y a trois versions à une histoire : la vôtre... la mienne... et celle qui est vraie. Personne ne ment. » Robert EVANS

Afficher en entier
Extrait ajouté par paultuc 2017-10-07T15:47:15+02:00

Rencontrer May me procura une émotion à laquelle je ne m'étais pas préparée. Elle avait aimé ma mère et ma mère l'avait aimée. Elle savait tant de chose à son sujet que j'ignorais. Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle, a dit un poète africain, je voulais découvrir tous les livres qui étaient en elle, même si elle les avait oubliés.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chrichrilecture 2017-09-30T03:03:06+02:00

5 Elle poussa un soupir, se retourna et posa sa main sur son torse, les paupières closes. – Vous avez déjà fait l'amour ? chuchota-t-il. – Non, répondit-elle à voix basse. Et vous ? – Vous me laisseriez-vous embrasser ? Hanna ouvrit les yeux et accepta son baiser. Elle avait craint sa fougue, mais il fut délicat. La chaleur de sa peau et l'envie d'être femme eurent raison de sa peur, elle l'étreignit de toutes ses forces. La vie ne manque pas d'humour, car c'est à Seix qu'Hanna fit l'amour pour la première fois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Papillotte34 2017-05-28T09:56:12+02:00

En vérité, je n'étais pas en train de l'observer, je l'admirais. Il y avait tant d'amour et de patience dans les gestes de ce fils, son écoute était si forte que j'aurais pu me résoudre à perdre la mémoire pour que l'on m'aime autant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AngeliqueL73 2018-04-21T18:18:07+02:00

On ne rencontre que peu de justes au cours d'une vie, de gens exceptionnels dont l'âme n'a d'égale que leur humilité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chrichrilecture 2017-09-30T03:02:12+02:00

Trente - quatre ans, c'est tôt pour perdre sa mère, mais suffisant pour l'avoir mieux connue si j'avais voulu m'en donner la peine. Quelle excuse avais-je de n'avoir rien appris de l'adolescente ou de la jeune femme qu'elle avait été, d'avoir posé si peu de questions ? Avions-nous ressenti les mêmes choses aux mêmes âges ? Qu’avions-nous en commun au - delà du banal ? S'entendre dire qu'on a les yeux de sa mère, ses expressions, son tempérament ne signifie pas pour autant qu'on lui ressemble. Avant d'avoir reçu cette lettre, je ne doutais pas de notre complicité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2017-07-17T22:01:54+02:00

Ma famille est du genre dysfonctionnelle, comme toutes les familles. Là aussi, il y a deux clans : celles qui l'admettent et celles qui font semblant. Dysfonctionnelle, mais joyeuse, parfois presque trop. Impossible de dire quoi que ce soit sur un ton sérieux à la maison sans se faire brocarder. Il y a une volonté absolue chez les miens de vouloir tout prendre avec légèreté, même ce qui est lourd de conséquences. Et, je dois l'avouer, cela m'a souvent rendue dingue. Chacun de mes parents a obstinément attribué à l'autre ce grain de folie qui a germé dans nos conversations, nos repas, nos soirées, mon enfance, comme celles de mon grand frère (il est né vingt minutes avant moi) et de Maggie, ma sœur cadette.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Papillotte34 2017-05-28T09:58:35+02:00

La sérénité est une qualité qui m'a souvent fait défaut, j'ai toujours besoin d'être en mouvement, et j'ai tant côtoyer le silence qu'il m'arrive de parler pour ne rien dire. Et pourtant, ce n'était plus le cas en sa compagnie, comme si son calme déteignait sur moi, comme s'il me faisait du bien sans rien me faire; comme s'il m'avait donné le goût d'apprivoiser le silence.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode