Livres
638 971
Membres
756 691

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

And the mountains may rise and fall, and the sun might wither away, and the sea may claim the land and swallow the sky. But you will always be mine. And the stars might fall from the heavens, and night might cloak the earth, but until darkness dies, I will always be yours.

Afficher en entier

Je le voulais il y a sept ans, et pendant tout le temps qui a passé depuis lors, j’ai continué à le vouloir, même quand je savais que c’était impossible. Même quand je le détestais, je le voulais. Je le voulais hier, et je le veux aujourd’hui. Je le veux demain et tous les jours qui suivent. Je le veux pour le restant de ma vie.

Afficher en entier

Je ne suis pas tombée amoureuse de Des parce qu'il était beau ni parce qu'il connaissait mes secrets, mais parce qu'il était resté auprès de moi dans les moments où j'étais le moins facile à aimer.

Afficher en entier

Sept ans. Sept longues années sont passées depuis qu'il est sorti de ma vie. Et maintenant le voilà, installé sur mon lit comme si près d'une décennie ne nous avait pas séparés. Et je n'ai pas la moindre idée de la façon dont je suis censée réagir.

– Tu as amélioré ta lingerie depuis la dernière fois que je t'aie vue.

Seigneur, c'est ce qu'on appelle être surprise dans une situation embarrassante !

Afficher en entier

"From flames to ashes, dawn to dusk, for the rest of our lives, be mine always, Desmond Flynn."

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler) « C’était comme si mon âme s’était déchirée en deux.

Afficher en entier

— Qu’est-ce que c’est que cet endroit ? m’émerveillé-je.

— Le temple de la Mère éternelle, l’une des premières déesses que mon peuple a vénérées.

À nouveau, Des enroule ses bras autour de moi.

— Accroche-toi, me conseille-t-il.

Je m’agrippe à sa taille tandis qu’il déploie ses ailes. Il se raidit et commence à battre des ailes, la force de chaque mouvement m’ébouriffant les cheveux.

Puis nous nous élevons tous deux, et j’ai un meilleur aperçu des ruines.

Elles se trouvent sur une petite île rocheuse, qui émerge au milieu d’une énorme cascade.

Je détourne la tête avec difficulté et découvre que le Négociateur m’observe de ses yeux fascinants, une expression douce sur le visage. Plus je soutiens son regard, plus mon pouls accélère et plus ce vieux désir m’envahit à nouveau. J’ai envie de me détourner, mais j’en suis incapable.

Un sourire commence à étirer ses lèvres, et c’est une expression complètement différente de celle qu’il arbore d’habitude.

— Où est-ce qu’on va ? hurlai-je par-dessus le vent, rien que pour rompre le charme.

Il resserre son étreinte autour de moi.

— À mon palais.

Afficher en entier

Il ne peut pas être vivant. La peur qui palpite dans mes veines semble avoir pris vie.

— Ça te coûtera sûrement plus que ce que tu es prête à m’offrir, mais je peux sûrement encore le réanimer.

Le réanimer ? Qu’est-ce qu’il a fumé ?

— Je ne veux pas qu’il vive, asséné-je.

Afficher en entier

- Depuis quand tu interprètes les rêves ? ironisé-je.

- Depuis toujours. Je suis le roi de la Nuit. Je règne sur tout ce que la nuit englobe, y compris les rêves.

Afficher en entier

Des lucioles. Toute une nuée. Elles volent en une seule ligne ordonnée. Je tourne les yeux vers Des, qui arbore un léger sourire. C'est clairement sont œuvre. Les lucioles brillantes tournent en cercle autour de moi, puis – à ma grande horreur – viennent se poser sur ma tête.

– J'ai des insectes dans les cheveux, m'exclamé-je en crispant les épaules.

– Tu as une couronne, me corrige-t-il.

Il affiche un sourire narquois et s'appuie contre le mur de pierre.

Il appelle ça une couronne ? Je les sens se balader sur mes cheveux, et je dois fournir un gros effort pour ne pas les écarter d'un geste vif. Je ne suis pas une grande fan des insectes.

L'une des lucioles tombe et atterrit sur mon écharpe. Elle se met alors à ramper dessous pour descendre dans mon T-shirt.

– Oh, mon Dieu ! couiné-je.

– Vilains insectes, réprimande Des, avant de s'avancer pour m'aider à récupérer la luciole. Ne vous approchez pas des jolis seins de l'humaine.

Est-ce qu'il vient de dire que j'avais de jolis seins ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode