Livres
564 466
Membres
616 689

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par alapage 2018-12-13T02:47:43+01:00

— T'es en train de me dire que je risque la prison à vie? J'ai cent deux ans, Columbo. T'en déduis quoi?

Afficher en entier
Extrait ajouté par NaelleR 2020-07-12T17:42:00+02:00

Ventura en a rencontré des cas sociaux, mentaux ou criminels dans sa carrière mais une grand-mère centenaire, plus fragile qu'une brindille asséchée par une canicule trop longue, armée jusqu'au dentier et plus venimeuse qu'une vipère, c'est une première.

Afficher en entier
Extrait ajouté par isabel40 2021-02-19T19:41:19+01:00

La vengeance est un plat qui se mange froid. Quinze ans plus tard, le plat était non seulement glacé, il avait viré putride.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lelette1610 2020-09-07T19:16:37+02:00

Exclue de toute vie sociale, Berthe cherchait un palliatif qu'elle allait trouver par hasard un jour de brocante à Saint-Flour. Alors qu'elle discutait le prix d'un broc en faïence, son oreille a surpris la conversation de la bouquiniste au stand d'à côté. Descendue de Paris écouler ses classiques, la vendeuse prônait également la parole des modernes, mais ne suscitait guère l'intérêt chez cette clientèle provinciale jusqu'à ce que Berthe, attirée par le titre, vienne feuilleter un de ses ouvrages préférés : Le Deuxième Sexe.

Berthe a eu une conversation enfiévrée avec la bouquiniste, qui s'avérait être une féministe convaincue et était ravie de trouver dans ce coin de France une femme aussi ouverte à ce sujet. Beauvoir fut rejointe par Colette et George Sand. Berthe avait trouvé des amies dans la littérature.

Bien seule face à la problématique, très viscérale chez elle, de la domination des hommes, elle découvrait dans l'écriture de ces femmes érudites les mots justes qui dénonçaient le joug masculin qu'elle avait choisi, elle, d'éradiquer de façon plus littérale. Berthe n'avait pas les mots, elle n'avait que les cartouches. Par conséquent, les raisonnements de ces auteures l'inspiraient. Au milieu de ces ouvrages féministes, Berthe ne se sentait plus isolée, dans sa petite chaumière au fin fond du Cantal, à se dire qu'on pouvait être femme et respectée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par GeryGed 2020-08-04T11:49:04+02:00

Ben voilà, à force de foutre des roustes à ta femme au lieu de lui donner la tendresse qu’elle mérite, elle jubile en creusant ta tombe. Si avec ça tu comprends pas qu’t’avais tout faux côté conjugal. » On pouvait faire plus élogieux, comme épitaphe, mais ça venait du cœur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par GeryGed 2020-08-03T15:08:05+02:00

« Au niveau du verbe, la scène était assez pauvre. Par contre, pour les non-dits, ça dézinguait en mode DCA. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par NaelleR 2020-07-12T17:44:10+02:00

- J'te préviens avec mon incontinence, tu vas pas me garder ici longtemps. J'dis ça autant pour moi qu'pour toi, faut pas m'en vouloir, mais passer les quatre-vingt-dix piges, y a tout qui fout l'camp et, contrairement à ma 4L, tu peux pas m'envoyer faire la réivision des cent mille, j'suis plus cotée à l'Argus depuis 1986.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode